Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Neil Gaiman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dioné
Invité



MessageSujet: Neil Gaiman   Mer 30 Mai 2007 - 16:53



Neil Gaiman (né le 10 novembre 1960 à Portchester) est un auteur britannique vivant aux États-Unis. Auteur prolifique et polyvalent, il a écrit, comics, romans, série télé etc etc

NEVERWHERE

Mon préféré...  L'histoire d'un type un peu raté, un peu tyrannisé par son boulot et sa fiancée se retrouve mêlé à une espèce de vendetta dans le "Londres d'en-bas" ou il dois aider Porte, la fille de lord Portico a survivre au 2 mercenaires (magnifiques ces 2 là!! )
Sa fiancée le quitte, personne ne le reconnais au bureau, il est bien obligé de de suivre Porte dans son monde a elle.
J'ai adoré parce que le Londre d'en-bas est magnifique de détails et assez loufoque, même si certains 'coins' sont assez dangereux...
Les personnages sont nombreux, originaux, mais chaque fois attachants : les 'parle-aux-rat', l'archange, les 2 méchants, Chasseur, le Marquis, l'homme-oiseau...
Gaiman peu réconcilier certain avec la Fantasy, Sciences-Fiction, voire même faire de nouveaux adeptes!
Recommandé les yeux fermés !!!

De Bons Présages (avec t. Pratchett)


2 GRANDS auteur de Fiction, Fantasy, réunis pour le meilleur et pour... le meilleur :

Comment deux envoyés spéciaux sur Terre, Aziraphale (ange, bibliophile et libraire à mi-temps) et Rampa (démon, lunettes noires, Bentley et bottes en peau de serpent), décident de faire capoter l'apocalypse qu'ils sont chargés par leurs patrons respectifs, Dieu et Satan, de déclencher en 1999 à Londres...
Un roman irrésistible, délirant, désopilant, truffé de références musicales, télévisuelles ou de films de série B...

Voilà le résumé de la couverture...  Mais, d'après moi, en dessous, TRES en-dessous de la qualité du livre ou l'on peut retirer une quantité de perles d'humour !!
Rien à redire, tout y est, humour, histoire, talent !!!
Je sais que je suis très enthousiaste, mais...  Savez-vous la différence entre les poissons?  Ou comment rendre les plantes plus vertes?
Les extra-terrestre?  Elvis en vie ??
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Mer 30 Mai 2007 - 17:27

"Une vieille dame achète dans une boutique, sans le savoir, le Saint-Graal. Lorsque le chevalier Galaad vient le quémander croyant sa quête achevée, il ne se doute pas que la négociation sera âpre... Un écrivain anglais débarque à Hollywood pour adapter l'un de ses livres au cinéma. Il va faire une curieuse rencontre dans son hôtel jadis palace des starlettes... Miroirs d'un quotidien - le nôtre - en apparence banal mais glissant imperceptiblement vers le surnaturel ou l'absurde, voici trente textes surprenants, décalés, noirs, érotiques, souvent déroutants, toujours fascinants, qui proposent une réinterprétation brillante et moderne de tous les grands mythes de la littérature fantastique."

Encore un conseil lecture de zazieweb qui m'ouvre des portes littéraires !!! Donc, me voilà plongée dans cet univers étrange décrit sous maintes déclinaisons par Gaiman. Charmée, déroutée, un peu étonnée. Je n'ai pas tout aimé dans ce recueil mais sans doute est-ce du au parti pris de la "compilation". Par contre, deux nouvelles m'ont littéralement envoûtée : "Le bassin aux poissons et autres contes" qui donne un aperçu européen de L.A et de ses affres cinématographiques. Ville où tout est à trente minutes : les distances comme la mémoire. Et j'ai hautement apprécié ce clin d'oeil délicieux et désopilant de la comparaison de la mémoire de la carpe japonaise (trente secondes) du bassin à la nouvelle mesure spatio-temporelle créee par et pour L.A, celle de trente minutes !!!
La deuxième nouvelle extraordinairement originale est la dernière du recueil "Neige, verre et pommes" ou l'histoire revisitée de Blanche Neige et les sept nains !
Par ailleurs le texte "Chevalerie" est aussi truculent : comment le St-Graal est retrouvé et comment il revient à Galaad. La chute est amusante... on se demande si cela ne va recommencer mais avec Aladin !
L'introduction ou préface de "Miroirs et fumée" est surprenante et bluffe le lecteur en clin d'oeil... toujours est-il, même si les nouvelles n'enthousiasment pas de manière systématique, elles donnent envie d'entrer dans l'univers de Gaiman et de lire ses autres oeuvres... et c'est ce qui est plus important, non ? Aller de l'autre côté du miroir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
grain de sel
Envolée postale
avatar

Messages : 122
Inscription le : 01/03/2007
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Mer 26 Sep 2007 - 12:50

Stardust de Neil Gaiman


Une très belle histoire "merveilleuse" !! Tous les ingrédients y sont pour en faire un conte. J'aime particulièrement le destin de l'étoile filante......qui est le départ d'une belle aventure.....

J e découvre cet auteur et j'ai bien l'intention de lire ses autres romans !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoradeslivres.com
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Mer 26 Sep 2007 - 14:56

ANANSI BOYS

Gros Charlie Nancy mène une vie sans histoires. Comptable dans une société londonienne, il se prépare à convoler en justes noces avec sa charmante fiancée Rosie. Jusqu'ici rien que de très banal. Mais voilà que son père vient à décéder d'un arrêt cardiaque dans un bar de Miami.
Arrivé aux Etats-Unis pour les obsèques de ce père qu'il a toujours trouvé insupportable de par sa mythomanie et son goût immodéré pour les blagues douteuses, Gros Charlie apprend fortuitement que son géniteur n'était autre que le dieu Anansi, le dieu-araignée, incarnation de la ruse et du renversement de l'ordre social.
Apprendre que l'on est le fils d'un dieu est déjà en soi un évènement susceptible de vous faire péter les plombs mais quand Gros Charlie se retrouve avec sur les bras un frère doté de pouvoirs divins et dont il avait jusqu'ici ignoré l'existence, sa vie qui jusqu'ici semblait toute tracée cède tout à coup la place à un vaste désordre aux implications cosmiques.


Mais ANANSI BOYS, ce romant hilarant et déjanté, ce n'est pas que cela. C'est aussi un quatuor de vieilles dames respectables adeptes de la magie, un homme d'affaires véreux aux pulsions criminelles, une belle-mère acariâtre, un fantôme épris de vengeance, des oiseaux tueurs tout droit sortis du film d'Hitchcock, un citron vert... et une bonne dose de karaoké.


Mais après tout, le mieux placé pour en parler c'est l'auteur, Neil Gaiman lui-même: "Si on devait définir ANANSI BOYS, ce serait une épopée magico-horrifico-thrillo-fantastico-romantico familiale, même si cela exclut son côté polar et tout son aspect culinaire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Snark
Main aguerrie
avatar

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 31
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Jeu 27 Sep 2007 - 2:50

Ton commentaire rend ce roman très tentant… :-) Toutefois avant de le glisser sur ma LLL, j’ai une question : en gros, les personnages semblent être très originaux, mais sont-ils consistants? Je veux dire cohérent et riche comme la plupart des personnages dostoïevskien? De tel personnages sont à mon avis rares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Jeu 27 Sep 2007 - 7:41

laugh laugh laugh Dostoïevskiens, les personnages de Gaiman ? Heu... Rolling Eyes Je ne crois pas, ou alors j'ai du rater quelque chose... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Ven 28 Sep 2007 - 11:46

j'avais raté ton commentaire sur Anansi boys. J'avais lu American Gods il y a quelques temps, un très bon roman, drôle, critique, un poil cynique.
je vous copie colle la chronique de mon site

Citation :


           " Ceci est une œuvre de fiction, pas un guide touristique ". Ainsi commence ce conte des temps modernes que nous offre Neil Gaiman, écrivain britanique à succès.

           Entre imaginaire et réalité, l'auteur nous présente la vie des Dieux à l'aube du XXIème siècle aux Etats-Unis. Dans cette partie du globe, les divinités ancestrales (Horus, Odin, Kali…) ont été emmenées dans les bagages des pionniers plein de confiance et de reconnaissance envers elles. Mais le progrès a peu à peu effacé les anciennes croyances au profit de nouvelles et leurs représentants, " Média, Mr Monde, Informatique etc… ", sont plus que jamais décidés à éliminer toute trace de leurs concurrents oubliés. Affaiblis et délaissés, les " vieux " Dieux tentent de subsister aux moyens de petites arnaques, petits boulots. Mais le destin d'un Dieu n'est il pas d'être immortel et débordant de puissance. Ancré dans notre mémoire collective, malgré le désinterêt d'une humanité devenue matérialiste et corrompue à force d'ingratitude, ces oubliés réussiront ils à regagner leur dignité et leur gloire ? Ou bien, cet ultime combat, entre le panthéon des origines de l'humanité et celui de la post modernité, n'est il pas tout simplement une mascarade visant à afflaiblir chacune des parties à l'avantage d'un tiers personnage ?

           Ombre, un ex détenu, se retrouve bien malgré lui au centre de toute cette agitation. Embauché comme homme de main par "Voyageur ", le chef de file des dieux oubliés, il doit faire face à une nouvelle vie dans laquelle la lune devient une pièce d'argent et où les leprechauns croisent des déesses qui absorbent des hommes avec leur sexe. Au fil de ses rencontres, nous allons découvrir le folklore irlandais, la mythologie nordique et les divinités africaines. La géographie et l'histoire des Etats-Unis sont aussi maintes fois évoquées au détour de digressions, si appréciées de Gaiman.

           Tous les genres se mélangent (SF, Road novel, roman noir, fantastique) pour donner au final un tout homogène et profondemment original. American gods nous fait découvrir la vision terrifiante qu'ont les européens de ce territoire puissant et pusillanime, ultra moderne et pourtant si conservateur.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.


Dernière édition par Queenie le Mer 21 Avr 2010 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loba
Espoir postal


Messages : 18
Inscription le : 25/11/2007
Age : 35

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Lun 26 Nov 2007 - 16:35

a ce jour, j'ai lu deux de ses livres :
Stardust, joli conte, qui est un homage à Lord Dunsany

De bons présages, avec Terry Pratchett : j'ai adoré, même si je n'ai pas forcément trouvé l'écriture de Gaiman, vu que le burlesque de pratchett prend le pas.

Je compte lire de Neil Gaiman : American gods
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lobafantasy.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Lun 26 Nov 2007 - 17:18

Loba a écrit:
a ce jour, j'ai lu deux de ses livres :
Stardust, joli conte, qui est un homage à Lord Dunsany

Dis, Loba, tu ne voudrais pas ouvrir un fil sur Lord Dunsany ? bounce
Ma lecture de La Fille du roi des elfes remonte à un bail et mes souvenirs ne sont pas des plus frais, mais j'avais beaucoup aimé ce roman :heart: .
Revenir en haut Aller en bas
Loba
Espoir postal


Messages : 18
Inscription le : 25/11/2007
Age : 35

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Lun 26 Nov 2007 - 17:22

Nezumi a écrit:
Loba a écrit:
a ce jour, j'ai lu deux de ses livres :
Stardust, joli conte, qui est un homage à Lord Dunsany

Dis, Loba, tu ne voudrais pas ouvrir un fil sur Lord Dunsany ? bounce
Ma lecture de La Fille du roi des elfes remonte à un bail et mes souvenirs ne sont pas des plus frais, mais j'avais beaucoup aimé ce roman :heart: .

Pas de soucis :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lobafantasy.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Lun 26 Nov 2007 - 17:25

Merci d'avance! content
Revenir en haut Aller en bas
Sahkti
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 43
Localisation : Belgo-Suisse

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Mar 27 Nov 2007 - 8:46

Coraline

Coraline Jones, que tous les grands appellent Caroline (et ça l’énerve un peu beaucoup!) vient d’emménager dans une nouvelle maison, trop grande pour ses parents, alors elle est partagée entre plusieurs locataires. Comme nous le ferions tous, Coraline explore tous les recoins de sa demeure et apprend à en connaître les occupants. Mesdemoiselles Forcible et Spink au rez-de-chaussée, deux vieilles actrices entourées de chiens (je ne sais pas pourquoi mais ça m’a fait penser par moments à une caricature féroce de la Reine d’Angleterre et ses affreux chiens). Monsieur Bobo, le voisin du dessus, qui prétend posséder un cirque de souris savantes qu’on ne voit jamais.
Coraline passe aussi beaucoup de temps à explorer le jardin et quand il pleut, elle se livre à des passe-temps du genre compter les choses bleues dans la maison et aussi le nombre de portes. C’est ainsi qu’elle tombe sur une mystérieuse porte fermée à clé qui ouvre sur un mur de briques. Un jour pourtant, le mur disparaît et Coraline pénètre dans un appartement identique au sien, avec une chambre comme la sienne remplie de jouets, puis aussi, surprise, un papa et une maman ressemblant à ses vrais parents, sauf qu’ils ont la peau blanche et de gros boutons à la place des yeux. Ils veulent garder Coraline près d’eux, cela devient franchement effrayant. De quoi faire délicieusement peur aux enfants !

Beaucoup de poésie et d’humour dans ce conte fantastique de Neil Gaiman, un récit bien construit, basé sur de nombreux rebondissements et le courage d’une fillette qui devra prendre sur elle pour sauver sa peau et celle de ses parents.
J’ai immédiatement pensé à Lewis Carroll en lisant ce livre : un conte de fée, un univers effrayant, des épreuves à accomplir, une petite fille. Il y a aussi une touche Tim Burton bien agréable, ce côté caustique et morbide qu’il manie à la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Mar 27 Nov 2007 - 10:49

Loba a écrit:
a ce jour, j'ai lu deux de ses livres :
Stardust, joli conte, qui est un homage à Lord Dunsany

j'avais le livre me tomber des mains... faut dire que vraiment la fantasy, j'ai beaucoup de mal, et même si je reconnais qu'il y a un bon style, et un humour pas désagréable du tout, je n'ai pû en franchir la cinquantaine de pages.
Par contre je suis allée voir l'adaptation ciné, et j'ai bien accroché. Je dirai que c'est exactement ça "un joli conte", avec des petites notes d'humour, des personnages plutôt bien dessinés (le pirate homo interprété par De Niro m'a fait plier de rire! - les trois sorcières sont tout ce qu'il faut de flippantes et de drôlement dangereuses - sans parler de toute la ribambelle de fantômes, je les ai adorés!)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Sam 8 Déc 2007 - 8:14

"De bons présages"

Voilà. C'est décidé. Conformément au plan prévu de longue date, Dieu et Satan sont prêts à déclencher l'Apocalypse sur la Terre.


Pour préparer l'évenement, ils ont désigné l'Ange Aziraphale et le Démon Rampa.


Les deux envoyés du Ciel et de l'Enfer sont particulièrement chargés de veiller à la naissance de l'Antéchrist ainsi qu'à son intégration – par substitution de bébé – au sein de la famille de l'attaché culturel américain en poste au Royaume-Uni.
Mais l'échange de nouveau-nés, qui doit se dérouler au sein même de l'hopital, capote grâce (ou à cause de) l'intervention de Soeur Mary Loquace, nonne sataniste de l'Ordre Babillard de Sainte-Béryl, qui va fourrer l'Antéchrist dans les mains d'une famille de la middle-class anglaise, les Young.



Tout semble aller pour le mieux et personne ne s'aperçoit de la bévue de Soeur Mary Loquace quand, onze ans plus tard, au moment où l'Antéchrist doit se dévoiler à la face du monde et déclencher le processus qui mènera au Jugement Dernier, Aziraphale et Rampa comprennent que quelque chose ne tourne pas rond.



A partir de ce moment, les deux compères, Aziraphale l'ange bibliophile et libraire à mi-temps, et Rampa, le démon amateur de Bentley et des chansons de Freddie Mercury, vont avoir fort à faire. Car pendant ce temps là, celui qui était pressenti comme « l'Adversaire, le Destructeur de Rois, l'Ange de l'Abîme sans Fond, la Grande Bête nommée Dragon, le Prince de ce Monde, le Père du Mensonge, l'Engeance de Satan et le Seigneur des Ténèbres » coule des jours heureux dans le village de Tadfield (Oxfordshire) en compagnie de ses copains Wensleydale, Brian, et Pepper la seule fille du groupe.


Entouré de ses amis, Adam Young ( malgré que Soeur Mary, à la naissance du bébé, ait tenté sans succès de souffler à ses parents « adoptifs » des prénoms tels que Absinthe ou Damien) passe ses journées à faire du vélo et à jouer avec eux à la Guerre des Etoiles ( Adam, coiffé d'un seau à charbon incarne Dark Vador et Pepper inévitablement endosse le rôle de la princesse « dont la coiffure ressemblait à un casque stéréo. »)


Mais Adam, bien que totalement inconscient des pouvoirs extraordinaires qui lui ont été échus, va déclencher à son insu une série d'évènements plus que troublants. Ainsi va t-il donner naissance à l'Inquisition Britannique, puis faire disparaître le réacteur nucléaire de la centrale de Turning Point. Le continent disparu de l'Atlantide avec ses habitants (« De courtois vieillards vêtus de longues toges et coiffés de casques de plongée... ») réapparaît au milieu de l'océan. Des extra-terrestres débarquent inlassablement de leur soucoupe volante digne d'un film de série B des années 50 afin de délivrer de manière intempestive un message de paix cosmique. Des tibétains fouisseurs et stupéfaits sortent de terre aux endroits les plus improbables. Des averses de poissons, de crustacés et de céphalopodes s'abattent sur une autoroute...



Mais les forces du Ciel et de l'Enfer ne sont pas en reste et ont dépêché sur Terre les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, Famine, Guerre, Mort et ... Pollution (Pestilence a pris sa retraite après qu'ait été découverte la pénicilline) qui doivent accélérer le processus de destruction de toute vie sur la planète.



Pendant ce temps, Aziraphale et Rampa, à qui leurs autorités respectives ont promis de sévères sanctions pour avoir traité à la légère la préparation du Jugement Dernier, vont finalement admettre que ce monde, même imparfait, ne mérite pas le sort funeste qui lui est promis.
Et s'ils mettaient leurs pouvoirs en commun pour faire capoter l'Apocalypse et sauver le monde ?


Mais il ne leur reste que trois jours pour enrayer le déroulement de la justice divine.



« De bons présages », roman à quatre mains écrit par Neil Gaiman et Terry Pratchett ( l'auteur des « Annales du Disque-Monde ») est une farce moderne, un récit loufoque qui, par son propos, reprend le thème de ces « Mystères » joués sur les parvis des cathédrales du Moyen-Âge où des acteurs représentaient le Jugement Dernier pour l'édification religieuse du peuple. Mais ici point de sérieux mais seulement l'occasion de se bidonner à chaque page en compagnie de Rampa et d'Aziraphale, d'Adam et ses amis mais aussi d'une sorcière novice, d'un apprenti inquisiteur, d'une nonne sataniste reconvertie dans les stages de gestion d'entreprise, d'une prostituée qui exerce la fonction de médium à mi-temps, du président d'une association de propriétaires, emmerdeur à plein temps, ainsi qu'un chien et un livreur de colis de l' International Express.

Un récit hilarant et mené à cent à l'heure, truffé de références et de clins d'oeil au cinéma de série B, aux émissions de télé, et bien sûr à la musique rock des années 70-80. Roman délirant et inventif, « De bons présages » n'est pas sans rappeler l'ambiance des premiers films des célèbres Monty Python où le nonsense britannique était poussé à son paroxysme.


Fortement recommandé en cas de déprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Hindie
Posteur en quête
avatar

Messages : 87
Inscription le : 01/12/2007
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Sam 8 Déc 2007 - 11:44

Moi qui suis passionnée de mythologie, le livre "American Gods" m'attire beaucoup, mais je n'ai hélas pas encore eu le temps de le lire!
J'ai lu beaucoup de critiques positives de cet auteur et j'ai hâte de le découvrir!
À bientôt donc Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Neil Gaiman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Neil Gaiman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» DAVID MC NEIL
» Le Cercle des poètes disparus
» les Matrix
» Décès Moreau/Bernier
» WET WET WET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: