Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ilya Ilf et Yevgeny Petrov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 53
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Ilya Ilf et Yevgeny Petrov   Jeu 14 Juil 2011 - 17:15


(Ilf à g., Petrov à dr.)


Ilya Ilf (Ilya Arnoldovitch Faynzilberg, 1897-1937, de la Tuberculose).
Yevgeny Petrov (Yevgeny Petrovitch Kataev, 1903-1942) a été durant la deuxième guerre mondiale journaliste de guerre. Pendant un vol dans ce but il perdit la vie. Son frère Valentin était également un très grand écrivain.

Ils sont deux auteurs satiriques soviétiques ayant écrit « à quatre mains » et publié sous l'appellation globale de Ilf et Petrov. Ils furent proche de Mikhail Boulgakov et extrêmement populaires en Union Soviétique dans les années 1920 et 1930.

Ilf et Petrov composèrent la majeure partie de leur œuvre ensemble, et étaient donc désignés comme « Ilf et Petrov ». Ils sont connus tout particulièrement pour leurs deux romans satiriques : Les Douze Chaises (1928) et Le Veau d'or (1931). Les deux textes sont reliés par leur personnage principal, un escroc beau parleur et cynique sympathique nommé Ostap Bender qui se lance inlassablement à la poursuite d'insaisissables richesses. Les deux livres suivent dans un ordre chronologique, Les douze chaises représentant le début de l'intrigue.
Les deux livres suivent les exploits d'individus cherchant un trésor dans la réalité contemporaine soviétique décrite sous le mode satirique. Ces récits ne purent être censurés par le pouvoir car les auteurs jouissaient d'une énorme popularité.

Ilf et Petrov furent aussi envoyés aux États-Unis après la crise de 1929 entre octobre 1934 et février 1935 pour en ramener un récit satirique de la réalité américaine.

Biographie (et traductions en français):
Roman «Двенадцать стульев» (1928); trad.: Les douze chaises
Roman «Золотой телёнок» (1931); trad.: Le Veau d’Or
Nouvelles «Необыкновенные истории из жизни города Колоколамска» (1928);
Nouvelle phantastique «Светлая личность» (экранизирована)
Nouvelles «Тысяча и один день, или Новая Шахерезада» (1929);
Nouvelle «Одноэтажная Америка» (1937).
Entre 1932 — 1937 les deux auteurs écrivaient des feuilletons pour la Pravda.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 53
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Les Douze Chaises    Jeu 14 Juil 2011 - 18:00

Les Douze Chaises

Original : Двенадцать стульев» (Russe, 1928);

CONTENU :
Au chevet de mort de sa belle-mère, notre Hyppolite Vorobyaninov entend son secret bien gardé : dans un des douze chaises der leur ancienne salle à manger d’avant la révolution, l’aristocrate avait caché ses bijoux. Hyppolite avait mené depuis le début de la révolution une vie misérable de province en tant que fonctionnaire, responsable pour les mariages et les enterrements. Mais en entendant du trésor il se met à la recherche. Il est concurrencé par le Père Fjodor, prêtre qui ne mésestime pas les richesses, et qui avait entendu pareillement le secret par la mourante. Ostap Bender, petit escroc et « grand combinateur », sans retenu et rusé, se met dans les services de Vorobyaninov et s’impose vite comme maître de la situation. Les chaises changent de propriétaire et nos deux compères ainsi que le prêtre traversent une grande partie de l’Union Soviétique. Ils sont vite imbriqués dans des histoires rocambolesques et drolatiques. Ils vont avoir affaire avec des situations qui ne correspondent nullement avec l’image de la propagande officielle.
(Sources : Wikipedia.de ; amazon.de ; page de couverture de l’édition allemande)

REMARQUES:
Notre pair d’auteurs ont été connu dans l’Union Soviétique de l’époque (années vingts et trente) et encore aujourd’hui en Russie et bien au-delà comme des maîtres de la satire. Et ce livre en particulier compte dans le canon de la littérature russe. On comprendra vite pourquoi.

D’un coté les caractères des protagonistes principaux et en particulier d’Ostap Bender, le « grand combinateur » sont présentées sous un jour qui ne fait que rire en tout éclat. Nos auteurs envoient ces personnes à la recherche du trésor supposé à travers le grand pays, les laissent vivre des aventures grotesques. Et en faisant cela, en plus ils nous dévoilent en passant des situations diverses de détresse, de manque, de pénurie etc. Là, c’est du grand art et pas beaucoup de régions de la vie de société ou privé sont épargnées. Plus qu’une fois il y a comme une entrée dans une matière apparemment autre et éloigné du sujet, pour ensuite révéler les grandes et petites difficultés dans le système : les diverses combines dans les institutions et sociétés, l’irresponsabilité générale, les difficultés de logement, la vie culturelle, l’alcool etc…

Et c’est raconté dans une langue splendide, avec des tournures drôles, des revirements de situations et des descriptions bizarres. C’est étonnant que ce livre a pu paraître, même si apparemment un peu trafiqué. Mais Ilf et Petrov étaient si connus qu’on a rien osé faire contre eux.

Alors, on s’amusera bien, tout en apprenant pas mal, indirectement, de la vie dans cette Union Soviétique où la Révolution n’est pas encore si lointaine. La vie prérévolutionnaire est même encore proche et le tout pas encore si assombri par les vagues de purification des années 30 ;

Ce livre a connu plusieurs adaptations dans le cinéma…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ilya Ilf et Yevgeny Petrov   Ven 15 Juil 2011 - 8:09

Ce que tu écris donne envie de découvrir ces auteurs, je note pour plus tard.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orientale
Agilité postale
avatar

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 64
Localisation : Syldavie

MessageSujet: Re: Ilya Ilf et Yevgeny Petrov   Ven 15 Juil 2011 - 8:37

Tom Leo, merci pour ce fil!
Je ne pensais pas qu'il n'eut ete present sur le forum.

Ah quels moment delicieux j'ai passes avec Ilf et Petrov ! Ils n'ont travaille ensemble qu'une dizaine d'annee, mais la trace de leurs ouvres dans la litterature russe est a jamais!
Ces deux virtuoses et leur incomparable humour, creent un panorama imposante dune societe qui n'est que les paradoxes et la folie de ceux qui la dirigent. Bureaucratie, imbecilite, mesquinerie tordue, absurdite d'une ideologie implantee jusqu'a la moelle, steretypes et moules politiques ou il faut installer la vie des gens Sans entrer dans le role de relelateurs, ces deux genies tirent au clair par les moyens de la satire, la realite grotesque cachee sous la facade pretetieuse de l'ordre des soviets.

Je pense que les livres d'Ilf et Petrof, jettent beaucoup plus de lumiere sur la verite de la vie en URSS que la plupart des livres de socoplogie et politique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Ilya Ilf et Yevgeny Petrov   Ven 15 Juil 2011 - 8:52

je viens de voir qu'à ma médiathèque il y a le DVD du film de Mel Brooks tiré du livre : le titre est "le mystère des douze chaises"

il n'y a pas le livre par contre

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ilya Ilf et Yevgeny Petrov   Jeu 4 Oct 2012 - 15:42

Les douze chaises

L'intrigue a déjà été évoquée, nos héros se lancent à la poursuite de douze chaises dont une est supposée abriter dans ses entrailles des bijoux d'une grande valeur. Ils traversent pour cela une bonne partie de l'Union soviétique ce qui permet au roman de livrer une satire de la vie quotidienne de l'époque, des absurdités et aberrations du quotidien du citoyen soviétique.

C'est par moments très drôle, même carrément hilarant. J'ai trouvé particulièrement irrésistibles les mésaventures du père Fiodor, la scène dans laquelle il parvient à racheter des chaises à un ingénieur qu'il a poursuivi à travers tout le pays est vraiment trop drôle. Mais en même temps toute une partie du livre nous échappe, car se réfère à des pratiques ou des personnes de l'époque, et malgré les notes, la drôlerie n'est pas sensible à quelqu'un qui n'a pas connue la situation elle-même. Un peu toujours le problème des livres de ce type, une partie du contenu devient un peu hermétique avec la distance. C'est pour cela que le livre est trop long, je pense que certains chapitres, comme celui qui décrit les personnes qui travaillent au journal, pourraient sans problèmes être enlevés du roman. Qui a connu plusieurs versions, plus ou moins longues de toutes les façons.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Ilya Ilf et Yevgeny Petrov   Jeu 4 Oct 2012 - 15:54

Ce livre a soulevé un certain nombre questions qui ne sont pas toujours résolues, je crois. Les auteurs de ce livre faisaient-ils partie du "système" ? Et sinon commment expliquer leur audace à un moment où la repression stalinienne s' étendait à tout ?

Quoi qu' il en soit, que certains passages aient vieilli ou semblent trop longs (la version que j' ai lue était datée de 1979), ce livre reste un exemple surprenant de liberté, de fantaisie, d' intelligence et d' humour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ilya Ilf et Yevgeny Petrov   Jeu 4 Oct 2012 - 16:24

Le livre fut écrit en 1927, c'était la fin de la NEP et certainement pas encore une époque où la répression stalinienne s'étendait à tout. C'est d'ailleurs un des intérêt du livre, montrer une époque pendant laquelle la société n'était pas encore complètement verrouillée.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Ilya Ilf et Yevgeny Petrov   Jeu 4 Oct 2012 - 17:11

Par rapport aux années 30 et 40, c'est sur, la répression était moins grande, mais c' était le début du "culte de la personnalité" et si on lit par exemple Vers l' autre flamme de Panait Istrati (1928), on se rend compte que le temps seul manquait encore à Staline , mais que tout était apparent pour un visiteur lucide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ilya Ilf et Yevgeny Petrov   Jeu 4 Oct 2012 - 17:37



bix229 a écrit:
Par rapport aux années 30 et 40, c'est sur, la répression était moins grande, mais c' était le début du "culte de la personnalité" et si on lit par exemple Vers l' autre flamme de Panait Istrati (1928), on se rend compte que le temps seul manquait encore à Staline , mais que tout était apparent pour un visiteur lucide.

Nous sommes bien d'accord, on allait vers une dictature des plus féroces, mais Staline n'avait pas complètement encore tous les pouvoirs, juste pour rappel, Trotsky n'a quitté l'URSS qu'en 1928....Et cela permet d'éviter de se poser la question que tu as posée plus haut

bix229 a écrit:
Ce livre a soulevé un certain nombre questions qui ne sont pas toujours résolues, je crois. Les auteurs de ce livre faisaient-ils partie du "système" ? Et sinon commment expliquer leur audace à un moment où la repression stalinienne s' étendait à tout ?

La répression stalinienne ne s'étendant pas encore à tous en 1927, Ilf et Petrov pouvaient se permettre l'audace qu'ils ont eu sans avoir fait partie du système, qui commençait à se mettre en place.
Je crois que l'exactitude historique est essentielle.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ilya Ilf et Yevgeny Petrov   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ilya Ilf et Yevgeny Petrov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je voudrais savoir si il y a des gens dans mon cas
» Skylar ? Il y a des amis, il y a la famille et puis il y a des amis qui deviennent la famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: