Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Roma Tearne [Sri Lanka]

Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Roma Tearne [Sri Lanka]   Mer 15 Juin 2011 - 18:59



Roma Tearne est née au Sri Lanka. Elle arrive en Grande-Bretagne, avec ses parents, à l'âge de 10 ans. Elle est diplômée des Beaux Arts à l'université d'Oxford et s'est faite connaître, depuis 20 ans, comme peintre et réalisatrice de films. Son entrée en littérature date de 2007.

Mosquito : 2007
Bone China : 2008
Brixton Beach : 2009
The Swimmer : 2010.

Elle est publiée pour la première fois en français, par Albin Michel, avec Retour à Brixton Beach.

http://romatearne.com/


Son dernier roman édité Outre Manche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Roma Tearne [Sri Lanka]   Lun 20 Juin 2011 - 0:06



Retour à Brixton Beach
Citation :
Alice n’a jamais oublié le sable blanc de Brixton Beach, à Ceylan, où elle a passé son enfance dans l’ombre de Bee, son grand-père adoré, peintre talentueux et taciturne. C’était avant que la guerre civile éclate et ravage le futur Sri Lanka. Depuis, Alice, de mère cingalaise et de père tamoul, a fui son « paradis marin » avec une partie de sa famille pour la Grande-Bretagne. Dans un paysage froid et hostile, la jeune fille sensible et rêveuse tente de se reconstruire et fait de l’art le support de ses passions et l’horizon de son bonheur.

C'est un beau roman, c'est une belle histoire... Qui ne se déflore pas, illustré de mille et une couleurs par Roma Tearne, artiste devenue romancière, dans ce magnifique Retour à Brixton Beach. Un livre qui met un peu de temps à vous emporter, comme une vague qui se forme, et qui grossit sans cesse, avant de vous rejeter brutalement sur la plage. Sur plus de trente ans, la romancière décrit le destin d'Alice, petite fille insouciante de Ceylan, bercée par le ressac et l'amour d'un grand-père qui lui lègue l'amour de la peinture. Trois décennies vont passer, marquées par des drames : celui d'un pays, d'abord, devenu Sri Lanka, en pleine guerre civile, entre cinghalais et tamouls. La violence, la peur et l'exil pour Alice, vers la Grande-Bretagne. L'un des talents de Roma Tearne est de savoir jouer avec le temps, l'étirer dans ses moments pleins, le raccourcir quand la routine et la grisaille s'installent. Et toujours avec cette sensualité de plume, ce don de rendre palpables les nuances de bleu sur la mer, de décrire les teintes mouillées de Londres. Les portraits de personnages, nombreux, de Retour à Brixton Beach, sont inoubliables, la romancière use de toute sa palette pour sonder leur âme, restituer les images qui se sont incrustées dans leur mémoire, parfumer leur nostalgie de façon à la fois précise et bouleversante. C'est un beau roman, d'une tristesse infinie avec quelques éclats de bonheur qui passent, éphémères. Un livre qui sublime l'amour de l'art, et l'amour tout court, et les opposent à la violence du monde. Tout meurt en fin de compte, hormis la beauté. Et Dieu sait si ce roman en est rempli, au milieu de toutes les tragédies qu'il raconte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Roma Tearne [Sri Lanka]   Lun 27 Jan 2014 - 22:19

Retour à Brixton Beach

La première partie, au Sri Lanka, est remarquable par sa fluidité et sa sensibilité. Le chaos d'un pays déchiré est perçu par le regard de l'enfant alors que l'attachement à un lieu et sa beauté doit précipiter un renoncement. Alice est témoin de l'éloignement de ses parents, du rejet de l'autre et cherche à s'échapper par l'imagination. Les moments d'évasion, de vécu avec son grand-père offrent ainsi les perspectives d'un avenir certes fragile pour surmonter un conflit destructeur. Roma Tearne évoque la douleur la plus forte avec une sérénité, une dignité qui doit permettre de dépasser un renoncement et de nouer un lien entre les générations.
L'exil à Londres précipite cependant une rupture. Un assèchement des personnages est compréhensible car ils se replient sur eux-mêmes dans un monde qu'ils apprivoisent difficilement. Malheureusement, l'écriture perd aussi de son intensité et les actes sont plus distants, moins cohérents et l'ampleur chronologique du récit ne soutient plus l'attention.
L'impression reste malgré tout favorable malgré cette frustration, par la fascination de paysages, d'instants échappant au passage du temps pour contribuer à l'édification de la personnalité d'Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
faustine
Envolée postale
avatar

Messages : 186
Inscription le : 30/03/2015
Age : 59
Localisation : Florennes, Belgique

MessageSujet: Roma Tearne( Sri Lanka)   Jeu 7 Mai 2015 - 9:44



4° couverture:
Alice n’a jamais oublié le sable blanc de Brixton Beach, à Ceylan, où elle a passé son enfance dans l’ombre de Bee, son grand-père adoré, peintre talentueux et taciturne. C’était avant que la guerre civile éclate et ravage le futur Sri Lanka. Depuis, Alice, de mère cingalaise et de père tamoul, a fui son « paradis marin » avec une partie de sa famille pour la Grande-Bretagne. Dans un paysage froid et hostile, la jeune fille sensible et rêveuse tente de se reconstruire et fait de l’art le support de ses passions et l’horizon de son bonheur. Un bonheur que la rencontre avec Simon comble de manière inespérée. Jusqu’à ce matin de juillet 2005, où la violence croise à nouveau son chemin…


copié-collé d'une critique de télérama
Une saga comme on aime à s'y enfoncer doucement et dou­cement se perdre. Un roman-fleuve habile et palpitant qui mêle - à travers une galerie de personnages hauts en couleur, tragiques ou héroïques - les grands drames politiques du monde d'aujourd'hui, l'intime et le public, le secret et l'épique. Ça commence dans le Sri Lanka des années 1960, pour aboutir aux attentats terroristes de Londres en 2005 ; ça parle de parentèle perdue, de guerre civile, de victimes tamoules, pour plonger peu à peu dans la souffrance de tous les exils, inté­rieurs comme extérieurs.

Tout ensemble peintre et conteuse, la jeune Roma Tearne sait les couleurs et les sons, les odeurs et les gestes pour nous faire entrer dans une société en feu, où demeure quand même une lumineuse tendresse. Un grand mélo fiévreux.


c'est un récit plein de couleurs mais triste car on se trouve dans un pays Ceylan avant de s’appeler le Sri Lanka subissant la guerre civile.
Problèmes entre les tamouls et les cinghalais.
La maman d'Alice est Cinghalaise et son papa un Tamoul..

je ne vais pas en dire plus..il faut lire ce beau livre, triste, réaliste...juste un mot la fin n'est pas "rose".

cette situation excite toujours, guerre entre deux tribus ethniques..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roma Tearne [Sri Lanka]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roma Tearne [Sri Lanka]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roma sparita
» Eau à Rome (Eau-Roma Water)
» Hello from Sri Lanka....
» The Vocal People 2010
» Envie de partager un livre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: