Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Neil Gaiman

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeMar 11 Oct 2011 - 9:26

Ton résumé présente bien mieux le livre dans le fond, la forme et les sentiments que le lecteur peut ressentir bravo . Pour ma part, j'ai une certaine attirance pour les mythologies et vieilles légendes. La façon dont Gaiman les présente dans le monde moderne est déstabilisant. Mais reflète assez bien comment ces personnages pourraient vivre face à ce dépérissement d'une certaine "culture" que les pionniers américains avaient ramené avec eux. Sans oublier que ce pays se targue d'être multi-culturel. Et l'idée de personnifier les dieux modernes, dont certains écrivains ou philosophes parlent, m'a éclairé sur cette idée.
A cette époque grand lecteur de fantastique et un peu de SF (surtout politique-fiction, mais aussi d'un genre que j'appelle, peut-être à tort; le"social-fiction", découvert pour ma part avec Ballard) j'ai adoré ce livre. Je suis toujours lié au fantastique et à la SF, du moment qu'ils se rattachent à une période proche de la nôtre, allant de l'histoire moderne à un futur proche, qui généralement, annonce les prémisses de l'évolution du monde contemporain. On voit cela dans les nouvelles de Ballard, dont les anticipations, généralement liées à une certaine décadence, sont déjà entrée dans une société qui avance à vitesse-lumière.
(M..., je trouve encore mes phrases trop longues ! Qui va me lire après ça Neil Gaiman - Page 3 519158 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Fév 2013 - 15:53

Le Bibliomane a écrit:
J'espère pouvoir le voir à sa sortie
Tu l'as vu finalement (l'adaptation de Coraline) ?


Queenie a écrit:
" Ceci est une œuvre de fiction, pas un guide touristique ". Ainsi commence ce conte des temps modernes que nous offre Neil Gaiman, écrivain britanique à succès.

Entre imaginaire et réalité, l'auteur nous présente la vie des Dieux à l'aube du XXIème siècle aux Etats-Unis. Dans cette partie du globe, les divinités ancestrales (Horus, Odin, Kali…) ont été emmenées dans les bagages des pionniers plein de confiance et de reconnaissance envers elles. Mais le progrès a peu à peu effacé les anciennes croyances au profit de nouvelles et leurs représentants, " Média, Mr Monde, Informatique etc… ", sont plus que jamais décidés à éliminer toute trace de leurs concurrents oubliés. Affaiblis et délaissés, les " vieux " Dieux tentent de subsister aux moyens de petites arnaques, petits boulots. Mais le destin d'un Dieu n'est il pas d'être immortel et débordant de puissance. Ancré dans notre mémoire collective, malgré le désinterêt d'une humanité devenue matérialiste et corrompue à force d'ingratitude, ces oubliés réussiront ils à regagner leur dignité et leur gloire ? Ou bien, cet ultime combat, entre le panthéon des origines de l'humanité et celui de la post modernité, n'est il pas tout simplement une mascarade visant à afflaiblir chacune des parties à l'avantage d'un tiers personnage ?

Ombre, un ex détenu, se retrouve bien malgré lui au centre de toute cette agitation. Embauché comme homme de main par "Voyageur ", le chef de file des dieux oubliés, il doit faire face à une nouvelle vie dans laquelle la lune devient une pièce d'argent et où les leprechauns croisent des déesses qui absorbent des hommes avec leur sexe. Au fil de ses rencontres, nous allons découvrir le folklore irlandais, la mythologie nordique et les divinités africaines. La géographie et l'histoire des Etats-Unis sont aussi maintes fois évoquées au détour de digressions, si appréciées de Gaiman.

Tous les genres se mélangent (SF, Road novel, roman noir, fantastique) pour donner au final un tout homogène et profondemment original. American gods nous fait découvrir la vision terrifiante qu'ont les européens de ce territoire puissant et pusillanime, ultra moderne et pourtant si conservateur.

Tu m'as convaincue !

Tu avais vu juste, cet auteur et ce livre en particulier m'intéressent.

Je note American Gods puis, si la lecture m'a plu, je tenterai peut être De Bons Présages.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Fév 2013 - 19:04

Kannskia a écrit:
Le Bibliomane a écrit:
J'espère pouvoir le voir à sa sortie
Tu l'as vu finalement (l'adaptation de Coraline) ?


Queenie a écrit:
" Ceci est une œuvre de fiction, pas un guide touristique ". Ainsi commence ce conte des temps modernes que nous offre Neil Gaiman, écrivain britanique à succès.

Entre imaginaire et réalité, l'auteur nous présente la vie des Dieux à l'aube du XXIème siècle aux Etats-Unis. Dans cette partie du globe, les divinités ancestrales (Horus, Odin, Kali…) ont été emmenées dans les bagages des pionniers plein de confiance et de reconnaissance envers elles. Mais le progrès a peu à peu effacé les anciennes croyances au profit de nouvelles et leurs représentants, " Média, Mr Monde, Informatique etc… ", sont plus que jamais décidés à éliminer toute trace de leurs concurrents oubliés. Affaiblis et délaissés, les " vieux " Dieux tentent de subsister aux moyens de petites arnaques, petits boulots. Mais le destin d'un Dieu n'est il pas d'être immortel et débordant de puissance. Ancré dans notre mémoire collective, malgré le désinterêt d'une humanité devenue matérialiste et corrompue à force d'ingratitude, ces oubliés réussiront ils à regagner leur dignité et leur gloire ? Ou bien, cet ultime combat, entre le panthéon des origines de l'humanité et celui de la post modernité, n'est il pas tout simplement une mascarade visant à afflaiblir chacune des parties à l'avantage d'un tiers personnage ?

Ombre, un ex détenu, se retrouve bien malgré lui au centre de toute cette agitation. Embauché comme homme de main par "Voyageur ", le chef de file des dieux oubliés, il doit faire face à une nouvelle vie dans laquelle la lune devient une pièce d'argent et où les leprechauns croisent des déesses qui absorbent des hommes avec leur sexe. Au fil de ses rencontres, nous allons découvrir le folklore irlandais, la mythologie nordique et les divinités africaines. La géographie et l'histoire des Etats-Unis sont aussi maintes fois évoquées au détour de digressions, si appréciées de Gaiman.

Tous les genres se mélangent (SF, Road novel, roman noir, fantastique) pour donner au final un tout homogène et profondemment original. American gods nous fait découvrir la vision terrifiante qu'ont les européens de ce territoire puissant et pusillanime, ultra moderne et pourtant si conservateur.

Tu m'as convaincue !

Tu avais vu juste, cet auteur et ce livre en particulier m'intéressent.

Je note American Gods puis, si la lecture m'a plu, je tenterai peut être De Bons Présages.

J'le sens bien.
On verra !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeVen 26 Juil 2013 - 10:25

Neil Gaiman - Page 3 Gaiman10
- American Gods (American Gods, 2001). Traduit de l'anglaisen 2002 par Michel Pagel. 692 pages. Au Diable Vaubert. Est également sorti en poche chez J'ai Lu.
Citation :
"Ombre purgeait trois ans de prison. Il était assez costaud et avait plutôt l'air de ne pas se laisser emmerder pour que son plus gros problème soit de tuer le temps. Il se maintenait donc en forme, mettait au point des tours de magie avec des pièces de monnaie, et songeait énormément à sa femme bien-aimée.
L'aspect le plus positif de la prison - son unique aspect positif, peut-être - , c'était le soulagement qu'elle apportait. Le sentiment savoir plongé tout en bas et touché le fond. Ombre ne s'inquiétait plus de se faire prendre puisqu'il était déjà pris. Il ne craignait plus ce que réservait demain puisque hier l'avait déjà réservé." (page 13).

C'est le début du livre. Il est particulièrement ironique, car au fil des 692 pages du roman, le lecteur - et Ombre avec lui - n'aura aucune idée de ce qui se passera pendant les quelques pages suivantes. C'est d'ailleurs ce qui fait une partie du charme du livre, ce sentiment d'être ballotté par des forces qui nous dépassent..

Ombre va bientôt sortir de prison. Il compte rejoindre sa femme, qui l'attend. Il compte suivre le droit chemin (tout comme ceux qui veulent faire un dernier coup avant de se ranger, on sait bien qu'il y aura un empêchement, c'est classique).
Bien sûr, tout ne va pas se passer comme il le prévoyait. Dans l'avion, il fait la connaissance d'un drôle de bonhomme, assez vieux, qui semble le connaître : Voyageur.
Ombre va se retrouver à travailler pour lui, comme homme à tout faire, en quelque sorte. Voyageur cherche à rallier certaines personnes à sa cause, ce qui n'est pas pour plaire à tout le monde :
Citation :
"« Tu vas faire une commission à Voyageur. Tu vas lui dire qu'il n'existe plus. Il est oublié. Il est vieux. Dis-lui que nous, on est l'avenir, et qu'on n'en a rien à branler de lui ou des autres dans son genre. Il est relégué dans la poubelle de l'histoire alors que les types comme moi filent dans la limousine sur la super autoroute de demain.
- Je le lui dirai, affirma Ombre." (page 71).
Il faut dire qu'à ce moment-là, Ombre est dans une mauvaise situation, un peu comme le type qui va se faire flinguer dans un règlement de compte de style mafieux. Mieux vaut ne pas la ramener.

Mais que se passe-t-il exactement ?
Eh bien, comme on l'apprend rapidement, il s'agit de la lutte des anciens dieux pour survivre dans la société américaine contemporaine.

Citation :
"« Les premiers émigrants nous ont emmenés avec eux en Amérique. Moi, Loki et Thor, Anansi et le Dieu-Lion, des leprechauns, des kobolds et des banshees, Kubera et Frau Holle, et Astaroth, et vous tous. Nous sommes venus ici dans leur esprit et nous avons pris racine.Nous avons accompagné les pionniers vers les nouvelles terres, de l'autre côté de l'océan.
« Le pays est très vaste.Très vite, les nôtres nous ont abandonnés, ne voyant plus en nous que des créatures du Vieux Monde qui e les avaient pas suivis dans le nouveau. Nos véritables croyants sont morts ou ont perdu la foi, si bien qu'abandonnés, perdus, dépossédés, nous n'avons conservé que de rares vestiges d'adoration.
« Voilà pourquoi nous avons commencé à vivoter en marge du monde, là où personne ne nous prêtait trop d'attention." (page 167).

Les anciens dieux qui se trouvent sur le sol américain vivotent comme ils peuvent, font parfois des petits boulots...

Comme on l'a vu, le livre est plutôt centré sur les dieux celtiques ou nordiques (ce n'est pas le seul roman de SF dans ce cas, on pense bien sûr à Zelazny, à qui le roman est notamment dédié ; on trouvera plus de références, notamment à Terry Pratchett, Douglas Adams Wynne Jones, dans la section "Sources d'inspiration" de la notice de Wikipedia consacrée à American Gods), au sens large - on rencontre même même des nornes -, mais il n'y a pas d'ostracisme, puisqu'il y a également des éfrits, marids...

Quelque chose d'énorme se prépare donc, qui nécessite une grande mobilisation... C'est quasiment un leitmotiv : "Un orage se prépare" (le "winter is coming" de Game of thrones).

Qui sont les nouveaux Dieux ? En quoi va consister cet "orage" ? Quel est le but de tout ça ?
C'est ce que l'on découvrira au long de cet épais roman. Il est quasiment constamment intéressant (il y a tout de même quelques petites longueurs), il se passe beaucoup de choses, et pourtant c'est finalement assez simple. Et parfois légèrement fumeux.

Un bon bouquin qui relève plus du fantastique que de la SF, auquel il manque toutefois le petit quelque chose qui en ferait un livre marquant (on n'est pas tout à fait au niveau de Ubik de Philip K.Dick, ou encore Le Prestige de Christopher Priest, Ender d'Orson Scott Card,... ou nombre de classiques : Les Chroniques Martiennes de Ray Bradbury, etc., la liste est longue).
Même si ça n'est pas un chef-d'oeuvre marquant (d'un livre qui a obtenu les prix Hugo, Nebula, Locus, Bram Stoker... on attend forcément beaucoup), c'est quand même une bonne lecture, surtout quand on a un peu de temps devant soi.

On attend de voir ce que va donner l'adaptation en série télé, qui a été annoncée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Invité
Invité



Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeVen 26 Juil 2013 - 10:56

Tu en dis suffisamment du bien pour avoir envie de le lire tout de même. Le petit côté Malpertuis de Jean Ray avec l'introduction des anciens Dieux dans le récit n'est pas pour me déplaire.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeVen 26 Juil 2013 - 11:24

sentinelle a écrit:
Tu en dis suffisamment du bien pour avoir envie de le lire tout de même. Le petit côté Malpertuis de Jean Ray avec l'introduction des anciens Dieux dans le récit n'est pas pour me déplaire.
Oui, c'est un bon bouquin, le genre où on tourne les pages pour savoir ce qui va se passer (mais l'ambiance n'a pas grand chose à voir avec Malpertuis). C'est une bonne lecture de vacances, sinon il faut retourner bosser sans avoir lu la suite, c'est toujours pénible... dentsblanches 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeSam 27 Juil 2013 - 2:11

eXPie a écrit:
Quelque chose d'énorme se prépare donc, qui nécessite une grande mobilisation... C'est quasiment un leitmotiv : "Un orage se prépare" (le "winter is coming" de Game of thrones).
rire 


eXPie a écrit:
Et parfois légèrement fumeux.
Tu as un exemple en tête ?


eXPie a écrit:
On attend de voir ce que va donner l'adaptation en série télé, qui a été annoncée.
C'est une bonne nouvelle ça ! Neil Gaiman - Page 3 192279

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeSam 27 Juil 2013 - 8:56

Heyoka a écrit:
eXPie a écrit:
Et parfois légèrement fumeux.
Tu as un exemple en tête ?
Il y a plusieurs fois une facilité classique. On se demande pourquoi un tel fait telle chose. La réponse est (de mémoire) : "il fait exactement ce qu'il doit faire".
Et voilà.
Pour caricaturer un peu, ça ressemble au sketch des inconnus : "c'est ton destin".
"- Eh Manu, tu descends ?
- C'est pour quoi faire ?
- C'est ton des-tin !"

Et puis les séquences oniriques, symboliques, le Bison, tout ça... Bon, heureusement, il n'y en a pas trop quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeSam 27 Juil 2013 - 10:12

eXPie a écrit:
Heyoka a écrit:
eXPie a écrit:
Et parfois légèrement fumeux.
Tu as un exemple en tête ?
Il y a plusieurs fois une facilité classique. On se demande pourquoi un tel fait telle chose. La réponse est (de mémoire) : "il fait exactement ce qu'il doit faire".
Et voilà.
Pour caricaturer un peu, ça ressemble au sketch des inconnus : "c'est ton destin".
"- Eh Manu, tu descends ?
- C'est pour quoi faire ?
- C'est ton des-tin !"

Et puis les séquences oniriques, symboliques, le Bison, tout ça... Bon, heureusement, il n'y en a pas trop quand même.

Est-ce que ce n'est pas une pointe d'humour en pied de nez aux cordes utilisées et usées dans ce genre de littérature (fantastique)?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeSam 27 Juil 2013 - 16:32

Queenie a écrit:
eXPie a écrit:
Heyoka a écrit:
eXPie a écrit:
Et parfois légèrement fumeux.
Tu as un exemple en tête ?
Il y a plusieurs fois une facilité classique. On se demande pourquoi un tel fait telle chose. La réponse est (de mémoire) : "il fait exactement ce qu'il doit faire".
Et voilà.
Pour caricaturer un peu, ça ressemble au sketch des inconnus : "c'est ton destin".
"- Eh Manu, tu descends ?
- C'est pour quoi faire ?
- C'est ton des-tin !"

Et puis les séquences oniriques, symboliques, le Bison, tout ça... Bon, heureusement, il n'y en a pas trop quand même.

Est-ce que ce n'est pas une pointe d'humour en pied de nez aux cordes utilisées et usées dans ce genre de littérature (fantastique)?
C'est vrai que c'est possible, d'autant plus que le roman n'est pas dénué d'humour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Invité
Invité



Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeVen 30 Aoû 2013 - 11:21

Ah ! Ravie de voir qu'il y a des aficionados de ce bon Neil Gaiman parmi vous ! Je dois l'avouer, pour ce que j'en ai lu c'est un de mes auteurs préférés. J'ai été très positivement marquée par ce roman :

Neil Gaiman - Page 3 Nobody10

L'Étrange Vie de Nobody Owens, ou en anglais The Graveyard Book

L'histoire en elle-même est assez simple. Une famille se fait assassiner par un mystérieux personnage. Cependant le plus jeune enfant, un nourrisson de 18 mois, parvient à échapper à la tuerie et se retrouve par hasard dans un cimetière voisin. Là, les fantômes qui le hantent décident de le protéger en faisant de lui un citoyen du cimetière. Le couple Owens, décédé depuis plusieurs siècles, décide même de l'adopter, et de l’appeler Nobody. Le garçon va alors être élevé par les habitants du cimetière, et recevoir une éducation très particulière...

J'ai beaucoup aimé ce livre déjà parce que Gaiman est un maître quand il s'agit de mélanger les univers de la vie enfantine et la vie adulte, et ce livre en est une belle preuve. L'ambiance est également extraordinaire, un peu inquiétante et glauque, parfois terrifiante, mais jamais "artificielle" ni exagérée (un défaut que beaucoup de livres du genre ont).

Ce que j'ai cependant le plus aimé, c'est qu'il a vraiment réussi à faire du cimetière un endroit extrêmement confortable et familier, une véritable "maison". On se prend vraiment au jeu quand Nobody explore les différentes parties, exploite les capacités que son statut de citoyen du cimetière lui donne. Le Cimetière apparaît même comme un personnage à part entière au final, personnage dont le but est non pas de retenir éternellement Nobody (qui, à l'inverse de ses autres résidents, est vivant), mais bien de lui apprendre à devenir le jeune garçon qu'il désire être.

En bref c'est un excellent livre, considéré comme de la fiction pour jeunes adultes mais dépassant en réalité clairement ce statut.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeVen 30 Aoû 2013 - 12:05

Il a l'air chouette ce livre ! Exactement le genre d'histoire qui me plairait. Je le note ! Merci.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeMer 15 Oct 2014 - 6:41

Où Blanche-Neige réveille La Belle au Bois Dormant d'un baiser

Citation :
Scandaleux Neil Gaiman, qui revisite les contes de fées, sauce moderne

Neil Gaiman viendra faire un tour en France pour la sortie de son livre L'Océan au bout du chemin, à sortir au Diable Vauvert, ce 23 octobre. Mais de l'autre côté de l'Océan, Neil travaille avec un illustrateur, Chris Riddell, à une fable, plus orientée contes de fées. Laquelle a récemment fait scandale pour un dessin où Blanche-Neige embrasse la Belle au Bois Dormant pour la réveiller. Chaleur...

Neil Gaiman - Page 3 A1079

Citation :
L'histoire est assez attendue : une jeune reine, la veille de son mariage, tente de sauver une princesse de l'enchantement qui lui a été jeté. Elle balance tous ses vêtements d'apparats et décide de se saisir d'une cotte de mailles et d'une épée. Accompagnée d'une armée de nains courageux, elle traverse les tunnels sous les montagnes, pour arriver jusqu'à la Grande Endormie.

Comme on le sait, la Belle au Bois Dormant s'est piquée, petite gourdasse, et s'est retrouvée plongée dans un sommeil dont seul un prince, ou un baiser, voire un baiser de prince, pourra la sortir. Le fait que ce soit Blanche-Neige qui fasse le fameux baiser, a fait surgir quelques vieux relents d'homophobie, et l'on est presque en peine de comprendre comment les associations de défense de la Famille pour Tous ne sont pas encore montées au créneau.

L'ouvrage qui paraîtra le 23 octobre est défendu par un porte-parole de l'éditeur, Bloomsbury. Selon la maison, il s'agit d'une « touche sombre sur les contes de fées classiques, qui met des personnages féminins sur le devant de la scène ». Fort bien. « Même s'il ne s'agit pas d'une histoire gay, en soi, c'est une grande chose que d'avoir un baiser entre deux femmes, qui, non seulement, est décrit, mais surtout illustré pour un livre jeunesse. »

Hmmm... pas certain que cela mette un terme à l'homophobie, mais pourquoi ne pas accepter que les contes, les livres, les séries, dans une période où le mariage entre couples du même sexe est autorisé, voient le jour ?

source

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeDim 19 Oct 2014 - 18:18

J'ai hâte de lire son prochain livre.

Et pour le baiser de conte de fées : quel petit fou farceur ! Je vote pour !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitimeDim 9 Nov 2014 - 21:27

L'océan au bout du chemin.
Neil Gaiman - Page 3 Ocean10


Un coin paumé d'angeleterre.
Des vieilles baraques au milieu des champs.
Un mort, retrouvé suicidé dans sa voiture.
Un gamin qui préfère passer son temps à lire qu'à mettre le nez dehors.
Et la famille Hempstock, 3 femmes de 3 générations, vivant ensemble. Aux allures de bonnes sorcières.
Des pièces d'argent qui apparaissent comme par magie, un petit peu partout, et là, c'est le début des problèmes.

Histoire d'un monde au-delà de celui que nous connaissons, des êtres tapis dans l'ombre, qui attendent de venir dans le nôtre. Y creuser leur place, y asservir l'humanité - d'une façon ou d'une autre.

Neil Gaiman reprend les thèmes qu'on lui connaît : enfance, mondes parallèles, entités maléfiques mais pas tant que ça - une entité qui cherche avant tout à avoir une place - des enfants qui se retrouvent à devoir affronter leurs propres peurs, affronter des situations traumatisantes.
Sous le couvert du fantastique, Gaiman aborde des thèmes forts de l'enfance, de la construction de soi, de la famille, de la solitude, de la lecture...

Un livre qui s'avale d'une traite. A croire immédiatement à tout l'univers mis en place par l'auteur, à voir sous les êtres humains les monstres qui grouillent.

Un livre plein d'aventures, de suspens, d'une psychologie fine, aux personnages touchants, avec une jolie pointe d'humour en coin et une bonne dose de fantaisie.

Ce livre pourrait être le cousin de Coraline, tant beaucoup de choses y ramènent. Un univers où j'aime me laisser mener les soirs d'hiver.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Neil Gaiman - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Neil Gaiman   Neil Gaiman - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Neil Gaiman
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Cercle des poètes disparus
» Neil Armstrong et monsieur Gorsky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: