Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

  Le Moine [Dominik Moll]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeSam 13 Aoû 2011 - 9:35

Pas de masque dans le livre ?! Ah quel dommage je trouve, je suis comme Marko, je lui trouve vraiment un intérêt et il m'a capté. J'aime les masques dans les films. Et justement, peut-être un bon moyen pour Moll de s'écarter un peu plus du réalisme, pour aller vers le fantastique et mystérieux du gothique. Sans ce masque, dans le film, ça aurait encore plus été "lissé".

Là, on sent tout de suite l’ambiguïté non naturel de cet être, une ambiguïté du bien ou du mal.


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeSam 13 Aoû 2011 - 10:29

Queenie a écrit:
Pas de masque dans le livre ?!

En fait il n'est pas masqué mais il s'arrange pour qu'on ne devine qu'à peine son visage recouvert par sa capuche:

Citation :
La porte s’ouvrit aussitôt, et Rosario parut, une petite corbeille à la main. Rosario était un jeune novice, qui devait prononcer ses vœux dans trois mois. Ce jeune homme s’enveloppait d’une sorte de mystère qui le rendait à la fois un objet d’intérêt et de curiosité. Son aversion pour la société, sa profonde mélancolie, sa rigoureuse observation des devoirs de son ordre, et son éloignement volontaire du monde, toutes ces dispositions, si rares à son âge, attiraient l’attention de la communauté. Il semblait craindre d’être reconnu, et personne n’avait jamais vu son visage. Sa tête était toujours enfermée dans son capuchon; cependant ce que l’on voyait par hasard de ses traits paraissait beau et noble. Rosario était le seul nom sous lequel il fût connu dans le monastère. Nul ne savait d’où il venait, et lorsqu’on le questionnait sur ce sujet, il gardait un profond silence. Un étranger, dont le riche habit et l’équipage magnifique trahissaient le rang distingué, avait engagé les moines à recevoir le novice, et il avait déposé la somme nécessaire. Le jour suivant il était revenu avec Rosario, et depuis cette époque on n’avait plus entendu parler de lui.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onuphrius
Main aguerrie
Onuphrius

Messages : 551
Inscription le : 29/10/2010
Age : 30
Localisation : Seine-Maritime

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeSam 13 Aoû 2011 - 10:34

Queenie a écrit:
Pas de masque dans le livre ?!
Non, pas de masque. Mais l'androgynie commence vraiment à partir de cette époque, avant d'atteindre son paroxysme à l'époque décadente (mais pas pour les mêmes raisons).

En fait, je suis p'tet trop pointilleux quant aux adaptations de livres ^^ Je ne connais pas l’œuvre de Moll (sauf Harry, vu il y a longtemps), mais ce que tu me dis, Marko, le rapproche plus du fantastique de la fin du XIXe - début XXe, beaucoup plus subtil que celui du roman gothique. J'essaierai de revoir le film en essayant d'oublier le livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeSam 13 Aoû 2011 - 10:43

Onuphrius a écrit:
En fait, je suis p'tet trop pointilleux quant aux adaptations de livres ^^ Je ne connais pas l’œuvre de Moll (sauf Harry, vu il y a longtemps), mais ce que tu me dis, Marko, le rapproche plus du fantastique de la fin du XIXe - début XXe, beaucoup plus subtil que celui du roman gothique.

Je suis d'accord avec ça. Et merci au passage pour le lien avec Lorenzo Lippi! Le masque du Moine fait un peu plus ancien et rudimentaire malgré tout mais l'idée y est.

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Lippi-10

Le côté gothique se retrouve dans la scène de la jeune nonne qu'on abandonne entre 4 murs jusqu'à la mort.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeSam 13 Aoû 2011 - 11:03

horrible l'isolement de la jeune nonne...

Question : on en lit un peu plus dans le livre sur la descente sous terre de Rosario, lorsqu'il va chercher la fleur pour que le moine ensorcelle la jeune fille ? C'était vraiment étrange dans le film de ne rien voir du tout. très frustrant, et en même temps, logique par rapport à l'esthétique et le parti pris général du film, mais du coup, je me dis que dans le bouquin c'est peut-être plus explicite. Ce qu'elle fait là bas en dessous, qui elle rencontre..; etc...

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onuphrius
Main aguerrie
Onuphrius

Messages : 551
Inscription le : 29/10/2010
Age : 30
Localisation : Seine-Maritime

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeSam 13 Aoû 2011 - 11:31

Oui oui, on en sait beaucoup plus. Et d'ailleurs, Ambrosio est avec elle, il ne fait pas que l'attendre dans le cimetière. Rituel de magie noire, invocation d'un esprit démoniaque... C'est ici, p. 227-232.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Déc 2011 - 10:35

Vu Le Moine avec retard. J'aurais été moins déçue si je l'avais abordé d'emblée comme étant un film gothique.
Il m'a semblé que Dominik Moll se réappropriait dans son esthétique des images inspirées d'Andréï Roublev. La procession est magnifique.
Je n'ai pas vu venir le dénuement trop vite et je m'attendais à une mise en avant plus prononcée de la punition infligée par la jeune femme enceinte qu'il dénonce, et qui meurt dans sa cellule.
A propos de la rencontre dramatique (inceste) des mères croisant un fils abandonné, ça me rappelle le terrible Incendies de Denis Villeneuve.
clic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Déc 2011 - 11:37

Babelle a écrit:

A propos de la rencontre dramatique (inceste) des mères croisant un fils abandonné, ça me rappelle le terrible Incendies de Denis Villeneuve.
clic

Qu'on va pourvoir voir ou revoir grâce à Télérama qui l'a sélectionné pour son festival des films de l'année...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeJeu 27 Juin 2013 - 14:36

Le moine (2011) de Dominik Moll


 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Couv25

Dans la veine judéo-chrétienne la plus tristement représentée par l’écartèlement du Christ sur sa croix, Le Moine perpétue le bon vieux goût sadique de l’autoflagellation en récupérant par exemple la couronne d’épines, et pousse le mauvais goût au point de faire intervenir les prémisses de la psychiatrie freudienne avec un inceste quasi-œdipien qui ne fait pas dans la dentelle…


 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Le-moi10

Si tous ces éléments mettent du temps avant de se mettre en place, on les voit pourtant venir de loin et le Moine réserve peu de surprises dans son développement. Cette impression de clairvoyance provient peut-être aussi du fait qu’il se passe peu d’évènements et que le rythme, lent pour ne pas dire ennuyeux, laisse tout son temps au spectateur de faire des prévisions sur les actes à venir –s’il n’a pas déjà décroché pour rejoindre le territoire certainement plus joyeux de ses pensées.


 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Le-moi11

Le Moine pourrait malgré tout être célébré pour ses quelques qualités atmosphériques… si la mise en scène, le jeu des acteurs et les quelques paroles proclamées n’étaient pas alourdies par un symbolisme religieux lourd et éculé. Ce film est aussi mortifère que les pires clichés religieux qu’il semble vouloir dénoncer et prétend faire connaître au spectateur areligieux les frissons d’érotisme contenu et d’apitoiement extatique des plus célèbres martyrs. Pas sûre que la conversion soit réussie…

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeJeu 27 Juin 2013 - 14:44

Marko a écrit:
Ce que j'aime dans ce film c'est son climat. J'y allais en pensant voir un film standardisé et académique, platement illustratif,  et j'ai trouvé une atmosphère très particulière, habitée, quelque chose de vénéneux que Dominik Moll a su distiller à travers des séquences troublantes, un peu fiévreuses,  gothiques par l'imagerie mais aussi par une dimension romantique qui a de l'allure et qui oscille entre le beau et le macabre.

Et même à cela, je suis finalement restée insensible...
L'impression que Dominik Moll n'a rien inventé de nouveau, et que son souci de perfection nuit à la création d'un climat qui serait réellement dérangeant, parce que constitué d'éléments insolites. Peut-être encore une fois simple question de sensibilité personnelle.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Invité
Invité



 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeJeu 27 Juin 2013 - 15:03

J'ai trouvé ce film mou, lent, sans aucune question de fond, une mise en scène vieillotte. J'ai vraiment pas accroché.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeJeu 27 Juin 2013 - 22:09

colimasson a écrit:
Marko a écrit:
Ce que j'aime dans ce film c'est son climat. J'y allais en pensant voir un film standardisé et académique, platement illustratif,  et j'ai trouvé une atmosphère très particulière, habitée, quelque chose de vénéneux que Dominik Moll a su distiller à travers des séquences troublantes, un peu fiévreuses,  gothiques par l'imagerie mais aussi par une dimension romantique qui a de l'allure et qui oscille entre le beau et le macabre.

Et même à cela, je suis finalement restée insensible...
L'impression que Dominik Moll n'a rien inventé de nouveau, et que son souci de perfection nuit à la création d'un climat qui serait réellement dérangeant, parce que constitué d'éléments insolites. Peut-être encore une fois simple question de sensibilité personnelle.

Il y a quelque chose dans ce film, et en même temps quand ça finit, on se demande : "ce n'était que ça ?". Un film bancal... il a des qualités, mais...
Du coup, je me demande si le livre est aussi banal dans le fond... J'ai la version Antonin Artaud, mais vu le traitement qu'il a réservé au livre, j'ai toujours hésité à lire le livre dans cette version...


Dominik Moll travaille actuellement sur une série anglaise, Le tunnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeJeu 27 Juin 2013 - 23:29

Je garde plutôt un bon souvenir de ce film et il sera peut-être bientôt temps de le revoir Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeDim 7 Juil 2013 - 17:59

colimasson a écrit:
Le Moine pourrait malgré tout être célébré pour ses quelques qualités atmosphériques… si la mise en scène, le jeu des acteurs et les quelques paroles proclamées n’étaient pas alourdies par un symbolisme religieux lourd et éculé. Ce film est aussi mortifère que les pires clichés religieux qu’il semble vouloir dénoncer et prétend faire connaître au spectateur areligieux les frissons d’érotisme contenu et d’apitoiement extatique des plus célèbres martyrs. Pas sûre que la conversion soit réussie…
bravo 


eXistenZ a écrit:
J'ai trouvé ce film mou, lent, sans aucune question de fond
eXPie a écrit:
Il y a quelque chose dans ce film, et en même temps quand ça finit, on se demande : "ce n'était que ça ?". Un film bancal... il a des qualités, mais...
D'accord avec vous trois. Je me rappelle l'avoir trouvé spécial mais pas dans le bon sens du terme. D'un côté, j'avais été séduite par certains aspects esthétiques + atmosphériques du film et de l'autre, je n'étais absolument pas sensible au contenu.

J'ai été captivée tout du long, comme hypnotisée et en même temps, je ne vois pas l'intérêt du film. confused 

Faut dire que je ne suis pas hyper réceptive au sujet religieux à la base. La foi et tout le symbolisme religieux, ça ne me parle pas. Du coup, à la fin, je me suis retrouvée avec la même interrogation qu'eXPie : "ça n'était que ça ?". Ceci dit, même s'il y a quelques éléments de la réalisation qui laissent perplexe (des vieux effets de style), je reconnais que l'esthétisme de la mise en scène est renversant.

(Et la nudité de Vincent Cassel n'a absolument pas influencé mon jugement esthétique, non, non.)

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitimeLun 7 Mar 2016 - 23:10

Cinq ans après Le Moine, le nouveau Dominik Moll va sortir le 9 mars : Des nouvelles de la planète Mars, avec François Damiens et Vincent Macaigne (mais pas Matt Damon).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




 Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Moine [Dominik Moll]    Le Moine [Dominik Moll] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Moine [Dominik Moll]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qui est ce Moine ???
» La saga du Moine Fou/ He Pao de Vink

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Films-
Sauter vers: