Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Nadine Gordimer [Afrique du Sud]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Mer 31 Jan 2007 - 19:19



Tous ses romans sont centrés sur son combat contre l’Apartheid, du moins jusqu’à l’abolition juridique de celui-ci, sa première nouvelle, elle l’écrit à l’âge de 9 ans suite à une « visite » de la police dans la chambre de sa domestique noire ; maintenant, elle se concentre sur le comment vivre ensemble. Elle fut proche de l'ANC de Nelson Mandela.

Son meilleur roman d’avant, « un amant de fortune » : Quand la voiture de Julie tombe en panne à Johannesburg et que le jeune mécanicien Abdou émerge… pourtant ces deux-là n'étaient pas faits pour se rencontrer. Tellement de choses opposent les deux personnages principaux, plus que l'argent, la couleur ou la classe sociale ; pourtant… vraiment magnifique.

Son meilleur roman d’après, « L’Arme domestique » : Ducan est un blanc qui a tué. Ducan a des parents progressistes ? Ducan est homosexuel ? Mais Ducan est défendu par une étoile montante du barreau, un avocat noir.
Magistral !

Pour information, 2 ouvrages sur l’auteur :
Liliane Louvel, Nadine Gordimer, Presses Universitaires de Nancy, 1994
Denise Brahimi, Nadine Gordimer. La femme, la politique et le roman, préface de Claude Wauthier, IFAS / Karthala, 2000.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Dim 25 Fév 2007 - 11:27

L'apartheid a déchiré l'Afrique du Sud. Aujourd'hui, il est démantelé, mais les démons rôdent toujours, dans les coulisses ; tenaces, sournois, tapis au plus profond des mentalités.

L'arme domestique ausculte cette nouvelle société : son âme mais également son inconscient.
Un couple parfait sous tous rapports, les Lindgard, des Blancs aisés, libéraux dans le sens noble du terme. Il est cadre supérieur, nourri de Simone Weil et de Dostoïevski. Elle est médecin, pétrie de psychanalyse et de sentiments humanitaires.
Et puis un soir, le ciel leur tombe dessus…Duncan, leur fils de 27 ans, architecte, est arrêté pour avoir tué un de ses amis, d’une balle dans la tête. Le couple n’y croit pas, eux une famille si exemplaire, comment pareille sauvagerie serait possible.
Leur fils n’est pas innocent mais pour eux, il ne peut pas être coupable…
L’accusé choisit pour se défendre Hamilton Motsamaï, un noir, une star montante du barreau, les parents se méfient… les préjugés raciaux ont la « peau » dure…

Nadine Gordimer fait remonter l’inconscient d’une société malade de son passé…à coup de scalpel tranchant, délicatement, la tranquille assurance de la famille bien-pensante explose.
Duncan avoue, Duncan a tué, la violence est latente partout, la mort est une routine quotidienne…sombre bilan que refuse de voir beaucoup d’africains qui ne savent pas que l’on peut vivre différemment.
Une belle et subtile métaphore sur l’Afrique du Sud d’après l'apartheid, triste mais pas fataliste, sans manichéisme et sans politique de l’autruche. Du grand Gordimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Lun 3 Déc 2007 - 10:50

Un Amant de Fortune - (The Pickup)
Nadine Gordimer

Julie, femme blanche, cadre sup dans la communication, fille de la bonne société de Johannesburg rencontre Abdou, homme de couleur, mécanicien auto, émigré clandestin, travailleur au noir. Tous deux sont attirés par ‘l’exotisme’, par l’interdit, par l’inaccessible de l’autre, notions qui se fondent bientôt en une relation très sensuelle. Puis un jour Abdou est dénoncé aux autorités et doit repartir vers son pays, tous deux se marient malgré la réticence d’Abdou qui ne peut imaginer Julie vivre dans les conditions de son pays. En fait, il imagine plutôt bien toutes les difficultés auxquelles ils devront faire face : culturelles et religieuses, pratiques, etc… Et puis, il y a aussi qu’au lieu de revenir en sauveur, en homme qui a réussi, il revient chassé avec une bouche de plus à nourrir.
Là-bas, dans le village en bordure du désert, Julie trouve petit à petit ses marques, et tente de se rendre utile, elle s’attache aux membres de la famille d’Abdou et à la vie simple et fruste du village. Abdou, lui, ne rêve que d’une chose, de repartir dans un pays ‘occidentalisé’ pour y réussir, devenir un homme reconnu. C’est donc là que les rêves et les aspirations de ces deux amants improbables divergent.

C’est un beau livre que nous livre Nadine Gordimer, dense aussi, les problèmes de l’immigration y sont bien sûr abordés dans toutes leur dimensions humaines et matérielles, mais ce qui est plus amusant et plus rare, c’est qu’elle retourne le problème et imagine une situation ou une femme blanche de culture ‘occidentale’ doit s’intégrer dans un pays d’où viennent les émigrés, elle doit s’y faire accepter, par la famille, l’entourage, les voisins. L’amour aussi est en question ici, l’amour dans un couple ‘mixte’ de cultures, de milieux, de religions différentes, amour incertain entre de drôles de Roméo et Juliette. Il faut à la fois accepter, tolérer, comprendre, faire des concessions, mais ne pas renier ; le risque serait alors que l’amour s’effrite. La chute du livre, plutôt inattendue, en rehausse d’ailleurs le charme.
Nadime Gordimer a une écriture subtile, un style travaillé et fluide, qui joue beaucoup sur les points de vue. Elle nous permet de glisser dans l'intimité des personnages tout en les tenant un peu à distance. C’est une grande dame, un bel écrivain. Elle a obtenu le Prix Nobel de Littérature en 1991.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Dim 10 Aoû 2008 - 21:46


L’arme domestique
Ma deuxième lecture d’aujourd’hui (mais oui – trajet Lux-Baden-Baden dure 3 heures et j'arrive très bien à lire dans le bus Wink ) pour laquelle je ne dois pas ajouter grand chose Very Happy

Sousmarin a bien fait le résumé et je rejoins son commentaire.

sousmarin a écrit:
Une belle et subtile métaphore sur l’Afrique du Sud d’après l'apartheid, triste mais pas fataliste, sans manichéisme et sans politique de l’autruche. Du grand Gordimer.

Ma deuxième lecture dans peu de temps de Nadine Gordimer.. et j’en redemande miammiam
(je vais faire un commentaire pour l'autre livre si je trouve que ce livre a été traduit)

Une écriture qui est époustouflante, un choix de sujets qui me fascine… bref – après Romain Gary mon deuxième coup de cœur pour un auteur dans peu de temps !!!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Lun 11 Aoû 2008 - 13:09

kenavo a écrit:
Une écriture qui est époustouflante, un choix de sujets qui me fascine… bref – après Romain Gary mon deuxième coup de cœur pour un auteur dans peu de temps !!!
joie Une grande écrivaine qui n’est plus « à découvrir » maintenant mais ne vous sentez pas obligé de la lire si vous voulez passer à côté d’un grand moment innocent … et n’oubliez pas de voter pour elle le mois prochain… innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Lun 11 Aoû 2008 - 13:28

sousmarin a écrit:
Une grande écrivaine qui n’est plus « à découvrir » maintenant
tout à fait.. maintenant on va l'avoir au portail diablotin

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Lun 11 Aoû 2008 - 18:31

bonjour voilà comment on influence les prochains votes sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Lun 11 Aoû 2008 - 18:42

Chatperlipopette a écrit:
bonjour voilà comment on influence les prochains votes sourire
ange je ne sais absolument pas de quoi tu parles, Chappy innocent

En fait - je n'ai pas encore mentionné que je viens de recevoir ma prochaine lecture de Nadine Gordimer: Un amant de fortune joie

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Lun 11 Aoû 2008 - 19:58

Evidemment que cela donne envie de la lire, quand à savoir si elle sera sur le portail, c'est un autre débat, il y aura d'autres excellents candidats Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Mer 13 Aoû 2008 - 13:55


Un amant de fortune

Encore un livre dont je n'ai pas besoin d'ajouter beaucoup au commentaire de Domreader qui nous donne contenu et un bon aperçu de cette lecture.

Ce livre m’a bouleversé plus que L’arme domestique. Surtout la deuxième – et plus grande – partie du livre est d’une telle force. J’en ressors charmée et ravie.
Le départ de Julie avec son amant pour ce lieu ‘oublié’ dans le désert qu’on s’imagine de devenir l’endroit d’échec de ce jeune couple nous montre une évolution de cette femme. Et Nadine Gordimer a écrit la fin dont j’avais le souhait de la lire Wink .
Et de nouveau cette écriture qui nous prend avec elle dans ce voyage, dans ce développement de ses protagonistes.
Je voudrais tant parler de ce livre mais me retrouve sans mots..
Je sais seulement que ce livre est la lecture idéal pour entrer dans le monde de Nadine Gordimer – et pour le mois prochain ce serait bien de le noter déjà diablotin

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Mer 13 Aoû 2008 - 18:18

Je note, elle a pas besoin d'être sur le portail pour qu'on la lise (là il y aura d'autres candidats).

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Lun 1 Sep 2008 - 16:09


Ceux de July
Citation :
Présentation de l’Editeur
En Afrique du Sud, les Noirs prennent le pouvoir. Ils pillent, occupent, et repoussent les Blancs affolés dans les aéroports. Plutôt que d'attendre un improbable avion qui leur permettrait de quitter le pays, les Smales fuient la capitale avec leurs trois enfants et vont chercher refuge dans un village perdu en pleine brousse, le village de July.
July était depuis quinze ans le domestique des Smales. En raison de leurs idées "progressistes", July a toujours été traité avec considération et dignité, mais sans échapper complètement à sa condition de "domestique noir". Au village, ce rapport maître-serviteur va évidemment se trouver inversé. C'est maintenant July qui accueille les Blancs et les protège. Nulle arrogance chez lui, nul esprit de revanche. Simplement la découverte, d'abord confuse, que le monde a changé.

Comment réagissent les gens quand leur mode de vie change plus que radicalement.
Maureen et Bram Smales se retrouvent avec leurs enfants dans une situation ou chacun d’entre eux doit trouver une nouvelle place dans un monde qui est tout à fait changé.
Et ce sont les enfants qui s’habituent le plus facilement. Ils apprennent avec les autres enfants du village la langue, ne se soucient après quelques jours plus des jouets et autres gadgets superflus – la vie est tout à coup une aventure pour eux. Tandis que leurs parents ont plus de problèmes. Surtout le père qui se voit réduit à quelqu’un de superflu sans ses cartes bancaires et autres signes du succès dans le monde en dehors de la brousse.
Sous ces conditions, même la relation avec sa femme risque de changer durablement. On peut sentir qu’ils ne vont pas sortir de cette expérience indemne.
En plus, beaucoup de non-dits des années vécues ensemble apparaissent – et surtout entre Maureen et July il y a plusieurs scènes qui montrent que la relation « patron » - « employé » sera changée pour toujours.

Une histoire qui fascine, un développement décrit avec conviction. Nadine Gordimer trouve à nouveau un ton qui me plait et qui me donne envie de continuer.

Malheureusement je ne lit aucun de ses livres en français et ne peut donc pas vous donner des extraits.
Mais je suis sûre – puisqu’elle est maintenant auteur du mois qu’il y aura d’autres parfumés qui vont partager avec nous des exemples de son écriture Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Lun 1 Sep 2008 - 22:23

Gordimer, c’est une construction, l’atmosphère est plus important que les mots pris séparément…néanmoins, je vous livre quelques extraits de L'Arme Domestique.

Citation :
Ils parlaient de leur fils [...] comme s'il était mort. Quand on est en prison, on est mort à la conscience du monde, on n'y existe plus qu'au passé.

Ils l’avaient su instantanément, à ce nom qui choquait ; le choix d’un noir.

A quel endroit leur fils, leur propre fils, avait-il quitté leurs traces pour s'aventurer au-delà de toute limite, au-delà de tout ce qu'ils n'auraient jamais pu imaginer.

La prison c'est l'obscurité dedans. Au-dedans de soi. C'est une nuit qui n'en finit pas, même sous la lumière crue que déversent sans concession les néons vissés au plafond de la cellule.
Obscurité même quand on aperçoit, debout sur le lit pour atteindre les barreaux de la fenêtre, le scintillement de la ville. Trop tôt pour l'avenir. Trop tard pour le passé. Rien ne vous appelle, rien à attendre.
Livre qui traite du racisme, de l'homosexualité et de la peine de mort, agrémentés de quelques scènes « lubriques », histoire d’appâter Queenie… innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Lun 1 Sep 2008 - 22:28

sousmarin a écrit:
Gordimer, c’est une construction, l’atmosphère est plus important que les mots pris séparément…néanmoins, je vous livre quelques extraits de L'Arme Domestique.
Je suis tout à fait d'accord avec toi.. mais c'est quand même aussi un petit 'plus' de montrer un extrait..
donc - merci pour ton travail Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Envolée postale
avatar

Messages : 105
Inscription le : 10/06/2008
Age : 44
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   Lun 15 Sep 2008 - 14:04

L'arme domestique

Dés les premiers mots de ce roman, "Quelque chose de terrible est arrivé", on est plongé avec les parents dans l'angoisse de ce qui est arrivé à leur fils et de ce qui reste à arriver. "Notre fils est un meurtrier". Cette nouvelle va brutalement anéantir les parents de Duncan et faire basculer leur vie pour toujours. Les parents de Duncan sont blancs, l'avocat de leur fils, étoile montante du barreau, est noir. Au lendemain de la fin de l'apartheid, les vieux préjugés ont la vie dure...

Beaucoup de thèmes sont évoqués dans ce livre:
- L'incompréhension puis le sentiment de culpabilité des parents qui cherchent désespérément à comprendre le geste de leur fils, de savoir pourquoi il a tué et ce qui dans son éducation a pu le pousser à cet acte.
- La découverte de la vie de ce fils qui, au fil de l'histoire, leur devient de plus en plus étranger.
- Les rapports avec l'avocat noir, méfiants et contraints au début puis amicaux et nécessaires au fil du procès quand il devient évident que cet homme tiens la vie de leur fils entre ses mains.

Un livre divisé en 2 parties, la première tournant autour des parents, la deuxième axée sur le procès. J'ai eu un peu de mal à accrocher à la première partie, au style de l'écrivain nous livrant les pensées des parents sans que l'on sache toujours qui parle ou pense. J'ai beaucoup plus accroché à la deuxième partie pour laquelle j'avais du mal à lâcher le livre.
Une très belle découverte de cette auteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nadine Gordimer [Afrique du Sud]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nadine Gordimer [Afrique du Sud]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des idées pour l'Afrique
» Zone Afrique Equatoriale
» (AFRIQUE DU NORD)
» 3 avril : 12e Festival couleurs d'Afrique à St-Hilaire-de-la-Côte
» Le Percheron étalon de l'année en Afrique du Sud.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: