Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Festival de Gérardmer (fantastic'art)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Mar 15 Fév 2011 - 1:20

Le Festival international du film fantastique d'Avoriaz est un festival consacré au cinéma fantastique qui a été créé en 1973. Il se tenait chaque année en janvier dans la station d'Avoriaz. A sa disparition, en 1994, il a été remplacé par le festival Fantastic'Arts de Gérardmer, il se déroule désormais dans les Vosges vers la fin janvier.

Cette année le jury :
Dario Argento, président.
Alexandre Aja.
Fred Cavaye.
Maurice Barthelemy.
Anne Caillon.
Nicolas Cazale.
Clovis Cornillac.
Lucile Hadzihalilovic.
Serge Hazanavicius.
Sophie Quinton.

Alors la sélection officielle était :


DEVIL
Réalisé par Drew Dowdle.
Scénario de M. Night Shyamalan.

5 personnes bloquées dans un ascenseur, dans une mega tour. Les lumières s'éteignent, et poufbambang, une personne meurt. Mais qui a fait le coup. Suspicion, claustrophobie, colère, peur. La lumière s'éteint, poufbambang, une personne meurt. Mais qui c'est, et pourquoi, et comment... et blablabla. Les agents de sécu et les flics matent tout à partir des caméras, sans comprendre plus.
Rien d'original, répétitif, et blindé de christianisme.


DREAM HOME
Réalisé par Ho-Cheung Pan.

Enfant, Cheng Lai-sheung pouvait admirer le quartier Victoria de Hong Kong depuis les fenêtres de l’appartement familial. Elle s’est juré qu’un jour elle s’offrirait un appartement sublime avec la même vue. Les années ont passé, et Cheng n’a pas oublié son serment. Elle assume deux jobs en même temps et va même jusqu’à voler des données pour les revendre à la concurrence. Mais elle ne va pas en rester là !
(Pas vu)


MIRAGES
Réalisé par Talal Selhami.

Cinq personnes aux profils très différents se retrouvent en compétition pour décrocher un emploi prestigieux à la Matsuika, une multinationale installer au Maroc. Après un entretien avec le PDG, les candidats se voient proposés une ultime épreuve pour déterminer le gagnant, dans un lieu tenu secret. Ils acceptent et embarquent à bord d'un minibus dépourvu de vitres. Après des heures de route, le véhicule a un accident et les candidats se retrouvent prisonniers de la carcasse de métal. Ils réussissent à en sortir en unissant leurs forces mais découvrent qu'ils sont en plein milieu du désert et que le chauffeur a disparu. Ne sachant pas si l'accident est réel ou si l'épreuve commence, les candidats vont errer dans le désert à la recherche d'indices et seront confrontés à des mirages les renvoyant à leurs peurs les plus profondes...
(Pas vu)


NE NOUS JUGEZ PAS (PRIX DU JURY)
Réalisé par Jorge Michel Grau.

Un homme d’âge mûr meurt dans la rue, laissant sa femme et ses trois enfants rongés par le mal cannibale. La famille éprouvée doit assurer sa survie. Jusqu’à présent, les victimes ont toujours été fournies par le père. Maintenant qu’il est mort, qui va prendre la relève ?

Bon film de famille, de filiation, de recherche d'identité. Le décor de la maison est vraiment sombrement bien foutu. La scène de traque est intense.
Des lenteurs. Et un jeu d'acteurs un peu en dents de scie. Mais bonne ambiance globale. Même si il manque des données et on sort un peu frustrés.
Pas vraiment de scènes trop violentes, ni gores. Plutôt de la chronique familiale.


THE TROLL HUNTER
Réalisé par André Øvredal.

Un groupe d'étudiants cinéastes rencontrent un soi-disant chasseur de Trolls... ils décident de le suivre dans ses expéditions.

Filmé à la Blair Witch. Très bien foutu. Avec de vrais trolls énormes, poilus, qui puent, qui pètent, qui gueulent bien fort. Ça ne fait pas peur, mais ça impressionne. Et on s'attache à ce pauvre chasseur de troll exploité, forcé à la solitude et à l'incompréhension. (Et qui est plus un protecteur de Troll qu'un véritable chasseur... mais il est parfois obligé de les flinguer pour éviter qu'ils ne soient découverts)


J'AI RENCONTRE LE DIABLE (PRIX DE LA CRITIQUE - PRIX DU JURY JEUNES LORRAINE - PRIX DU PUBLIC/L'EST REPUBLICAIN/VOSGES MATIN)
Réalisé par Kim Jee-Woon.

Un agent secret recherche le serial killer qui a tué sa fiancée

Ultra bien rythmé, sur le thème de la vengeance. Extrêmement violent, aussi. Sadique, et rigolard, parce que tellement too much.


THE SILENT HOUSE
Réalisé par Gustavo Hernandez.

Laura et son père Wilson s'installent dans une maison à la campagne pour la retaper sur demande de son propriétaire qui souhaiterait la mettre en vente au plus vite. Ils passeront donc la nuit sur place avant de commencer les travaux le lendemain matin. Tout semble se passer pour le mieux avant que Laura n'entende un bruit provenant de l'extérieur mais devenant de plus en plus fort au premier étage de la maison. Wilson s'aventure donc en haut pour voir ce qu'il en est tandis que Laura l'attend seule au rez-de-chaussée...
(Pas vu)


THE LOVED ONES (PRIX DU JURY - PRIX DU JURY SYFY)
Réalisé par Sean Byrne.

Lola kiffe Brent, et lui demande de l'accompagner au bal. Il refuse, il a déjà une copine. Le saligaud ! Lola est mécontente, et son père fait tout pour son bonheur, alors (once again) il kidnappe l'ado métalleux mal dans sa peau (scarifiée) parce que son père est mort dans un accident de voiture qu'ils ont eu ensemble.

Ça se veut drôle, délirement sadique, sarcastique autour de la triste vie d'adolescents. Ça marche bien, mais pas tant que ça. Des baisses de rythme bizarres, injustifiées. Des moments gores complètement zappés, un sadisme de comptoir. La relation entre la fifille et son pôpa est vraiment deg par contre.
Pas ultra convaincue, mais pas non plus ennuyée. Se regarde, vaguement.


BEDEVILLED (GRAND PRIX)
Réalisé par Jang Cheol-soo.

Hae-won est une jolie trentenaire célibataire. Contrainte à partir en congés, elle se rend à Moodo, une petite île sur laquelle elle passait ses vacances étant plus jeune. Elle y retrouve Bok-nam, son amie d’enfance, soumise à la volonté tyrannique de ses habitants et à des humiliations quotidiennes.
Bok-nam supplie Hae-won de l’aider à s’échapper, mais celle-ci refuse de s’impliquer dans une situation qui s’apprête à basculer dans l’horreur…

Ce film est assez horrible sur la folie humaine, le martyre de cette pauvre Bok-nam, l'aveuglement voulu des autres... le regard de l'enfant sur tout ça. Une vraie plongée dans l'immonde. Ça se construit tout lentement, on sent que ça monte vers l'affreux, le sanglant, la vengeance. Et on a pas tort.
Finement construit.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.


Dernière édition par Queenie le Jeu 17 Fév 2011 - 8:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Mar 15 Fév 2011 - 1:30

Ce que je n'ai pas compris dans ce festival c'est le si peu de présence de films réellement fantastiques ou d'horreur. Surtout des films psychologiques, et violents. Des thrillers, des trucs qui te mettent un coup de tension, mais pas de sursaut, pas de "magie". Hum. Une tendance de la mode vers des trucs plus terre à terre, genre le Mal est en l'Homme ?


Ce qui m'a complètement dépassée : les prix à The loved ones.
Le fait que Troll Hunter n'a pas eu de récompense. Alors qu'il correspondait le plus à du fantastique-horreur.

Ce qui est génial : l'ambiance générale. Se mater un film avec plein de gens passionnés, sentir le respect du travail malgré l'éventuel ennui (rien à voir avec une séance de ciné classique, rappelle un peu l'ambiance des séances d'avp en présence d'équipe du film, en moins BlingBling).

Ce qui est terrible : l'organisation du festival, à se peler le cul 1h-1h30 de file d'attente dans la neige. Mais une fois qu'on a choppé le truc d'attendre de voir les films une fois que le plus gros de la foule l'a vu, ça va mieux (environ 2-3 séances par film).

Ce qui est réconfortant : le vin chaud, le munster à gogo et partout (version plus douce que celle qu'on trouve dans le commerce), les balades dans la forêt, le bord de lac.

Ce qui est agréable : les discussions dans le froid, avec des tarés qui viennent tous les ans, depuis 150 ans. Le partage de la galère du froid et de la gueule enfarinée à 9h du mat', attendant d'aller voir des scènes ultra sanglantes.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.


Dernière édition par Queenie le Jeu 17 Fév 2011 - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Mar 15 Fév 2011 - 8:01

Merci pour la présentation, Queenie !

Je note qu'il y a beaucoup de films Coréens d'horreur, c'est peut-être un peu la mode chez eux ?

Il a l'air rigolo, le film de Trolls...
On aime bien les Trolls, par ici ! Very Happy
(parfois, nous aussi, on les flingue pour qu'ils ne soient pas découverts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Mar 15 Fév 2011 - 9:00

Queenie,
Merci de choper un peu de l'ambiance du festival grâce à ton commentaire bravo
Même si je ne suis pas une fanatique du cinéma fantastique, il est toujours intéressant de regarder au-delà de son cadre habituel ce qu’aiment les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Mar 15 Fév 2011 - 10:10

eXPie a écrit:
Merci pour la présentation, Queenie !

Je note qu'il y a beaucoup de films Coréens d'horreur, c'est peut-être un peu la mode chez eux ?


sauf que... ce ne sont pas des films d'horreur. Des films violents, certes. Et bons. Mais rien d'horrifique là-dedans. En tout cas, pas dans le sens "classique"

Et maline, y'a pratiquement aucun film fantastique non plus. En fait, mis à part les scènes violentes et qui peuvent être un peu dures à regarder, les histoires pourraient plaire à beaucoup : elles traitent pour la plupart de l'homme face à ses instincts, à ses douleurs, à sa colère. Et face aux autres.


Suite des com' et des autres films plus tard !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Mar 15 Fév 2011 - 16:19

Plein de gourmandises en perspective! Le Kim Jee-Woon semble prometteur. Son film "2 soeurs" était très réussi et très esthétique. Merci pour le compte rendu!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Mar 15 Fév 2011 - 16:38

Ouah, ton compte-rendu donne envie d'assister à ce festival Queenie ! Very Happy
Il a lieu tous les ans ?

Le film avec les cannibales me tente bien (Ne nous jugez pas)... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Jeu 17 Fév 2011 - 8:33

colimasson a écrit:
Ouah, ton compte-rendu donne envie d'assister à ce festival Queenie ! Very Happy
Il a lieu tous les ans ?

Oui, tous les ans.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Jeu 17 Fév 2011 - 9:09

Films présentés hors compétition :


SUSPIRIA.
Réalisé par Dario Argento.

Je voulais aller le revoir... mais je n'ai pas eu le temps. Regret.

EN QUARANTAINE 2.
Réalisé par John Pogue.

Dans un avion, un passager semble atteint de la rage. Tous les passagers sont mis en quarantaine...
(Pas vu)


AMERICAN GRINDHOUSE
Réalisé par Elijah Drenner.

Documentaire sur le pourquoi du comment des films Grindhouse.

Bien sympatoche, avec plein d'images de films et un montage ultra saccadé, rythmé, et qui fait sourire. Par contre, ça va un peu trop vite, et y'a beaucoup d'infos qui passent à la seconde.


MACHETE MAIDENS UNLEASHED !
Réalisé par Mark Hartley.

Documentaire sur les films de genre américains tournés aux Philippines dans les années 70/80. Un eldorado pour les réalisateurs de films d'exploitation.
(Pas vu, mais on m'en a dit beaucoup de bien).


RARE EXPORTS : UN CONTE DE NOËL.
Réalisé par Jalmari Helander.

Nord de la Finlande. Des ouvriers russes creusent un puit énorme dans une colline. Un gamin est persuadé qu'ils vont en faire ressortir le Père Noël. Un peu intrigué et effrayé, il étudie les livres pour comprendre qui est cet être de légende, et découvre qu'il est une sorte d'énorme démon qui vient kidnapper et torturer les enfants.

Ce film est Fabuleux. Drôle, tendre, et avec ce soupçon d'aventure qui fonctionne bien. Un esprit Goonies. Ça ne fait absolument pas peur, c'est juste intrigant, et prenant. Et touchant.
A voir pour le renversement du conte de Noël, pour l'humour, pour la fin !


COLD PREY 3.
Réalisé par Mikkel Braenne Sandemose.

Un prequel expliquant les origines obscures du tueur qu'a affronté à deux reprises Jannicke.
(Pas vu.
Je ne savais même pas qu'il existait un Cold Prey 1 & 2)


PROWL.
Réalisé par Patrik Syversen.

Une jeune fille veut s'échapper de sa bouserie de petite ville. Elle a parfois des visions macabres, du sang, de la chair... elle pressent des choses. Tout le monde la trouve un peu bizarre, un peu à part, mais son groupe d'amis solidaires décident de l'aider à quitter sa ville. Après une panne de voiture, ils sont obligés d'accepter la proposition d'un chauffeur de camion de monter dans sa remorque.

Évidemment, le chauffeur de camion leur a menti et les amène dans un coin crado. Vieux abattoir désaffecté, le groupe de jeunes se retrouvent à devoir affronter des bêtes étranges. De l'obscurité elles surgissent, agrippent les corps, les envoient valdinguer à des mètres, volent... etc... une jolie boucherie.

Ça va vite les massacres, et l'intrigue. Ça sent la suite non dissimulée. Et ça ressemble un peu à une bonne série fantastique. Seulement c'est un film.
Se regarde, classique.


HYBRID.
Réalisé par Eric Valette.

L'histoire d'une voiture tueuse...
(Pas vu)


PROIE.
Réalisé par Antoine Blossier.

Histoire de forêt, de cerfs qui se "suicident", de bête tapie.
(Pas vu)


L'EMPIRE DES OMBRES.
Réalisé par Brad Anderson.

La ville de Détroit est plongée dans le noir. Quelques "survivants" se retrouvent, et filent vers le seul lieu où il y a un générateur d'électricité. Partout dans la ville les vêtements des gens qui se sont volatilisés ne leur donnent aucune explication.
(Pas vu)


THE HUNTERS.
Réalisé par Chris Briant.

Noël. C'est leur dernière semaine. En ville, six personnes courent vers un destin tragique. Le dernier jour les réunit par hasard dans un lieu isolé : le Fort… La réalité s'écroule et tourne au cauchemar…
(Pas vu)


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Ven 18 Fév 2011 - 11:24

Il y a certains synopsis qui donnent l'impression d'avoir affaire à des nanars... Razz
Je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Dim 20 Fév 2011 - 11:03

colimasson a écrit:
Il y a certains synopsis qui donnent l'impression d'avoir affaire à des nanars... Razz
Je me trompe ?

Non.
Et je dirais même plus : évidemment !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Dim 20 Fév 2011 - 11:20

Films dans la sélection Inédits vidéos :


THE DEAD OUTSIDE.
Réalisé par Kerry Anne Mullaney.

A la suite d'une terrible épidémie, deux étrangers se retrouvent dans une ferme écossaise isolée. April, âgée de seize ans, a survécu seule pendant des mois. Daniel, un homme endeuillé, s'accroche désespérément à l'espoir d'une vie possible à l'extérieur.
(Pas vu)


HEARTLESS.
Réalisé par Philip Ridley.

Un photographe amateur complexé par une tache de naissance sur le visage et vivant seul avec sa mère est témoin du meurtre de cette dernière. Déterminé à retrouver les coupables, sa quête le mène à un homme énigmatique qui lui propose un pacte diabolique …
(Pas vu)


TERREUR (DREAD).
Réalisé par Anthony DiBlasi.

Quaid, étudiant en philosophie, se lance avec deux camarades dans la réalisation d'un film pour étayer sa thèse sur les peurs les plus profondes de l'être humain. Ce projet va faire ressurgir chez lui des traumatismes liés à son passé.

Une ambiance oppressante plutôt bien rendu, et l'acteur qui joue le cinglé est assez crédible. Des scènes qui mettent bien sous tension, et d'autres qui ennuient un peu. Inégal.
Scènes de tortures psychologiques et physiques finales vraiment difficiles à regarder.


TRIANGLE.
Réalisé par Christopher Smith.

Perdus dans le triangle des bermudes, les passagers d'un bateau chavirent et rejoignent un mystérieux navire abandonné. A bord, ils devront combattre leur côté sombre.
(Pas vu, mais étonnamment (?), j'en ai entendu beaucoup de bien parmi les festivaliers)


ULTIMATE PATROL.
Réalisé par Daniel Myrick

Un satellite de reconnaissance américain détecte un haut taux de radioactivité dans le désert d’Afghanistan. Un groupe de réservistes des Forces Spéciales y est envoyé en mission et s'enfonce dans le désert en apparence si tranquille... Mais quelque chose se cache sous le sable, quelque chose de bien plus dangereux que les attaques surprises des talibans.

Un vrai film où il ne se passe... rien. Des acteurs pourris, et ultra peu charismatiques. Des images pourries (alors qu'on sent bien qu'il a voulu montrer le "beau désert"). Des séquences fantastiques, et d'action, à éclater de rire de ridicule. Une fin catastrophique.


THE UNFORGIVING.
Réalisé par Alastair Orr.

Johannesburg, Afrique du Sud. Rex et Alice ont survécu à un tueur en série célèbre pour la brutalité de ses crimes. Pour la police, ils sont désormais la seule piste permettant de remonter jusqu’au tueur.

Ça se tient convenablement, même si on voit la fin arriver à des kilomètres, que ça ressemble un peu trop à Saw. Une texture d'image bizarre, et qui étrangement parvient à faire passer une impression poisseuse, chaude, crade.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 59
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Dim 20 Fév 2011 - 13:43

rien que de faire la queue dans le froid, pour moi c'est déjà l'horreur, pas besoin d'un film pour ça affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Dim 20 Fév 2011 - 13:45

Queenie a écrit:

TERREUR (DREAD).
Réalisé par Anthony DiBlasi.

Scènes de tortures psychologiques et physiques finales vraiment difficiles à regarder.

Si même toi tu dis ça je redoute quelque chose de très pénible...

Queenie a écrit:


Cette année le jury :

Lucile Hadzihalilovic.

Queenie doit voir "Innocence", Queenie doit voir "Innocence" cyclops

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   Dim 20 Fév 2011 - 23:26

Marko a écrit:
Queenie a écrit:

TERREUR (DREAD).
Réalisé par Anthony DiBlasi.

Scènes de tortures psychologiques et physiques finales vraiment difficiles à regarder.

Si même toi tu dis ça je redoute quelque chose de très pénible...

(C'est surtout cracrabeurk, mais je vais rien dire de plus)

Marco a écrit:
Queenie doit voir "Innocence", Queenie doit voir "Innocence" cyclops

Heu.
Difficile les enfants dans les films. Pas sûre que je tienne le coup pendant 1h30 à regarder des gamines aux voix ultra aiguës... Mais si tu dis qu'il est si bien que ça... j'essaierais à l'occasion du larron.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Festival de Gérardmer (fantastic'art)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Festival de Gérardmer (fantastic'art)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 4ème Festival des Arts Mélanésiens - 2010
» 5e Festival "Les Sauterelles Vertes"
» Chansons Horus au Festival Belge de la Chanson Estudiantine
» Festival du Livre Normand. Trévières (14).
» 18ème festival du cinéma Russe - 18th festival of Russian movies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: