Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Dante Alighieri [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Dante Alighieri [Italie]   Lun 23 Mai 2016 - 20:45

bix229 a écrit:
La traduction deJacqueline Risset est souvent conseillée. Il faut d' ailleurs que j' y revienne. En espérant y trouver ma place plus facilement que Tina !
C'est vrai qu'elle est souvent conseillée. Il me semble qu'elle est très proche du texte original, à tel point que ça ne "sonne" souvent pas naturellement en français. Le fond est déjà difficile, et son texte n'ajoute pas de limpidité...
Ça n'est pas grave, il y a beaucoup d'autres traductions

Citation :
Depuis trente ans, une quinzaine de traductions de La Divine Comédie se sont succédé, sans compter les rééditions de traductions anciennes.
( http://www.magazine-litteraire.com/mensuel/568/dante-infinie-comedie-01-06-2016-139319  : article qui parle de la traduction de Danièle Robert).

Sur le site d'Actes Sud, on trouve un extrait, c'est du moins ce qui est dit : http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/9782330064617_extrait.pdf
Mais c'est faux. C'est un extrait du livre, il s'agit d'une introduction. Je trouve très curieux qu'ils n'aient pas mis un vrai passage du texte de Dante traduit. C'est bien beau de dire "Animée d’un souffle constant, ne se départant jamais, dans sa fidélité même, de la valeur poétique, la traduction de Danièle Robert permet d’aller plus avant dans la découverte de la beauté inventive, de la puissance, de la modernité de ce chef-d’oeuvre universel." ( http://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/la-divine-comedie-enfer ), pourquoi le site ne propose-t-il pas un petit morceau ? (je fais mon Saint Thomas).
Je tâcherai d'aller y voir de plus près, quand même. Je n'ai pas encore lu cette oeuvre difficile (les notes sont nécessaires, quand je vois qu'il y a des versions sans notes, je me demande ce que le lecteur peut y comprendre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Dante Alighieri [Italie]   Lun 23 Mai 2016 - 21:47



Enfer : La Divine Comédie (édition bilingue)

Dante ALIGHIERI

Trad. de l' italien par Danièe Robert

"Voici, avec l’Enfer, le premier volet de la traduction neuve de La Divine Comédie entreprise par Danièle Robert, qui prend enfin en compte, dans notre langue, l’intégralité de la structure élaborée par Dante. Au coeur de celle-ci, la terza rima, forme qu’il a portée à un haut degré de perfection et qui constitue, avec la terzina, un véritable moteur du poème selon une rythmique créatrice de sens à l’égal de son sujet. De cette architecture, Dante fait un élément clé du développement logique de sa pensée, marquant ainsi le texte de l’essence de son inspiration : la référence à la Trinité. Animée d’un souffle constant, ne se départant jamais, dans sa fidélité même, de la valeur poétique, la traduction de Danièle Robert permet d’aller plus avant dans la découverte de la beauté inventive, de la puissance, de la modernité de ce chef-d’oeuvre universel."

Actes Sud

La traductrice projète de traduire La Divine Comédie intégralement. Elle a déjà publié, dans la meme collection "Thesaurus", Catulle, Ovide et Cavalcanti. B

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Dante Alighieri [Italie]   Mer 25 Mai 2016 - 22:35

Comme l'éditeur ne daigne pas mettre d'extrait pour prouver à quel point c'est bien, il faut bien faire le boulot à sa place.

Prenons donc le début, dans trois versions différentes, suivies du texte italien.


Version Danièle Robert (Actes Sud)
Jacqueline Risset (GF)
Henri Longnon (1882-1964 ; vieux Classique Garnier)
Texte italien
Etant à mi-chemin de notre vie,
je me trouvai dans une forêt obscure,
la route droite ayant été gauchie.

Ah ! combien en parler est chose dure,
de cette forêt rude et âpre et drue
qui à nouveau un effroi me procure !

Si aigre que la mort l'est à peine plus...
Mais pour traiter du bien que j'y trouvai,
je parlerai des choses que j'ai vues.

Ne sais pas bien dire comme y entrai
étant alors si plein de somnolence
que de la route vraie je m'écartai.

Mais arrivé au pied d'une éminence
où cette vallée avait abouti,
qui avait effrayé mon coeur d'abondance,

levant les yeux ses épaules je vis,
déjà vêtues des rais de la planète
qui conduit droit par tous chemins autrui
Au milieu du chemin de notre vie
je me trouvai par une forêt obscure
car la voie droite était perdue.

Ah dire ce qu'elle était est chose dure
cette forêt féroce et âpre et forte
qui anime la peur dans la pensée !

Elle est si amère que mort l'est à peine plus ;
mais pour parler du bien que j'y trouvai,
je dirai des autres choses que j'y ai vues.

Je ne sais pas bien redire comment j'y entrai,
tant j'étais plein de sommeil en ce point
où j'abandonnai la voie vraie.

Mais quand je fus venu au pied d'une colline
où finissait cette vallée
qui m'avait pénétré le coeur de peur,

je regardai en haut et je vis ses épaules
vêtues déjà par les rayons de la planète
qui mène chacun droit par tous sentiers.
Sur le milieu du chemin de la vie
je me trouvai dans une forêt sombre :
le droit chemin se perdait, égaré.

Ah ! qu'il est dur de dire quelle était
Cette forêt sauvage, âpre et infranchissable,
Dont le seul souvenir réveille la terreur !

Si amère, la mort l'est à peine un peu plus !
Mais, pour faire sentir le bien que j'y trouvai,
Je parlerai d'abord de mes autres rencontres.

Je ne puis dire, au vrai, comment j'y suis entré,
Tant j'étais plein de sommeil au moment
Que je quittai la véridique voie.

Mais, quand je fus au pied d'une montagne,
Où se fermait cette obscure vallée
Qui d'épouvantement m'avait percé le coeur,

En l'air je regardai, et je vis ses épaules
Déjà vêtues des rayons de cet astre
Qui mène droit chacun par tous sentier

Nel mezzo del cammin di nostra vita
mi ritrovai per una selva oscura
ché la diritta via era smarrita.

Ahi quanto a dir qual era è cosa dura
5esta selva selvaggia e aspra e forte
che nel pensier rinova la paura!

Tant'è amara che poco è più morte;
ma per trattar del ben ch'i' vi trovai,
dirò de l'altre cose ch'i' v'ho scorte.

Io non so ben ridir com'i' v'intrai,
tant'era pien di sonno a quel punto
che la verace via abbandonai.

Ma poi ch'i' fui al piè d'un colle giunto,
là dove terminava quella valle
che m'avea di paura il cor compunto,

guardai in alto e vidi le sue spalle
vestite già de' raggi del pianeta
che mena dritto altrui per ogne calle.

  

On remarque que Jacqueline Risset reste très près du texte italien. Ainsi, la forêt est "forte", comme en italien. Est-ce que ça facilite la lecture, ça, c'est autre chose... "Drue" et "infranchissable", c'est quand même plus clair !


Dernière édition par eXPie le Jeu 26 Mai 2016 - 10:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Dante Alighieri [Italie]   Jeu 26 Mai 2016 - 8:35

du coup devant ton exemple Expie, je vois l'importance de la traduction et combien notre plaisir de lecture de tout livre traduit doit certainement beaucoup aux traducteurs

dans la dernière phrase "chacun" et "autrui" personnellement je trouve plus de sens à "chacun"


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diogène
Envolée postale


Messages : 226
Inscription le : 25/11/2015
Age : 30
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Dante Alighieri [Italie]   Ven 27 Mai 2016 - 0:29

Personnellement j'ai lu la traduction de Risset qui est celle de l'édition bilingue et qui en effet colle vraiment au plus près du texte original. Après avoir fait une relecture en italien je la trouve plutôt satisfaisante bien qu'elle ait vraiment un esprit universitaire mais bon comme dit le proverbe italien: " Traduttore, traditore".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Dante Alighieri [Italie]   Ven 27 Mai 2016 - 9:53

Merci pour les extraits et la comparaison expie ! bonjour

Je pencherais plutôt pour la traduction Robert alors, à choisir comme ça, à la première impression.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quasimodo
Main aguerrie
avatar

Messages : 402
Inscription le : 29/05/2016
Age : 22
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Dante Alighieri [Italie]   Dim 5 Juin 2016 - 15:42

Est-ce que quelqu'un a lu la traduction d'Alexandre Masseron ? On me l'a vivement recommandée mais je sais pas ce que ça donne.

Sinon j'ai celle de Jean-Charles Vegliante (poésie gallimard) qui m'a l'air pas mal (pas encore lue).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Dante Alighieri [Italie]   Ven 5 Aoû 2016 - 18:01

Je viens de m' apercevoir que Yves Bonnefoy avait traduit L' Enfer en 2013.



_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anagramme
Agilité postale
avatar

Messages : 909
Inscription le : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Dante Alighieri [Italie]   Ven 5 Aoû 2016 - 21:21

Je n'ai pas lu cette traduction mais je trouve la couverture intéressante et originale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dante Alighieri [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dante Alighieri [Italie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: