Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Henning Mankell [Suède]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeSam 3 Fév 2007 - 0:25

Henning Mankell [Suède] Author10
 
Biographie
Henning Mankell est un écrivain suédois né le 3 février 1948 à Stockholm. Il a grandi à Härjedalen, au centre de la Suède. Très vite abandonné par sa mère, il est élevé par son père, juge d'instance. Il est le gendre d'Ingmar Bergman dont il a épousé en secondes noces la fille Eva1. Il partage sa vie entre la Suède et le Mozambique où il a monté une troupe de théâtre, le « Teatro Avenida ».
Il est connu internationalement grâce à la série policière des enquêtes de Kurt Wallander. Ce commissaire désabusé est entouré par une équipe de policiers où chacun possède une personnalité soigneusement décrite. Les meurtres sanglants auxquels Wallander est confronté le plongent au fil des romans dans un état de plus en plus dépressif ; l'aspect psychologique est aussi important pour Mankell que l'intrigue elle-même. Toutes ces aventures se déroulent dans la petite ville d'Ystad, en Scanie, dans le sud de la Suède, même si Wallander se déplace une fois en Lettonie (les Chiens de Riga) et enquête sur un meurtre dont les origines remontent en Afrique du Sud (la Lionne blanche) ; le sol du proche Danemark est souvent foulé.
Son œuvre policière est généralement considérée comme un prolongement de la saga de Martin Beck (en) écrite entre 1965 et 1975 par le couple Maj Sjöwall et Per Wahlöö.
Il a reçu le Prix Nils Holgersson en 1991.
En 2007, il préside le jury du Prix du Livre européen qui sera remis cette année-là à Guy Verhofstadt pour son livre les États-Unis d'Europe.
En 2010, il participe à l'expédition organisée par des groupes activistes turcs en faveur de Gaza, qui donna lieu à un abordage israélien qui causa une dizaine de victimes. Il tire de cette expérience un récit qui sera publié le 5 juin 2010 dans plusieurs grands journaux dont Libération (France) , The Guardian (Angleterre), El País (Espagne), Dagbladet (Suède), La Repubblica (Italie) ou The Toronto Star (Canada). En janvier 2010, le classement de plusieurs magazines dédiés à l'édition, dont Livres-Hebdo en France et The Bookseller en Grande-Bretagne, le place à la neuvième place des écrivains de fiction les plus vendus en Europe en 2009.
 

Bibliographie
 
Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)
Série Wallander (par ordre chronologique)
1999 La Faille souterraine et autres enquêtes, Page 9,
1991 Meurtriers sans visage, Pages 1, 2, 8, 11 ,
1992 Les Chiens de Riga, Pages 2, 9, 11
1993 La Lionne blanche, Pages 1, 2, 5, 9, 10, 11 ,
1994 L'Homme qui souriait, Pages 2, 3, 9,
1995 Le Guerrier solitaire, Pages 2 , 9,
1996 La Cinquième Femme, Pages 2, 5 , 9,
1997 Les Morts de la Saint-Jean, Pages 1, 2, 4, 9,
1998 La Muraille invisible, Pages 1, 3, 5, 9,
2002 Avant le gel, Pages 3, 10,
2009 L'Homme inquiet, Pages 5, 6,
 
Littérature
2003 Comédia infantil,
2004 Le Fils du vent,
2005 Le Cerveau de Kennedy, Pages 4, 6,
2006 Le Retour du professeur de danse, Pages 2, 3,
2007 Tea-Bag, Pages 1, 3, 4, 7,
2008 Profondeurs, Pages 3, 6, 9,
2009 Les Chaussures italiennes, Pages 4, 6, 8,
2011 Le Chinois, Pages 8,  9, 10,  
2012 L'Œil du léopard,
2015 Sable mouvant , Fragments de ma vie : 11 ,
 
Théâtre
Henning Mankell a une autre passion, le théâtre. À dix-sept ans, il écrit déjà des pièces de théâtre et travaille comme assistant à la mise en scène, à vingt ans, il obtient la direction d’une scène en Scanie. En outre, depuis 1996, il dirige à Maputo au Mozambique (où il vit « en alternance » depuis 1985) le Teatro Avenida, seule troupe de théâtre professionnelle du pays, pour laquelle il écrit et met en scène — et où il travaille gratuitement. Ce serait d'ailleurs lors d'un de ses retours en Suède qu'il fut frappé par les changements au pays, les pertes de repères, de solidarité qui caractérisaient le pays natal. Plus présente, la violence l'inquiète et l'auteur s'inspire d'un fait réel pour écrire Meurtriers sans visage.
 
2003 L'Assassin sans scrupule,
2006 Ténèbres,  
2006 Antilopes,
 
 Littérature pour enfants
1999 La Société secrète,
2000 Le Chat qui aimait la pluie,
1999 Le Secret du feu,
2003 Le Mystère du feu,
2011 Le Roman de Sofia, Page 7,
2012 Les ombres grandissent au crépuscule,
 
Citation :
mise à jour le 10/03/2016, page 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeDim 25 Fév 2007 - 10:42

J'en ai lu plusieurs de ses romans. Mais comme je n'ai pas rédigé de commentaires dessus, me voilà bien marrie!
J'ai aimé le personnage récurrent de l'inspecteur (zut, je n'ai plus le nom en tête) qui prend son temps, qui mange mal, dort mal, est mal. Mais qui lentement, et sûrement, assemble les pièces éparses du puzzle. Les descriptions des paysages suédois, des immenses routes enneigées ou boueuses (selon la saison), sont émouvantes car sans idéalisation.

La société suédoise est aussi malmenée que la nôtre (quoiqu'en disent certains voulant exporter THE modèle scandinave), aussi ravagée et aussi paumée.
Le roman policier, témoin de la société moderne sans effets de manche ni oeillères. Dans ce domaine, le polar scandinave est au top!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeLun 26 Fév 2007 - 19:16

Mais qu'avez-vous contre le modèle suédois? > Very Happy C'est mon côté Candide... Vous vous posez aussi la question avec Indridason.
-En suivant les aventures de Kurt Wallander, héros récurrent des polars de Mankell, j'ai été aussi surprise que vous par les affligeantes réalités qu'il semble nous livrer de sa Suède natale (il vit au Mozambique).
-Non seulement Kurt Wallander est, selon moi, un anti héros (divorce difficile, une fille unique avec laquelle il a du mal à communiquer, un père alzheimer qui le culpabilise de ne pas passer le voir assez souvent et qui lui repproche depuis toujours son orientation professionnelle, une maîtresse dont il est séparé par la frontière d'un pays de l'Est, un taux de cholestérol élevé, une alimentation anarchique et j'en passe), mais en plus, en effet, il nous dépeint, à travers la réalité de ses enquêtes, une société où la jeunesse est assez paumée, où se serait installée une certaine forme de racisme, où la police n'a pas les moyens matériels de faire son travail, où la presse déforme et alimente le négatif...

Et si le roman policier, d'où qu'il vienne, avait besoin, pour faire vibrer son lecteur, de ne mettre en avant que la noirceur (noir c'est noir)?
A part Mankell , Riel, et Indrisason, je connais très mal les auteurs du Nord. Paasilina lui, trouve un autre ton, entre humour et cynisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeLun 26 Fév 2007 - 19:30

Je suppose que vous êtes comme moi, lecteurs de Mankell :
je n'ai pas suivi Kurt Wallander d'une manière chronologique car les romans de Mankell ont été traduits et édités en France dans un ordre très anarchique (je ne sais pas pourquoi -si vous avez une idée?).
- A propos de l'écriture et à chaque nouveau titre, je ressens en parmanence une lenteur exagérée dans chaque enquête, comme si l'auteur choisissait de nous faire patienter avant de nous livrer l'enchaînement des faits et des évènements, avec les petits soucis de la vie privée de Kurt.

Ca, c'est un peu agaçant. Attendre que la police scientifique ait achevé son rapport, attendre que le médecin pratiquant l'autopsie en ait terminé avec ses conclusions, attendre qu'il cesse de pleuvoir pour pouvoir retourner sur les lieux du crime, attendre que les recherches adn ait abouti dans le fichier central, attendre qu'un gouvernement africain ait bien voulu faire parvenir les informations dont a besoin pour identifier la victime, etc...
Autant d'espaces libérés pour nous faire tenir en haleine au point de devenir addicts à la série...
P-S : Je crois savoir qu'une série TV adaptée des romans circule en Allemagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Caro
Posteur en quête
Caro

Messages : 50
Inscription le : 08/03/2007
Age : 38
Localisation : Montréal, Québec

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeJeu 15 Mar 2007 - 14:52

J'aimerais bien découvrir cet auteur et je voudrais avoir vos suggestions pour me guider dans le choix du premier titre que je choisirais... Un de ceux qui représentent bien le personnage et l'auteur. S'il vous plait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeJeu 15 Mar 2007 - 15:44

Pour ma part, je recommanderais Meurtriers sans visage pour commencer car ce roman pose le personnage récurrent de Kurt Wallander.
Par la suite, Les Morts de la Saint-Jean et La Lionne blanche, qui sont mes 2 préférés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeJeu 15 Mar 2007 - 21:22

J'avais commencé avec Les Morts de la Saint Jean et j'ai eu très envie d'enchaîner sur le reste. Si vous êtes passionnés d'informatique, un gros suspens à la clef dans La Muraille invisible. Meurtriers sans visage : pour le profil de K W, Sousmarin a plus de mémoire que moi, faites-lui confiance. Arg, ils sont tous très bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeVen 16 Mar 2007 - 2:06

Ah oui, je les ai tous aimés aussi! Et ai surtout une grande tendresse pour Wallander, et sa famille. J'oublie l'intrigue policière dès le livre refermé , mais j'ai toujours hâte de savoir ce que devient Wallander. Comme j'ai hâte aussi de savoir ce que deviennent les autres héros récurrents de certains auteurs, Damgliesh chez P.D. James, Linley chez Elisabeth Georges ( elle a fait mourir sa femme, dans le dernier dont j'ai oublié le nom, ce ne devrait pas être permis) , et beaucoup d'autres! On s'attache Cool
Mankell écrit également des romans qui mettent en scène sa deuxième patrie, l'Afrique, il a créé une troupe de théâtre au Mozambique, comme par exemple "Le fils du vent" ( j'espère ne pas me tromper de titre...) , ou "Comedie Infantil" que je n'ai pas encore lu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caro
Posteur en quête
Caro

Messages : 50
Inscription le : 08/03/2007
Age : 38
Localisation : Montréal, Québec

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeDim 18 Mar 2007 - 1:36

Merci pour ces conseils, je vais prendre ces titres en note!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeVen 30 Mar 2007 - 1:25

Interview de Henning Mankell...où j'ai appris (entre autres) que Bergman est son beau-père!
http://www.lire.fr/entretien.asp/idC=51096/idR=201/idG=4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeVen 30 Mar 2007 - 10:33

Marie a écrit:
Mankell écrit également des romans qui mettent en scène sa deuxième patrie, l'Afrique, il a créé une troupe de théâtre au Mozambique, comme par exemple "Le fils du vent" ( j'espère ne pas me tromper de titre...) , ou "Comedie Infantil" que je n'ai pas encore lu)

j'ai d'ailleurs failli craquer pour un de ses livres sur table à la fnac. Mais ne me souvenant plus ce que vous en disiez, et étant surtout attirée par la couv' je me suis retenue... Avez-vous lu Tea-Bag, ou un de ses livres "africains" ?

Henning Mankell [Suède] Tea_ba10
(cliquez pour voir plus grand)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeVen 30 Mar 2007 - 13:04

Queenie a écrit:
j'ai d'ailleurs failli craquer pour un de ses livres sur table à la fnac. Mais ne me souvenant plus ce que vous en disiez, et étant surtout attirée par la couv' je me suis retenue... Avez-vous lu Tea-Bag, ou un de ses livres "africains" ?
La lionne blanche :
L’histoire débute en Suède mais a des répercussions en Afrique du Sud. Kurt Wallander, de plus en plus abattu par les violences qu’il voit dans son pays, doit enquêter sur la mort d’une jeune mère de famille. Plus l’enquête avance, moins il comprend la raison de sa mort. Un dommage Collatéral, peut-être ?

Nous sommes en 1992, l’Apartheid règne et les relations entre noirs et blancs sont extrêmement tendues. Parallèlement, un complot semble avoir été mis en place pour assassiner Nelson Mandela et/ou Frederik De Klerk. Mais quel rapport existe-t-il entre ce complot et l’assassinat de cette jeune suédoise ? Kurt Wallander, contrairement à son créateur, ignore tout de ce monde africain…

Extrait :
« Un humain qui perd son identité n’est plus un humain. Il devient un animal. C’est ce qui m’est arrivé. J’ai commencé à tuer des gens parce que moi-même, j’étais mort. Enfant, je voyais les panneaux, les panneaux ignobles qui montraient les endroits autorisés aux Noirs et ceux qui étaient réservés aux Blancs seulement. Là, déjà, j’ai commencé à rétrécir. Un enfant doit grandir, pousser, mais dans mon pays l’enfant noir doit apprendre à devenir de plus en plus petit. J’ai vu mes parents dépérir sous le poids de leur propre invisibilité, leur amertume contenue. J’étais un enfant obéissant.
J’ai appris à n’être personne, un rien parmi les riens. L’apartheid a été mon véritable père. J’ai appris ce que nul ne devrait apprendre. Vivre avec l’hypocrisie, le mépris, un mensonge transformé en vérité unique, protégé par la police et par les lois, mais surtout par un fleuve d’eau blanche, un flot de paroles sur la différence naturelle entre les Noirs et les Blancs, la supériorité de la civilisation blanche. Cette supériorité-là a fait de moi un tueur, songoma. Parfois je pense que c’est la conséquence directe de mon enfance passée à rétrécir. Car cette fausse supériorité des Blancs, qu’a-t-elle été d’autre qu’un pillage systématique de nos âmes ? Quand notre désespoir a explosé en rage destructrice, les Blancs n’ont pas vu le désespoir, pas plus que notre haine, qui était infiniment plus grande, et que nous portions depuis trop de temps. Quand je regarde en moi, je vois mes pensées et mes sentiments fendus en deux comme par une épée. Je peux me passer d’un doigt. Mais comment pourrais-je vivre sans savoir qui je suis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeVen 30 Mar 2007 - 13:47

Superbe passage Sousmarin qui m'émeut presque aux larmes (je suis peut-être dans une période plus sensible en ce moment! Wink ) et me donne une envie pressante de découvrir cet auteur que je ne connaissais pas...merci!

Citation :
« Un humain qui perd son identité n’est plus un humain. Il devient un animal. C’est ce qui m’est arrivé. J’ai commencé à tuer des gens parce que moi-même, j’étais mort. Enfant, je voyais les panneaux, les panneaux ignobles qui montraient les endroits autorisés aux Noirs et ceux qui étaient réservés aux Blancs seulement. Là, déjà, j’ai commencé à rétrécir. Un enfant doit grandir, pousser, mais dans mon pays l’enfant noir doit apprendre à devenir de plus en plus petit. J’ai vu mes parents dépérir sous le poids de leur propre invisibilité, leur amertume contenue

Très douloureuse image de la difficulté d'exister face au mépris , à la négation des autres , aux différences...

Citation :
Parfois je pense que c’est la conséquence directe de mon enfance passée à rétrécir. Car cette fausse supériorité des Blancs, qu’a-t-elle été d’autre qu’un pillage systématique de nos âmes ? Quand notre désespoir a explosé en rage destructrice, les Blancs n’ont pas vu le désespoir, pas plus que notre haine, qui était infiniment plus grande, et que nous portions depuis trop de temps. Quand je regarde en moi, je vois mes pensées et mes sentiments fendus en deux comme par une épée. Je peux me passer d’un doigt. Mais comment pourrais-je vivre sans savoir qui je suis

...Et ses conséquences : la violence , la rage ,seule façon d'exister et de survivre .

"Quand je regarde en moi je vois mes pensées et mes sentiments fendus en deux par une épée "..
Toute la cruauté, l'injustice du monde dans ce court extrait . Vraiment poignant ! :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeSam 9 Juin 2007 - 3:08

Tea-bag
traduit du suédois par Anna Gibson
Seuil


Allongée, les yeux fermés, sur le lit de camp inconfortable, elle laissait ses pensées remonter doucement à la surface. A quoi ressemblait sa vie? Au milieu de toute cette confusion, elle avait un point de repère, un seul. Elle était enfermée dans un camp de rétention du sud de l'Espagne après avoir eu la chance de survivre alors que presque tous les autres s'étaient noyés, tous ceux qui avaient embarqué à bord du bateau pourri qui devait les amener là depuis l'Afrique........

Tea-bag vient du Nigéria ,Tania de Smolensk, Leila d'Iran. Toutes trois ont échoué dans une banlieue de Göteborg, sans papiers, croyant ,comme les dix mille sans-papiers de Suède, y trouver liberté et sécurité, survivant dans la peur, la débrouille ,aidées par quelques-uns, rejetées par la plupart.
Jesper Humlin est un poète médiocre, dominé par son entourage,qui cherche un sujet d'inspiration lui permettant enfin d'acquérir la célébrité .
C'est le récit de la rencontre de ces deux univers complètement opposés qui est la toile de fond du roman de Mankell.

Roman qui m'a laissée sur ma faim, tout est effleuré et schématisé, mais rien n'est approfondi et c'est dommage. Quoi de plus différent que les parcours de tous ceux qui un jour se sont lancés ,tant ils étaient désespérés, dans l' aventure de l'exil à tout prix,dans des conditions aussi précaires? C'est dommage, car c'est un livre qui ose aborder avec honnêteté un des grands drames de notre époque, la tragédie de l'immigration clandestine.
Au moins a-t'il ce mérite, et je laisse parler la jeune Tea-bag:

"Tu te souviens?J'étais arrivée sur la plage, au sud de Gibraltar. J'avais l'impression d'être dans la ville sainte des migrants, un palais de sable mouillé d'où s'élevait un pont invisible qui menait au paradis. Parmi les arrivants, beaucoup voyaient avec épouvante qu'il y avait une étendue d'eau entre le paradis et nous. Je me rappelle la tension, et la peur, pendant que nous attendions le bateau qui nous ferait accomplir la traversée. Chaque grain de sable était un soldat à l'affût. Mais je me rappelle aussi une légèreté étrange, des gens qui fredonnaient à voix basse, qui bougeaient comme s'ils dansaient, une danse de la victoire, retenue et lente. Comme si nous étions déjà arrivés. Le pont était là, la dernière partie du voyage ne serait presque rien, juste un saut dans le vide, en apesanteur.

Je ne sais pas pourquoi j'ai survécu, moi précisément,quand le bateau a coulé et que les gens enfermés dans le noir essayaient de sortir de la cale avec leurs ongles. Mais je sais que le pont que nous avons tous cru voir, sur cette plage tout au nord de l'Afrique, ce continent que nous fuyions et que nous regrettions déjà- ce pont sera construit un jour. Un jour, la montagne de corps entassés au fond de la mer s'élèvera si haut que le sommet émergera hors des vagues comme une nouvelle terre, et ce pont de crânes et de tibias fera le lien entre les continents, un lien qu'aucun garde-côte, aucun chien, aucun marin ivre mort, aucun passeur ne pourra détruire. Alors seulement cette folie cruelle cessera ,cette flie où des gens innombrables qui fuient pour leur vie sont contraints de s'enterrer dans des sous-sols et d'être les hommes des cavernes de l'ère nouvelle.

J'ai survécu, la mer ne m'a pas avalée, pas plus que la trahison, la lâcheté ou la cupidité. J'ai rencontré un homme qui oscillait comme un palmier et m'a dit qu'il existait des gens qui voulaient entendre mon histoire et me laisseraient vivre dans ce pays. Mais ces gens-là, je ne les ai pas rencontrés. Je donne mon sourire à tous ceux que je croise, mais que me donne t'on en retour? J'ai cru qu'on viendrait à ma rencontre. Mais personne n'est venu. Et je vais peut être sombrer. Mais je crois que je suis plus forte que toute cette grisaille qui cherche à me rendre invisible. J'existe, même si je n'ai pas le droit d'exister, je suis visible, alors même que je vis dans l'ombre."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitimeSam 9 Juin 2007 - 9:34

Il me fait de l'oeil depuis sa sortie ce roman! Tu attises encore plus ma curiosité avec l'extrait que tu nous donnes à lire Very Happy J'attends que la bibli l'acquiert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Contenu sponsorisé




Henning Mankell [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Henning Mankell [Suède]
Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: