Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Wilhelm Genazino [Allemagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Sam 9 Avr 2011 - 20:13


Wilhelm Genazino est né en 1943 à Mannheim. Il est connu et reconnu dans les pays de langue
allemande et il a obtenu le Prix Georg Buchner.
Et à mon avis, sur la seule lecture que j' ai faite de lui, il vaut d' etre lu.

Cinq livres ont été traduits en français et édités par C. Bourgois

- Le Bonheur par des temps éloignés du bonheur.

- Léger mal du pays.

- La Stupeur amoureuse.

- Un parapluie pour ce jour-là.

- Un appartement, une femme, un amour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Sam 9 Avr 2011 - 21:06

UN APPARTEMENT, UNE FEMME, UN ROMAN. - C. Bourgois

Je manque d' énergie et d' inspiration, mais je me suis dit que je ne pouvais laisser passer l' occasion de signaler au moins ce livre et son auteur.
Ce livre est un roman d' apprentissage dont le héros est un ado de 17 ans. Renvoyé de son lycée, il doit travailler pour vivre, mais aucun métier ne le tente. Sa mère le conduit chez des employeurs et il la
suit passivement.
Finalement, il accepte de travailler chez un transporteur.Je dis bien, il accepte, parce que le livre se passe au début des années 50 et le marché du travail est plutot ouvert...
Mais la nuit, il rédige des articles pour le journl local de la ville où il vit.
Il espère que ça lui sera utile. Car son projet et son reve, c' est de devenir écrivain.
Et quoi que reveur, il réussit dans ses deux métiers.

Toutes les nuits ou presque, il arpente la ville en tant que reporter. Il fréquente les cafés.
Partout où il va, il observe, prend des notes, spectateur du monde et de sa propre vie.
Face à la betise humaine, aux faux semblants, à la cruauté, la lacheté, il est partagé entre "l' arrogance" et la compassion.
Et surtout, il ne cesse de se poser des questions... Jusqu' à l' absurde et au délire.

Il aura quelques aventures féminines, sans grande importance, sauf avec Linda, qui comme lui,
écrit des articles de journaux tout en écrivant un livre.
Tous deux discutent littérature au cours des spectacles qu' ils sont censés couvrir, mais qui n' ont aucun interet. Et ces discussions font partie de ce qui fait le charme du livre.
Il tombe amoureux de Linda, mais il n' arrive pas à la retrouver. Il finit par apprendre sa mort et
assiste à son enterrement.

Tel est l' aprrentissage de cet adolescent et il est difficile. Mais quelque chose se dessine en lui.
Une attiitude face à al vie. Et un projet, écrire.
Il achète un petit appartement. Quelque chose va peut etre commencer.

Je me rends parfaitement compte que je suis loin très loin de ce que j' ai éprouvé.
J' ai été extraordinairement séduit par le style de ce livre. Un vrai bonheur de lecture, que j' aurais
mieux apprécié encore si j' avais pu le lire d' un trait et dans le meme enthousiasme.
Un style en adéquation totale avec l' histoire et les personnages qui nous sont décrits.
Je ne sais comment dire : il y a un ton, un mélange de légèreté dans la mélancolie, une subtilité constante. Bref...

Qu' ajouter..

Quelques phrases peut etre.

Une femme avec enfant entra dans le café et chercha une place à proximité de la mienne. Rlle portait
un sac à provisions d' où dépassaient deux poissons.
Les poissons, deux harengs, étaient enveloppés dans du papier journal, mais le papier avait glissé, apparemment sans que la femme ne s' en aperçoive. Si bien, que, maintenant, deux harengs fumés jaune doré luisaient sous la table.
L' enfant dit à la femme : Tu es la toute meilleure mère qui existe.
Emue, la femme jeta un regard dans ma direction. Je lui fis signe que j' avais entendu la phrase de l' enfant et que je comprenais son émotion.
A peine trente secondes plus tard, je voulus écrire. Je sortis une enveloppe de la poche de ma veste et décrivis la scène qui était en train de se dérouler. Je commençai par la mère et l' enfant.
L' enfant dit à la mère :
Tu es la toute meilleure mère qui existe. Emue, la mère regarda dans ma direction.
L' enfant parlait, écrivis-je, comme s' il avait accumulé des expériences avec beaucoup de mères, et que, après nombre de tests, la sienne était sortie gagnante.
Soudain mon texte me déconcerta. Avoir critiqué l' enfant me déplaisait. Avais-je voulu décrire la
petite scène pour contester la façon de penser d' un enfant de cinq ans ?
Je me mis à interroger chaque phrase avant de l' écrire : était-elle belle ou seulement sincère, ou
peut etre seulement belle mais pas sincère ; ou intelligente mais triste ; ou peut etre belle et triste
mais malheureusement pas vraie ; ou seulment vraie mais pas belle ; ou seulement impressionnante mais ni belle ni vraie ; ou seulement interessante mais mais pas impressionnante ni vraie ni meme belle.
Peu après, je mis fin à cete séance d' écriture.

P. 14


Dernière édition par bix229 le Dim 10 Avr 2011 - 1:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Sam 9 Avr 2011 - 21:29

J'ai presque envie de dire "mon ami" Wilhelm Genazino... j'ai découvert cet auteur il y a presque 20 ans.. à ce moment il était même peu connu en Allemagne. Un beau hasard me l'avait fait trouver et à un moment dans ma vie où je n'avais pas beaucoup de temps pour lire, j'ai trouvé chez lui des mots et des phrases qui m'ont donné la sensation d'utiliser de très bonne manière mon peu de temps que j'avais pour la lecture..

J'ai pratiquement tout lu de lui.. à part les 2-3 derniers parus
À partir du moment qu'il est devenu un "auteur qu'il faut lire" (il a été discuté dans une émission littéraire allemande (genre Le Masque et la plume) et à partir de ce moment, on ne pouvait plus échapper son nom, tout le monde voulait le lire, en parler...), j'ai trouvé que ses livres sont devenus un peu trop... 'à la mode'..
mais peut être j'avais seulement fait une overdose..

En tous les cas c'est un auteur que je peux recommander (malheureusement mes coups de coeur de lui ne sont pas -encore- traduits Wink )

j'ai ajouté le lien vers ton commentaire à la LC des auteurs de langue allemande: ici

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Sam 9 Avr 2011 - 23:34

kenavo a écrit:


En tous les cas c'est un auteur que je peux recommander (malheureusement mes coups de coeur de lui ne sont pas -encore- traduits Wink )

Tu aurais envie de signaler les autres titres, même en langue d'origine, et d'indiquer lesquels te plaisaient tellement? Moi, je ne fais que commencer de le découvrir...(en langue allemande)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Dim 10 Avr 2011 - 8:16

tom léo a écrit:
Tu aurais envie de signaler les autres titres, même en langue d'origine, et d'indiquer lesquels te plaisaient tellement? Moi, je ne fais que commencer de le découvrir...(en langue allemande)
ah mais oui, volontiers Very Happy
ses romans non-traduits:

  • Laslinstrasse
  • Abschaffel-Trilogie:
    -Abschaffel
    -Die Vernichtung der Sorgen
    -Falsche Jahre
  • Die Ausschweifung
  • Fremde Kämpfe
  • Der Fleck, die Jacke, die Zimmer, der Schmerz
  • Die Liebe zur Einfalt
  • Leise singende Frauen
  • Die Obdachlosigkeit der Fische
  • Das Licht brennt ein Loch in den Tag
  • Die Kassiererinnen


Découvert avec la Abschaffel-Trilogie, mais ce sont surtout Die Obdachlosigkeit der Fische et Das Licht brennt ein Loch in den Tag qui m'ont fait aimer cet auteur..
Je te souhaite bonne découverte, avec n'importe quel livre de lui, je pense qu'il va te plaire, n'importe ton choix Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Un parapluie pour ce jour-là   Lun 5 Sep 2011 - 17:31

Un parapluie pour ce jour-là

Présentation de l'éditeur
Si un livre mérite qu’on dise de lui qu’il a de la grâce, c’est bien celui-ci. Genazino et son protagoniste-narrateur sont de merveilleux équilibristes qui, tout au long du livre, se maintiennent en l’air comme par miracle.
L’homme qui se trouve au centre du roman vient d’être quitté par sa compagne Lisa pour cause « d’enracinement financier insuffisant », autrement dit parce qu’il n’a jamais réussi à s’incruster dans quelque chose qu’on pourrait qualifier de métier sérieux. Sa seule activité « professionnelle » consiste à essayer des souliers faits main pour le compte d’un fabricant anglais de chaussures de luxe. Après les avoir portés un certain temps, il rédige de petits rapports sur leurs qualités et leurs insuffisances. Interrogé, dans un dîner, sur son métier, il dit pour blaguer qu’il dirige un institut pour « l’art du souvenir et de l’expérience essentielle ». Comme sa voisine de table insiste, il poursuit d’une voix « à la fois hésitante et routinière » : « Nous accueillons des gens qui ont l’impression que leur vie n’est rien d’autre qu’une longue journée de pluie et que leur corps n’est autre chose que le parapluie pour cette journée-là. » Avec son institut fantôme, le narrateur va finalement gagner un peu d’argent… En flânant à travers la ville, le narrateur observe des détails de la vie quotidienne qui le renvoient d’une façon souvent drôle et toujours très personnelle à des questions d’ordre général et parfois métaphysique.

REMARQUES:
Voilà que j'ai finalement aussi lu quelque chose de Genazino, et c'est un peu comme disait Kenavo qu'on a maintenant entendu parlé de lui ici et là, et qu'on pense qu'il „faut le lire“. Je suis tombé un peu par hasard sur ce livre précis, et c'est seulement maintenant que j'ai apprécié la lecture, que je vais regarder de plus près les titres cités par Kenavo.

Au début de ce livre je voyais dans ces bouts d'histoires seulement – et c'est déjà beaucoup! - ce qui relève de l'anecdotique, de ce qui fait rire. C'est clair: Genazino fait sourire, soulève les petits errements intérieurs... Le fil rouge, je ne le voyais pas d'abord, si ce n'est par le lien des observations d'un flaneur et ses associations, souvent liées aux anciennes petites amies et amantes.

Plus tard on remarquera une tonalité de mélancolie, mais jamais écrasante. Aussi – je réjoins Kenavo – il est maître des petites observations, des choses que souvent on ne voit qu'au deuxième regard.

Etrange était pour moi les apparitions (5-6?!) de personnes (et même d'un canard!) handicapées. On se demande pourquoi... Est-ce que le narrateur se sait soi-même un peu ateint par un handicap „social“ qui le met à part?

Ce n'est pas le meilleur livre de tout le temps, mais cela donne envie de continuer la découverte!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Lun 5 Sep 2011 - 21:52

Merci pour ton commentaire. Je n'ai encore rien lu de Genazino dont on parle quand même pa mal en Allemagne. Son livre Abschaffel a été choisi cette année pour l'action "Francfort lit un livre" du mois de mai. Ce livre est donc dans ma PAL mais comme mon entourage n'a pas trop aimé, j'ai peine à m'y mettre... Tu sembles quand même dire "qu'il faut essayer"... intense reflexion

C'est quoi le titre allemand de "un parapluie pour ce jour-là"?
Comment trouves-tu le style? C'est plus proche de Handke ou de Kehlmann?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Lun 5 Sep 2011 - 22:01

Le dernier roman de WILHELM GENAZINO paru en allemand, "Wenn wir Tiere wären" (Si nous étions des animaux), vient d'être choisi pour la longlist du prix de la littérature allemande (la shortlist va paraître ce mois-ci et le prix sera finalement décerné le 10 octobre lors de la foire du livre à Francfort).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Lun 5 Sep 2011 - 22:12

Cachemire a écrit:
Son livre Abschaffel a été choisi cette année pour l'action "Francfort lit un livre" du mois de mai. Ce livre est donc dans ma PAL mais comme mon entourage n'a pas trop aimé, j'ai peine à m'y mettre... Tu sembles quand même dire "qu'il faut essayer"... intense reflexion

C'est quoi le titre allemand de "un parapluie pour ce jour-là"?
Comment trouves-tu le style? C'est plus proche de Handke ou de Kehlmann?

La trilogie Abschaffel est parmi les livres spécialement récommandés par kenavo, et ensuite surtout "Die Obdachlosigkeit der Fische (titre splendide!!!). Je vais essayer de me les procurer à l'occasion. Si j'ai bien compris cela pourrait bien être un auteur qui n'est pas "aimé" toute de suite par tout le monde. Donc: cela ne me fait pas peur d'avoir vu des difficultés chez certains. Dans un autre forum, dit de Livres, on l'associait avec une écriture difficile ou ennuyeuse (!).

De mon expérience avec CE livre ici, je ne peux pas le dire pour moi, mais je comprends que pour certains cela va déjà trop loin. Mais stylistiquemment parlant, je ne le vois pas de coté d'un Handke. C'est autre chose. Il y a plus d'humour et une certaine mélancolie sous-jacente, mais pas écrasante. De temps en temps il y a des beaux jeux de mots! La beauté de la langue se cache derrière une apparente légèreté et fluidité, avec des moments de "recherche du mot juste" (et on joue deux, trois fois avec une expression plus ou moins similaire).

Le titre allemand du livre "Un parapluie pour ce jour-là" est "Ein Regenschirm für diesen Tag". Selon le conseil de Kenavo on peut lire tout, mais on pourrait commencer avec les titres cités plus haut. Si alors un livre d'une période récente me plaît déjà pas mal, j'imagine que ceux de la première période pourraient reserver encore plus de surprises. C'est dans ce sens-là que j'aimerais "essayer encore".

Kenavo: tu veux ajouter quelque chose???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Mar 6 Sep 2011 - 8:55

tom léo a écrit:
Kenavo: tu veux ajouter quelque chose???
bonjour non, tu as tout bien expliqué Very Happy
juste une remarque concernant son écriture que certains considèrent 'difficile ou ennuyeuse': l'auteur était un conseil "insider" jusqu'au moment ou le "pape de la littérature" Reich-Ranicki l'a découvert et l'a présenté à ce moment dans son émission télé.. comme on le sait bien, son conseil a attiré beaucoup de monde vers des livres qu'ils n'auraient pas choisi eux-mêmes, seulement pris à cause du bon goût de la personne qui l'a loué
à mon avis ces lectures peuvent nous mener à de belles découvertes.. mais aussi bien à de belles déceptions.. et donc, la popularité naissante de Genazino à ce moment m'a vraiment fait du plaisir.. malheureusement cela implique aussi qu'il y a bon nombre de lecteurs qui n'apprécient pas jypeurien

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Mar 6 Sep 2011 - 11:18

tom léo a écrit:


Le titre allemand du livre "Un parapluie pour ce jour-là" est "Ein Regenschirm für diesen Tag". Selon le conseil de Kenavo on peut lire tout, mais on pourrait commencer avec les titres cités plus haut. Si alors un livre d'une période récente me plaît déjà pas mal, j'imagine que ceux de la première période pourraient reserver encore plus de surprises. C'est dans ce sens-là que j'aimerais "essayer encore".

Merci Tom Léo pour ces précisions. Je crois que je vais "essayer" moi aussi... sourire

...de toute façon, j'adore n'être pas d'accord avec d'autres lecteurs, on a alors toujours plus de choses à se dire, les discussions deviennent stimulantes !

On va voir, je suis bien curieuse maintenant de commencer (Abschaffel remonte en haut de ma PAL!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Mar 6 Sep 2011 - 16:05

Personnellement, j' ai beaucoup aimé Un appartement, une femme, un roman.
En allemand : Eine Wohnung, eine Frau, ein Roman. Ce qui je pense, signifie la meme chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Jeu 15 Sep 2011 - 11:05

Cachemire a écrit:


On va voir, je suis bien curieuse maintenant de commencer (Abschaffel remonte en haut de ma PAL!).


Je viens de commencer et je suis très agréablement surprise. Notre anti-héros se promène déphasé au milieu de ses semblables, tenant à la fois de Bernardo Soares "du livre de l'intranquillité" de Pessoa et d'un personnage de "la vie mode d'emploi", tant il décortique avec distance tout ce qui lui arrive.

Je suis très motivée à continuer ma lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   Ven 8 Aoû 2014 - 17:43

LA  STUPEUR  AMOUREUSE. -  Bourgois


Le narrateur de l' histoire vit avec deux femmes, mais il les voit séparément et chacune ignore
l' existence de l' autre.

Tissée d' habitudes quasiment quotidiennes, la situation dure depuis des années.
Mais l' age venant, il commence à s' interroger sur sa duplicité mais aussi et surtout sur sa petite personne.
Il a atteint un age qu' il estime critique. Et sa vie amoureuse commence à patir des efforts qu' il doit
faire pour dissimuler sa double vie à ses  compagnes et les satisfaire.
Alors, il décide de mettre de l' ordre dans sa vie, ignorant ou voulant' ignorer que l' amour ignore
une telle rigueur.


Sentant  son existence lui échapper, il se met à la question, s' interrogeant sur son role d' homme et
sur sa légitimité de bigame....

Surtout, il se demande laquelle de ses compagnes garder, s' il doit en garder une. Il jauge, juge, calcule, compare sans jamais décider.
Un questionnement mesquin, ridicule et assez typiquement masculin.
Sa santé l' inquiète, ses sentations s' émoussent. Bref le voilà en pleine névrose obessionnelle. On pourrait éprouver une certaine pitié, face à spon désarroi. Mais non, on est seulement épuisé !


Je me suis demandé si Genazino voulait nous montrer un individu peu reluisant, imbu de lui-meme,
et ne s' interessant pratiquement à rien.
Son métier consiste à donner des conférences sur l' apocalypse. C' est son gagne pain et, compte
tenu de l' époque, il preche à des convaincus.
On y  croise aussi des spécialistes du doute et autres rengaines dans l' air du temps.
Et  le temps est à l' ennui, à l' atonie, au vide existentiel.

... Et, en fin de compte,  je n' ai pas trouvé mon compte à cette histoire.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wilhelm Genazino [Allemagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wilhelm Genazino [Allemagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un paysan normand au STO en Allemagne
» Erdogan en Allemagne exige...
» OGM : L'Allemagne interdit à son tour le maïs transgénique de Monsanto
» vedette MBOOT (Allemagne)
» L'Allemagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: