Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Chloé Delaume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Chloé Delaume   Sam 3 Fév 2007 - 11:34

Un auteur qui me tiens beaucoup à coeur. J'en parle j'en parle, et trouve rarement des personnes qui ont l'air de l'avoir lu ou de s'y interesser. Mais j'insiste parce que je trouve ses livres extraordinaires.

Son écriture est particulièrement interessante : en recherche perpetuelle, en mouvement, on a l'impression de lire une langue qui a une vie propre plutôt que de simples mots.
Après il faut accepter de se laisser aller, de se laisser bercer, de ne pas tout comprendre au premier abord.
Ses livres sont une expérience littéraire avant tout, enfin pour moi.


Bibliogrpahie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

Romans et récits
2000 Les Mouflettes d’Atropos, page 1
2001 Le Cri du sablier, pages 2 , 3 , 6 , 8
2001 Mes week-ends sont pire que les vôtres,
2003 La Vanité des somnambules, page 1
2003 Monologue pour épluchures d’Atrides,
2003 Corpus Simsi. Incarnation virtuellement temporaire, page 1  
2004 Certainement pas,
2005 Les Juins ont tous la même peau. Rapport sur Boris Vian, pages 1 , 6 , 8  
2006 J'habite dans la télévision, page 3  
2007 La nuit je suis Buffy Summers, page 5  
2007 Chanson de geste & opinions,
2007 La Dernière Fille avant la guerre, page 7  
2009 Dans ma maison sous terre, pages 6 , 7 , 8  
2009 Narcisse et ses aiguilles,  
2011 Le Deuil des deux syllabes,  
2012 Une femme avec personne dedans, pages 9, 10,
2012 Perceptions, illustrations de François Alary,
2013 Où le sang nous appelle

Théâtre
2007 Transhumances,
2009 Eden matin midi et soir, illustrations de François Alary, page 6
2010 Au commencement était l'adverbe, illustrations de François Alary,

Essais
2007 Neuf leçons de littérature, en collaboration avec Michel Butor, Pierrette Fleutiaux, et Hédi Kaddour,
2008 S'écrire mode d'emploi,
2010 La règle du Je. Autofiction : un essai,

Citation :
mise à jour le 15/12/2013, page 10


J'ai lu d'elle Le cri du sablier. il y a longtemps, je pense le relire avant de vous en parler.

Je viens de lire Les mouflettes d'Atropos.

http://www.chloedelaume.net/index.php


Difficile, même très compliqué de résumé ce livre. C'est plus une voix, une multitude de voix, une voix de femme, qui s'en échappe plutôt qu'une histoire.
Une femme (ou plusieurs, tant le personnage peut paraître schyzophrénique) se raconte, se vit. Prostituée "classique" et prostituée "du quotidien". Une femme qui se construit, se détruit, sous la coupe de l'Homme. De cet être qui a le pouvoir et la force, qui a la facilité de vivre, alors que la femme a le combat d'exister.

Un livre qui est plus une expérience littéraire impressionnante, qui prend aux tripes, qu'un simple roman.
Certains passages sonnent et résonnent, non seulement par leurs signifiants mais également dans leurs signifiés.
Des phrases qui ont une musicalité, un rythme qui accordent les pensées. J'ai lu plusieurs passages à voix haute, l'impression évidente que du sens se cachait dans le son. Et je n'avais pas tort : dans la bouche, les mots ont une vie propre.
L'écriture de Chloé Delaume claque, retentit, vibre, frémis, mugit et gronde.

Lire un livre de Delaume est un passage obligé pour qui veut découvrir un auteur qui fait vivre la langue, son style rappelle vraiment les grands auteurs de théâtre contemporain (Koltès - Novarina - Bataille...). Dommage qu'on ne lui accorde pas une plus grande place dans les rayons des librairies...

Lors d'une interview sur zone-litteraire.com :
chloé delaume a écrit:
"Certains mots ne sont là que pour des raisons de musicalité et de connotation sonore. Je n'ai pas peur du vol d'Icare à la Queneau. Les mots ont pour moi une certaine autonomie. Michel Surya dit que le rapport entre le livre et ses lecteurs est une affaire de malentendu et je pense qu'il a raison. Des personnes peuvent avoir lu quelque chose de très différent de ce que j'ai pensé écrire et c'est une richesse supplémentaire."
Citation :
extrait :
Quand ça traîne trop je réalise. Il ne faut pas réaliser. Surtout pas. Tout est normal y'a rien à dire tout est normal. Alors. Je quête à en perdre la tête strangulée dans des bras audacieux. Fixation jusqu'aux larmes d'un coin de l'oreiller d'un liseré du drap blanc d'un grain sur la moquette d'une peluche sur la laine d'une lézarde au plafond de la repousse inopinée de ma peau sur les cuticules. Le Graal de la lobotomie. Le doigt du Roi Pêcheur me malaxant la moule. Vulve bleue tuméfiée. Grondement de l'impuissance. Souffle court. Les valves défoncées à grands coups de bélier. Tirez la bobinette et la chevillette chairs à ras. Morceaux de bronches qui volettent en éclats. Ces petits poings qui cognent le poumon le poumon vous dis-je la mouflette a une voix de tête qu'elle a dure soit dit en passant je l'entends je l'entends vous dis-je impossible de baîllonner.


Dernière édition par Queenie le Mer 25 Sep 2013 - 14:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stef...vmd
Espoir postal


Messages : 41
Inscription le : 06/02/2007
Age : 49
Localisation : 30

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Sam 24 Fév 2007 - 3:17

Chloé Delaume !! Ce nom résonne étrangement à mes oreilles...

si je me souviens bien, je l'ai entendue une fois à la radio et vue (et surtout entendue là aussi) à la télévision, il y a bien cinq ou six ans.
Elle venait présenter et lire des extraits du Cri du sablier. C'est marrant comme le titre de son bouquin m'est bien resté en mémoire.

Il s'est passé quelque chose, vraiment, dans ses mots, dans sa lecture, quelque part, ça bouillonnait... c'était à découvrir absolument. Je me suis promis d'acheter rapidement le livre de cette jeune auteur. C'était bouleversant et puis... et puis...
Comme souvent, je me suis laissé happé par les évènements de la vie et j'ai laissé de côté la belle Chloé et son monde littéraire qui me semblait ouvert à de si vastes perspectives.

Et voilà que tu nous parles d'elle. Je n'ai plus le souvenir de ce qu'elle disait, par contre, il me reste en mémoire son image lorsqu'elle lisait des extraits de son livre, et même après tant d'années il me reste une trace de cette personne là derrière l'écran, tellement elle vivait son écriture.

Alors le prochain achat en librairie, c'est Chloé Delaume, puisque tu as si bien su la ramener au seuil de ma pensée.

Une fois que je l'aurais lu, alors nous pourrons en parler et je ne pense pas être désavoué par mes premières impressions - sensations -.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Mar 27 Fév 2007 - 11:22

LES JUINS ONT TOUS LA MEME PEAU



Comment Chloé Delaume devient Chloé Delaume après sa "rencontre" avec l'auteur Boris Vian. Rencontre de papier, de livre.
Comment elle tombe amoureuse, éperdument passionnée pour cet écrivain mort il y a si longtemps, avant qu'elle ne puisse l'approcher
Et puis la découverte que peut-être l'homme Boris Vian ne lui aurait pas tant plu que ça. Que finalement ce qu'elle aime c'est Boris Vian Boris. L'auteur, l'écrivain, les livres.
Difficulté à accepter cette semie trahison, cette dichotomie.

un livre sur cette impression, au détour de pages, qu'un auteur nous connait parfaitement, parle avec nos mots. Est nous.
Histoire d'une écriture, d'une passion, d'un lien.

Un texte magnifique. Une ode, un hommage, une rencontre par l'écriture.
qui n'a jamais eu cette impression qu'un auteur nous comprenait totalement, mieux que quiconque ?

Chloé Delaume dans Les juins ont tous la même peau a écrit:

Il est des phrases ainsi, qui paraissent anodines, naïves même disent certains, des phrases qui semblent douces, discrètes, tenant du petit rien, du petit rien du tout. Il n'est pas malheureux, dit la souris, il a de la peine.Il faut tendre l'oreille qu'elles puissent y chuchoter, elles qui n'ont pas les armes du pompeux baroquisme, elles qui ne simulent pas, leur père n'est pas faiseur et elles sont si fragiles qu'elles risquent à chaque instant de se faner d'oubli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Mer 16 Mai 2007 - 23:01

CORPUS SIMSI

un livre qui à mon avis ne peut vraiment s'apprécier si on a beaucoup aimé et joué au jeu Les Sims.
Chloé Delaume y raconte son histoire, l'histoire de Chloé Delaume, personnage de romans qui a du mal à trouver sa place dans les livres et semblent parvenir à trouver ses aises lorsqu'elle découvre le monde des sims et s'incarne en un personnage virtuel.

Un livre qui parle du rapport au jeu, la notion de temps qui se dilue, la construction d'une psychologie égocentrée qui n'agit que pour son bien.

On retrouve un peu la langue de Delaume, moins travaillée il me semble, moins vivante, peut-être parce que Chloé Delaume est un Sim : un être pixellisé, qui agit, vit mais n'a pas vraiment de profondeur.

Quelques pointes d'humour et un rapport au jeu qui rappelle mes propres sensations, un livre qui apparemment est la trace qu'il reste d'une lecture spectacle. Finalement ça devait être très interessant à voir, ça l'est sûrement un petit moins à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alaska
Envolée postale
avatar

Messages : 203
Inscription le : 25/03/2007
Age : 26
Localisation : espagne

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Jeu 17 Mai 2007 - 21:47

J'ai découvert Chloé Delaume avec Les mouflettes d'Atropos.

J'avais beaucoup aimé son écriture "flash", et la façon dont elle transmettait sa force entre ses lignes. Et le rythme. Parce que ce n'est pas chantant, et que chaque phrase s'arrête, j'ai envie de dire, "tranchante couperet guillotine."
A propos du ryhtme justement, j'avais relevé un passage où elle intercalait des fragments d'Hubert-Félix Thiéfaine ("Mathématiques souterraines"). C'est fou comme elle joue bien avec ça.

Citation :

J'ai mal dormi la nuit et puis je t'ai quitté. J'ai dit je garde le chat pour être ridicule. J'ai dit kyrielles d'insultes vomissures refoulées Pauvre petite fille sans nourrice arrachée au soleil. Pleutre fanfaron paltoquet incrédule face au baluchon Il pleut toujours sur ta valise t'as mal aux oreilles. Tu as souris. Et puis radieusement sournoisé pulsion de fuite Tu zones toujours entre deux durs entre deux S.O.S. Et là oh hui je t'ai haï Tu veux jouer ton aventure mais t'en crèves au réveil. Comme je t'ai soudain détesté toi le lâche le lâche le lâche Garcin le lâche broyant mon vital appendice d'une poigne infanticide. Parce que alors vint le vide LE VIDE REAGISSEZ Oh mais laisse allumé bébé y a personne au controle PERSONNE...


Plus tard j'ai lu Le cri du sablier, qui est plus fluide, plus facile à suivre, la structure est moins noyée par le style. Et c'est peut-être pour ça qu'il m'a laissé beaucoup moins de traces que les mouflettes. Je pense qu'il est moins interpellant et qu'on y plante pas les ongles dans les pages pour s'accrocher dans sa tempête d'Atropos.


Sinon j'avoue que je suis pas très tentée par Corpus Simsi. Après lecture de ton avis sur Les juins ont tous la même peau, peut-être que je me remettrai à lire la demoiselle à l'occasion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cf.geocities.com/baharbara
Ludo28
Envolée postale
avatar

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 42
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Lun 15 Oct 2007 - 20:55

J'en ai fait la connaissance par hasard lors d'une lecture public du "cri du sablier" faite par l'artiste qui l'interprétait au théatre... Sincèrement j'ai été impressionné, et je suis tombé sur le C...

J'ai ensuite découvert l'écrivain sur le stand de "France télévision" lors du dernier salon du livre de la porte de Versailles: vraiment trés sympa... J'ai acheté certains de ces ouvrages mais n'est pas encore pris le temps de les lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Mar 16 Oct 2007 - 1:23

Ludo28 a écrit:
J'en ai fait la connaissance par hasard lors d'une lecture public du "cri du sablier" faite par l'artiste qui l'interprétait au théatre... Sincèrement j'ai été impressionné, et je suis tombé sur le C...

J'ai ensuite découvert l'écrivain sur le stand de "France télévision" lors du dernier salon du livre de la porte de Versailles: vraiment trés sympa... J'ai acheté certains de ces ouvrages mais n'est pas encore pris le temps de les lire.

Tu vas te faire une copine...Queenie!...Elle est fan absolue de Chloe Delaume!... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Ven 25 Jan 2008 - 12:13

Lecture interactive de La nuit je suis Buffy Summers à la bibliothèque Jules Verne de Pantin, 73 avenue Edouard Vaillant, Métro Quatre Chemins, samedi 26 janvier à 15h.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Ven 25 Jan 2008 - 13:40

Queenie a écrit:
Lecture interactive de La nuit je suis Buffy Summers à la bibliothèque Jules Verne de Pantin, 73 avenue Edouard Vaillant, Métro Quatre Chemins, samedi 26 janvier à 15h.

Je parie que tu y vas...content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo28
Envolée postale
avatar

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 42
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Sam 26 Jan 2008 - 6:17

Queenie a écrit:
Lecture interactive de La nuit je suis Buffy Summers à la bibliothèque Jules Verne de Pantin, 73 avenue Edouard Vaillant, Métro Quatre Chemins, samedi 26 janvier à 15h.

J'aurais su plus tôt ça m'aurait intéressé d'y aller, là j'ai d'autres choses de prévues dommage. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Sam 26 Jan 2008 - 13:16

coline a écrit:
Queenie a écrit:
Lecture interactive de La nuit je suis Buffy Summers à la bibliothèque Jules Verne de Pantin, 73 avenue Edouard Vaillant, Métro Quatre Chemins, samedi 26 janvier à 15h.

Je parie que tu y vas...content

oui j'y vais. Et vous savez ce que j'ai appris du coup : le beau-père d'une très bonne copine connaît bien chloé delaume !! Shocked

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Sam 26 Jan 2008 - 13:38

Bon ...alors Queenie...on veut un compte-rendu, hein?...
Elle est très mignonne cette Chloé Delaume...
Queenie, si je ne devais lire qu'un seul livre d'elle, lequel devrais-je choisir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Sam 26 Jan 2008 - 13:41

coline a écrit:
Queenie, si je ne devais lire qu'un seul livre d'elle, lequel devrais-je choisir?

son livre qui fait en général l'unanimité, c'est le plus connu : le cri du sablier (si tu veux je veux bien te l'envoyer).

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Chloé Delaume   Sam 26 Jan 2008 - 13:47

Queenie a écrit:
coline a écrit:
Queenie, si je ne devais lire qu'un seul livre d'elle, lequel devrais-je choisir?

son livre qui fait en général l'unanimité, c'est le plus connu : le cri du sablier (si tu veux je veux bien te l'envoyer).

Si tu veux...à condition que tu ne sois pas trop pressée que je le lise car j'ai beaucoup de pain littéraire sur la planche de lecture...
Ou on attend un peu mais je risque d'oublier...
Il y a longtemps que je veux lire un Chloé Delaume ( à cause de toi!) et puis je passe à autre chose...
Quoiqu'il en soit, cette fois-ci je note Le cri du sablier dans ma LAL...content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: la vanité des somnambules   Mer 13 Fév 2008 - 13:44

la vanité des somnambules

Edition : Farrago - Léo Scheer

Année : 2002

Le personnage de fiction Chloé Delaume veut prendre le pouvoir sur l'être vivant qu'il occupe. Il refuse de finir dans un livre qu'on referme et qu'on oublit. Au détour des nuits somnambules, il prend de plus en plus d'espace. Face à cette invasion le corps réagit, refuse, se bat. C'est une véritable quête identitaire qui commence, qui se métamorphose, pour un corps qui s'est trop enfoncé dans le mensonge et qui aujourd'hui se voit menacé de disparaître sous la force de l'affabulation.

Après Les mouflettes d'Atropos et Le cri du sablier, Delaume revient sur les conséquences d'un être qui s'est enfermé dans un monde mensongé, qui s'est créé un univers pour se protéger de la réalité et qui est sur le point de se perdre.

Les mots ont encore à la fois beaucoup de chair, de consistance charnelle (la sensation de les entendre, de les sentir percuter les tympans, griffer la peau) et en même temps ont une puissance évocatrice et mentale forte.
C'est une lutte entre le corps et l'esprit. Parfois les deux mondes se mêlent, se mélangent, et les écritures deviennent sibyllines, denses, un magma limite indigeste et écoeurant. C'est le coeur de la lutte, là où les émotions débordent, c'est étouffant : on a l'impression de palper les reflexions sous nos doigts.

C'est incroyable comme l'écriture de Delaume arrive à se métamorphoser entre les fois où c'est le personnage de fiction qui s'exprime et celle où c'est le corps qui tente de reprendre le pouvoir.

Un roman dans lequel il est difficile d'entrer, comme tous les livres de Delaume, mais qui pour moi est toujours si intense et hurlant de vérité. Je pense qu'il est tout de même mieux d'avoir lu les précédents livres de chloé Delaume avant d'attaquer celui-là, il est directement lié aux mouflettes et au sablier. Une grande part d'autobiographie se mêle méchamment aux fantasmes paranoïaques et schyzophréniques.

Citation :
extrait :
Je m'appelle Chloé Delaume. J'ai pris possession du corps qui m'était destiné. Une chair attendrie par les coups. Dans laquelle j'étais sûre de rentrer comme dans du beurre. Dans du beurre un peu rance. A trop tourner de l'oeil le lactose s'en ressent. Un corps lardé si jeune que la réalité ne pouvait être sienne. Un corps suant par chaque pore la crainte et le déni. Un corps qui survivait pour la simple raison qu'il n'était pas au monde. Un corps sur lequel s'érigeait palimpseste cahier de doléances stylet mis à l'index. Un corps sans nom aucun. Appellations changeantes au gré des circonstances. Qui se serait vidangé d'un improbable soi. Un corps qui se serait tu. Eclabousse fibrine. Un corps lucide et souple de sa propre vacuité. Suppliant suppression chaque orée de printemps. Un corps fuyant. Lombricillant l'écume de ses jours mis à nu. Un corps écartelé aux grammaires salicornes. Fiancé du verbe être et des guillemets rompus. Solitude isocèle désertion trinité. Un corps trop sporadique bercé mathématiques souterraines matinales. Qui cloche à l'asymptote et glace à l'atropine. Un corps qui n'attendait que moi.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chloé Delaume   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chloé Delaume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wilfrid est devenu Chloé et veut rester l'époux de Marie
» La box bijoux Emma et Chloé
» La grossesse de Chloé
» TOPIC DES MAMIES : Les feux de l'amour !
» Ashes to Ashes {Emma Frost/Chloé, Amy de Lauro & Caitlyn Elioth}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: