Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Miles !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Miles ! Empty
MessageSujet: Miles !   Miles ! Icon_minitimeVen 18 Mar 2011 - 9:30

Miles ! Miles-10
Oui, pourquoi pas rendre présent ici ce fabuleux trompettiste : Miles Dewey Davis III.
Pas question de faire une autobiographie exhaustive, le nombre d’articles ou de bouquins qui lui ont été consacrés créent une pile qui rendrait jaloux le plus achalandé des parfumés.
Un petit résumé quand même, histoire de situer le phénomène :
Il est né en 1926, le 26 mai, c’était à Alton (Illinois). Il grandit dans un milieu à l’abri du besoin et baigne immédiatement dans la musique avec un père mélomane et une mère qui pratique piano et violon. Même la grand mère était prof d’orgue…
C’est un ami du père qui lui offre sa première trompette, il a alors une dizaine d’années. Il ne la lâche plus, prends des cours, autant dans le style jazz que classique. Il devient professionnel en 1942 soit à l’age de 16 ans !
Précoce, il fréquente Irène Birth qui le défie de postuler pour un engagement dans un orchestre et se retrouve à travailler avec Eddie Randle dans sa formation rhythm’n’blues où rapidement sa place prends une certaine importance en organisant répétitions et mises en place. Il prends goût à la théorie musicale et surtout au chalenge par des Jam-sessions où se retrouvent des musiciens de grand talent comme Roy Eldridge, Kenny Dorham, Benny Carter et surtout Lester Young.
En 1944, Miles a 18 ans, le bebop vient de naître et c’est Dizzy Gillespie qui le convie à remplacer un trompettiste défaillant dans sa formation aux cotés de Charlie Parker ! Il rencontre aussi un certain Thelonious Monk et accompagne parfois une chanteuse : Billie Holiday… L’école de la nuit et la pratique de l’instrument, la Juliard School et l’initiation aux musiciens contemporains la journée.
Avec une telle formation bien sûr accompagnée de dispositions exceptionnelles, on s’étonne moins du génie qu’il est devenue. Toutes ces influences ont trouvé écho dans sa musique dont il a pu réinventer l’expression tout au long de sa vie.
Après le Bebop, c’est le Cool Jazz, le Hard Bop puis le Jazz Modal et la révolution électrique…

J’ai une immense admiration pour ce type et j’ai eu plusieurs fois la chance de l’entendre jouer ou plutôt de l’écouter remettre sur le tapis son ouvrage n’hésitant pas à reprendre dans un même concert une pièce déjà jouée mais avec un éclairage différent et entraînant ses musiciens sur des chemins toujours nouveaux. Un musicien qui prenait un plaisir fou à écouter sa formation et qui par des regard et des signes modelait le son, un peu comme un shaman amadouant les esprits en nous racontant de merveilleuses histoires.

Lien vers Wiki (qui m’a bien servi pour cette introduction) histoire d'en savoir plus ICI


_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeVen 18 Mar 2011 - 9:46

Merci pour ce fil Igor.
bonjour

Ce gars est un véritable génie.
Je ne me lasse pas de l'écouter.
J'ai l'album Kind of Blue à la maison... entre autres. Un album que je recommande chaudement à tous les amateurs du genre (qui doivent certainement déjà la posséder tant cet album est devenu un classique).

Miles ! Tmi43k9r

Pour moi, Miles, c'est ça :


Un autre très grand album que j'aime beaucoup :
Miles ! AlbumcoverSketchesOfSpain

Sans même parler de ça...
Miles ! Miles

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeVen 18 Mar 2011 - 10:08

Oui, c'est vrai, il manquait ce fil de Miles.. mais mon grand amour pour le 'concurrent' de la côte est, Chet Baker, me fait parfois oublier Miles.. bien que j'aime bien aussi Very Happy


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeVen 25 Mar 2011 - 19:55





Miles Davis



L'ombre mortelle du figuier, grave et satinée, règne sur ce dédale
d'aphorismes. Il s'agit d'être un demi-ton au-dessous du sérieux,
de cultiver l'inachevé. La gravité est entendue, le cercle brisé :
sept ans de malheur pour chaque note tenue. Le silence déjà joué,
son rôle est analogue à celui du double zéro : il est le caillot de l'embolie;
le maillot noir de Musidora, arraché par lambeaux, la chair brille
d'un éclat insoutenable, majeur.

Le mauve est mis.


Le scandale vit dans la tension, très négligemment occultée, de la
phrase. Il est le refus de composer avec la tolérance, l'infini
avec des ongles.


(l'aspiration des nombres)


Et, la musique sodomisée, affleurent d'imperceptibles frissons, à
vau-l'eau régale, belle humeur : LE PIEGE.



Claude Tarnaud

(Extrait de "Le thé de Marie Jeanne", in "La Forme réfléchie", ed L'Ecart absolu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeDim 27 Mar 2011 - 11:08

En 1981, après quelques années loin de la scène à cause de problèmes de santé et de doutes, Miles revient avec un son délibérément électrique et percussif. Ses complices, tous plus jeune d'une génération, sont à la fête d'accompagner un tel prodige !




_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeDim 27 Mar 2011 - 17:50

" ... je vais continuer, attaquer sur le premier temps, faire que ma musique attaque sur le premier temps chaque fois que je joue. Attaquer sur le premier temps"

Miles Davis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeMer 6 Avr 2011 - 9:54

Miles ! A667
Richard Williams, Miles in Blue : Du Velvet à ECM l’onde de choc Kind Of Blue

Citation :
Présentation de l'éditeur
Lorsqu’en 1959, Miles Davis s’enferme en studio à Manhattan pour enregistrer l’album Kind Of Blue, il fait beaucoup plus que de graver le disque de jazz le plus connu et le plus vendu à ce jour à travers le monde : il met en marche une révolution musicale dont on mesure encore mal, un demi-siècle plus tard, les limites et la portée.

Ce livre explore cette incandescente odyssée. S’il existe de nombreux ouvrages sur le mystère Kind Of Blue, celui-ci est en effet unique en son genre. Au fil de ces pages d’une limpide évidence, le journaliste Richard Williams retrace les correspondances entre ce chef-d’oeuvre absolu de Miles Davis et bon nombre des avant-gardes culturelles de son époque. Analyse son impact sur le jazz à venir, de Keith Jarrett à Jan Garbarek, en passant par l’esthétique du label ECM. Souligne son influence sur les compositions de Terry Riley, Steve Reich ou LaMonte Young. Met à jour son héritage sur le rock de Soft Machine, du Velvet Underground ou de Brian Eno et même... sur le funk de James Brown ! Bref, avec ce livre inspiré, Richard Williams tente avec passion une expérience inédite : éclairer un pan entier de l’histoire de la musique sous un jour nouveau. Sous cette lumière bleue qui n’en finit plus de briller...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeMer 6 Avr 2011 - 10:13

Très intéressant !
Les connections avec les courants musicaux représentés soit par le prestigieux label ECM soit par les chantres de la musique répétitive sont les bienvenues.

C'est Rivages rouge (pour un livre en bleu ?) qui l'édite et le marchand le cède pour 20€...


_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeSam 22 Sep 2012 - 9:32

Pour moi la plus belle chanson de Miles qu'est le générique d'ascenseur pour l'échafaud !



Revenir en haut Aller en bas
Yukiguni
Posteur en quête
Yukiguni

Messages : 64
Inscription le : 12/05/2013
Age : 31
Localisation : Salzbourg

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeLun 13 Mai 2013 - 18:54

Miles c'est un peu dieu, ce gars a traversé les époques, a tout joué (du be-bop jusqu'au hip hop en passant par la fusion) et malgré une discographie très riche il n'y a presque pas de déchets. Quelques albums sont un peu plus faibles, surtout dans les années 80 pour moi, mais je lui pardonne. En plus il a révélé une quantité de grands du jazz (Herbie Hancock, McLaughlin, Mike Stern, Tony Williams, Keith Jarrett, Zawinul, Corea, Scofield, on va pas faire toute la liste...), c'est un peu un chef d'orchestre quelque part mais qui participe encore plus en jouant aussi d'un instrument.
Ce qui me fascine aussi chez le lascar c'est l'utilisation des silences, il est capable de te jouer une note et de laisser la musique respirer quelques secondes avant de reprendre, mais il n'y a jamais de superflu. Ses solos c'est de la dentelle.

Comme je l'ai dit, il n'y a pas grand chose à jeter dans ses 47 ans de carrière mais j'ai un gros faible pour sa période électrique qui s'étend en gros de 68 à 75. Les albums les plus connus de cette période sont In a silent way et Bitches Brew que j'adore évidemment. On peut rajouter Agharta pour les lives. Mais j'ai 2 autres références à vous proposer si ça vous intéresse.
Il existe 2 coffrets magnifiques de cette période :

- Cellar Door Sessions (6 CDs, 350 minutes de jouissance auditive). C'est ici du live, enregistré durant plusieurs concerts au fameux club Cellar Door de Washington en 1970. Ça groove, c'est énergique, c'est fantastique!

Miles ! Cellardoor


- The Complete Jack Johnson Sessions. (5 CDs, aussi environ 350 minutes de musique) Là c'est uniquement en studio mais ça groove tout autant. Il y a du beau monde encore une fois (Billy Cobham, Dave Holland, Hancock, Ron Carte et bien d'autres...). Essayez notamment "Right Off", très bluesy avec des lignes de basse de taré. Fait intéressant, on peut entendre Keith Jarrett au Fender Rhodes (piano électrique au son très caractéristique), ce qui est très rare. Le titre s'appelle Konda, allez voir sur Youtube, l'image montre la pochette des Cellar Door Sessions mais c'est bien sur cette compile que ça se trouve.

Miles ! 000d49ff


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeLun 13 Mai 2013 - 19:28

Tout à fait juste et bien vu Yukiguni!
Je rajouterais dans cette série de rééditions de légendes:
The Complete On The Corner Sessions
Miles ! Miles_10Miles ! Miles_11

Et sorti cet hiver:
Miles Davis Quintet - Live In Europe 1969
Miles ! Miles_12

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeLun 13 Mai 2013 - 20:50

Une première couche dans le coin...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeLun 13 Mai 2013 - 21:33

kenavo a écrit:
Oui, c'est vrai, il manquait ce fil de Miles.. mais mon grand amour pour le 'concurrent' de la côte est, Chet Baker, me fait parfois oublier Miles.. bien que j'aime bien aussi Very Happy

Le vrai 'concurrent' de Miles DAVIS, ça serait pas plutôt Clifford BROWN (mort trop jeune...) ? Mais j'apprécie énormément Chet BAKER, également !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeMar 14 Mai 2013 - 7:39

Exini a écrit:
kenavo a écrit:
Oui, c'est vrai, il manquait ce fil de Miles.. mais mon grand amour pour le 'concurrent' de la côte est, Chet Baker, me fait parfois oublier Miles.. bien que j'aime bien aussi Very Happy

Le vrai 'concurrent' de Miles DAVIS, ça serait pas plutôt Clifford BROWN (mort trop jeune...) ? Mais j'apprécie énormément Chet BAKER, également !
en effet... 'concurrent' n'est pas le bon mot... mais d'après quelques rencontres et discussions, il me semblait toujours que la communauté jazz était soit pro Miles, soit pro Baker... si on ne pourrait pas aimer les deux Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukiguni
Posteur en quête
Yukiguni

Messages : 64
Inscription le : 12/05/2013
Age : 31
Localisation : Salzbourg

Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitimeMar 14 Mai 2013 - 10:18

Bon j'ai toujours du mal avec ce genre de comparaisons idiotes, ça fait un peu "mon papa c'est le plus fort". Je ne parle pas de vous kenavo et Exini évidemment mais des soit-disant jazzeux qui aiment l'un et pas l'autre. Le plus intéressant serait de savoir quelle était la relation entre les deux. Amis? Connaissances? Ils ne pouvaient pas se blairer? Après je ne comprends pas comment on peut aimer l'un et pas l'autre. J'ai une préférence pour Miles qui a moins de déchets dans sa discographie (et pour sa période électrique on l'aura compris). Chet Baker a une vraie discographie typique de camé, des albums inécoutables et des pépites. Miles, je ne sais pas comment il a fait pour éviter le naufrage artistique à un moment de sa carrière, avec ce qu'il s'est mis lui aussi.
Après pour moi c'est indiscutable, les deux sont des monstres sacrés du jazz, leur talent est indéniable, punkt. dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Miles ! Empty
MessageSujet: Re: Miles !   Miles ! Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Miles !
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hollywood Chewing-Gum
» (baxter-miles) autorise toi à aimer et surtout t'aimer toi-même
» Maybe you think that you can hide I can smell your scent for miles ? LOUCIAN MALONE
» Nina: I can smell your scent for miles.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro… :: Classique-Jazz-
Sauter vers: