Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeMar 8 Mar 2011 - 15:17

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] A317

Katherine Mansfield (14 octobre 1888 - 9 janvier 1923) est une écrivaine et poétesse néo-zélandaise. Puisant son inspiration tout autant de ses expériences familiales que de ses nombreux voyages, elle contribua au renouvellement de la nouvelle avec ses récits basés sur l’observation et souvent dénués d’intrigue.

Œuvres

In a German Pension (Pension allemande), 1911
Prelude, 1918
Bliss and Other Stories (Félicité), 1920
The Garden Party and Other Stories (La Garden Party), 1922
Poems, 1923
The Dove’s Nest and Other Stories (Le Nid de colombes et autres nouvelles), 1923
Something Childish and Other Stories (Quelque chose d'enfantin, mais de très naturel et autres nouvelles), 1924
The Journal of Katherine Mansfield (Journal de Katherine Mansfield), 1927 (édition définitive en 1954)
The Letters of Katherine Mansfield (Les lettres de Katherine Mansfield), 1928-1929

Principales nouvelles
Bliss (Félicité)
The Garden Party (La Garden Party)
At the Bay (Sur la baie)
Miss Brill
The Doll’s House (La maison de poupées)
Prelude (Prélude)


source et suite

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Sam 10 Nov 2012 - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeMar 8 Mar 2011 - 15:22

Je n'en reviens pas.. en voulant parler d'un livre de lui.. je réalise seulement aujourd'hui qu'on n'a pas de fil pour Katherine Mansfield! Même pas après la LC d'Australie/Nouvelle Zélande!

Bon.. j'en ai lu des nouvelles d'elle et son journal.. pas de lectures récentes, mais je trouve qu'elle a sa place parmi les parfumés Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeMer 9 Mar 2011 - 8:35

je vais reprendre ce livre d'elle avant de tenter cette BD: ici

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] A_bmp24
La Garden-Party et autres nouvelles
Citation :
Présentation de l'éditeur
Dernier recueil publié du vivant de son auteur, La Gardera Party commence à l'aube d'une journée radieuse pour s'achever à la nuit noire, dans une chambre où s'endormira bientôt une femme sans âge ni visage. Une nouvelle après l'autre, Katherine Mansfield peint la vie par petites touches, tendres, cocasses, poignantes, parfois cruelles. Elle dit la solitude, la peur et la mort, partout présentes, même dans la baie des vacances et de l'enfance. Elle chante aussi le bonheur d'exister, l'intensité et la multiplicité des plaisirs qui s'offrent dans l'instant, ces merveilles que sont le sourire édenté d'un bébé, le tourbillon des lumières d'une salle de bal, une odeur de lavande, un vieux saladier rempli de capucines jaunes et rouges sur une table éclaboussée de soleil...


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeMer 9 Mar 2011 - 19:15

Citation :
mais je trouve qu'elle a sa place parmi les parfumés
Oui, tout à fait!
Même si la Garden Party, je n'en ai plus grand souvenir.
J'ai été plutôt marquée par son Journal. Notamment la fin, quand elle meurt de la tuberculose , complètement inféodée au sombre Gurdjieff .
Mais tout m'avait passionnée dans ce Journal.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeMer 9 Mar 2011 - 19:22

Marie a écrit:
J'ai été plutôt marquée par son Journal. Notamment la fin, quand elle meurt de la tuberculose , complètement inféodée au sombre Gurdjieff .
Mais tout m'avait passionnée dans ce Journal.
de même pour moi... j'ai lu à un moment donné de ma vie presque que des journaux (Anaïs Nin, Julien Green, Sylvia Plath, Luise Rinser, Peter Handke, Max Frisch, Franz Kafka, Stefan Zweig....) et ainsi elle ne pouvait pas m'échapper Wink
tellement passionnée, que je voudrais en effet la re-découvrir dans ses nouvelles qui me sont, tout comme chez toi, restées moins en mémoire..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeJeu 10 Mar 2011 - 7:38

Comme vous j'ai lu Le journal et Garden Party il y a bien longtemps, et en effet je pense qu'elle méritait un fil. Merci Kenavo.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeMer 28 Déc 2011 - 9:18

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Kather10

Des nouvelles sur des petits riens, sur la vie, l'instant, le temps qui s'écoule, quelques départs, les adieux, la mort aussi.
C'est étonnant de grâce et de sensibilité, je comprends mieux que Virginia Woolf qui l'a connue, était admirative.
Katherine Mansfield a eu une vie courte mais bien remplie comme on dit (cela dit elle avait les moyens de la remplir, riche, intelligente, émancipée) elle est très jeune atteinte de tuberculose, essaiera divers traitements (aux rayons notamment) pour finalement frapper à la porte d'un Prieuré à Avon où un gourou a installé son "Institut pour le développement harmonieux de l'homme".
Elle succombera très vite à une hémorragie après avoir revu une dernière fois son mari.
Elle avait trente cinq ans.

Sa vie m'intéresse beaucoup et je cherche une biographie, si quelqu'un ou quelqu'une connaît....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeMer 28 Déc 2011 - 9:29

j'aime bien la couverture de ce folio Wink

darkanny a écrit:
Sa vie m'intéresse beaucoup et je cherche une biographie, si quelqu'un ou quelqu'une connaît....
vous me connaissez pas trop en lectrice de bio.. mais biographie-romancée.. et c'est donc ainsi que se trouve le livre paru en début d'année sur ma PAL:

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] 417pj310
Gisèle Bienne, Katherine Mansfield dans la lumière du Sud
Citation :
Présentation de l'éditeur
Katherine Mansfield perd son jeune frère Leslie durant la guerre, en 1915. Désormais hantée par son souvenir et le tendre écho de leur enfance en Nouvelle-Zélande, elle se sent appelée par le sud solaire, ne supporte plus l’Angleterre : avec John Middleton Murry, son amant, elle part vivre quelques mois de parfait bonheur à Bandol… Eclairant “sa véritable autobiographie, celle de son moi intérieur”, que l’on découvre dans son journal, ce récit retrace le périple vécu par Katherine Mansfield de 1915 à sa mort en 1923 : elle a alors trente-quatre ans. Aimantée par le sud, syndrome de son île natale, l’écrivain néo-zélandais tente durant ces huit années de trouver le havre de paix qui lui manque tant. Ses perpétuels allers-retours sont autant d’espoirs satisfaits puis déçus, de soubresauts de la maladie, d’attentes malmenées par son époux. Pourtant fière et libre, Katherine est enchaînée à cet amour idéalisé, qui ne survit que par l’absence sans cesse renouvelée. En parallèle, la mort rôde, l’incite à apprécier chaque seconde et chaque paysage, à poursuivre encore la route…A l’image de Katherine Mansfield et de son écriture, le récit adopte les méandres de celle qu’il observe : tours et détours, foi et désespérance, amour-haine, la palette est infinie et les contrastes sont saisissants. Gisèle Bienne compose son portrait avec sobriété, navigue dans le temps au plus près des états d’âme de Katherine Mansfield, soit entre rêverie et réminiscence, révélant la tragique partition d’un personnage condamné, et provoque l’irrésistible envie d’aller à la rencontre des oeuvres de l’écrivain.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeMer 28 Déc 2011 - 9:36

ça m'a l'air de correspondre à ce que je cherche, merci kena.

La couverture du Folio, c'est "Le jardin de Vaucresson" de Vuillard, exposé au Metropolitan Museum of Art à New York
C'est vrai qu'elle est belle cette couverture, un peu japanisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeJeu 24 Mar 2016 - 13:06

The Garden Party - The Young Girl - Her first ball - The Stranger

La Baie - Mariage à la mode


Avec grâce, avec légèreté, avec une enfantine gaminerie, une désinvolture, une frivolité de la jeunesse et de la richesse, Katherine Mansfield écrit des textes qui sont tout sauf facile, inconséquent ou niais. Non. Katherine Mansfield, tout en se servant d'une langue limpide, sans détour, pleine, interroge le lecteur sur la vie, sur l'existence, sur ce que nous mettons derrière ces mots et sur l'angoisse, inévitable, qui découle de telles questions.

Oui. L'incroyable réussite de Mansfield est d'éveiller chez le lecteur cette sourde angoisse liée au destin, à la question du vivre et surtout du vivre ensemble. En racontant, de manière anecdotique, des instants de vie : une garden-party qui s'organise chez des gens riches au moment même où un pauvre homme est allongé, mort, au sein de sa triste famille ; une Baie qui accueille les subtils liens entre famille et voisins, jeux d'enfants et femme-mère-amante qui n'en peut plus de tous ses rôles, rivalité masculine et travail des hommes dont personne ne reconnait le joug ; un Mariage à la mode, qui lentement s'étiole parce que le couple n'a plus les mêmes aspirations, n'aiment plus les mêmes repos, n'aspirent plus au même horizon ; une jeune fille agaçante de Monte-Carlo confiée aux soins d'un homme plus âgé qui la regarde évoluer et lutter contre la solitude et l'impensable possibilité de devenir adulte ; un homme amoureux qui sait intuitivement qu'il ne possèdera jamais totalement la femme aimée ; une jeune fille (encore) découvrant les plaisirs de son premier bal à peine ennuagé par les solennelles perspectives d'un vieux lui révélant l'avenir ; toutes ces nouvelles tissent "le canevas banal de nos piteux destins" et racontent des instants de vie plus que des histoires de vie. Et on s'en contente parfaitement.

Toutes ces nouvelles plus ou moins banales, sont de petits cris, des plaintes, des soupirs secrets qui s'écrivent en creux dans le texte. Récits de vies malheureuses, bloquées, circonscrites, désolées et désolantes, récits d'ambitions flouées, de rêves oubliés, de devenirs dont on décille les yeux bien vite, les nouvelles de Mansfield frappe par leur justesse, leur sous-texte puissant, leur modernité et surtout par leur probité, car aucune ne condamne ou ne défend l'un ou l'autre (le mari ou la femme ; la mère ou la fille ; la ribambelle d'enfants et la nourrice…), car la vie va, fluctuante, désinvolte, inconséquente souvent.

A chaque nouvelle, Mansfield semble dire à son lecteur : arrête-toi, regarde ta vie et rend toi compte qu'elle n'est pas plus intense, pas plus idéale, pas plus inattendue que celle, tellement banale, presque désespérante de mes minuscules personnages.

Je ne m'attendais pas à tant de subtilités, ni tant de justesse dans le propos.

(A noter que le texte se lit très facilement directement en langue anglaise)

Dans une note on peut lire bien mieux que tout ce que j'ai raconté, les difficultés de l'écrivain à trouver sa voie-voix :

Citation :
Au milieu du manuscrit de [la] nouvelle (Son premier bal), Katherine Mansfield a griffonné le 25 juillet 1921 : "Tout ce que j'écris -tout ce que je suis- reste à la lisière de la mer. Ce n'est qu'une espèce de jeu. Je veux y mettre toute ma force, mais, je ne sais pourquoi, je ne peux pas."

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeJeu 24 Mar 2016 - 15:12

Merci Shanidar ! Mais toutes ses nouvelles ne sont pas du meme niveau que Sur la baie.
Par contre je te recommande son Journal.
Et puis, quel dommage qu' elle n' ait pas eu plus de temps... Rolling Eyes

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitimeJeu 24 Mar 2016 - 17:10

Ok bix. Je note le Journal.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]   Katherine Mansfield  [Nouvelle-Zélande] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle formation obligatoire!!!!
» Nouvelle garderie 4 places à 25$ à terrebonne ouest
» Ma nouvelle lubie...S
» Revetez la personnalité nouvelle
» nouvelle maman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: