Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sigismund Krzyzanowski

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Aoû 2011 - 21:16

Le club des tueurs de lettres


Un étrange club. Dans lequel les écrivains n'écrivent pas, et professent la haine du mot écrit. Mais se réunissent pour raconter des histoires qui ne doivent pas être écrites. Selon des règles imposées. Un nouveau est introduit dans les lieux, il observe et un jour va vouloir écrire ce qu'il voit et entend.

Une déception pour moi, après les deux autres livres de l'auteur que j'ai lu. L'idée de départ est intéressante, l'introduction dans laquelle l'hôte du club raconte comment il est venu à bannir le mot écrit vertigineuse, mais après cela retombe comme un soufflé. Ce sont les histoires racontée au club que pour la plupart je n'ai pas trouvées très intéressantes, et les relations entre les membres m'ont parues artificielles et pas très claires, alors qu'une tension était sensée monter.

Pour moi le moins abouti des trois livres de l'auteur que j'ai lu, mais je vais quand même encore explorer cette oeuvre, si originale.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Aoû 2011 - 21:58

Arabella a écrit:
Le club des tueurs de lettres


Un étrange club. Dans lequel les écrivains n'écrivent pas, et professent la haine du mot écrit. Mais se réunissent pour raconter des histoires qui ne doivent pas être écrites. Selon des règles imposées. Un nouveau est introduit dans les lieux, il observe et un jour va vouloir écrire ce qu'il voit et entend.

Une déception pour moi, après les deux autres livres de l'auteur que j'ai lu. L'idée de départ est intéressante, l'introduction dans laquelle l'hôte du club raconte comment il est venu à bannir le mot écrit vertigineuse, mais après cela retombe comme un soufflé. Ce sont les histoires racontée au club que pour la plupart je n'ai pas trouvées très intéressantes, et les relations entre les membres m'ont parues artificielles et pas très claires, alors qu'une tension était sensée monter.

Pour moi le moins abouti des trois livres de l'auteur que j'ai lu, mais je vais quand même encore explorer cette oeuvre, si originale.

Il m' a beaucoup déçu aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeLun 20 Fév 2012 - 19:42

Un thème étranger


5 nouvelles dans lesquelles on retrouve les obsessions de l'auteur : le rapport au temps, la frontière tenue entre le rêve et la réalité, l'écriture comme moyen de vivre sa vie, même si ce n'est pas sans danger. Le monde de Krzyzanowski est inquiétant, le réel a une façon de se distordre, tout en devenant encore plus tangible alors qu'il devient de plus en plus improbable. Tout cela dans une écriture ciselée, aristocratique aurais-je envie de dire.

Comme dans tout recueil de nouvelles il y en a que l'on préfère à d'autres, par exemple la dernière, La voie latérale, dans laquelle le protagoniste se retrouve dans le pays des Rêves, dans une sorte de mission d'espionnage, et qui le ramène plein de questions auxquels il n'y a pas de réposes.

Des nouvelles denses, moins fantastiques que celles du Marque page, peut être d'une certaine façon plus métaphysiques, et d'autant plus troublantes : le monde dans lequel nous pensons vivre peut à n'importe quel moment basculer dans autre chose, insaisissable et dangereux.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeLun 20 Fév 2012 - 19:54

L' univers mental de S.K. reflète la précarité de sa situation dans une société totalitaire à laquelle s' ajoutent des ennuis de santé. Et sans doute une tournure d' esprit particulière.
J' ail déjà lu Le Club des tueurs de lettres et Le Marque page... Estapilé Moscou, je ne me souviens pas.. Peut etre le procain sera les nouvelles en question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Juin 2012 - 22:07

Le Marque-page

Assemblage particulier de nouvelles pas tout à fait domestiquées. Un humour triste qui grince dans les marges, des récurrences de personnage et une dose de fantastique et de loufoque qui n'étouffe pas la narration. Narration qui est le point très fort de cette mixture, la première nouvelle est d'ailleurs pour moi la meilleure du recueil, des histoires qui en amènent d'autres et une imagination qui suit son chemin n'importe où avec une facilité déconcertante jusqu'à l'abus revendiqué. L'abus dans lequel le lecteur avide est évidemment piégé et qui se retrouve pour le coup laissé en suspens en même temps que le texte, dans un état de victime attentive et amusée mais bel et bien victime de l'ombre du décalage.

J'avais un peu peur d'un trop plein d'effet de "nouvelles juste loufoques". Il y a plus que ça, incontestablement !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HamsterKiller
Main aguerrie
HamsterKiller

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 38
Localisation : Tours

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Sep 2014 - 10:21

Rue involontaire.

C’est un petit ouvrage d'une cinquantaine de page qui regroupe 3 textes. Rue involontaire, la clepsydre et le feutre gris et cela présenté de façon aéré ou s'insère en page entière quelque petites citations de l'auteur tirées de son carnet :

« Je bois a m'en rendre malade. A votre santé ! »

La lecture de l’ouvrage  peut s’apparenter a l’absorption par procuration d’un petit shot de Vodka, frappé par le froid d’un hiver rigoureux,  au crépuscule jaunie par le soleil pâle de saison.  L’alcool se mêlant au sang, la solitude se dilue dans quelque chose de joueur, un cynisme grinçant mais non pas dénué de tendresse. Enfin tendresse est un mot surement un peu trop "tendre" pour cette écriture qui exhale une haleine chargé d’ alcool claire et  perçante comme la glace, mais moite de salive et de chaleur humaine.

Un court texte à boire cul-sec et à laisser faire…

A la tienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeMer 10 Fév 2016 - 22:26

Rue involontaire

Je fais bien de relire rapidement mes impressions du Marque-page car j'avais semble-t-il gardé plus de souvenirs de mes préjugés que de ma lecture.

Rue involontaire, qui est accompagné de deux autres textes, joue la forme épistolaire. L'auteur des lettres et auteur tout court ? écrit à des inconnus pour utiliser sa provision de timbres (monnaie rendue à l'achat des bouteilles de vodka). Un regard perçant mais distant, sans jamais s'oublier dans l'observation. L'art de la formule sur le fil d'un humour noir glissant, ou soyeux.

Sous couvert d'éthylisme avancé on a peut-être bien droit à un beau petit chef d'oeuvre du genre.

C'est court mais il n'y a pas un mot de trop.

En plus c'est bien présenté, et j'imagine particulièrement bien traduit, et les deux autres textes sont à la hauteur.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeJeu 11 Fév 2016 - 10:34

Merci de le me remettre en mémoire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Fév 2016 - 21:24

extrait :
Citation :
Vous n'êtes pas encore là, vous à qui j'écris. Pas encore, parce que la rue ne va que jusqu'au numéro 14, et que le 16 est en construction, il monte ses briques. Je n'ai pas envie que cette lettre arrive trop vite. Je préfère qu'elle parvienne sous vos yeux en même temps que le futur auquel je suis en train de penser !
Rue Involontaire : quatorze maisons et demie, et il m'a semblé que la rue prolongeait ses coudes et tortuait à travers la Russie tout entière, et qu'elle avait d'innombrables habitants comme moi, involontaires. Car mes semblables et moi - et nous ne sommes pas si peu nombreux que ça -, nous vivons tous dans la rue Involontaire de l'histoire.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeMer 7 Sep 2016 - 13:57

Rue involontaire :

Composé de trois texte, Rue involontaire, la clepsydre et le feutre gris pour clore l'ouvrage. Si ces trois récits sont passionnants, je coupe tout suspense en déclarant avoir préféré le dernier.
Dans le premier texte qui est épistolaire, le narrateur écrit à des gens qu'il ne connait pas. Seul, souffrant de cette solitude, et ayant des timbres qui ne servent pas, il décide d'écrire à ses voisins, des voisins semblant partager une vacuité existentielle dans un lieu vide également. C'est triste, mais tristement vrai.

Le second est l'histoire d'un homme qui, pour combler son inutilité ontologique, décide de boire de telle sorte que son ivresse puisse renseigner du temps qu'il passe et de l'heure qu'il est. Sa fonction deviendra alors sa nature, et son vide sera un trop plein de ce qui lui nuit. Sage conclusion philosophique de penser que le vide comme le plein peuvent constituer le néant de nos vies. grosse leçon qui n'en est pas une, un bien bel apprentissage que seuls les livres peuvent nous indiquer avec tant de clarté.

Le dernier est l'histoire d'un chapeau parasité par un pessimisme dépressif personnifié. Dès qu'un quidam passe et porte le chapeau qui se transmet suivant une malédiction fatale, le pauvre homme broie du noir par cet esprit Aquoibon jusqu'à désirer le suicide. Encore un très bon enseignement philosophique que de penser que le nihilisme et l'inertie sont davantage une cause de suicide que le simple mais douloureux malheur. Car à l'inverse de ce dernier, ne plus savoir quoi faire, ne plus tenir compte des conséquences et ne plus rien ressentir sont déjà des débuts de mort.

Très petit livre par le nombre de pages, chef d'oeuvre par le style, ouvrage indispensable par le contenu. Kant déclare qu'il y a des impératifs catégoriques en morale, il y a je pense des impératifs littéraires, des livres qui par leurs écrits conduisent à un universel et doivent donc être lus par l'univers entier. Cet ouvrage en fait partie. Magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeMer 7 Sep 2016 - 14:50

Pour quelqu'un qui a peur des livres en ce moment , tu te débrouilles plutôt bien pour faire allonger les PAL !  Razz
Et un de plus ! Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 937463

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeJeu 8 Sep 2016 - 11:36

quel enthousiasme Hanta ! merci pour ton commentaire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeJeu 27 Oct 2016 - 22:29

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Ob486f10

Le retour de Münchhausen

Le titre pèse lourd, s'emparer du fameux baron c'est un défit et une lourde responsabilité. Mais peut-on s'emparer de ce baron, ne reste-t-il pas éternellement insaisissable ?

C'est pourtant bien lui que l'on retrouve dans les premières années 20 allant de Berlin à Londres puis à Moscou. Mettant à profit sa légendaire expérience il sera le rapporteur secret pour l'ouest de l'énigmatique et inquiétante Russie révolutionnée.

Et ce n'est pas la moitié d'un programme de vouloir rendre compte d'une balance dont on a la cruelle impression qu'elle a déjà basculée du possible imaginaire a une bien dure réalité. Sans que le revers de la médaille soit forcément reluisant...

Allier trois courants de mélancolie, celle de l'auteur, celle du poète Unding (son double) et celle du baron à un sens parfait de la formule, c'est le coup de maître de Sigismund Krzyzanowski. Celui qui a précédé son enfermement dans le statut d'obscur écrivain ? Mais quand même.

Et la forme, l'amour de la forme non gratuite. Toute l'énergie du baron qui n'est pas qu'une énergie du désespoir, toute l'amour et toute la puissance de la narration pour le plaisir et pour le réel imaginaire de l'instant littéraire (et de la lecture). Ca c'est le pied. Presque désinvolte.

Münchhausen n'est pas réduit à un prétexte, encore moins à un simple ornement, c'est plus fort que ça. Avec l'élégance de ne pas non plus l'enfermer.

La narration, le jeu, de vraies choses à dire et à faire sentir (et parfois on ne peut pas saisir), très belle écriture. Les excès de l'insupportablement charismatique baron rivalisant avec les vérités impératives du monde moderne, que demander de plus ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitimeMar 1 Nov 2016 - 17:32

j'ai aussi lu "Rue involontaire"

vous avez bien commenté. J'aurais aimé recevoir une lettre de cet auteur ! Quant au "Chapeau de feutre gris" je me garderai bien de tout avis philosophique (n'ayant pas de connaissance) mais ce récit m' a impressionnée.

Certainement que l'auteur a mis beaucoup de lui-même dans ce livre.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sigismund Krzyzanowski    Sigismund Krzyzanowski  - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sigismund Krzyzanowski
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: