Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Aldous Huxley

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Sam 9 Mai 2015 - 19:33

Le meilleur des mondes:

Je ne suis pas un grand fan de roman d'anticipation/ SF / dystopie. Toutefois, je ne pouvais passer à côté de ce classique. Ce roman qui a été écrit en 1931 conserve une certaine actualité, et je dois dire que c'est bien vu (qui a dit effrayant? ).

Huxley redoutait qu'il n'y ait même plus besoin d'interdire les livres car plus personne n'aurait envie d'en lire, qu'on nous inonde d'informations au point que nous en soyons réduits à la passivité et à l'égoïsme, que la vérité ne soit noyée dans un océan de platitudes... (bienvenue dans la culture 2015? rire ). Que penserez Huxley aujourd'hui?

Après, les thèmes sont intéressants (l'eugénisme, tout le monde sous euphorisants pour éviter les souffrances de la vie...) mais je n'ai pas tant que ça accroché à l'histoire, hormis les descriptions de cette société imaginaire (Fordienne Very Happy ). Dans le genre, j'ai nettement préféré 1984, Fahrenheit 451 ou encore Ravage.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Mer 23 Mar 2016 - 10:12



Huxley imagine ce monde qui se veut parfait, où règne un système de castes organisées où tout le monde est habillé selon son rang et a les loisirs (tous les mêmes) de sa caste. Où tout le monde appartient à tout le monde, où l’on introduit artificiellement tout élément spontané pour le prévenir, où une drogue légale est le seul échappatoire. Et pour ce faire il n’y a plus de mère, ni de père, on conditionne l’embryon, dès la fécondation, en tube, pour la vie qu’il devra vivre. On le conditionnera à consommer par des slogans assénés pendant le sommeil. On l’autorisera à lire (pour les castes supérieurs bien entendu) des livres servant la doctrine et a écouter de la musique qui endormira sa conscience.
L’exception n’est pas acceptée et c’est pourtant ce qui arrive à Bernard, qui fait parti de l’élite, mais a le physique des basses classes. C’est le cas de son ami Helmoltz qui est un libre penseur dans la limite du possible. Et c’est le cas du sauvage qui vient de la réserve, mais qui est le fils d’un des grands pontes de ce monde dénaturé et d’une des jeunes filles qui, malgré toutes les précautions, est tombée enceinte. Horreur il a un père et une mère.

Huxley fait brillamment la description de ce monde et les conséquences qui en découlent. Sans aller jusqu’à penser que c’est un visionnaire et que le monde actuel ressemblerait par certains aspect au monde qu’il a créé dans ce livre, on peut penser, malgré l’exagération de la description, que l’on pourrait se mettre dans la peau de ces trois compères et râler à propos des mêmes choses. Avec beaucoup de distance bien sûr. Beaucoup aimé ce livre.


_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Mer 23 Mar 2016 - 10:17

Est-ce dans ce livre que les femmes y sont pneumatiques ??

(ça me tente bien)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Mer 23 Mar 2016 - 11:00

content Certaines sont plus pneumatiques que d'autres...Pneumatique étant un compliment. Shocked

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Mer 23 Mar 2016 - 11:07

ah, je l'ai donc lu... mais je ne garde en mémoire que ce... compliment ! Je le ressors pour plus tard !

En tout cas merci pour ton commentaire pia, je discutais hier avec une jeune lectrice de Divergente qui m'expliquait que dans ces romans les personnages appartenaient à des castes (les Sincères qui ne peuvent pas mentir, les Erudits qui sont sans cœur mais savent des tonnes de choses, les Audacieux qui n'ont peur de rien, etc.) et finalement on retrouve un peu ce découpage avec Huxley, toutes ces sociétés qu'il faut absolument classifier et ordonner comme si l'homme pouvait entrer dans une case sans jamais en bouger (de manière à rassurer les dirigeants) et puis paf, on tombe sur les divergents, ceux qui devraient appartenir à une classe mais qui finalement s'en écartent...

Mais comme toujours quand on pousse une logique à l'extrême, la boîte de l'intolérance s'ouvre pleine à craquer d'armes puissantes...


_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Mer 23 Mar 2016 - 11:17

Citation :
Sans aller jusqu’à penser que c’est un visionnaire et que le monde actuel ressemblerait par certains aspect au monde qu’il a créé dans ce livre

Honnêtement, pour moi, des auteurs comme lui ou Orwell, ou d'autres auteurs SF sont totalement visionnaires (là, je viens de commencer Farenheit 451 de Bradbury, et pareil, même combat).
Peut-être que notre monde ne ressemble pas / ne prend pas le chemin de ressembler trait pour trait aux mondes qu'ils décrivent mais... comme en "sous main", comme "entre les lignes" ou de façon moins explicite peut-être, j'ai le sentiment qu'ils sont en plein dedans. Forcément c'est métaphorique. Mais c'est carrément plus juste que n'importe qu'elle observation journalistique ou même philosophique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Jeu 24 Mar 2016 - 9:13

Tout à fait d'accord avec toi Chymère, c'étaient des visionnaires. Bien entendu, on ne peut anticiper à 100%, mais à ce point-là, c'est déjà incroyable.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Ven 25 Mar 2016 - 10:34

shanidar a écrit:
je discutais hier avec une jeune lectrice de Divergente qui m'expliquait que dans ces romans les personnages appartenaient à des castes (les Sincères qui ne peuvent pas mentir, les Erudits qui sont sans cœur mais savent des tonnes de choses, les Audacieux qui n'ont peur de rien, etc.) et finalement on retrouve un peu ce découpage avec Huxley, toutes ces sociétés qu'il faut absolument classifier et ordonner comme si l'homme pouvait entrer dans une case sans jamais en bouger (de manière à rassurer les dirigeants) et puis paf, on tombe sur les divergents, ceux qui devraient appartenir à une classe mais qui finalement s'en écartent...

Mais comme toujours quand on pousse une logique à l'extrême, la boîte de l'intolérance s'ouvre pleine à craquer d'armes puissantes...


ça me donne envie de lire d'autres de ses découpages. Je me demande ce qu'il va me raconter cette fois-ci. En effet une logique poussée à l'extrême ouvre à l'intolérence. Il aurait tout aussi pu prendre la logique des "sauvages" et la pousser à l'extrême. Même intolérence peut-être.

Chymère a écrit:
Citation :
Sans aller jusqu’à penser que c’est un visionnaire et que le monde actuel ressemblerait par certains aspect au monde qu’il a créé dans ce livre

Honnêtement, pour moi, des auteurs comme lui ou Orwell, ou d'autres auteurs SF sont totalement visionnaires (là, je viens de commencer Farenheit 451 de Bradbury, et pareil, même combat).
Peut-être que notre monde ne ressemble pas / ne prend pas le chemin de ressembler trait pour trait aux mondes qu'ils décrivent mais... comme en "sous main", comme "entre les lignes" ou de façon moins explicite peut-être, j'ai le sentiment qu'ils sont en plein dedans. Forcément c'est métaphorique. Mais c'est carrément plus juste que n'importe qu'elle observation journalistique ou même philosophique.

Baouf...je voulais donner un avis contrasté quand je disais: Je ne dirais pas que c'est un visionnaire...blablabla. Mais c'est étonnant d'avoir trouvé, raconté, élaboré tant de choses qui nous perturbent maintenant, contre lesquels on se bat et à propos desquelles on polémique. Pour un homme né en 1894 et mort en 1963, c'est admirable.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Sam 26 Mar 2016 - 4:57

Ça peut être admirable de prévoir avant le temps... mais il est de rigueur d'observer que les signes de changements à venir se perçoivent de façon assez intuitive et en scrutant sous la surface des choses. Cela dit, il reste important de considérer la possibilité selon laquelle toute affirmation soit-elle peut être récupérée et reconvertie en prophétie auto-réalisatrice. Rappelons-nous la thèse du Choc des civilisations répandue par Samuel Huntington. L'étude de cette théorie des relations internationales était sujette à caution en partant car en partie financée par certaines industries de l'armement qui investissaient dans les chaires de recherches à lesquelles Samuel Huntington prenait part.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Dim 27 Mar 2016 - 9:47

jack-hubert bukowski a écrit:
Ça peut être admirable de prévoir avant le temps... mais il est de rigueur d'observer que les signes de changements à venir se perçoivent de façon assez intuitive et en scrutant sous la surface des choses. Cela dit, il reste important de considérer la possibilité selon laquelle toute affirmation soit-elle peut être récupérée et reconvertie en prophétie auto-réalisatrice. Rappelons-nous la thèse du Choc des civilisations répandue par Samuel Huntington. L'étude de cette théorie des relations internationales était sujette à caution en partant car en partie financée par certaines industries de l'armement qui investissaient dans les chaires de recherches à lesquelles Samuel Huntington prenait part.

Certaines personnes sont plus intuitives que d'autres. Et je pense que dans ce cas Huxley n'a eu l'ambition que d'écrire un roman. Mais comme tu dis, quand c'est "récupéré", ça peut faire mal.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WinstonSmith
Plume timide


Messages : 2
Inscription le : 20/04/2016

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Mer 20 Avr 2016 - 16:51

Bonjour :)

Je suis nouveau sur le forum et je me tourne aujourd'hui vers vous afin de recueillir quelques réponses à mes interrogations concernant "Le Meilleur des mondes".

Malgré que le monde qui y est décrit ressemble presque traits pour traits au notre et que je trouve cette anticipation absolument bluffante, j'ai eu quelques difficultés à être plongé dans le livre (j'ai personnellement quelques difficultés de lecture, mais passons) et surtout sur un point :

Les masses sont conditionnés à consommer en permanence de part les jeux, les transports, les vêtements... À quoi cela sert-il ? À enrichir l'élite ? Mais n'aurait-il pas été plus simple de les conditionner afin qu'ils "acceptent" tout simplement l'extrême richesse de l'élite ? Ou alors le but étant de satisfaire leurs désirs conditionnés en permanence afin de garder le système établi intact ?

C'est sur ce genre de question que je bloque et qui m'ont empêché d'apprécier le livre à sa juste valeur. Un manque de culture de ma part sans doute !

J'espère que vous pourrez éclairer ma lanterne, merci d'avance ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hardkey
Envolée postale
avatar

Messages : 169
Inscription le : 29/03/2016
Age : 24
Localisation : Toulouse, ville rose de mon coeur

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Mer 20 Avr 2016 - 17:48

Alors, ma lecture d'Huxley remonte un peu, mais pour répondre à ta question d'un point de vue purement psychologique : il est beaucoup plus simple de rediriger les désirs, les besoins, les envies des gens dans des conneries que de les supprimer purement et simplement. Du coup, plutôt que de supprimer le désir de l'extrême richesse comme tu dis, la société de consommation permet de croire que si tu possèdes assez, si tu as assez de truc, tu es riche : le rêve de richesse est donc en quelque sorte encore possible bien que dans les faits ce ne soit pas le cas. C'est un peu la base de la manipulation de masse : donner un objectif impossible mais qui semble réalisable, pour occuper les gens et les garder au sein du système.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Mer 20 Avr 2016 - 19:16

Sinon, pour ceux qui veulent creuser le sujet, Huxley a écrit Retour au meilleur des mondes, un essai qui explicite le roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Jeu 21 Avr 2016 - 17:01

Ah ah....Intéressant Chymère. Merci!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Aldous Huxley   Jeu 21 Avr 2016 - 18:09

hardkey a écrit:
Alors, ma lecture d'Huxley remonte un peu, mais pour répondre à ta question d'un point de vue purement psychologique : il est beaucoup plus simple de rediriger les désirs, les besoins, les envies des gens dans des conneries que de les supprimer purement et simplement. Du coup, plutôt que de supprimer le désir de l'extrême richesse comme tu dis, la société de consommation permet de croire que si tu possèdes assez, si tu as assez de truc, tu es riche : le rêve de richesse est donc en quelque sorte encore possible bien que dans les faits ce ne soit pas le cas. C'est un peu la base de la manipulation de masse : donner un objectif impossible mais qui semble réalisable, pour occuper les gens et les garder au sein du système.

Finalement, c'est le classique "Du pain et des jeux" amélioré !
Il va falloir que je le lise un jour, ce "meilleur des mondes"...

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aldous Huxley   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aldous Huxley
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les lunettes à grilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: