Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Giovanni Papini [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Lun 7 Nov 2011 - 22:18

Pour l'instant le mélange peu sûr de sérieux et d'ironie (ironie à x degrés) me convient si je peine à m'emballer sur la forme de Gog pourtant sauvée par le foisonnement et la diversité des histoires. Le mélange très choisi de vrai et de 'déviations' est réussi à défaut de donner l'impression de vraiment remuer le cocotier (du moins après une centaine de pages), quelques portes ouvertes avec désinvolture sans doute.

Pour la suite, suspens...

C'est plus soft que Gulliver par exemple, je trouve. innocent

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Mar 8 Nov 2011 - 21:22

Ah mais attends de lire le dernier récit... C'est une apothéose qui donnerait presque envie de tout relire sous un autre angle de vue (ceci dit, c'est ce que j'ai fait) !

Et je note tout ce qui te semble plus élaboré et plus fort que Papini. Gulliver, jamais lu, mais plus pour longtemps mon coco.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Onuphrius
Main aguerrie
avatar

Messages : 551
Inscription le : 29/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine-Maritime

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Mer 9 Nov 2011 - 16:47

colimasson a écrit:
N'empêche, t'as pas tout à fait tort. C'est vrai que Papini ne renouvelle pas tellement la forme de développement de ses sujets. Mais s'il avait fait quelque chose de différent à chaque fois, est-ce que cela n'aurait pas été perturbant également ? jemetate
Comme le style d'un auteur de roman "classique" reste le même du début jusqu'à la fin, pourquoi Papini devrait-il varier la forme de chacun de ses récits ? S'ils sont regroupés dans un même livre, c'est qu'il existe une cohérence entre eux.
Et puis, quand c'est bon, ce n'est pas un problème que la répétition soit présente, bien au contraire.
C'est un point de vue tout à fait défendable Wink Mais justement, le but de Papini étant de bousculer le lecteur, je trouve la forme un peu trop répétitive, linéaire. Il publie Gog en 1931, en plein avant-gardisme, donc on aurait pu avoir une forme marginale qui à mon avis aurait été plus adaptée au sujet. Comme le dit animal, l'a du mal à remuer le cocotier, ton Giovanni nanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Mer 9 Nov 2011 - 22:41

Tant mieux alors parce que moi je suis bien dans le cocotier qu'il nous a fait pousser le Giovanni ! Razz

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Ven 11 Nov 2011 - 8:33

fini Gog ce matin !

c'est vrai que ça fait une sacrée somme de l'époque moderne, somme technique, spirituelle, artistique, phylosophico-morale, une somme quasi complète d'articles étalés comme dans un magasin. Une somme toujours d'actualité si on considère que c'est la part mystique ou entre science et mystique qui est maintenant la plus loin de nous.

tout dans la somme, ou presque, est déconsidéré, raillé par le regard désabusé de Gog qui est un véritable achèvement de l'homme moderne : riche libre et avec le temps de s'intéresser à tout et d'expérimenter tout. Une sorte de constat de fin du monde ou de monde fini en fait dans lequel rien de neuf ou d'intéressant ne peut apparaitre. C'est je crois la plus grande modernité de ce livre (roman vraiment ? en forme de journal) d'avoir cherché cette somme complète et cette posture finie, une vanité du pouvoir.

La répétition contribue donc beaucoup à cet effet de demi intérêt pour certains articles. Reste quelques moments plus relevés que d'autres, quand même.

Restent aussi les faiblesses de ce type d'exercice où tout se joue avec et sans sérieux avec un grotesque malgré tout en demie teinte. C'est un peu le jeu du mauvais larron auquel on trouve des qualités.

J'en garde le moment de modernité, la vision moderne du monde fini, devenue inévitable et à laquelle n'échappent ni le personnage ni son auteur. C'est à la fois actuel comme le souligne la présentation ... et peut-être aussi vieillissant. Notre univers n'est pas forcément très beau et plus mercantile encore que celui de Papini mais depuis son temps à lui et son écroulement dans la ou les guerres il nous faut bien reconnaitre qu'il est toujours là.

C'est là aussi le pourquoi de la posture qui ne convainc pas complètement, la prophétie désabusée quelque peu romantique. D'ailleurs sur la noirceur et la négativité revendiquée on peut se poser des questions compte tenu des orientations du lascar pour le modernisme et le futurisme. C'est aussi mon petit reproche à l'édition, avec les illustrations qui vont un peu trop dans le sens du wahou alter contestataire un peu gratuit (à croire qu'on ne peut plus rien fourguer de différent que comme ça).

En tout cas je ne regrette pas la lecture qui permet au moins de s'interroger sur plusieurs facettes de la modernité.

(je recollerai les morceaux sur le fil de la chaine de lecture dimanche ou lundi).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Ven 11 Nov 2011 - 9:11

Coli va pouvoir passer un bon week-end!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Ven 11 Nov 2011 - 21:44

Tout à fait chers amis bonjour

J'aime bien ton commentaire Animal (et je mets un A majuscule pour l'occasion) parce qu'il relève la vision d'un monde achevé selon Papini (à recouper peut-être avec son autobiographie ?) Et puis, la question sur le rapport entre ce livre et les véritables engagements de Papini mérite aussi d'être posée... Conscience d'un monde achevé si rien ne bouge, et envie d'aller visiter de nouvelles contrées (le futurisme) pour faire bouger un peu les choses ?
De toute façon, Papini n'a pas toujours été cohérent, mais je ne sais pas si on peut le lui reprocher. Il a eu ses hésitations, comme tout le monde.

Puisque tu viens de terminer la lecture, qu'est-ce que tu as pensé du dernier récit de Gog par rapport au reste du livre ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Dim 13 Nov 2011 - 14:36

Mmmh... je n'en pas pensé beaucoup en fait à la lecture, et même en y repensant (possible qu'il soit trop tard maintenant ), il apporte une sorte de conclusion morale. En explicitant on pourrait peut-être dire qu'il interprète autrement la quête de Gog qui aurait passé ce pseudo journal à chercher de façon tordue quelque chose de simple. Mais ça ne peut pas contrebalancer le reste de la lecture ou faire peser autrement le sérieux qui habite tel ou tel épisode, pas pour moi en tout cas. Il y a un côté convenu à la pirouette qui la place d'abord sur le plan formel, même ordre d'idée que les conclusions de nouvelles qui la plupart du temps doivent surprendre.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Dim 13 Nov 2011 - 21:38

D'accord...
Moi je n'avais pas trouvé cela spécialement convenu. Il s'agit d'une pirouette, peut-être, mais qui relève d'un genre différent de celles des autres chapitres. Et qui apporte un soupçon d'espoir à l'ensemble du livre. Un brin mélancolique peut-être.
Bref, de toute façon, je suis encore trop enthousiaste pour dire le moindre mal de ce Gog Wink
Contente quand même qu'il ne t'ait pas déplu tant que ça What a Face

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Dim 13 Nov 2011 - 21:53

Huhu. je n'ai pas été fracassé mais c'était intéressant tout de même. et intéressant aussi parce que ça permet de mieux voir et peut-être mieux comprendre ce que nous raconte colimasson. cat

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Dim 13 Nov 2011 - 21:58

C'est déjà un grand progrès trottine

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Dim 13 Nov 2011 - 22:58

colimasson a écrit:
C'est déjà un grand progrès

Je trouve parfois, que tu es d' une sagesse et d' une mansuétude ... Presque inquiétante...L' influence de Papini ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Lun 14 Nov 2011 - 21:23

bix229 a écrit:
colimasson a écrit:
C'est déjà un grand progrès

Je trouve parfois, que tu es d' une sagesse et d' une mansuétude ... Presque inquiétante...L' influence de Papini ? Wink

laugh Tu parles vraiment de moi ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Dim 20 Nov 2011 - 22:01

Le miroir qui fuit

Originale : Il specchio che fugge (Italien, la nouvelle du même nom a été publié en 1906, l'ensemble de ces dix contes en cette forme et édition seulement en 1975)

CADRE :
Ce recueil de dix nouvelles phantastiques a été publié et préfacé tel quel bien après la mort de Papini par Jorge Luis Borges dans le cadre de sa « Bibliothèque de Babel » (voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Biblioth%C3%A8que_de_Babel_(collection) ). Pour la nouvelle qui donna le titre au recueil, j'ai bien pu identifié la date de parution (1906), mais pas pour les autres (petit manquement). Est-ce qu'il faut en déduire qu'il s'agit du « jeune Papini » ?

REMARQUES :
Il s'agit donc d'une dizaine de « contes fantastiques » que je ne vais pas présenter un par un. Toujours il y a un narrateur qui participes plus ou moins à l'intrigue ou est lui-même vraiment le personnage principale. Partant d'un élément fantastique absurde, irréel comme la perte d'identité, l'arrêt du cours du temps, le retour vers un état du passé, la confrontation avec une histoire fictive racontée par un autre qui correspond à ma propre vie etc., Papini nous met devant quelques aspects existentiels de nos vies : le temps et son cours  (« sa fuite »), l'identité et sa perte, la vie entre réalité et rêve...

Giovanni Papini me convainc par sa langue aussi bien drôle que grave, qui peut exprimer la peur profond comme une grande ironie, voir un mépris. On peut lire ces pièces comme étant assez pessimistes, voir nihilistes, mais on peut aussi se confronter avec ces expériences d'absurde pour aller plus loin. J'aurais dans cette direction presque le constat que ces histoires sont en fin de compte, porteur d'un message, pour reprendre l'idée d'un conte, même d'une "morale", même si elle peut apparaître assez sombre.

J'ai donc bien aimé de découvrir Papini finalement à travers ce livre, présent un peu par hasard dans la bibliothèque départementale. J'ai envie de poursuivre l'aventure et je suis déjà tenté par Gog !

Merci aux précédents contributeurs du fil pour m'avoir donner envie de découvrir cet auteur spécial !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   Lun 21 Nov 2011 - 22:53

Et merci à toi Tom Léo pour ce commentaire qui me séduit totalement !

Citation :
Giovanni Papini me convainc par sa langue aussi bien drôle que grave, qui peut exprimer la peur profond comme une grande ironie, voir un mépris. On peut lire ces pièces comme étant assez pessimistes, voir nihilistes, mais on peut aussi se confronter avec ces expériences d'absurde pour aller plus loin. J'aurais dans cette direction presque le constat que ces histoires sont en fin de compte, porteur d'un message, pour reprendre l'idée d'un conte, même d'une "morale", même si elle peut apparaître assez sombre.

bonjour

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Giovanni Papini [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Giovanni Papini [Italie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: