Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mishima Yukio

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Mar 19 Juil 2016 - 9:59

cet auteur sera une prochaine tentative !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Mar 19 Juil 2016 - 10:13

shanidar a écrit:
tu donnes furieusement envie, Marko !
Merci Shanidar. C'est tellement puissant et beau que j'en ai relu de larges passages que j'avais cornés pour faire mes posts. J'ai hâte de lire d'autres commentaires. Je comprends l'admiration de Yourcenar malgré ses quelques réserves que je trouve parfois injustes. J'aurais aimé qu'elle traduise elle-même la tétralogie. En tout cas ça se dévore et ca nourrit l'esprit tellement c'est riche. Et derrière la cruauté et la misanthropie apparentes on sent une sensibilité et une souffrance qui rendent Mishima très attachant et surtout incroyablement complexe. Proust n'est pas loin c'est évident même si leurs styles et leurs cultures sont différents.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Ven 22 Juil 2016 - 0:16

L'ange en décomposition
(La mer de la fertilité, tome IV)



Le visage de Toru, pâle et bien dessiné, était de glace. On n'y lisait aucune émotion, ni affection ni larmes.
Mais il connaissait le bonheur d'être celui qui guette. La nature le lui avait appris. Nul oeil ne pouvait être plus clair ou plus brillant que l'oeil qui n'avait rien à créer, rien à faire que de chercher à voir. L'horizon invisible au-delà duquel l'oeil inconscient ne pouvait pénétrer était beaucoup plus lointain que l'horizon visible. Et toutes sortes d'entités apparaissaient dans les régions visibles où la conscience avait accès. La mer, des navires, les nuages, des péninsules, la foudre, le soleil, la lune, les myriades d'étoiles. Si voir est le fait de se rencontrer pour l'oeil avec un être vivant, ce qui revient à dire l'être et un autre être, alors ce doivent être les miroirs opposés de deux êtres. Mais non, bien davantage. Voir outrepassait l'être, empruntait des ailes d'oiseau. Cela emportait Toru vers un royaume que nul ne pouvait voir. La beauté même y était une robe pourrie, en lambeaux. Il fallait que ce fût une mer que ne souillât aucun être vivant, une mer sur laquelle n'apparût aucun navire. Il fallait qu'il y eût un royaume où, à la limite de toutes les couches de clarté, il fût constant que nulle chose n'apparût, royaume d'indigo massif, sans discontinuité, où voir vous libérait des entraves de la conscience pour engendrer sa propre transparence, où phénomènes et conscience se dissolvaient comme l'oxyde de plomb dans l'acide acétique.
(ps. 22-23, Folio)



Honda adopte Toru, un adolescent qui travaille sur le port de Shimizu à un poste de signalisation. Il pense qu'il est la nouvelle réincarnation de Kiyoaki après Isao et Ying Chan...

L'ange en décomposition offre une conclusion étonnante et intense au cycle de La mer de la fertilité. Ce roman déjoue les attentes plus ou moins prévisibles qu'on aurait pu anticiper. Il n'y aura pas de véritable révélation spirituelle extatique qui offrirait un point culminant à la quête de Honda (même si le dernier et sublime chapitre est un séisme en apesanteur) ni de nihilisme misanthropique ou de pathétisme complaisant et suicidaire. Mais au contraire une terrible et lucide ambivalence qui confronte Honda autant à sa propre déchéance physique et morale (le pourrissement du titre) qu'au vide de son existence tout entière, à son illusion.

Il en va de même de la narration qui semble littéralement imploser après avoir subi des distorsions. L'enchaînement scénaristique  "logique" des diverses réincarnations est dévié. Toru Yasunaga n'est peut-être pas la nouvelle enveloppe de la princesse Ying Chan. Et d'ailleurs ces interprétations de Honda concernant la métamorphose de Kiyoaki ne sont-elles pas des constructions de sa propre imagination? Toru initialement lumineux et pur semble progressivement se pervertir au contact de Honda comme à travers un miroir jusqu'à en devenir antipathique. Ying Chan était elle-même déjà apparue comme un personnage secondaire dans Le temple de l'aube, simple incarnation d'une forme de perfection plastique et sensuelle. Il n'y a pas de continuité entre les différentes incarnations même s'il existe un réseau de correspondances nourri par la volonté de Honda. A moins qu'ils ne forment les différentes facettes d'une beauté idéale inaccessible et mortifère.

Ce roman comporte des descriptions sur la vieillesse et la perte des illusions d'une beauté et d'une dureté saisissantes. Mais elles sont compensées par une scène finale qui m'a laissé sans voix. Ce dernier chapitre atteint un tel niveau de pureté qu'il rachète tout ce que Mishima pouvait avoir a priori de dérangeant et de pervers. C'est un testament bouleversant qu'il nous laisse sans jamais chercher le lyrisme ou l'effusion émotionnelle.

Dernière pirouette:  là où Proust achevait sa Recherche par le mot "temps", Mishima aurait pu terminer par le mot "néant" qui apparaît bel et bien mais dans l'avant-dernière phrase qui précède une évocation finale de la nature en paix. Ce cycle est inoubliable. Surtout abandonnez toutes vos réticences concernant Mishima et lisez La mer de la fertilité.  C'est grand!


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).


Dernière édition par Marko le Ven 22 Juil 2016 - 8:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Ven 22 Juil 2016 - 6:02

Marko a écrit:
Ce cycle est inoubliable. Surtout abandonnez toutes vos réticences concernant Mishima et lisez La mer de la fertilité.  C'est grand!
tout comme pour Proust, c'est un plaisir de suivre tes commentaires... tout comme pour Proust, tu me donnes envie de tenter l'aventure!

merci pour ton enthousiasme Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Ven 22 Juil 2016 - 8:32

kenavo a écrit:
Marko a écrit:
Ce cycle est inoubliable. Surtout abandonnez toutes vos réticences concernant Mishima et lisez La mer de la fertilité.  C'est grand!
tout comme pour Proust, c'est un plaisir de suivre tes commentaires... tout comme pour Proust, tu me donnes envie de tenter l'aventure!

merci pour ton enthousiasme Very Happy
Merci Kenavo. Encore une œuvre qui m'intimidait et qui se lit simplement avec le bonheur d'une écriture magique (même si ca n'est que la traduction d'une traduction). Et surtout c'est un univers sans concession aux convenances et au confort. Il dérange, déroute, illumine autant qu'il assombrit, il stimule l'imaginaire et nous fait partager la médiocrité des êtres en même temps que leur fragilité. Et il y a la nature environnante à la fois si belle et si mystérieuse. Tout cela entouré et absorbé par un grand vide.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Ven 22 Juil 2016 - 8:44

je vais opter pour la version anglaise Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Ven 22 Juil 2016 - 8:54

kenavo a écrit:
je vais opter pour la version anglaise Wink
Quelle chance!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Sam 23 Juil 2016 - 19:34

Marko a écrit:
Surtout abandonnez toutes vos réticences concernant Mishima et lisez La mer de la fertilité.  C'est grand!


Je n'en ai jamais eu! J'y reviendrai, c'est sûr.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Sam 23 Juil 2016 - 20:40

pia a écrit:
Marko a écrit:
Surtout abandonnez toutes vos réticences concernant Mishima et lisez La mer de la fertilité.  C'est grand!


Je n'en ai jamais eu! J'y reviendrai, c'est sûr.
Tant mieux ! Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Sam 23 Juil 2016 - 21:16

Je ne suis pas attirée par la littérature japonaise .
Mais il est sûr que le peu que j'ai lu de Mishima m'a touchée .
Je vais revenir à lui un de ces jours !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Mer 27 Juil 2016 - 19:54

La cuisine Kaiseki selon Mishima dans Les amours interdites. J'adore la chute de ce passage!



Ce deuxième fils d'un marchand de tissus en gros de Kyoto, qui avait étudié la cuisine Kaiseki auprès d'un grand maître, avait conçu pour ce soir-là le menu suivant. L'ensemble des hors-d'œuvre, appelés Hassun dans la cuisine Kaiseki, était composé de champignons dits « Rosée de pins », accompagnés d'aiguilles de pin, de bulbes de lys grillés à la sauce de jeunes pousses, de kakis dits « de Hachiya », qu'il avait fait venir de chez un ami de Gifu, de soja fermenté du temple de Daitoku, de crabes grillés à la Saraça. Il y avait ensuite une soupe de miso rouge teintée de moutarde avec des boulettes de viande de petits oiseaux hachée. De fines tranches transparentes de platycéphale étaient servies sur une grande assiette rouge élégante de l'époque des Song, décorée de dessins de pivoines. Le poisson grillé était un ayu d automne en sauce. Une salade de champignons hatsutaké était assaisonnée avec une sauce bleue et une salade de coques avec une sauce blanche. Du tôfu à la dorade était accompagné de fougères marinées. Enfin des garances bouillies étaient proposées dans un pot. Comme dessert, il proposait un « Petit Poucet » de chez Morihachi, gâteau en forme de petite poupée blanc et rose, enveloppée dans du papier de soie. Mais aucun de ces mets précieux ne flattait le jeune palais de Yûichi. Il voulait manger une omelette.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Mer 27 Juil 2016 - 21:14

Marko a écrit:
J'adore la chute de ce passage!
tu le trouves difficile ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Mer 27 Juil 2016 - 21:57

animal a écrit:
Marko a écrit:
J'adore la chute de ce passage!
tu le trouves difficile ?
Yuichi est un jeune homme à la beauté parfaite sensé séduire une femme qui l'indifère parce qu'il est homosexuel. Mais il a passé un pacte avec un vieil écrivain devenu misogyne à cause de la souffrance infligée par les femmes dont il veut se venger. Dans cette scène Yuichi est invité à un repas gastronomique où cette femme est présente. Sa réaction est en fait assez complexe parce qu'il y a un mélange de sincérité dans sa propre simplicité et aussi de rejet de la vanité de l'écrivain dont un ami cuisinier a élaboré ce repas fastueux. Une façon de le blesser, de se moquer de ses valeurs. Mais c'est aussi une façon d'attendrir la femme qu'il doit séduire à travers ce qu'elle perçoit comme de la candeur et une forme de naïveté touchante. Ce sont constamment des jeux sur l'hypocrisie sociale dans des rapports plutôt pervers. J'aime surtout le contraste entre cette description raffinée presque proustienne puis l'ironie qui s'en dégage à l'arrivée !

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Mer 27 Juil 2016 - 22:22

c'est encore meilleur avec le développement. merci !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Mishima Yukio   Dim 31 Juil 2016 - 1:23



On en a déjà parlé page 3 mais pour ceux qui ne l'auraient pas lue je recommande cette lecture (50' environ) de la nouvelle Patriotisme qui décrit une scène d'amour et de mort inspirée par Tristan et Isolde de Wagner (dont il utilise la musique dans sa propre adaptation cinématographique). C'est d'une très grande beauté dans le rituel, l'érotisme, la pureté du geste malgré sa violence (le suicide final annoncé dès le départ est ultra réaliste et sanglant).

Patriotisme de Mishima


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mishima Yukio   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mishima Yukio
Revenir en haut 
Page 18 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: