Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Tarquin Hall

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Tarquin Hall Empty
MessageSujet: Tarquin Hall   Tarquin Hall Icon_minitimeMar 23 Aoû 2011 - 9:35

Tarquin Hall A636
avec sa femme, la journaliste indienne Anu Anand

Globe trotteur invétéré, Tarquin Hall a passé une bonne partie de sa vie loin de son pays natal, l’Angleterre. Il a ainsi vécu et exercé son métier de journaliste aux Etats-Unis, au Pakistan, en Inde, au Kenya ou encore en Turquie. Il a notamment été trois ans en poste en Inde pour le compte de l’agence Associated Press, et se passionne pour la culture de ce pays. En 2007, il est unanimement acclamé par la presse littéraire pour Salaam London, un livre où il raconte son retour à Londres et sa nouvelle vie dans les bas-fonds de l’East End, dans la lignée du peuple de l’abîme de Jack London. Il est également l’auteur de romans policiers immergés en Inde, dont le héros, le malicieux détective privé Vish Puri, est une sorte de Hercule Poirot indien. Marié à la journaliste indienne Anu Anand, il partage désormais son temps entre Londres et Delhi.
Le chasseur de gourous, le deuxième roman noir qu’il publie, nous plonge au coeur d’une Inde foisonnante et superstitieuse, à la poursuite de la "déesse Kali", apparue soudainement pour assassiner un célèbre mathématicien.

source: Etonnants voyageurs

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Jeu 27 Oct 2011 - 8:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Tarquin Hall Empty
MessageSujet: Re: Tarquin Hall   Tarquin Hall Icon_minitimeLun 10 Sep 2012 - 12:18

Salaam London


Je partage largement l’enthousiasme d'Invité.

Au-delà du pittoresque de l’East End londonien, avec des personnages hauts en couleur, attachants et une ambiance multiculturelle très stimulante, ce livre pose la question de l’identité.

Celle de l’auteur, d’abord. Anglais qui retourne dans son pays et qui ne se reconnaît pas de prime abord dans la culture dominante dans le seul quartier où il peut se loger. Quartier hébergeant pour l’essentiel des exilés islamophiles (Albanais, Bangladais, Kosovars, etc…).

Celle des Anglais ensuite. On découvre à quel point ces chers insulaires sont en fait issus d’un melting pot de peuples et savent parfaitement s’approprier et rendre anglais toute innovation qui leur convient (qu’elle soit de type culinaire, littéraire ou autre). Où on se rend compte que tout nationalisme est forcément une impasse idéologique.

Il faut absolument lire l’ouvrage jusqu’à la fin pour suivre les découvertes d’un chercheur en quête des cockneys d’origine et qui s’avoue vaincu car ces prototypes là n’existent pas ! Il y a toujours une souche allogène dans chaque généalogie britannique.
Raisonnement d’ailleurs qui s’appliquerait bien à notre pays.

Grande leçon d’histoire donc, de tolérance et d’ouverture d’esprit, le texte de TH est un bonheur à lire dans une époque de suspicion permanente.

Il y a une intelligence salutaire et un formidable respect pour la variété des convictions, des destins, des profils humains.

L’auteur conclut : on est tous étranger, et finalement est-ce un mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Tarquin Hall Empty
MessageSujet: Re: Tarquin Hall   Tarquin Hall Icon_minitimeMer 13 Fév 2013 - 17:28

Salaam London

Tarquin Hall nous raconte « son » East End, ce quartier de Londres où il a habité quelques mois lorsqu'il revenait dans sa ville natale après avoir pas mal bourlingué. Ce quartier est peuplé de cockneys (Le terme cockney désigne les Londoniens issus de la classe ouvrière et habitant l'est de la ville, ainsi que leur argot, nous dit wikipédia), de quelques juifs qui sont restés suite à l'occupation massive qu'il y avait dans ce quartier à la moitié du XXe siècle, et de multiples musulmans d'origines ethniques diverses (Balkans, Afrique, Pakistan et Bangladesh), toute une palette entre tolérance et islamisme.

Il ne s'agit pas d'un roman contrairement à ce qui est annoncé en première page mais d’un sympathique reportage, sans intrigue réelle, qui décrit des lieux, des personnages, des modes de vie d'une façon très vivante avec beaucoup d'humour et d'ouverture d'esprit. On découvre plein de choses et on s'amuse.
Il est cependant regrettable que l'acuité d'observation de ce melting pot et le travail bibliographique se fassent au détriment d’ un vrai scénario et du travail du style. Il y a des anecdotes et des histoires tout à fait charmantes ou intéressantes, mais il manque un peu de lien. Si Tarquin Hall avait abandonné le côté didactique, et plus intégré les explications et précisions dans son récit au lieu de s'en tenir à une espèce de catalogue alternativement joyeux ou sordide, sa réflexion sur l’immigration, l’intégration et l’interpénétration des cultures aurait certainement gagné en intérêt, et cela aurait pu donner un livre tout à fait excellent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Tarquin Hall Empty
MessageSujet: Re: Tarquin Hall   Tarquin Hall Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Tarquin Hall
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Theatr'Hall-Boutique pour homme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: