Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Laurent Seksik

Aller en bas 
AuteurMessage
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeMer 30 Mar 2011 - 15:48

Laurent Seksik A360

Citation :
Né en 1962, à Nice, Laurent Seksik est médecin et écrivain. Après ses études médicales, il devient Interne des Hôpitaux. Dans le cadre de sa spécialisation en Radiologie, il est nommé Assistant à la Faculté de Paris. Il exerce en tant qu’Assistant des Hôpitaux de Paris à Broussais-Hôtel-Dieu. Il publie en 1999, son premier roman Les Mauvaises Pensées (J-C Lattès, Pockett), traduit dans une dizaine de langues, dont la prestigieuse maison d’édition allemande Rowolt. Il publie son second roman en 2004, La Folle Histoire (J-C Lattès), Prix Littré. . Après avoir fini son clinicat, il met entre parenthèse l'exercice de la médecine. Il devient successivement rédacteur en chef du Figaro étudiant, éditeur aux éditions Lamartinière, rédacteur en chef du Bateau-Livres. Critique littéraire au Point, il anime, durant 3 ans, l’émission littéraire d’I-Télé, Postface'. Depuis 2006, Laurent Seksik se partage entre médecine et littérature. En 2006, paraît son troisième roman La Consultation (J-C Lattès, Pockett), puis, en 2008, une biographie d’Albert Einstein (Gallimard Folio). En 2010, Laurent Seksik publie un roman relatant les 6 derniers mois de la vie de Stefan Zweig avant son suicide. "Les derniers jours de Stefan Zweig", vendu à plus de 50 000 exemplaires et traduit en sept langues. L'auteur en écrit l'adaptation théâtrale. Celle-ci sera montée au théâtre Montparnasse, en septembre 2012, mise-en-scène de Gérard Gélas. Laurent Seksik publie son cinquième roman, chez Flammarion, en septembre 2011, La Légende des fils.
source: wikipedia


Laurent Seksik A361
Les derniers jours de Stefan Zweig

Stefan Zweig s'est suicidé avec son épouse au Brésil début 1942. L'auteur, par ailleurs médecin, a reconstitué & romancé les 6 derniers mois de ce couple.

Zweig chassé d'Europe par l'arrivée du III° Reich a erré avant de se fixer dans ce petit coin du Brésil, mais il est persuadé que les nazis vont le rejoindre, lui le juif laïc et pacifiste.

On retrouve toutes les figures mythiques de cette Mittel Europa si riche..& d'autres Freud, Romain Rolland, Einstein, la fille de Tolstoï, Bernanos.

Ce roman biographique est écrit sans dialogue mais dans lequel on entend toutes les angoisses de S. Zweig; son état dépressif même sa paranoïa. Il nous donne envie de relire et/ou lire d'autres oeuvres de Zweig.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeMer 30 Mar 2011 - 16:42

MartineR a écrit:
Stefan Zweig s'est suicidé avec son épouse au Brésil début 1942. L'auteur, par ailleurs médecin, a reconstitué & romancé les 6 derniers mois de ce couple.
Zweig chassé d'Europe par l'arrivée du III° Reich a erré avant de se fixer dans ce petit coin du Brésil, mais il est persuadé que les nazis vont le rejoindre, lui le juif laïc et pacifiste.
On retrouve toutes les figures mythiques de cette Mittel Europa si riche..& d'autres Freud, Romain Rolland, Einstein, la fille de Tolstoï, Bernanos.
Ce roman biographique est écrit sans dialogue mais dans lequel on entend toutes les angoisses de S. Zweig; son état dépressif même sa paranoïa. Il nous donne envie de relire et/ou lire d'autres oeuvres de Zweig.
Merci, MartineR, pour ton appréciation de Les derniers jours de Stefan Zweig par Laurent Seksik. Je tourne autour de ce roman biographique depuis que j'en ai eu connaissance. Je le note pour un coup d'oeil plus approfondi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeLun 25 Juil 2011 - 23:02

Les derniers jours de Stefan Zweig

Un roman d'une beauté boulsversante, c'est ce qu'il y a écrit en quatrième de couverture de mon livre. Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais en ouvrant le livre. Sans doute plus à un documentaire, fouillé, daté, avec des notes. Effectivement, il y a des passages très beaux, où l'auteur fait vivre devant nous Stefan Zweig, le citant très peu, utilisant "il" ; un peu comme s'il disait je. Beaucoup de fois devant l'interprétation de l'auteur sur des pensées intimes de Stefan Zweig, je me suis demandé si c'était la part romanesque ou si Seksik avait lu l'oeuvre, la correspondance les interviews...
A la fin du livre Laurent Seksik précise :
Citation :
Ce roman repose sur des faits réels et des évènements historiques recoupés dans les archives de l'époque, témoignages et documents. Les propos, et réflexions de certains personnages se veulent respectueux de l'esprit dans lesquels ils ont été tenus dans les correspondances, les journaux, les articles et les livres des protagonistes.

Donc, un vrai travail documentaire, de recherche, et un ouvrage romancé au final. Et je n'arrive pas à m'y résoudre. Quand il fait dire à Zweig, parlant de son oeuvre, que tel ou tel roman ne vaut rien, qu'il est très faible, je m'interroge pour savoir si c'est l'avis de Laurent Seksik qui transparait ou si Zweig l'a réellement dit dans un article. Quand il expose les renoncements de Zweig, sa fuite dans l'exil je m'interroge aussi.

Un avis plutôt mitigé, même si je reconnais le talent de l'auteur.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeMar 26 Juil 2011 - 8:31

fil créé à partir de messages du fil OneShot

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeDim 21 Aoû 2011 - 23:07

Laurent Seksik Arton26358-ab18d

La légende des fils
Citation :
Phoenix, Arizona, automne 1962. Scott vit des instants de grâce auprès d’une mère aimante et tente d’échapper à l’ivresse sauvage d’un père revenu brisé de la guerre. Scott est un doux rêveur, en quête d’absolu et de grands espaces. Chaque jour s’ouvre sur les retrouvailles avec sa mère, infirmière de nuit au Memorial Hospital, et s’achève sous la menace du tyran à la patte folle. Un matin d’octobre, mère et fils prennent la fuite en direction de Flagstaff. Le destin les attend sur la route 17.

La légende des fils fait partie de ces romans dont on n'a pas la motivation d'en dire du mal, ni l'envie d'en dire du bien. A quoi bon ? L'histoire est bien linéaire, très ancrée dans l'Amérique du début des années 60, alors que Kennedy tente de résoudre la crise des missiles de Cuba. Laurent Seksik ne lésine pas sur la reconstitution d'époque : livres, films, actualités, on se retrouve physiquement dans cette ville de Phoenix, aux côtés de Scott, un adolescent que rien ne distingue de ses camarades, si ce n'est une sensibilité à fleur de peau et des parents qui se déchirent. Le côté manichéen de ce couple est voulu, of course : le père, revenu brisé de la guerre, violent et alcoolique ; la mère, douce et bienveillante pour son fils. Pas très original tout cela, déjà lu ou déjà vu, on tourne les pages sans émoi. Il y a un évènement dramatique aux 3/4 du livre qui redistribue les cartes et fait évoluer les caractères. On y croit ou pas pas, et on continue à tourner les pages. Un petit peu d'émotion pour finir, rien de bouleversant. Voilà, le livre est terminé. Il n'y a pas grand chose à dire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeLun 22 Aoû 2011 - 8:03

c'était le livre que je me proposais d'acheter (à cause de l'époque surtout) ton commentaire ne m'incite pas à le faire, mais même si déjà lu ou vu, peut-être attendre que la bibliothèque en dispose.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeLun 22 Aoû 2011 - 14:27

Bédoulène a écrit:
c'était le livre que je me proposais d'acheter (à cause de l'époque surtout) ton commentaire ne m'incite pas à le faire, mais même si déjà lu ou vu, peut-être attendre que la bibliothèque en dispose.

Moui, attends plutôt. C'est un livre trop "roulant". Je vois la différence avec le Dinaw Mengestu que je viens de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeSam 27 Aoû 2011 - 11:06

La consultation – Laurent SEKSIK

Un petit livre d'humour, plutôt sympa, qui nous parle de Julien un antihéros paumé, solitaire, inadapté au monde, qui traîne ses angoisses de médecins en psychiatre. Fils qui plus est d'une famille juive, dont les ancêtres ont été exterminés, dont le père exige efficacité et performances, la mère exprime une compassion maladroite, le frère aîné réussit tout ( son travail, les femmes, l'argent… mais peut-être pas sa vie) et un psychiatre dont on se demande s'il n'est pas aussi paumé que lui… Tout ceci n'est pas pour arranger.

Pour une fois les symptômes de Julien ne sont pas psychosomatiques et cela va bouleverser pas mal de choses…
Ce livre est à lire comme un sketch humoristique avec des réparties, des situations et des personnages cocasses, des fêlures qui se manifestent derrière la drôlerie. Les juifs, les médecins, les gens qui « réussissent » en prennent pour leur grade, jamais méchamment.

Distrayant, pas long, idéal pour un jour on ne sait pas quoi lire et on n'a pas envie de se casser la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeDim 6 Nov 2011 - 19:53

-La légende des fils-

Citation :
Il ne pouvait faire un pas. Un chant triste montait de son âme, s'élevait dans l'air, ode au splendide éclat dont il venait d'être privé. qu'on lui avait dérobé, l'affection d'un père, fondue en un trésor noir de profondes caresses.
Je craque. L'histoire de ce garçon fou d'amour pour sa mère dont le père, blessé de guerre, s'échine à leur taper dessus me saoule passablement. Tout est convenu, caricatural, ça sonne faux, le style est lourd et l'auteur se prend pour un poète. Au secours!

J'en suis au passage où Scott, âme noble et pure, au sortir de la grand messe (passage rigolo sur le pasteur délirant sur les "rouges", et balançant à donf sur JFK) tombe sur son père (qui ne l'a pas vu) tout beau et guilleret à une heure improbable. Comme il est un peu naïf il s'imagine qu'il est parti à sa rencontre (normal, il l'a fouetté à mort juste avant) mais en fait non, c'est avec une femme qu'il a rancard (j'adore le moment du suspense)

Spoiler pour ne pas vous dévoiler l'Intrigue, ce serait dommage.
Spoiler:
 

Je peux aussi vous parler du cimetière des mustangs. C'est trop beau quand il imagine leurs chevauchées et emploie le conditionnel ( joli sur deux lignes, moins sur deux pages)
Citation :
Leur corps ne feraient qu'un, leur âme serait commune, il murmurerait à son oreille: tu es racé, tu es brave. Ton trot est une danse qui vient du fond des ages. Le mustang renaclerait...le chant de l'amérique parlerait à l'esprit du cheval...Ne va pas avec tes frères. Ce soleil qui se lève, tu dois le voir demain. Nous verrons des paysages d'une beauté inouie, nous fendrons les orages.

Mais vous n'êtes pas obligés de lire. Moi si et c'est le problème (LC) Parait qu'il y a un retournement de situation vers la fin. Mais la fin c'est encore plus de 80 pages et ça fait beaucoup. Alors tant pis. Je ne saurai pas s'il est parti sur son mustang après avoir embrôché le père (ca serait trop facile) je pense plutôt que tout ce beau monde va se retrouver et se pardonner à chaudes larmes, mais je m'en fiche un peu à vrai dire. Je ne relirai plus Seksik dentsblanches


Dernière édition par Aeriale le Dim 6 Nov 2011 - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeDim 6 Nov 2011 - 19:57

mdr2 Et bien Aeriale, avoue que c'est bon de se lâcher. diablotin

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeDim 6 Nov 2011 - 20:01

Arabella a écrit:
mdr2 Et bien Aeriale, avoue que c'est bon de se lâcher. diablotin

Oh que oui!! Ca fait du bien...A propos je me prendrais bien une petite Budweiser d'ailleurs tiens. Ca m'a donné soif cette histoire! ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeDim 6 Nov 2011 - 20:22

Pourquoi, d'habitude, ça attire les donzelles les hommes qui murmurent à l'oreille des chevaux !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Laurent Seksik Empty
MessageSujet: le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeJeu 1 Mai 2014 - 16:27

Le cas Eduard Einstein

Qui a lu ce livre ? qu'en penser ?? il traite d'un fils d'Einstein, qui était Schizophréne‎, qu'il a eu avec sa première femme. Un livre facile a lire mais dérangeant, j en sort  mal a l'aise pourquoi ? même si l'auteur décrit très bien sa "folie". qu' y a t-il de vrai dans ce roman ? Je recommande ce livre !!
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitimeJeu 1 Mai 2014 - 17:04

celectri a écrit:
, j en sort  mal a l'aise pourquoi ? !

parce qu'un schizophrène c'est forcément un peu dérageant quelque part?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Laurent Seksik Empty
MessageSujet: Re: Laurent Seksik   Laurent Seksik Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Laurent Seksik
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» laurent de smet
» laurent Gretchanovsky - l.gretcha@free.fr
» Lieutenant-colonel Laurent DEPUI.
» AGASSE Jacques-Laurent
» Histoire des communes - Le Havre-Danton-Douanes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: