Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Cees Nooteboom [Pays-bas]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Mar 30 Nov 2010 - 11:18

Rituels

deux remarques préliminaires : merci à Maline pour le récit savoureux de sa rencontre avec Nooteboom et merci à Orientale pour le très intéressant résumé qu'elle fait de sa lecture de Rituels.

Nooteboom est un auteur de la sensation, un écrivain des sens, du toucher, de l'odorat, du goût, de la beauté, qu'elle soit celle des femmes (tant de femmes traversent son oeuvre...) ou celle des objets d'art, la beauté du monde, d'une ville, d'une rencontre, d'un soupir.
Nooteboom connait le plaisir et sait nous le faire partager, il connait le plaisir car il connait l'angoisse liée au temps qui passe, un temps appréhendé dans sa fugacité, ses échecs, ses espérances. Un temps dont on ne retient rien qu'une sorte de néant dans le creux de ses mains, un néant qui vaut bien l'univers tout entier.

Ce que j'aime chez Nooteboom c'est que la jouissance lui importe peu, ce qui le retient c'est le chemin qu'il faut parcourir pour aboutir à l'assouvissement. Ecrivain du désir, peut lui importe la réalisation du plaisir, ce qui le charme, c'est l'excitation générée par l'envie, la convoitise, l'amour. Et il est réjouissant de suivre Inni partant aussi bien à la conquête d'une jeune femme à bicyclette, qu'à la découverte d'un bol à thé japonais. Les mots pour décrire ses deux phases sont les mêmes, empreints de grâce, d'un silencieux respect, d'une retenue délicate, pleine de tact et d'écoute.

Rituels est sans doute plus sauvage, moins mélancolique (bien que...), moins voyageur mais plus 'vivant' que Le jour des morts, mais il pose exactement les mêmes questions sur Dieu, la mort, le désir, les femmes, l'art, la beauté, le suicide, la fin. Toutes questions essentielles à un auteur qui sans jamais devenir professoral ou trivial, plonge son lecteur dans de vrais abîmes de réflexions et de rencontres charnelles. Il me semble d'ailleurs, avoir plus appris sur le Japon à travers cet ouvrage que dans bien d'autres, sans même m'en rendre compte, en laissant les troubles personnages vivre leur passion au plus intime, au plus intense, au plus insensé de leur rêve.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Jeu 23 Déc 2010 - 12:13

Le jour des Morts

Le jour des Morts est un livre qui est à la charnière de plusieurs genres, à la fois roman et réflexion philosophique, essai et récit de voyage, il nous interroge sur le temps, l'histoire et sur cette question essentielle : que faisons nous de nos morts ? Que restent-ils de ceux qui sont passés dans nos existences ? Que conservons-nous de leur passage sur terre ?

Arthur Daane (le narrateur) convoque les morts à travers un récit qui est tout à la fois lente méditation et solide réflexion. Lui dont la femme et le fils sont morts dans un accident d'avion s'interroge sur les effets du temps, de l'histoire personnelle, sur les souvenirs, les images (photos, films, témoignages), sur ce qu'il reste quand les autres ne sont plus. Quoi ? le souvenir d'instants, des traces, des réminiscences de voix, des noms, des souffles, des flous, parfois même rien, la disparition totale... Impossible pour un homme déambulant dans Berlin, de ne pas se souvenir de cette ville fracturée par le mur et de s'interroger sur le sens de l'Histoire, sur Hitler et le nazisme, allant même jusqu'à remonter aux temps préhistoriques, quand les hommes dit 'primitifs' s'installaient à Berlin, à l'endroit même où les semelles du narrateur arpentent la ville. Que reste-t-il de ce passé, de ces hommes et de ces femmes, que reste-t-il en nous de leur présence. Des gestes, un système de communication, quelques belles céramiques... et puis ?

Arthur Daane convoque ceux qui lui furent proches mais aussi de grandes figures qu'il interroge (Nietzsche ou Walter Benjamin), ou bien des lieux qui sont en résonnance avec son questionnement. Le livre est mélancolique, presque nostalgique mais aussi plein d'une ironie tendre, plein d'une lucidité touchante sur l'effacement causé par le temps, sur la volonté de vivre et de s'effacer soi-même. Arthur Daane est documentariste et se plait à filmer les 'clairs-obscurs', cet instant entre chien et loup où la lumière se perd, cet instant pendant lequel la nuit rejoint le jour en un enfermement de gris, l'instant où les morts saluent les vivants, où les différences s'estompent, où il est peut-être possible de regarder l'absence.

Mais le jour des Morts est aussi un livre sur l'amitié, sa force et ce qui en fait la saveur : 'le respect mutuel'. Livre aussi sur la langue et sur l'image, sur les sons et sur le mouvement, Nooteboom nous offre ici un roman d'une richesse fragile, d'une humilité rare, d'une ouverture et d'une intelligence de l'esprit comme du coeur, qu'il est bien agréable de parcourir.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Jeu 23 Déc 2010 - 14:24

Merci pour ton commentaire,
tout comme toi j'ai aimé cette lecture et elle me reste en bonne mémoire


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Jeu 23 Déc 2010 - 14:50

kenavo a écrit:
Merci pour ton commentaire,
tout comme toi j'ai aimé cette lecture et elle me reste en bonne mémoire


je n'ai pas encore fini ma relecture, mais je voulais déjà mettre quelques mots (car avec les fêtes j'ai peur d'oublier pas mal de choses...), j'aime ce livre, il est empreint d'une grande richesse et d'une grande beauté, d'une plénitude qui me ravit.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Jeu 23 Déc 2010 - 15:16

cet auteur me fait cet effet presque dans tous ses livres.. et tu m'as bien donné envie de le reprendre..


petite remarque à part parce que je suis toujours fascinée par les différents usages de termes dans les langues différentes
ce livre a comme titre "Allerzielen" (en allemand traduit par "Allerseelen") ce qui est en français "La Commémoration des fidèles défunts" ou "Jour de morts" qu'on a prit comme titre.. là ou on parle en néerlandais et allemand d'âmes, le français parle de morts Wink


et marrant aussi que tu as posté ces sublimes photos sur le fil des photos, ma version allemande a ceci comme couverture:


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Jeu 23 Déc 2010 - 15:29

pour rebondir sur le 'vertige' des langues, voici un extrait qui témoigne du travail et des questionnements de Nooteboom sur la manière d'exprimer le monde (vu dans sa diversité, dans ses étrangetés et ses replis) :

"Tu ne trouves pas ça drôle, toi ? avait-il demandé à Arno.
- Quoi donc ?
- Que le passage du Rhin fasse de vos mots des transsexuels ? A partir de Strasbourg, la lune, der Mond, devient une femme, le temps, die Zeit, un homme, la mort, der Tod, une femme, le soleil, die Sonne, un homme... et ainsi de suite.
- Et en néerlandais ?
- Chez nous, on a rendu les sexes invisibles, les mots portent un article unisexe, sauf au neutre. Personne ne sait plus chez nous si la mer, de zee, est un homme ou une femme.
Arno en frémissait d'horreur."

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Sam 11 Aoû 2012 - 8:33

pas seulement à cause de sa présence sur le portail.. mais cela me fait d'autant plus de plaisir de le lire maintenant Very Happy


Das Rätsel des Lichts / L’énigme de la lumière

Autant qu’il se passionne pour les voyages et nous remporte des livres sublimes de ses pérégrination, autant il adore se balader dans les images. Ce sont des essais sur ses images préférées, dont naturellement les néerlandais : Vermeer, Rembrandt et Bruegel, aussi bien que Patinir et Kalf.
Mais il ne s’arrête pas là, de Velázquez et Zurbarán jusqu’à Hokusai, Picasso, Frida Kahlo, Anselm Kiefer. Il voit de près Caspar David Friedrich, Chirico et plein d’autres.

Je vous souhaite qu’on va avoir aussi une traduction en français

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Mar 17 Déc 2013 - 11:44

Le chant de l'être et du paraître


Quel enchantement !

Je crois que Cees Nooteboom pourrait me parler de voitures, me donner les ingrédients d'une recette que je trouverais ça séduisant. Son écriture est si magique, intelligente, piquée d'une légère, très légère ironie (qu'il tourne souvent contre lui-même) que je suis toujours séduite par cet auteur tendre et joueur.

Il raconte ici l'histoire banale de deux hommes et une femme, qu'elle se passe en Bulgarie apporte à Nooteboom la possibilité d'opposer l'Est barbare à l'Ouest latin et de colorer son histoire d'un peu d'Histoire (mais très légèrement), mais surtout cette très courte aventure lui permet d'interroger sa condition d'écrivain, d'inventeur d'histoires et de se demander qui est le plus charmé par cette femme aérienne : lui ou le lecteur.



Promenade enchantée au bras d'un écrivain d'une grande finesse, Le chant de l'être et du paraître sous des dehors légers interroge notre rapport de lecteur aux inventions, aux aventures, aux personnages que nous lisons et se fait lente réflexion sur le temps, notre réalité et la fiction.

Une lecture délicate et pleine de nostalgie...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Mar 17 Déc 2013 - 11:48

shanidar a écrit:
Je crois que Cees Nooteboom pourrait me parler de voitures, me donner les ingrédients d'une recette que je trouverais ça séduisant.

C'est beau ce que tu dis ! 

Intéressant, ton avis donne envie.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Mar 17 Déc 2013 - 15:10

shanidar a écrit:
Je crois que Cees Nooteboom pourrait me parler de voitures, me donner les ingrédients d'une recette que je trouverais ça séduisant.
ah oui, très bien dit, j'adore...

sur mes étagères il y a encore deux autres livres de lui qui ne sont pas traduits pour l'instant, mais dont j'espère qu'on va vite les faire accessible au public français


Venezianische Vignetten

pour quelqu'un qui aime Venise, pas moyen d'échapper


Saigoku - Pilgerweg der 33 Tempel bei Kyoto

entre 1998 et 2010, il a fait le Pèlerinage de Kansai Kannon
photos de Simone Sassen

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Mar 8 Avr 2014 - 22:41

Heureuses retrouvailles avec La nuit viennent les renards.
Pas d' explications, je l' ai dit :  j' adore les illusionnistes. Les vrais !

Et donc, un seul mot, Magie ! Noire/Blanche, Diurne/Nocturne, Claire/Obscure. Le Stylebravo

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Mar 8 Avr 2014 - 22:45

bix229 a écrit:
Heureuses retrouvailles avec La nuit viennent les renards.
Pas d' explications, je l' ai dit :  j' adore les illusionnistes. Les vrais !

Et donc, un seul mot, Magie ! Noire/Blanche, Diurne/Nocturne, Claire/Obscure. Le Stylebravo

C'est trop peu bix !! Quoique illusionniste me va bien !! mais rien d'autre ? vraiment ?

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Mar 8 Avr 2014 - 22:51

shanidar a écrit:
bix229 a écrit:
Heureuses retrouvailles avec La nuit viennent les renards.
Pas d' explications, je l' ai dit :  j' adore les illusionnistes. Les vrais !

Et donc, un seul mot, Magie ! Noire/Blanche, Diurne/Nocturne, Claire/Obscure. Le Stylebravo

C'est trop peu bix !! Quoique illusionniste me va bien !! mais rien d'autre ? vraiment ?

D'accord avec toi, on veut en savoir plus!  dentsblanches 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Mar 8 Avr 2014 - 22:55

C' est redondant, parfois les commentaires, vous savez ! Non, vous ne savez pas, apparemment...
J' aime souvent vos commentaires, mais parfois, je vous assure, un mot de vous suffit à me convaincre
pourvu qu' il soit chaleureux, prometteur, imaginatif, suggestif !
Bref, comme l' érotisme, you see !  innocent

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   Mar 8 Avr 2014 - 23:04

bix229 a écrit:
C' est redondant, parfois les commentaires, vous savez ! Non, vous ne savez pas, apparemment...
J' aime souvent vos commentaires, mais parfois, je vous assure, un mot de vous suffit à me convaincre
pourvu qu' il soit chaleureux, prometteur, imaginatif, suggestif !
Bref, comme l' érotisme, you see !  innocent

C'était un commentaire suggestif...hum, je vois...

Bref, inutile d'en attendre plus cette fois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cees Nooteboom [Pays-bas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cees Nooteboom [Pays-bas]
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Balade au pays Basque
» Jambon pays ananas
» C’est comment l’halloween dans votre pays
» "Pays de Normandie" - 911 / 2011.
» La Normandie... l'autre pays du vin!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: