Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Rui Zink [Portugal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Rui Zink [Portugal]   Jeu 3 Mar 2011 - 14:17



Né à Lisbonne en 1961, Rui Barreira Zink poursuit une double carrière d’universitaire et d’écrivain. Auteur éclectique, il a écrit des romans, dont Dádiva divina (Don divin), prix du Pen Club portugais 2005, des récits pour la jeunesse, des scénarios de bandes dessinées et même un roman interactif, Os Surfistas (Les surfeurs), en 2001.
Il est professeur de littérature portugaise et de théorie de l’édition à l’Universidade Nova de Lisbonne. Le destin du touriste est son premier ouvrage à être traduit en français. Parution le 17 mars 2011 aux Editions Métailié.

Extrait d'un article de Jornal de letras (dans Courrier International).

"Un grand, très grand roman, écrit dans un langage ordinaire et racontant une histoire ordinaire qui se déroule dans l’avenir. Dans O Destino Turístico, Rui Zink condense et réaffirme deux caractéristiques constantes de son univers esthétique : premièrement, son style ; deuxièmement, une pensée à contre-courant de la pensée dominante.
Pour ce qui est du style, Rui Zink enveloppe de façon très singulière le langage courant du quotidien d’un voile d’humour permanent, donnant ainsi une légitimité très actuelle au roman satirique comme mode de critique et de dénonciation sociale. Rui Zink est, aujourd’hui, avec Mário de Carvalho, Manuel da Silva Ramos et Sérgio Almeida, l’un des grands représentants du roman satirique portugais. Ses textes s’inscrivent dans la tradition de la plaisanterie cocasse, de la phrase courte en manière d’épigramme facétieux, de l’adage moqueur, de la répétition surréaliste ; en un mot, de l’univers littéraire de la farce et de la satire, qui apparaît aujourd’hui comme une arme contre les puissants du monde politique, du football, de l’Eglise, du BTP et, surtout, contre le citoyen moutonnier, passif, qui exige sécurité dans la rue et paix dans sa conscience. Ainsi, c’est volontairement que le lexique de Rui Zink dépasse rarement le vocabulaire du quotidien, car c’est à ce niveau que s’énoncent les idées ordinaires qu’il cherche à démythifier, non par un conte moral, mais en pointant les situations absurdes de l’existence humaine (ici, le conflit mortel entre l’automobiliste et le piéton ; là, des situations simulées de guerre véritable). Autrement dit, en relatant des situations banales, Rui Zink vise à montrer le fond irrationnel qui habite en permanence le cœur des hommes, et qui les rend bestiaux..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Rui Zink [Portugal]   Mer 30 Mar 2011 - 11:41



Le destin du touriste
Citation :
Quand le voyage se transforme en tourisme et la curiosité de l’autre en voyeurisme de la violence, les pays du Sud deviennent des destinations où l’on peut assouvir des désirs inavoués ou réaliser des souhaits qu’on n’est pas capables de mettre soi-même en oeuvre.
Il y a des endroits où on fait du tourisme de guerre, où on peut assister de près à des bombardements, des explosions et des attentats. Il y a la Zone qui vit en guerre civile depuis des années, c’est là que Greg va faire du tourisme. Mais après la disparition d’une délégation philippine au grand complet, son guide commence à se poser des questions sur ses véritables intentions. Pourquoi Greg tient-il tellement à visiter ce "paradis infernal", à être au milieu de cette horreur quotidienne ?

A ceux qui jugeraient que l'écrivain portugais Rui Zink pousse le bouchon un peu loin dans son roman Le destin du touriste, il n'est pas inutile de préciser qu'il existe déjà des agences spécialisées dans des voyages organisés extrêmes, que ce soit en Irak ou aux abords de Tchernobyl, aux risques et périls des participants, bien entendu. Le livre est censé se passer dans un futur proche, une dystopie à la manière d'un Orwell ou Huxley, dans laquelle l'auteur affiche d'emblée la couleur : ce sera un ouvrage sarcastique, provocateur, méchant comme un pou. Dans sa première partie, nous suivons Greg, touriste individuel, qui semble se démarquer de ses congénères venus visiter en "troupeau" un pays en pleine guerre civile et se donner le frisson suprême, une bonne dose d'adrénaline à côtoyer la misère et la mort, dans un confort tout relatif. Greg, lui, cynique intégral et personnage suicidaire, ne semble poursuivre qu'un seul but, lequel se révèle assez vite dans le livre (laissons cependant planer le mystère). Dans un deuxième temps, le roman devient haché, divisé en de courts chapitres, et Zink, en révélant l'enfer du décor, qui est un peu différent de ce que l'on imaginait, se fait sociologue, dévoilant à mo(r)ts couverts où l'action se passe réellement (laissons toujours planer le mystère). Ce changement de focale est moins convaincant dans le sens où l'auteur force un peu le trait, abandonnant peu à peu le conte satirique pour une réflexion moraliste sur le devenir de nos civilisations. L'impression finale reste mitigée, celle d'avoir lu un ouvrage hybride, habile pour créer un malaise certain, manipulateur et un peu bâclé, mais dont le comique de répétition et l'ironie cinglante laissent cependant une trace durable. Il faut bien reconnaître à Rui Zink un vrai talent pour souffler le show et l'effroi.


Dernière édition par traversay le Mer 30 Mar 2011 - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Rui Zink [Portugal]   Mer 30 Mar 2011 - 11:44

Le roman commence comme ça :

Citation :
Il est arrivé le matin, après un vol de nuit : il n'a pas eu de problèmes à l'aéroport. En fait, il s'attendait à plus de problèmes. N'ayant pas eu les problèmes auxquels il s'attendait, il n'a donc eu aucun problème.
Le visa était en règle et le passeport valable jusqu'à l'anniversaire de Mathusalem. Dans l'avion, il n'y avait pas beaucoup de monde. A l'heure actuelle, seuls des fous, des candidats au suicide, des soldats de fortune, des trafiquants d'armes ou des journalistes, plus assoiffés de gloire que dotés de matière grise, atterrissaient ici. Malgré tout, le passage de la frontière avait été lent. Un passager qui semblait s'y connaître, un homme d'affaires sans doute, avait murmuré : bureaucrates de merde.
Et il avait ses raisons. Il était de notoriété publique que le pays était en miettes, que ce n'était même plus un pays mais une zone, une zone de mort, un terrain de chasse sauvage et brutale, alors qu'est-ce qu'il leur prenait de jouer aux paladins de l'ordre ? C'était la sensation que donnait le poste de contrôle des frontières : un portail pompeux, débordant d'arabesques, de fioritures et de retouches qui n'ouvrait sur rien et feignait d'ignorer que le palais dont il constituait l'entrée avait été rayé de la surface de la terre. À bien y penser, cette frontière était un bon présage. Adieu, monde extérieur. Bonjour, enfer intérieur.
Quand ils découvrirent une arme semi-automatique dans sa valise, l'homme d'affaires s'emporta :
- Comment ça je ne peux pas entrer armé ? Je ne peux pas entrer armé ? Vous plaisantez ?
Les agents blasés, las, cyniques.
- Mesures de sécurité, sir.
- Mesures de sécurité ? C'est comme si on interdisait l'entrée des talons hauts en discothèque !
- C'est le règlement, sir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Rui Zink [Portugal]   Mer 30 Mar 2011 - 12:12

Merci pour ton commentaire rapide, Traversay (mais tu lis combien de livre par semaine?!!!! )

Finalement, je n'accroche pas tant que cela. Le style me semble un peu lourd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Rui Zink [Portugal]   Mer 30 Mar 2011 - 12:27

Madame B. a écrit:

Finalement, je n'accroche pas tant que cela. Le style me semble un peu lourd.

L'impression de lire une démonstration plutôt qu'un roman ?

Je lis une centaine de pages par jour. Ce n'est pas énorme, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Rui Zink [Portugal]   Mer 30 Mar 2011 - 20:24

Traversay a écrit:
Citation :
Je lis une centaine de pages par jour. Ce n'est pas énorme, non ?

dit comme cela est encore tout à fait humain mais j'ai l'impression que tu dévores lis encore plus.


Citation :
L'impression de lire une démonstration plutôt qu'un roman ?

oui et d'un ouvrage qui cherche à faire du style, à épater un peu le lecteur, à trouver des remarques sensées faire mouche. Enfin je ne me fonde que sur le passage que tu cites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Rui Zink [Portugal]   Mer 30 Mar 2011 - 22:11

Madame B. a écrit:

Citation :
L'impression de lire une démonstration plutôt qu'un roman ?

oui et d'un ouvrage qui cherche à faire du style, à épater un peu le lecteur, à trouver des remarques sensées faire mouche. Enfin je ne me fonde que sur le passage que tu cites.

C'est assez vrai. Et à nous mener en bateau, aussi. D'un autre côté, cela ne me dérange pas, j'ai toujours un gilet de sauvetage sur moi, quand je lis.
Comme toujours, chaque lecteur réagira avec sa propre intelligence, culture, sensibilité etc. Au moins, c'est une livre qui ne provoque pas des réactions tièdes et qui bouscule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Rui Zink [Portugal]   Mer 30 Mar 2011 - 22:18

Traversay a écrit:

Citation :
Et à nous mener en bateau, aussi. D'un autre côté, cela ne me dérange pas, j'ai toujours un gilet de sauvetage sur moi

rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rui Zink [Portugal]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rui Zink [Portugal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Óbidos – Portugal
» BASILIQUE DE FATIMA LIEU RELIGIEUX AU PORTUGAL secteur LEIRIA
» PLAGE DE NAZARE AU PORTUGAL
» PORTUGAL DES PETITS = PORTUGAL DOS PEQUENITOS A COIMBRA AU PORTUGAL
» TUNING INTERNATIONAL DE BRAGA 2015 Portugal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: