Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Odilon Redon, prince du rêve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Odilon Redon, prince du rêve   Lun 21 Mar 2011 - 15:35



La rétrospective du Grand Palais va ouvrir ses portes alors profitons en pour évoquer ce peintre symboliste français en partie d'origine créole, influencé par Gustave Moreau, Goya, Mallarmé, Huysmans, ou Richard Wagner (à travers Parsifal notamment) entre autres... Avec une visite parfumée en perspective? Le week-end du 2/3 Avril serait pas mal si ça n'est pas trop proche...

Citation :
Biographie d'Odilon Redon

Peintre symboliste de la fin du XIXe siècle, Odilon Redon est l'auteur d'un oeuvre pétri d'onirisme, de mythes et de fantasmagories. Particulièrement influencé par ses origines créoles, l'artiste apatride développe un univers axé sur le rêve et le voyage, comme en atteste le motif récurrent de la barque. D'une complexion fragile, le jeune Redon est élevé par une nourrice, puis chez son oncle, à la campagne. Il s'initie alors au fusain pour retranscrire la mélancolie et l'étrangeté des paysages, qui constitueront l'essence même de son oeuvre. A l'âge de 7 ans, il découvre les musées de Paris, dont les toiles de Millet, de Corot, de Gustave Moreau, mais aussi Delacroix frappent son imaginaire. De retour à Bordeaux, il décide d'être artiste et prend des leçons de dessin et d'aquarelle avec Stanislas Gorin. C'est en vain que son père l'incite à étudier l'architecture car Redon préfère se former à la technique de l'eau-forte et à la sculpture. Il commence d'ailleurs une série de onze eaux-fortes volontiers oniriques. Après la guerre de 1870, à laquelle il participe, il s'installe à Montparnasse jusqu'en 1877. Il côtoie alors Fantin-Latou et Paul Chevanard, avant de voyager en 1878 en Belgique et en Hollande. Il écrit ensuite 'Dans le rêve', son premier album de lithographie, qui fait la part belle à l'inconscient et à l'imaginaire. Dès les années 1890, Redon délaisse ses noirs, pour s'orienter vers le pastel et l'huile, révélant ses talents de coloriste. En 1899, Maurice Denis l'introduit auprès des Nabis et Redon collabore avec Mallarmé. Ses travaux sont ensuite présentés à la galerie Durand-Ruel en 1900, puis au Salon de la libre esthétique à Bruxelles et au Salon de la Société nationale des beaux-arts à Paris l'année suivante. En 1904, une salle lui est exclusivement consacrée au Salon d'automne et la Légion d'honneur lui est attribuée. Mellerio publie un catalogue de ses eaux-fortes et lithographies en 1913 et l'Armory Show présente quarante de ses oeuvres à New York, Chicago et Boston. Redon meurt après avoir publié une autobiographie dévoilant ses rapports avec le milieu artistique de son époque. Il laisse à la postérité un oeuvre marqué par les méandres de la psychologie et de l'imaginaire.
Source: Evene.fr

Son autobiographie chez Corti:




J'aime particulièrement ses dessins fantastiques et oniriques qui ne sont pas sans évoquer "Les Caprices" de Goya mais aussi son talent de coloriste qui séduit l'oeil et fait une sorte de pont entre l'oeuvre de Gustave Moreau et les Nabis qu'il a lui-même influencés comme Gauguin.

Quelques exemples:



Parsifal:


Le Christ


Le Cyclope, Le sommeil de Caliban, Bouddha


Tête flottant dans un paysage


Sphinx rouge


Et tant d'autres que je vous laisse ajouter...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).


Dernière édition par Marko le Lun 21 Mar 2011 - 16:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Lun 21 Mar 2011 - 16:20

Odilon Redon en couverture de Lobo Antunes ou de Huysmans:


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Lun 21 Mar 2011 - 16:29

Merci pour ce fil
je ne connais pas trop bien, mais je ne demande qu'à découvrir
dommage que les dates de cette expo sont impossible pour moi

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Lun 21 Mar 2011 - 17:49

Redon est l' un de mes peintres préférés.

En avance sur son temps, il a fait appel à son imagination et à son inconscient en allant au delà du visible.
On sait que sa santé fragile pendant l' adolescence; lui a fait chercher des compensations par l' imaginaire et son évolution n' a cessé de l' orienter vers un univers où la lumière tient une place de plus en plus importante.
Et ses derniers tableaux qui puisent leur inspiration dans la mythologie atteignent à une splendeur des images et des couleurs et en meme temps ils ont une candeur et une spiritualité qui font de lui un
peintre unique.

Il a écrit : J' ai fait un art selon moi.
Je l' associe parfois à Gustave Moreau, et je ne sais pas trop pourquoi...Peut etre les couleurs, l' inspiration parfois...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Lun 21 Mar 2011 - 18:05



Intitulé Barque mystique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: exposition   Mer 23 Mar 2011 - 8:20

J'ai découvert vraiment Redon au MOMA et depuis j'adore...

Merci pour ce beau fil Marko!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie
Agilité postale
avatar

Messages : 970
Inscription le : 12/01/2010

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Mer 23 Mar 2011 - 12:52

J'ai vu en librairie, un numéro spécial de Télérama qui lui est consacré Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Mer 23 Mar 2011 - 13:26

Charlie a écrit:
J'ai vu en librairie, un numéro spécial de Télérama qui lui est consacré Wink

Oui je l'ai pris et il est très bien. L'iconographie est forcément magnifique. Une bonne entrée en matière!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Mer 23 Mar 2011 - 13:30

Charlie a écrit:
J'ai vu en librairie, un numéro spécial de Télérama qui lui est consacré Wink
Marko a écrit:
Oui je l'ai pris et il est très bien. L'iconographie est forcément magnifique. Une bonne entrée en matière!
Merci pour l'annonce Charlie.. je vais commencer alors par celui-là pour me faire une idée plus précise Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Mer 30 Mar 2011 - 8:34

La première 'rencontre' avec ce peintre avec l'aide de ce Télérama hors série s'est très bien passée..

mes coups de coeur (de ceux montré dans le magazine)


L’art céleste



La chute d’Icare

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Mer 30 Mar 2011 - 8:37

voilà qui va me donner un argument supplémentaire d'aller passer une journée à Paris quand il y fera bon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Dim 3 Avr 2011 - 9:30

Une publication qui accompagne cette expo:


Baudelaire, Poe, Mallarmé, Flaubert. Interprétations par Odilon Redon, présenté par Alexandra Strauss

Citation :
Cet ouvrage a été publié à l'occasion de l'exposition Odilon Redon, Prince du Rêve présentée au Grand Palais, Galeries nationales du 23 mars au 20 juin 2011.

Le sens du mystère, c'est d'être tout le temps dans l'équivoque, dans les doubles, triples aspects, des soupçons d'aspect (images dans images), formes qui vont être, ou qui le seront selon l'état d'esprit du regardeur.
Odilon Redon, A soi-même

Baudelaire, Poe, Mallarmé, Flaubert... Quatre noms qui habitent l'œuvre d'Odilon Redon, qui éclairent et inspirent ce "peintre littéraire". Car c'est bien dans la littérature de son temps que cet ami de Mallarmé et de Huysmans a puisé matière à ses propres créations.

L'atmosphère surnaturelle de Poe, l'équivoque ambiance de Baudelaire et les troublantes tentations flaubertiennes de saint Antoine prennent tour à tour forme dans les lithographies - les "noirs" - de Redon, tandis que sa peinture chatoyante fait écho au symbolisme mallarméen.

Redon moins illustrateur qu'interprète, s'approprie poèmes et nouvelles, et rend hommage à leurs auteurs. C'est à écouter ce dialogue entre littérature et art, entre univers de l'écrivain et vision de l'artiste, que nous invite ici ce face-à-face des œuvres et des textes qui les inspirent.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Dim 17 Avr 2011 - 21:43

L'exposition commence sur les noirs avec une belle collection de présences de la tête coupée et de l'oeil. Les séries, quand série il y a, sont complètes et présentées dans l'ordre, c'est bien. Dans ces séries de gravures un peu étranges et morbides ont découvre aussi une autre étrangeté (on un problème du visiteur pour situer dans le temps) dans la modernité de certaines figures, non pas les ballons représentés mais des corps plus schématiques d'hommes comme écrasés par leurs masses, avec des lignes très droites, qu'on retrouve aussi dans les ailes massives des anges et autrement dans la présence de sphères et autres formes circulaires qui appellent des impressions liées à quelques décennies supplémentaires au compteur.

Les séries et l'aspect concentré des atmosphères amènent à se poser la question de l'attrait particulier que peut susciter avec une certaine égalité l'artiste. C'est répétitif mais on regarde encore. La précision et la minutie y sont certainement pour quelque chose mais je crois à l'entretien de principes particuliers. Une sorte de classicisme habité de moyen-âge (dans les monstres) et d'antiquité, pour le moyen-âge et l'esprit, la continuité de l'esprit il y a aussi plusieurs représentation du christ. ça élargit et alourdit le sentiment de mystère et l'inquiétude tout en s'assurant des images stables (et l'occasion de les retravailler ?).

Mais ça ne s'arrête pas aux noirs , son retour à la couleur est une pure merveille. Je suis accro à ses bouquets souvent composés de fleurs sauvages. On retrouve le désordre botanique reproduit avec une sublime attention dans les épaisseurs, les formes et les textures. Un brin orientalisant mais pas trop. Un régal et une émotion trépidante.

De bien belles choses aussi dans ses vitraux et une poignée de portraits. Et là (un peu comme du moyen-âge mais différemment, et peut-être aussi comme certains contemporains), c'est le principe de la forme qui vient vivre des couleurs vives mais pas tout à fait homogènes.

Très très bien à voir en vrai et de près.

(j'oublie une poignée de choses).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Lun 18 Avr 2011 - 12:02

animal a écrit:
Mais ça ne s'arrête pas aux noirs , son retour à la couleur est une pure merveille. Je suis accro à ses bouquets souvent composés de fleurs sauvages. On retrouve le désordre botanique reproduit avec une sublime attention dans les épaisseurs, les formes et les textures. Un brin orientalisant mais pas trop. Un régal et une émotion trépidante.

De bien belles choses aussi dans ses vitraux et une poignée de portraits. Et là (un peu comme du moyen-âge mais différemment, et peut-être aussi comme certains contemporains), c'est le principe de la forme qui vient vivre des couleurs vives mais pas tout à fait homogènes.


Ce sont ces oeuvres qui m'attirent et m'ont poussée à venir voir l'exposition au Grand Palais. Je suis impatiente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   Sam 9 Juil 2011 - 21:01


La jeune fille, 1887

“Tourmenté le plus souvent, l’art de Redon épouse parfois des lignes plus apaisées. »

« Mes dessins inspirent et ne définissent pas. Ils ne déterminent rien. Ils nous placent, ainsi que la musique, dans le monde ambigu de l’indéterminé. »
Odilon Redon

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Odilon Redon, prince du rêve   

Revenir en haut Aller en bas
 
Odilon Redon, prince du rêve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» ODILON REDON
» La 2x2 voies Rennes-Redon
» Journées européennes des moulins 17 et 18 mai 2014 à Porchères
» Le nom de ce Colonel
» Guimont, Odilon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Peinture, photographie… :: Peintres, Dessinateurs, Illustrateurs-
Sauter vers: