Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Zyrànna Zatèli [Grèce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Zyrànna Zatèli [Grèce]   Ven 25 Mar 2011 - 21:23



Zyrànna Zatèli est née en 1951 à Sochos dans le nord de la Grèce, près de Thessalonique. Elle fait des études dans une école de théâtre, devient comédienne et travaille comme productrice d'émissions de radio.

Elle commence à écrire en 1984 (deux recueils de nouvelles) et se consacre désormais totalement à la littérature.

En 1994, puis en 2002, elle obtient en Grèce le Grand Prix d'Etat pour Le Crépuscule des loups et La mort en habits de fête

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Zyrànna Zatèli [Grèce]   Ven 25 Mar 2011 - 21:37

La mort en habits de fête

attention roman de plus de 600 pages qui est annoncé comme le premier opus d'une trilogie.

La mort est, comme le titre l'indique le personnage principal de cet imposant roman. Elle est omniprésente et frappe de manière quasiment obsessionnelle une famille de cette Grèce du nord qui subit des hivers rugueux, neigeux, des printemps de pluies torrentielles et des étés de grosses chaleurs.

Tout commence d'ailleurs par un orage et tout se finira avec lui, laissant d'en l'entre-deux (600 pages quand même) la mort, la grande faucheuse, la Camarde, la Blême faire son ouvrage. Et quel ouvrage ! Car elle a tendance, la garce, à épargner les vieux, les croulants, les baveux pour ne s'attaquer qu'à la jeunesse. L'art de Zatèli est que toutes les morts évoquées sont poignantes et différentes, on se demande même à certains moments jusqu'où peut aller l'invention (foudre, spasme, raz-de-marée, accident de side-car et j'en passe...).

Quoi dire de ce roman ? Peut-être commencé par avouer qu'il m'a fallu à peu près 200 pages pour être un peu surprise. Dire que les histoires de famille à rebondissements ne sont pas mes amours, dire que j'aime les cimetières mais de là à passer 150 pages coincée entre deux tombes, bon, c'est un peu long. Mme Zatèli écrit extrêment bien , une langue souple, agréable, comme une eau ruisselante mais il aurait fallu un peu plus de rapides, tournoiements et précipices pour que la lecture devienne vraiment passionnante. On est charmé par cette famille déglinguée, mélange anecdotique d'enfants légitimes et illégitimes, adoptifs ou orphelins, d'adultes silencieux, souffrants et parfois tendres mais il manque tout de même un bon lest de peps pour faire de cette saga une vivifiante intrigue.

J'ai donc passé un... long... moment...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Zyrànna Zatèli [Grèce]   Ven 25 Mar 2011 - 23:05

Quel dommage !

Ce livre je l' avais imaginé baroque, chatoyant et beau comme un mirage !
Un livre, c' est d' abord un fantasme, un petit délire privé qui ne fait pas de tort à personne...
Un doux désir de durer..
Pas vous ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Zyrànna Zatèli [Grèce]   Ven 25 Mar 2011 - 23:24

C'est exactement pour ces raisons que je n'ai pas hésité à acheter ce livre, je rêvais d'une aventure touffue, allégorique, puissante et je me retrouve avec une histoire de famille trop mortelle, je ne dirais pas plan-plan mais sans relief, sans aspérité. Une écriture qui manque de souffle, d'emportement, de lyrisme, un peu plate, un peu pusillanime, le sujet réclamait plus de fougue. Dommage ! mais pour ceux qui aiment les grandes sagas familiales il est très bien écrit.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Zyrànna Zatèli [Grèce]   Mer 12 Sep 2012 - 21:44

LE  VENT  D'  ANATOLIE. - Quidam Ed.

Dans un pauvre village du nord de la Grèce, une vieille femme agonise depuis des années. Nul ne l' approche, car on la dit malade et contagieuse. Anatolie est son nom et le vent est le déguisment que la mort a choisi pour arracher sa misérable vie. Mais Anatolie résiste résiste...

Seule une petite fille brave les interdits. Elle ne se contente pas de lui apporte à manger, elle mange avec elle et surtout elle l' écoute. Parce qu' Anatole, meme agonisante, a toute sa tete, ou à peu près. Et donc, Anatolie raconte sa vie et entraine la fillette dans ses "visions".

"Si j' avais vu en elle, comme les autres, une grande malade et une folle, je n' aurais sans doute pas jugé bon de l' observer d' aussi bon coeur, mais elle m' entrainait dans ses visions. Son récit était si convaincant, malgré ses vides et ses faiblesses, si invinciblement séduisant, que je n' avais alors qu' un désir, me laisser envelopper dans ses filets."

La jeune narratrice est plutot futée et la vielle femme, finaude et un peu sorcière. Entre ces deux-là s' établit une complicité, une forme d' amitié. Jusqu' à ce que le vent emporte la vieille dame.


Je me levai enfin  pour partir. Le vent avait laissé la porte ouverte.



Shanidar, j' ai trouvé cette nouvelle de 50 pages très belle. Peut etre te faudra-t-il réhabiliter Zyranna Z. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Zyrànna Zatèli [Grèce]   Lun 18 Nov 2013 - 19:50


Le vent d'Anatolie

Une nouvelle d'une cinquantaine de pages. Une adolescente et une femme en train de mourir. L'adolescente brave un interdit, celui d'éviter la femme malade. Cette dernière déploie tout son charme pour vaincre sa solitude, sans en avoir l'air. Ce qui donne une rencontre improbable et essentielle.

Très beau texte, d'une écriture limpide et riche. L'auteur a un immense talent pour créer des personnages, installer une ambiance, un climat. Conter par bribes, comme par inadvertance. Mettre en place un univers très réaliste et onirique à la fois. Dans lequel présent et passé se mélangent. Où les personnages ont des contours à la fois coupants et flous, comme pour se dissoudre. Tout en subsistant sous une autre forme, mouvante mais persistante.

Une seule frustration : que ce soit si court. Il me faut maintenant un texte plus long de cet auteur. D'urgence.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Zyrànna Zatèli [Grèce]   Lun 23 Déc 2013 - 21:52

Le crépuscule des loups

Il ne faut pas s’engager dans la lecture de ce livre à la légère : 650 pages de très grand format, le voyage pas forcément durer longtemps et il faut être prêt à ses tours et détours, à ses méandres et chemins de traverse. Voilà l’aspirant voyageur-lecteur prévenu : il est au départ d’un long périple, à lui de faire le choix de s’embarquer ou non….

Et s’il fait le choix de partir ? Et bien il ira en Grèce, quelque part proche de la Macédoine, dans un village, mais surtout dans une famille. Une famille innombrable, au point qu’on se perd entre tous ses membres, et qu’elle est un monde à elle toute seule. Un monde maintenant disparu, le monde du tournant entre le XIXe et le XXe siècle. Le patriarche Christophoros s’est marié trois fois, ses deux dernières femmes ont eu des enfants d’unions précédentes, il y eu des nombreux enfants avec ses deux premières femmes. Qui ont eu à leur tour des enfants. Et ces enfants aussi ont eu des enfants….Parfois les oncles sont plus jeunes que leurs neveux et nièces…Et la majorité cohabite toujours ensemble.

En dix Histoires, l’auteur nous conte la vie de la tribu, s’attachant d’avantage à tel ou tel personnage, à tel ou tel moment de la vie du clan. Que l’on soupçonne ou devine quelque part être le sien. Mais reconstruit, fantasmé, rêvé en partie. Et comme dans un rêve il y a du surnaturel, de la poésie, de l’angoisse aussi. Tout n’est pas forcément clair. Et le lecteur peut faire aussi jouer son imaginaire et créer en partie son rêve. Dans ce monde maintenant disparu, comme les personnages.

Il faut rentrer dans ce livre, dans ce récit sinueux, fait dans une écriture sinueuse, qui suggère plus qu’elle ne révèle, qui caresse doucement avec les mots, avant parfois de réveiller comme avec une morsure. Elle a le rythme d’un voyage à pied, où l’on prend son temps, et dans lequel on est parfois récompensé par un paysage, un point de vue, quelque chose d’entraperçu au loin, qu’on oubliera pas. Elle sème dans l’esprit du lecteur des images, plus que des intrigues, des obsessions plus que des certitudes. Quand on est pris dans les entrelacs de cette narration, on se sent très triste d’avoir fini le voyage, et on souhaite le recommencer un jour. Sinon, il vaut mieux abandonner de suite. Ou ne pas tenter le voyage.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Zyrànna Zatèli [Grèce]   Lun 23 Déc 2013 - 23:16

Je commencerai avec Le vent d'Anatolie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Zyrànna Zatèli [Grèce]   Mar 24 Déc 2013 - 8:23

C'est plus raisonnable.  Wink 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zyrànna Zatèli [Grèce]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zyrànna Zatèli [Grèce]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» que j'aime la Grèce!
» Grèce : Tonneau des Danaïdes ?
» Bricks de chèvres (Grèce)
» Les chats en Grèce
» Croisière en méditerrannée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: