Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pascal Jardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Pascal Jardin   Jeu 21 Avr 2011 - 17:20

Pascal Jardin, alias « le Zubial », né le 14 mai 1934 à Paris et mort dans cette ville le 30 juillet 1980, est un écrivain, dialoguiste et scénariste français.


Pascal Jardin est le fils de Jean Jardin, alias « le Nain jaune », directeur de cabinet et éminence grise de Pierre Laval pendant l'Occupation sous le gouvernement de Vichy, ce qui inspirera à Jardin un livre, La Guerre à neuf ans et, surtout, Le Nain jaune.

Il est le père de l'écrivain et cinéaste Alexandre Jardin.

Il est cité dans une chanson d'Olivia Ruiz, J'aime pas l'amour, sur l'album du même nom (2004). Juliette, auteur de la chanson, confessera avoir cité par erreur Pascal Jardin à la place de son fils, Alexandre.

Bibliographie
Les Petits Malins, roman, Pierre Horay, 1957
La Guerre à neuf ans, Grasset 1971
Toupie la rage, roman, Bernard Grasset, 1972
Guerre après guerre, Grasset & Fasquelle, 1973
Je te reparlerai d’amour, roman, Juliard, 1975
Le Nain jaune, roman, Julliard, 1978, réédité en 1997 (Grand Prix du roman de l'Académie française)
La Bête à bon dieu, Flammarion, 1980
Madame est sortie, Flammarion, 1980, pièce de théâtre
Comme avant, pièce de théâtre septembre 1976, pas de publication

Il est aussi scénariste ed nombreux films notamment:
Il devient scénariste dans les années 1960 et inscrit son nom au générique d'œuvres très différentes :

1960 : Classe tous risques de Claude Sautet
1965 : Merveilleuse Angélique de Bernard Borderie
1966 : Angélique et le Roy de Bernard Borderie
1967 : Indomptable Angélique de Bernard Borderie
1968 : Angélique et le Sultan de Bernard Borderie
1970 : La Horse de Pierre Granier-Deferre
1971 : Le Chat de Pierre Granier-Deferre
1971 : La Veuve Couderc de Pierre Granier-Deferre
1971 : Doucement les basses de Jacques Deray
1972 : Le Tueur de Denys de La Patellière
1973 : Le Train de Pierre Granier-Deferre
1974 : La Race des seigneurs de Pierre Granier-Deferre
1974 : Borsalino & Co de Jacques Deray
1975 : Le Vieux Fusil de Robert Enrico
1975 : La Cage de Pierre Granier-Deferre
1978 : La Zizanie de Claude Zidi
1978 : Sale rêveur de Jean-Marie Périer
1979 : Le Toubib de Pierre Granier-Deferre

source= wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Pascal Jardin   Jeu 21 Avr 2011 - 17:24

Le nain Jaune

Après la mort de son père, Pascal Jardin revient sur la vie de celui-ci, et leur relation personnelle

Il y a maintenant une deuxième lecture de ce livre, à la lueur de Des gens très bien, d’Alexandre Jardin, fils de Pascal et petit-fils de Jean, qui s’insurge contre le silence familial considéré comme organisé face au poste de Jean pendant la guerre, directeur du cabinet du président du Conseil, Pierre Laval, du 20 avril 1942 au 30 octobre 1943, donc largement responsable dans l’organisation de la rafle du Vel d’Hiv. Je parle de cette lecture possible sur le fil d’Alexandre Jardin

Pour ce qui est de la lecture au premier degré, simple, qu’on a dû faire en1978 quand le livre est sorti, il s’agit d’un petit livre d’hommage à un père écrit après le décès de celui-ci. Homme haut en couleur, à la personnalité très forte , parfois envahissante, quoiqu’il en soit égocentrique, mais en contre-partie charmeur, brillant formidablement attachant. Manifestement un besoin urgent pour le fils d’écrire cela, comme pour ne pas le perdre. Le portrait est en même temps très objectif, ne rendant pas le personnage du père forcément sympathique, mais aussi très personnel, touchant, pointu dans l’analyse.
Un livre qui remue comme tout ce qui touche au lien familial, qui n’est jamais simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Pascal Jardin   Jeu 21 Avr 2011 - 17:25

« Je m’étais vite aperçu que lorsqu’on voulait écrire des choses vraies, sur des êtres vivants, la vérité des faits qui est toujours la même engendrait la nullité, et que, paradoxalement, ce qui est purement inventé est évidemment faux .
Le vrai se situe dans le conflit entre les deux extrêmes. Il faut casser les faits pour retrouver les êtres. Il faut délirer lucidement pour que la tête chante, et retrouver en soi la trace d’une émotion qui était si perdue qu’on pense la découvrir. »

extrait de Le nain Jaune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pascal Jardin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pascal Jardin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le nain jaune de pascal jardin
» COTENTIN côté jardin
» gros coffre à jouets et module jardin Little Tikes à vendre
» Mon jardin pour la planète
» Le jardin de Vicky (Affiches)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: