Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyMar 5 Avr 2011 - 22:01

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien

Pour ne pas oublier de vous en parler...


Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Daumier_steinlen_lautrec_600

Deux-trois mots sur cette exposition demain, quand j'aurais un peu plus de temps... dentsblanches

En attendant, vous pouvez toujours contempler l'affiche ! Razz

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyMer 6 Avr 2011 - 9:37

Présentation de l'exposition :

Citation :
Honoré Daumier, Théophile-Alexandre Steinlen et Henri de Toulouse-Lautrec, sont pour la première fois réunis ici, dans une confrontation autour de la représentation de la vie affiche Daumier Steinlen Toulouse Lautrec, la Vie au quotidienquotidienne parisienne. Ces trois grands artistes du XIXe siècle qui ont en commun le souci de leur société se font les chroniqueurs de leur quotidien. Soucieux de dépeindre à
leur manière leurs contemporains et la vie qui les entoure, ils en donnent une transcription directe et réelle, emprunte d’humanisme et de tendresse, notamment à travers une presse qui connaît dans cette période un développement considérable. Les dessins qu’ils doivent produire se nourrissent de ce siècle en mouvement et de ces modernisations. Tout à la fois acteurs et spectateurs, ils côtoient cette agitation et traduisent en images ces mutations d’une société dont ils sont les témoins vivants.

Cette exposition unique réunit quelque 250 œuvres (huiles sur toile, dessins, lithographies) et une centaine de revues, en provenance des collections des musées de Montmartre, Saint-Denis, du Petit Palais de Genève, de la Bibliothèque nationale de France, du Centre de l'affiche de Toulouse, du Moulin rouge, sans oublier les collectionneurs privés.

Site officiel : ICI

Très plaisante à visiter, cette exposition manquait toutefois d'explications pour une inculte comme moi... innocent Alors, bien sûr, il y a la possibilité de louer un audio-guide, mais le prix de la visite étant déjà plutôt élevé, j'ai préféré me contenter des maigres indications qui figuraient autour de l'œuvre, quitte à me renseigner davantage une fois de retour chez moi. Mais c'est dommage. Il y avait d'ailleurs un certain nombre de plaintes à ce sujet dans le livre d'or...

Mis à part ça, cette exposition m'a permis de découvrir Daumier et ses dessins humoristiques représentant des tranches de vie qu'il intercepte dans les rues de Paris du 19e siècle. Impression de découvrir les premières ébauches de ce qui deviendra plus tard la bande-dessinée... dentsblanches
Steinlen s'inscrit dans un style plus sobre, moins caricatural, quant à Toulouse-Lautrec, il s'illustre surtout dans les portraits des personnages qui animaient la vie mondaine et culturelle de ce Paris des années 1850-1900.
L'exposition présentait des documents très variés : dessins, évidement, mais aussi vidéos (des passages de french-cancan Very Happy), des partitions, des paroles de chansons, des extraits de journaux, des livres et des costumes.

Une manière très agréable de découvrir une frange de l'histoire parisienne à travers la métamorphose des omnibus, l'utilisation du macadam, la vie galante et quotidienne et les folles soirées passées dans les cabarets.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyMer 6 Avr 2011 - 9:55

A propos d'Honoré Daumier...

Citation :
Honoré Daumier (Marseille 1808 -Valmondois 1879) magnifie cette rue si familière. Il en croque les mutations et les classes sociales qui se côtoient dans l'espace public. Là un haut-de-forme croise la route d’une midinette. Ici, on s’amuse de ces mondains découvrant le macadam. Avec une pointe d’ironie voire même de cruauté, il est le Maitre incontesté de la caricature. Il suit l'actualité politique et sociale et fournit une planche quotidienne pour les journaux Le Charivari ou La Caricature. Il met en lumière les travers, les petites et grandes misères des hommes.
Source : ICI

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Daumier
Vue prise dans le nouvelle rue de Rivoli, 1852

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Arc139_daumier_001z
Les philanthropes du jour

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Actu-27A-1-Daumier
L'absinthe

Dans un cabaret, deux hommes s'ennuient devant le spectacle. Tout en buvant :

"Je ne sais pas si c'est la bière qui fait passer la musique, ou la musique qui fait passer la bière..."

rire

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyMer 6 Avr 2011 - 10:19

Merci pour ce fil

colimasson a écrit:
A propos d'Honoré Daumier...
je l'ai 'rencontré' lors d'une autre expo: ici Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyMer 6 Avr 2011 - 21:56

Merci pour le lien Kenavo ! Cela me fait découvrir une partie de son oeuvre qui n'était pas traitée dans cette exposition ! Very Happy

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyJeu 7 Avr 2011 - 21:14

A propos de Théophile Alexandre Steinlen (Lausanne 1859- Paris 1923) :

Citation :
Avec le progrès, les inégalités sociales se creusent, le quotidien des « petites gens » se fait toujours plus rude. Avec une affection particulière, Théophile Alexandre
Steinlen s’attarde sur cet univers social, l’agitation d'un Montmartre rythmé par le va-et-vient des grisettes, des petites blanchisseuses et autres jeunes femmes frivoles et naïves. Il croque la réalité de la population montmartroise où il réside. L’artiste est attaché aux habitants de son quartier, à la diversité des petits métiers et des travailleurs qu'il présente régulièrement dans le Gil Blas ou L'Assiette au beurre.

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien 2446648-3432480
Scène de rue, 1904

Citation :
Non moins sensible au devenir de la société qui l’entoure, Théophile-Alexandre Steinlen observe, depuis la butte Montmartre, toute la Bohème et le Paris populaire qui l’entourent en cette fin de siècle. Habitué des cabarets comme de la rue, ce suisse naturalisé devient rapidement le chantre du « petit peuple », dénonçant les injustices sociales et la condition des anonymes qu’il croise. Tant dans ses oeuvres lithographiques que dans ses grands formats, Steinlen observe inlassablement et dépeint les va-et-vient incessants des gens de son temps, résignés. Antimilitariste et proche du mouvement anarchiste, il travaille pour des périodiques, journaux humoristiques, illustre de nombreux recueils de poésie (Jehan Rictus, Verhaeren) et autres chansons populaires (Aristide Bruant ou Jean-Baptiste Clément).

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Jpg_evian_5
Les midinettes et le vieillard, 1900

Dans un autre genre (qui me plaît un peu moins que Daumier dentsblanches ), Steinlen dépeint Paris d'une manière douce. Beaucoup de couleurs pastels et des allures nobles... Je préférais le trait un peu plus grinçant de Daumier, mais pour ce qui est des couleurs, il n'égale pas Steinlen...

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Theophile-alexandre-steinlen.1290198574
Femme à sa toilette, 1904

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyDim 22 Mai 2011 - 21:02

Je reviens sur cette exposition avec un dossier un peu plus chargé... dentsblanches

Les photos et les textes sont extraits du livre de l’exposition Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec : La vie au quotidien.

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien 3_615
Honoré Daumier (1808-1879)

Gravure d’après une photographie de Carjat

Citation :
Honoré Victorin Daumier naît à Marseille le 26 février 1808, d’une famille modeste qui s’installe à Paris en 1815. Il travaille très jeune chez un huissier puis un libraire, avant d’entrer en apprentissage chez le graveur Zéphirin Belliard où il fait ses premiers essais de dessinateur (1822).

« Lorsque le couperet de la censure tombe en 1835, et pour longtemps, Daumier ne se trouve pas dépourvu : il connaît les ressources des comportements humains, ce qui fait trembler, et il peut suivre le quotidien de chacune de ses victimes, qu’elle ait vécu dans les temps anciens ou qu’elle lui soit contemporaine. Doté de cette sensibilité héritée probablement de son père, le poète Jean-Baptiste Daumier, il en révèle, du berceau au cercueil, de potron-minet à la nuit tombante, les grandeurs et les faiblesses […] »


Dans les rues parisiennes…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Actual10
Actualités - 1855

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Un_obl10
Un obligeant cicérone – 1844

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Croqui10
Croquis parisiens – 1865

Une carte postale datant approximativement de la même époque :

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Paris_10
Paris, calèche devant le Marché Saint-Pierre, à Montmartre, 1904

« Daumier n’est qu’un parmi les nombreux artistes du 19e siècle qui se sont intéressés à la vie quotidienne de leurs contemporains, mais c’est probablement celui qui a entretenu la plus forte empathie avec son sujet. Il a intensément vécu chacune des actions qu’il a voulu retranscrire et chacun des sentiments qu’il a voulu exprimer, mais il n’a pas fait de sa pierre lithographique le lieu d’expression d’un champ de bataille ou d’une révolte sociale. »

Dans les bars et les restaurants (des images qui iraient bien dans le fil : Le vin aspire les artistes Razz)…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Paris_11
Paris qui boit – 1852

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Les_ch10
Les Chinois de Paris – 1863

La romance (ou ce qui y ressemble)…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Quand_10
Quand on a du guignon – 1849
« […] Daumier se contente de présenter un miroir au monde, de mettre ses contemporains face à leur image, en espérant qu’ils comprendront que c’est d’eux dont il parle et que, derrière le sourire qu’il veut faire naître, il se veut aussi le pédagogue d’une société où il a connu le bonheur mais dont il sait ne pouvoir arrêter les transformations. »

Le spectacle (mais ce n’est pas pour tout le monde)…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Croqui11
Croquis Parisiens – 1856

Et enfin, ma préférée pour la fin ! dentsblanches

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien 3_713
Croquis musicaux - 1852




_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyLun 23 Mai 2011 - 21:06

Poursuivons avec Théophile Alexandre Steinlen (1859-1923)

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien 3_816

Photographie de Malcolm Arbuthnot Saint-Denis

Citation :
Théophile-Alexandre Steinlen est né à Lausanne le 10 novembre 1859. Son père est employé des postes. Il obtient son bac à 16 ans, suit des cours de théologie et pratique le dessin en amateur. Il travaille chez son oncle, à Mulhouse, dans un atelier d’impression sur étoffe. Il s’installe à Montmartre à partir de 1881 et rencontre Adolphe Willette, Rodolphe Salis –qui vient d’ouvrir le cabaret du Chat noir-, Aristide Bruant, Toulouse-Lautrec, Léandre, Valloton, Delmet, Verlaine, Rivière, Allais et Forain.

« Il y a une intimité chez Steinlen à la rue que l’on pourrait définir en reprenant la formule que Victor Hugo invente pour Gavroche : « Il entra dehors ». Chez Steinlen, la rue c’est la vie, la vraie. Et c’est cette vérité même qu’il jauge plus révolutionnaire que l’emploi des bombes prôné par certains de ses amis anarchistes. »

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Intari10
Intérieur de tramway, 1896

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien La_ren11
La rentrée des ouvrières, 1903


« Steinlen transgresse souvent l’instantanéité du dessin de presse. Certes, il livre des scènes de fusillades, figées dans l’instant, non comme le Daumier comique des « scènes familières », mais comme celui de la Rue Transnonain. Lorsque le vif du sujet confine au symbole. Ne serait-ce pas en fin de compte la « vraie » subversion ? Celle qui fait s’extasier le jeune Picasso devant les kiosques, à son arrivée à Paris, devant les couvertures de Steinlen et Lautrec ? »

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Les_mo10
Les modistes, 1898

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Au_cab10
Au cabaret du chat noir – 1890

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Trois_10
Trois femmes discutant - 1900


« Steinlen livre de saisissantes scènes d’alcôves, souvent sordides, et des études de nus évoluant du languide au décharné. La marchandisation des corps le révolte : aux scènes de lupanar font écho certaines évocations des coulisses de la scène parisienne, grande pourvoyeuses de véroles et de fœtus évacués, comme le chante Mac-Nab au Chat noir. »

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien On_dem10
On demande des petites femmes ! – 1899

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyMar 24 Mai 2011 - 20:57

On reste avec Steinlen ! Razz

Dans les rues de Paris…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien La_fil10
La fille du faubourg

Ambiance sombre que l’on retrouve dans cette carte postale :

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Paris_12
Paris, rue des Saules, effet de brume, 1904

Illustration pour un monologue d’Aristide Bruant :

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Plus_d10
Plus d'patrons, 1893

Au bal…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Bal_de10
Bal des chemises sales

Qui pourrait bien s'accompagner d'une photo issue d’une collection particulière :

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Au_bal10
Au bal Bullier, 1896

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Sa_cro10
Sa crotte, 1895

« Il avait une botte de mise, et il soufflait, regardant sa femme, laquelle était occupée à convenablement tordre, tortiller et retortiller sa fausse natte. Au bout d’un moment, lorsque sa respiration fut redevenue plus calme :
- Je ne comprends pas, fit-il, comment tu n’es pas honteuse, vraiment, de te mettre sur la tête les cheveux d’une autre femme, ma chère.
-Eh bien ! et toi, dit-elle, tu n’es pas honteux de mettre tes pieds dans la peau d’un autre veau ? »

Sa crotte, par George Auriol, 1895

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Scane_10
Scène de rue, 1904

« Il faut de tout pour faire un monde, il faut de tout pour faire une foule, une vraie foule, la foule de Paris. Il faut de la hargne et de la gouaille, du bonheur et du malheur, des désoeuvrés et des agités, des petits et des grands, des verdâtres, des rouges, des roses, des marchands de fleurs, des marchands de journaux, des lecteurs de journaux, des grognons et des huluberlus. […] Dans la rue tous ces gens sont chez eux. »
Francis Jourdain, Un grand imagier, Alexandre Steinlen

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien La_por10
La porteuse de pain, 1895

« Rien ne lui échappe. Il regarde et il voit. […] la mélancolie de cette porteuse de pain, la lassitude, la terrible lassitude de cette blanchisseuse pliée sous le fardeau d’un gigantesque paquet de linge. C’est que si la rue est encombrée de badauds bousculés par les affaires, elle est pleine aussi de gens qui travaillent, de gens qui vont travailler, de gens qui reviennent de travailler. Ceux-là ne sont pas pour Steinlen des passants comme des autres. »
Francis Jourdain

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyMar 24 Mai 2011 - 21:17

C'est une belle présentation que tu nous propose là, C'est intéressant à voir et à lire tout ça, merci..
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyMar 24 Mai 2011 - 21:58

Contente que ça te plaise Wink

Heureusement que j'ai pu emprunter le livre de l'exposition à la bibliothèque... Toutes ces explications et notes additionnelles ne figuraient pas dans l'exposition, à moins de payer un supplément pour avoir le guide sonore. C'est dommage quand même...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyMer 25 Mai 2011 - 21:00

Henri de Toulouse-Lautrec

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Henri_10

Citation :
Installé à Paris dès 1872, Henri de Toulouse-Lautrec est une figure incontestable de la « Belle Epoque ». en 1882, il entre dans l’atelier du peintre Léon Bonnat, puis dans celui de Cormon. C’est là qu’il fait la connaissance de Van Gogh, Louis Anquetin et Emile Bernard. Créateur hors normes, indépendant, à la vie intense et désordonnée, Lautrec passe son temps dans les hauts lieux montmartrois, le cabaret du Chat Noir, le Moulin-Rouge, les cafés, cabarets, théâtres, cirques et autres mondes de spectacles, qui deviennent, avec les maisons closes, ses sujets de prédilection.
C’est sans surprises donc que l’on retrouve les sujets de Lautrec attablés autour d’un verre dans les bars de Paris…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Gueule10
Gueule de Bois, 1889

… Dans les salles de théâtre…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien La_log10
La Loge au Mascaron doré, 1894

…Peignant les danseuses des cabarets qu’il fréquentait…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Clao_d10
Cléo de Mérode, 1898

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Mademo10
Mademoiselle Marcelle Lender en buste, 1895

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Jane_a10
Jane Avril au Jardin de Paris, 1893

Un petit air de ressemblance avec celle-ci ?

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien La_gou10
La goulue
…Et s’inspirant de grands moments tragiques pour donner plus de puissances à ses dessins…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Laavan10
L’évanouissement, 1894

On n’oublie pas non plus ses dessins de femmes anonymes…

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Femme_10
Femme au tub, 1896

« Il a peint toutes ces femmes, en cherchant naturellement le côté plastique d’abord, leur forme, leur couleur, mais en y ajoutant leur individualité, leur âme… Voyez ces regards inquiets, ces bouches amères, ces gestes las… Les filles de Lautrec font le trottoir, le pire, celui de Rochechouart et des promenoirs enfumés, mais il a su découvrir dans leur misère cette tendresse, poignante et humaine, qui témoigne de son génie autant que de son cœur. »
Jean Gabriel Domergue

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyJeu 26 Mai 2011 - 21:03

Autres dessins de Toulouse-Lautrec...

« […] l’atmosphère de l’âcre cigarette, du café, du mauvais cognac ; à cinq heures, l’odeur végétale de l’absinthe, bientôt on monte des cuisines la soupe fumante et à mesure que la soirée s’avance, ce sont des odeurs mêlées de cigarettes, de café, de bière. »
George Moore, Confessions d’un jeune anglais

Un portrait de Jeanne Wenz :

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien A_la_b10
A la Bastille, 1889

Dans le monde des cabarets :

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Polair10
Polaire, 1895

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Cascad10
Cascade

« Vingt jambes en l’air. La pesanteur est envoyée par-dessus les moulins. En lames successives, les femmes s’écartèlent sur la piste, offrant leur sexe aux forces obscures de la terre. Quand elles rebondissent, c’est pour retrouver les ailes perdues. Ainsi, disputées entre deux éléments, les danseuses minent la lutte du corps et de l’esprit. »
Henry-Jacques, Moulin-Rouge

Un portrait d’Aristide Bruant :

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Aristi10
Aristide Bruant, 1893

La lune était sereine
Quand sur le Boulevard
Je vis poindre Sosthène
Qui me dit : « Cher Oscar
D’où viens-tu vieille branche ? »
Moi j’lui répondis :
« C’est aujourd’hui dimanche
Et demain c’est lundi ! »

Refrain :
Je cherche fortune
Au-autour du Chat noir
Au-au clair de la lune
A Montma-a-rtre !
Je cherche fortune
Au-autour du Chat noir
Au-au clair de la lune
A Montma-a-rtre le soir !

La lune était moins claire
Lorsque je rencontrai
Mademoiselle Claire
A qui je murmurai :
« Comment vas-tu la belle ?
- Et vous ? – Très bien merci !
- A propos, me dit-elle,
Que cherchez-vous ici ?

La lune était plus sombre
En haut les chats braillaient
Quand j’aperçus dans l’ombre
Deux grands yeux qui brillaient
Une voix de rogomme
Me cria : « Nom d’un chien !
Je vous y prends, jeune homme,
Que faites-vous ? –Moi ? Rien ! »

La lune était obscure
Quand on me transborda
Dans une préfecture
Où l’on me demanda :
« Êtes-vous journaliste,
Peintre, sculpteur, rentier
Poète ou pianiste ?
Quel est votre métier ? »


D’autres portraits de femmes :

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Femme_11
Femme qui se peigne. La coiffure, 1896

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien La_clo10
La clownesse assise, Mademoiselle Cha-U-Kao, 1896

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Femme_12
Femme qui se lave, 1896

« J’ai tâché de faire vrai et non pas idéal. »
Toulouse-Lautrec

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Nu_cou10
Nu couché aux bas noirs, 1908


_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyDim 29 Mai 2011 - 20:58

Alexandre Steinlen a largement contribué aux illustrations du Gil Blas illustré :

« En 1891, un grand quotidien, Gil Blas, lance son supplément littéraire. Chaque numéro contient au moins un grand dessin en couleur de Steinlen, illustrant un contre ou quelque chanson ; il donne là, en quelques années, plus de quatre cents pages, dont chacune décèle l’intelligence déployée par son auteur pour animer un texte, l’interpréter plastiquement, reconstituer les personnages d’un récit, le décor et le milieu dans lequel ils évoluent. […] Le succès remporté par le Gil Blas illustré est incontestablement dû à Steinlen, désormais célèbre, et surtout à un certain sentimentalisme, très apparent chez cet observateur dont le réalisme ne répudie pas la romance des faubourgs. »
Francis Jourdain, Un grand imagier, Alexandre Steinlen

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Steinl10
Steinlen, Dans la vie, 1900

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Steinl11
Steinlen, La poissonnière

Et concernant Toulouse-Lautrec, extrait d’un autre livre de Francis Jourdain :

« Un réaliste. Non pas un prisonnier de la réalité. Un peintre qui a le contact avec la réalité laisse toujours le rassurant sentiment de la plus complète indépendance, qui y trouve la satisfaction de tous ses désirs et, par conséquent, ne rêve jamais d’évasion. […] Il a juré de parler sans haine et sans crainte, de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. […] Il ne vise pas à l’originalité, il est profondément original. Il est un être d’exception. Il est, avec simplicité, une très grande personnalité ; mais il n’a d’autre dessein que de parler de ce qu’il connaît, de ce qu’il aime, de ce qui l’amuse, son amusement d’homme ne se différencie guère de son émotion de peintre. »
Francis Jourdain, Toulouse-Lautrec

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Toulou10
Toulouse-Lautrec, La roue, 1893

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien EmptyDim 29 Mai 2011 - 21:08

Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Plus_d11
Steinlen, Plus d'patrons, 1893

En illustration d'un monologue d'Aristide Bruant :

Plus d’patrons

J’suis républicain socialisse,
Compagnon, radical ultra,
Révolutionnaire, anarchisse,
Eq’coetera… Eq’coetera…
Aussi j’ vas dans tous les métingues,
Jamais je n’rate un’ réunion,
Et j’pass’ mon temps chez les mann’zingues
Oùs qu’on prêch’ la révolution.

II

C’est vrai que j’comprends pas grand’ chose
A tout c’qu’y disent les orateurs,
Mais j’sais qu’i’s parl’nt pour la bonne cause
Et qu’i’s tap’nt su’ les exploiteurs.
Pourvu qu’on chine l’ministère,
Qu’on engueule d’Aumale et Totor
Et qu’on parl’ de fout’ tout par terre !...
J’applaudis d’achat et d’autor.

III

C’est d’un’ simplicité biblique ;
D’abord faut pus d’gouvernement,
Pis faut pus non pus d’République,
Pus d’Sénat et pus d’Parlement,
Pus d’salauds qui vit à sa guise
Pendant qu’nous ont un mal de chien…
Pus d’lois, pus d’armée, pus d’église,
Faut pus d’tout ça…faut pus de rien !

IV

Alors c’est nous qui sera les maîtres,
C’est nous qui f’ra c’ que nous voudront,
Y aura pus d’ chefs, pus d’ contremaîtres,
Pus d’ directeurs et pus d’ patrons !
Minc’ qu’on pourra tirer sa flemme,
On f’ra tous les jours el’ Lundi !
Oui…mais si n’y a pus d’ latronspème,
Qui qui f’ra la paye l’ Samedi ?



_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty
MessageSujet: Re: Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien   Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Daumier, Steinlen, Toulouse-Lautrec, la Vie au quotidien
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Notre pain quotidien", un film pour débattre
» Sortir à Toulouse
» MAC toulouse
» Qu'est-ce que le Stress ?
» BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONJOUUUR (enfin bonsoir plutôt)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Peinture, photographie… :: Expositions-
Sauter vers: