Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean Pierre Siméon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Lun 24 Aoû 2009 - 23:04

Ici
illustrations de Martine Mellinette


Jean Pierre Siméon cite cette phrase de René Char : « Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égard ni patience ».

Après « Le bois de hêtres » - traduction de "Buchenwald" , après « Un homme sans manteau », après « Sans Frontières fixes » , cette année c’est avec Ici que Jean Pierre Siméon met « les pieds du poème dans le plat de l’existence » .

SOMMEIL

Fermer les yeux
Peut-être

Pour voir sans voir
Pour que s’anime et prenne couleurs
Ce qui nulle part ne se montre
Ce qui jamais ne s’avoue

un ciel derrière un visage
un printemps sous la neige
dans la main qui tremble
un poème d’amour
dans la main qui frappe
une peur très ancienne
et sous le cri
la douceur aussi

un instant au moins
fermer les yeux
éteindre la lumière et le monde

pour voir sans voir
ce qui en toutes choses
nous demande


De son regard plein d’humanité, de son cœur fraternel et avec ses mots de poète (simples , il s'agit de la collection "poèmes à grandir" de Cheyne) il dit « l’autre » : le malade, le vieillard, la victime des guerres, l’émigrant à Gibraltar, le mendiant, le clandestin…

Parce ce qu’il faut voir « ce qui en toute chose nous demande. »

Parce que « nos yeux sont des oiseaux » qui doivent « garder l’appétit du vent » afin de ne jamais céder à l’habitude « cette cage invisible où meurt le regard ».

Et même si l’on sait « qu’une main levée n’arrête pas le vent » !

Parce qu’il faut continuer « à chérir l’impossible ».

Parce qu’ " A L'IMPOSSIBLE ON EST TENU"

je sais je sais
qu'une main levée
n'arrête pas le vent
et qu'on ne désarme pas
d'un sourire
l'homme de guerre

mais je continuerai à croire
à tout ce que j'ai aimé
à chérir l'impossible
buvant à la coupe du poème
une lumière sans preuves

car il faut très jeune
avoir choisi un songe
et s'y tenir
comme à sa fleur tient la tige

contre toute raison



Les images de Martine Mellinette :
des silhouettes humaines, découpées dans du papier journal, et sur fond de papier journal ( des morceaux articles de presse en diverses langues).


LES TOUT-EN-PEUR

Les voyez-vous les apeurés
Qui ne vivent qu’à peu près
A petits pas
Dans le petit peu de l’existence ?

Ils ont peur du ciel du vent et des hommes
Ils ont peut de vous ils ont peur de nous
Ils ont peur d’eux-mêmes

Imaginez un flocon qui remonterait au ciel
Parce qu’il a peur de la neige

Imaginez un oiseau qui marcherait
De Brest à Strasbourg
Parce qu’il a peur des chasseurs

Ils sont les tout-en- peur
Ce que serait un arbre
Qui interdirait à ses branches de pousser
Pour ne pas donner prise
A la tempête

Un poteau de détresse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
avatar

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 60
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Mar 25 Aoû 2009 - 7:18

coline a écrit:
"Tes mains sont le premier poème
celui qui défroisse et apaise
quand mon pas mal tenu
parvient jusqu'au matin
et vacille
sur le sol flou de l'univers

Spoiler:
 
Jean Pierre Siméon
(source Le libraire)
Un fil qui demande que l'on s'y arrête.
Merci coline belle découverte cette nuit pour moi. content
(autre nuit d'insomnie.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Mar 25 Aoû 2009 - 12:27

bulle a écrit:
Un fil qui demande que l'on s'y arrête.

Il me semble mais...bon...C'est comme ça...

Jevoudrais ajouter que si Jean Pierre Siméon est poète, il est aussi dramaturge. Nombre de ses pièces sont très jouées. Cet été encore, à Avignon, il y avait son Stabat Mater Furiosa .

Si les Parisiens ou les Lyonnais veulent s'y intéresser (d'autres j'espère après...), ils pourront aller voir la dernière pièce qu'il a écrite Philoctète d'après Sophocle ( André Gide et Heiner Müller ont eux aussi "écrit" "leur" Philoctète) .

Pour le Philoctète de Jean Pierre Siméon:
Mise en scène de Christian Schiaretti.
Avec Laurent Terzieff.






Théâtre de l'Odéon à Paris. Du 24 septembreau 18 octobre
TNP de Villeurbanne- Lyon . Du 18 novembre au 23 décembre


Tout sur Philoctète:
ICI
Philoctète à l'Odéon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Ven 30 Juil 2010 - 14:48

coline a écrit:

Je voudrais ajouter que si Jean Pierre Siméon est poète (à la tête de la manifestation du Printemps des Poètes, il est aussi dramaturge. Nombre de ses pièces sont très jouées.
La dernière pièce jouée par Laurent Terzieff était son Philoctète
Cette année, en Avignon, on pouvait voir "Odyssée, dernier chant"

Et aussi un cabaret poétique, des chansons écrites pour la comédienne Marie Thomas.

MARDI 20 JUILLET 2010
Théâtre du balcon à 22h15


LE CABARET DE LA VIE

Comédie dramatique
Textes de Jean Pierre Siméon. Interprétation : Marie Thomas. Accompagnement piano et accordéon : Benoît Ribière.
Mise en scène et scénographie de Michel Bruzat

La poésie comme dernier rempart contre l’inhumanité
Avec deux spectacles mis en scène à partir de ses textes, Jean-Pierre Siméon n’est sans doute pas l’auteur le plus joué du festival cette année. Il est pourtant l’un des auteurs contemporains les plus importants à entendre. Portrait d’un poète qui porte ses utopies en bannière. Pour faire sens. Et renouer l’individu avec son humanité.
(Karine Prost dans Rue du Théâtre. publié le 22 juillet 2010 )

Vous ne serez pas étonnés (enfin, ceux qui connaissent mon goût pour les textes de Jean Pierre Siméon) que je n’aie pas manqué ce spectacle. Ce fut un des grands moments de mon festival. La quatrième fois que je voyais Marie Thomas en scène, et je l’ai trouvée époustouflante, douce et gracieuse dans ce rôle de comédienne et chanteuse…Les textes évoquent les « camarades du dessous de la terre »…Une poésie et une interprétation émouvantes à faire pleurer « jusqu’à l’érosion des paupières »…Et l’espoir car là-dessous, dans les mots et entre les lignes, il y a tant d’humanité…



« Ce n’est pas le froid qui tue, c’est le manque de tendresse »

« Emballez-moi, messieurs…moi je n’ai pas de papiers »

Parce que je crains que vous ne me trouviez pas totalement objective, voici les liens qui conduisent à la critique des Trois Coups , à celle de Rue du Théâtre, à celle de Froggydelight:
clic
clic 2
clic 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Jeu 21 Mar 2013 - 16:17

Recevant aujourd’hui des informations sur l’actualité de Jean Pierre Siméon, j’ai voulu vous en faire part….Et c’est alors que j’ai constaté que son fil était un peu dans les oubliettes du forum !
Ce n’est pas tout à fait surprenant car son nom et son œuvre sont plus familiers aux gens de poésie ou de théâtre.
Il n’empêche que je m’empresse de saisir l’occasion de faire remonter ce fil car nous devons beaucoup à Jean Pierre Siméon, car, outre le fait d’être un poète et dramaturge valeur sûre de nos temps, il est directeur artistique et fondateur du très célèbre désormais Printemps des Poètes !

Je vous invite à ouvrir ces liens vers Les solitaires intempestifs où son œuvre théâtrale est éditée pour mieux le connaître.
Ses poèmes,eux, sont édités aux Editions Cheyne.
Cheyne


Si j’aime ses poèmes, j’accorde aussi une attention toute particulière à son écriture théâtrale, extrêmement soignée. On retrouve dans son théâtre la mythologie, le Christ ou les petites gens (Témoins à charge)…de grandes idées pacifiques, beaucoup d’humanité et d’amour, un regard de bonté sans candeur…
J’ai fait (et je fais encore) de grands rêves sur son Stabat Mater Furiosa (écrit au Liban en 1997).
J’aime à savoir que la dernière pièce qu’aura interprétée Laurent Terzieff est son Philoctète.

On lui doit encore beaucoup d’autres choses que je ne saurais lister (j'ai déjà listé pas mal dansles messages précédents): des livres pour les enfants, des essais sur la poésie, sur L’état du Poème, sur Charles Juliet, des chansons, etc…

Voici pour ce qui concerne le théâtre :


Stabat Mater Furiosa
(en promo au mois d’avril aux Solitaires intempestifs pour sa ré-édition)

Et ils me cloueront sur le bois

Théâtre Jean Pierre Siméon (1999-2004)
Théâtre Jean Pierre Siméon:1999-2004|/url]

[url=http://www.solitairesintempestifs.com/livres/343-philoctete-9782846812764.html]Philoctète


Ce que signifiait Laurent Terzieff


Electre

La mort n'est que la mort si l'amour lui survit


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Ven 22 Mar 2013 - 10:12

Merci pour cette piqûre de rappel, Coline, car j'avais déjà lu le fil de Simeon, mais trop superficiellement.
Hors le fait que je sache qu'il soit le créateur du Printemps des poètes, et que j'aie lu quelques-uns de ces poèmes (dont ceux placés par tes soins), j'avoue ma méconnaissance de cet auteur, pourtant si prolifique.
Me reste à me plonger dans son oeuvre ... merci pour les liens. sourire



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Ven 22 Mar 2013 - 12:06

Constance a écrit:
Merci pour cette piqûre de rappel, Coline, car j'avais déjà lu le fil de Simeon, mais trop superficiellement.
Hors le fait que je sache qu'il soit le créateur du Printemps des poètes, et que j'aie lu quelques-uns de ces poèmes (dont ceux placés par tes soins), j'avoue ma méconnaissance de cet auteur, pourtant si prolifique.
Me reste à me plonger dans son oeuvre ... merci pour les liens. sourire



Spoiler:
 

Ces deux pièces se sont peut-être un peu superposées à un moment donné. Mais la dernière qu'il a joué fut bien Philoctète.

Philoctète: clic!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Lun 25 Mar 2013 - 15:11

Il est dommage que l'acteur qui joue le rôle Néoptolème avec une certaine emphase ne soit guère convaincant.
Quant à Laurent Terzieff, il ne joue pas le rôle de Philoctète, il est Philoctète. Bouleversant !


Sinon, au cours de mes recherches nettiennes concernant l'oeuvre théâtrale de Siméon, j'ai trouvé plusieurs entretiens dans lesquels il s'exprime sur le lien poésie-théâtre, dont cet extrait :

Citation :

« […] le théâtre et la poésie ont avec le dithyrambe, une origine commune. Le théâtre est un poème polyphonique qui se perd quand il s’éloigne de cette origine, mais la question vaut pour aujourd’hui et paraît se formuler de cette manière : quels sont actuellement les rapports du théâtre et de la poésie, et quels devraient-ils être ? […] je suis convaincu que l’apport du théâtre est de tenter de répondre – et si possible de combler – à ce qui manque à l’homme, à la société. Et ce qui manque prioritairement aujourd’hui, n’est-ce pas la poésie ? Plus que jamais elle s’inscrit frontalement contre les modes dominants de penser, de sentir et de se comporter. A rebours de la superficialité, du mouvement
effervescent, de la démonstration, de l’exhibition, bref, tout ce qui nous éloigne de lintériorité, de la pesée de l’instant, de la recherche de l’intime, de l’arrêt dans le réel pour traverser sa surface, c’est là qu’on trouve la poésie. Ce qu’elle assume est une exigence forcenée, inégalée face à la complexité du réel. J’en conclus que le rôle fondamental du théâtre, parce qu’il est le seul à pouvoir le faire dans la société telle qu’elle se présente actuellement, est de faire partager le poème dans une communauté et
que ce qu’il offre alors en partage, c’est avant tout ce que le poème respecte, creuse,
c’est-à-dire des qualités d’attention aux choses, aux êtres, à tout ce qu’il aborde avec un regard exigeant et gourmand. »



Et sur l'un des liens que tu as placés, je me suis arrêtée sur ceci ... oui

Citation :
Eh oui ! Parce qu’au fond, ce qui est intéressant dans un poème, c’est ce qui résiste à la paraphrase, à l’élucidation claire, sinon il n’y a pas de poésie. Si le poète pouvait dire de façon intelligible et claire et d’une façon immédiatement compréhensible, ce qu’il dit dans un poème, pourquoi écrirait-il un poème ? Ce qui fait le poème, c’est ce quelque chose qui n’est pas réductible à la parole, que nous ne pouvons pas formuler et pourtant dont nous avons le sentiment très fort en nous. Ce qui fait la poésie c’est ce que l’on ne peut dire avec les mots, ce que je ne peux pas paraphraser, rationaliser. La poésie, c’est ce que l’on ne peut pas expliquer dans le poème, je veux parler de l’explication verbale et rationnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Mar 26 Mar 2013 - 14:34

En introduction à La nuit respire (plutôt jeune public, quoique...), il écrit:

"On m'a souvent demandé: la poésie, à quoi ça sert? avec l'air de dire, sourire en coin: Mon pauvre monsieur, ne vous donnez pas tout ce mal, avec la télévision, le cinéma, le foot et le loto, on a bien ce qu'il nous faut! Et je ne savais pas que répondre parce que la poésie pour moi a toujours été une chose naturelle comme l'eau du ruisseau. Mais j'ai beaucoup réfléchi, et aujourd'hui, je sais: la poésie, c'est comme les lunettes. C'est pour mieux voir. Parce que nos yeux ne savent plus, ils sont fatigués, usés. Croyez-moi, tous les gens autour de vous, ils ont les yeux ouverts et pourtant petit à petit, sans s'en rendre compte, ils deviennent aveugles.
Il n'y qu'une solution pour les sauver: la poésie. C'est le remède miracle: un poème et les yeux sont neufs. Comme ceux des enfants.
A propos des enfants d'ailleurs, j'ai aussi un conseil à donner: les vitamines A,B,C,D ça ne suffit pas. Si on ne veut pas qu'en grandissant ils perdent leurs yeux magiques, il faut leur administrer un poème par jour. Au moins."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shéhérazade
Agilité postale
avatar

Messages : 926
Inscription le : 01/11/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Mer 1 Mai 2013 - 17:17

Que de jolis mots dans ce fil (en particulier Sommeil et les Tout-en-peur aime )!
merci merci Coline de m'en avoir reparlé de Jean-Pierre Siméon bisous ça m'a fait remonter ce fil bien alimenté déjà et qui me donne envie d'en lire encore et encore...
Je vais me pencher sur les écrits de cet homme ! cela fera partie de mes prochains achats.
Des achats ? moi ? ange panne

_________________
"Vous me demandez quel est le supreme bonheur ici bas ? C'est d'écouter la chanson d'une petite fille qui s'éloigne après vous avoir demandé son chemin." Li-tai-Po
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Mer 1 Mai 2013 - 17:38

shéhérazade a écrit:
Que de jolis mots dans ce fil (en particulier Sommeil et les Tout-en-peur aime )!
merci merci Coline de m'en avoir reparlé de Jean-Pierre Siméon bisous ça m'a fait remonter ce fil bien alimenté déjà et qui me donne envie d'en lire encore et encore...
Je vais me pencher sur les écrits de cet homme ! cela fera partie de mes prochains achats.
Des achats ? moi ? ange panne


Je crois que nous nous suivons de très près, Schéhérazade ! Wink Le poême Tout-en-peur m'aura fait verser quelques larmes et je l'ai déjà envoyé à ma chère "mamoune" pour partager !Ce fut mon coup de coeur du jour !
Et pour le coup , je me dis que je vais encore avoir du grain à moudre si je fais rentrer la poésie dans mes centres d'intérêts !
Mais contrairement à toi , j'ai du temps pour moi ......
Spoiler:
 

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shéhérazade
Agilité postale
avatar

Messages : 926
Inscription le : 01/11/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Mer 1 Mai 2013 - 18:15


_________________
"Vous me demandez quel est le supreme bonheur ici bas ? C'est d'écouter la chanson d'une petite fille qui s'éloigne après vous avoir demandé son chemin." Li-tai-Po
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Mer 1 Mai 2013 - 22:03

Je suis contente que ces mots, après tant de temps, ait pu vous atteindre ... content

Pour l'instant, je n'arrive pas à voir ce que tu as posté, Shéhérazade, juste au-dessus.

Ah...ça y est...J'ai réussi!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shéhérazade
Agilité postale
avatar

Messages : 926
Inscription le : 01/11/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Mer 1 Mai 2013 - 22:11

conciliabule En fait, j''aimerais beaucoup avoir une autre lecture d'un de ces textes de ta part innocent

et oui, une fois de plus, la preuve que les fils ne sont jamais inutiles et trouvent toujours lecteurs attentifs et heureux de les avoir remontés, même quelques années après Very Happy

_________________
"Vous me demandez quel est le supreme bonheur ici bas ? C'est d'écouter la chanson d'une petite fille qui s'éloigne après vous avoir demandé son chemin." Li-tai-Po
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   Mer 1 Mai 2013 - 22:26

shéhérazade a écrit:
conciliabule En fait, j''aimerais beaucoup avoir une autre lecture d'un de ces textes de ta part innocent

J'essaierai de le faire ... sourire

shéhérazade a écrit:
et oui, une fois de plus, la preuve que les fils ne sont jamais inutiles et trouvent toujours lecteurs attentifs et heureux de les avoir remontés, même quelques années après Very Happy

C'est tellement vrai!...Et encourageant pour continuer à poster! Very Happy

Comme je ne me lasse pas de l'écouter, d'admirer sa poésie, sa simplicité, ses engagements, sa profondeur, son humanité, voici:
clic

extrait de Soliloques


Dernière édition par coline le Mer 1 Mai 2013 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Pierre Siméon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Pierre Siméon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Anniversaire Jean-Pierre R
» Le médecin belge Jean-Pierre Kanku Mukandi détenu à l'ANR/Kinshasa
» Jean Pierre BEMBA GOMBO
» Jean-Pierre Mbelu : « Le danger de la disparition du Congo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: