Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Andréi Biély

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Andréi Biély   Mer 20 Avr 2011 - 22:01

Andréi Biély (1880-1934)





En faisant le ménage sur mon disque dur, j'ai retrouvé un commentaire que j'avais fait sur ma lecture de cet auteur, qui m'avait vraiment marqué, et comme je constate que ce grand écrivain n'a toujours pas de fil sur Parfum, j'ai décidé de vous le mettre. Cela dit je n'ai pas trop envie de réécrire les choses et la présentation de l'auteur n'est pas trop conséquente, si vous trouvez mieux n'hésitez pas à remplacer.



Boris Nikolaevich Bugaïev, connu sous le pseudonyme de Andreï Biély, Biély signifiant « Le Blanc » en russe (né le le 26 octobre 1888 à Moscou et décédé le 8 janvier 1934) est un poéte et érivain russe.

Andréi Biély est considéré comme l'un des plus grands écrivains russes du XXem siècle. Il a eu une forte influence sur la langue russe moderne, un peu comme James Joyce sur l´anglais, et Goethe sur l'allemand. Avec son ami, Alexandre Blok, il fut un des chefs de file de la seconde génération symboliste en Russie. Très doué et instruit dans plusieurs disciplines dont les mathématiques, les sciences naturelles, la philosophie, il était aussi musicien et dessinateur.

Il a aussi fortement vécu les secousses historique de son temps, et à partir de l'insurrection de 1905 s'est senti attiré par les partis d'extrême gauche et les anarchistes, ce dont son oeuvre porte trace.
Surtout reconnu comme poète, il a conçu l'idée d'une trilogie romanesque, dont Pétersbourg est le second volet.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Mer 20 Avr 2011 - 22:02

Pétersbourg / traduit par Jacques Catteau et Georges Nivat

 
 
Au centre du récit deux hommes, un père et son fils. Apollon Apollonovitch Abléoukhov, homme d'état occupant les plus hautes fonctions (non précisées) et Nicolas Apollonovitch, étudiant en philosophie. Ce dernier a eu l'occasion de rencontrer des révolutionnaires (nous sommes en 1905) et a fait une promesse inconsidérée. Il sort en plus d'une histoire d'amour malheureuse qui le pousse à des actes inconsidérés, comme le fait de se ballader déguisé, intriguant et faisant peur en ville. Les mouchards et doubles agents rôdent, rendant l'atmosphère encore plus trouble et malsaine...

Difficile de parler de ce livre tout à fait étonnant, qui a été un vrai choc pour moi. La présentation que j'ai faite plus haut évoque Joyce, moi spontanément j'ai plutôt eu Musil en tête à la lecture, mais tout cela est bien dérisoire, car Biély a son style et son univers propres, qui ne sauraient être réduits à ceux d'un autre, aussi génial soit il. Comment définir ce style et cette écriture ? Même s'il y a un récit, une histoire qui avance vers un dénouement, le plus important est l'écriture, et une vision onirique et par moment complètement démente de la réalité. Pas seulement parce qu'un des personnages est incotestablement fou et que l'auteur plonge complètement au coeur de cette folie. Tous les personnages sont atteints à un moment donné ou un autre d'une rupture avec le réel, leur vécu et leurs fantasmes, angoisses prennent le pas sur le monde rationnel, et le moindre petit évenement peut dérapper dans le sur-réel. Par exemple, Nicolas qui a égaré une bombe programmée, l'entend à l'intérieur de son corps. Plongée dans l'inconscient, dans les désirs inasouvis et peurs irrationnels qui remontent à très loin. Mais en même temps, la rupture n'est pas totale, et le réel revient à un moment donné se venger en quelque sorte, et dans le déroulement du récit, l'auteur garde un pied dans le rationnel, on peut parfaitement faire un résumé factuel de ce qui se passe, ce ne sont pas les faits eux-mêmes qui sont irréels ou déments, mais plutôt la façon dont certains personnages les vivent à un moment donné. Du coup, cela crée, à mon avis, un vrai sentiment d'angoisse, puisque ce basculement dans un vécu délirant est finalement possible pour tout le monde dans certaines circonstances.

Un livre dérangeant et troublant, à l'écriture vertigineuse, . Néanmoins j'avoue que j'ai été mal à l'aise dans certains passages, l'auteur évoque le basculement dans la folie d'une façon tellement réussie, que j'ai été carrément angoissée par cet univers. Une lecture qui demande une grande disponibilité, et dans laquelle il faut être prêt à abandonner ses répères; à ses risques et périls.
 



_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 53
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Jeu 21 Avr 2011 - 22:39

Merci pour la présentation!

Terrible tentation, Arabella! Je ne m'attendais pas à CE contenu, mais le livre est déjà depuis une dizaine d'années sur ma Pal..., je dois l'avouer. On m'avait parlé d'un classique "incontournable"...

A quand la lecture?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Jeu 21 Avr 2011 - 22:51

Je pense en effet que ce livre est incontournable, surtout pour un passionné de littérature russe. Je suis même étonnée que tu ne l'ais pas encore lu. Et je serais très curieuse d'avoir tes impressions.

Ma lecture date de plusieurs années, mais vraiment ce fut une grande expérience, très forte et marquante. Et je sais que je relirai un jour.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Jeu 21 Avr 2011 - 22:57

J' ai lu Petersbourg, et je n' avais sans doute pas la concentration ni la disponibilité requises...
Ce livre m'a paru opaque... Mais quand meme avec des éclairs.
Je me suis demandé si le livre ne gagnait pas à etre lu dans la langue originale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Ven 22 Avr 2011 - 11:13

J'ai découvert André Biély grâce à Jean-Pierre Martinet, qui a lui a rendu hommage en créant un Paris-St Pertersbourg fantomatique dans lequel erre et se perd son "Jérôme" (Ed. finitude)...


fil de Jean-Pierre Martinet : ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Ven 22 Avr 2011 - 14:56

Je crois qu'il est surtout reconnu comme poète, mais je n'ai pas trouvé grand chose à me mettre sous la dent dans ce domaine. Tu aurais peut être des pistes Constance ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Ven 22 Avr 2011 - 19:03

Arabella a écrit:
Je crois qu'il est surtout reconnu comme poète, mais je n'ai pas trouvé grand chose à me mettre sous la dent dans ce domaine. Tu aurais peut être des pistes Constance ?


Effectivement, Biély apparaît dans mon "Anthologie de la poésie russe", mais il occupe une place plutôt restreinte (peut-être Katia Granoff n'en était-elle pas très admirative, car ses commentaires sont réduits à la portion congrue, et parfois à la limite de la critique négative)

Extraits de la bio qu'elle a redigée :

Citation :
A mi-chemin du symbolisme et du futurisme, André Biély tente, entre autres choses, de réduire la littérature au sens symbolique des syllabes. Son excentricité, ses orgies verbales n'envahissent pas, fort heureusement, tous ses écrits.


Citation :
Il voit dans la révolution une des apparences du mystère universel. Pourtant il émigre [...]


Citation :
Personnalité diversement et généreusement douée, il est un instable, un névrosé, parfois insupportable même pour ses meilleurs amis, malgré son charme désarmant.



D'ailleurs, Katia Granoff n'offre à la lecture que deux des poèmes de Biely, ce qui confirme mon impression qu'elle ne l'avait pas fait entrer dans son panthéon personnel ... scratch


Voici l'un des deux poèmes :





Ah ! ces images familières !
Toujours les talus, les brouillards,
Le bruissement des clairières,
Un peuple affamé sans espoir ...


Ah ! ce pays, combien sévère !
Libre espace sans liberté ...
Des champs monte une voix amère :
"Meurs avec moi sans hésiter !"
Voici de mortelles menaces,
Voici des cris désespérés,
Des sanglots, des plaintes qui passent
En des messages éplorés.
Toutes les morts inassouvies
Sans arrêt volent dans le vent;
Dans la steppe, on fauche les vies,
Dans la steppe, on fauche les gens.


Terre glacée, plaine mortelle,
Pays maudit, pays froid,
Mère, ô Russie, patrie cruelle,
Qui s'est ainsi moqué de toi ?


(1908)


Anthologie de la poésie russe / NRF Poésie Gallimard/ Traduction Katia Granoff


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Ven 22 Avr 2011 - 21:05

Merci Constance.
En fait j'ai trouvé mention de son oeuvre poétique chez des auteurs russes, des auteurs aussi importants que Soljenitsyne, Chalamov...J'avais eu la sensation que parmi les siens il était reconnu.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Ven 22 Avr 2011 - 22:40

Arabella a écrit:
Merci Constance.
En fait j'ai trouvé mention de son oeuvre poétique chez des auteurs russes, des auteurs aussi importants que Soljenitsyne, Chalamov...J'avais eu la sensation que parmi les siens il était reconnu.

Petersbourg est un incontournable (que je n'ai pas encore lu). Il a inauguré la collection "Classiques slaves" dans la collection l'Age d'Homme, quand même... Et sur le rabat, Pasternatk, Ilia Ehrenbourg, Pierre Pascal et Léeon Trostky, notamment, disent du bien de Biély (j'ai la première édition, de 1967, avec une dédicace - pas à moi, mais à ses grands-parents - de la main de Jacques Catteau).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Ven 22 Avr 2011 - 23:03

Arabella a écrit:
Merci Constance.
En fait j'ai trouvé mention de son oeuvre poétique chez des auteurs russes, des auteurs aussi importants que Soljenitsyne, Chalamov...J'avais eu la sensation que parmi les siens il était reconnu.


Il semblerait que Katia Granoff soit de parti pris (nobody is perfect sourire ), car Biély bénéficie non seulement de la reconnaissance de ses pairs russes, mais également de celle de nombre d'auteurs français ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Sam 23 Avr 2011 - 21:30

Pétersbourg me tente terriblement... attentif

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Sam 23 Avr 2011 - 21:41

colimasson a écrit:
Pétersbourg me tente terriblement... attentif

diablotin J'adore jouer les viles tentatrices. rire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Andréi Biély   Sam 23 Avr 2011 - 22:03

Allez... Je le note à ma LAL !
Tu as réussi Arabella, encore une fois ! Razz

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andréi Biély   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andréi Biély
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le frère André canonisé
» Zabeth, André Louis
» André Santini n'aime pas les natifs du signe Poisson.
» Zabeth d' André Louis
» Bonne fête André

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: