Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Wim Wenders

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeDim 18 Déc 2011 - 15:35

Wim Wenders - Page 9 Angst_10

L'angoisse du gardien de but au moment du penalty (Die Angst des Tormanns beim Elemeter, 1971)
Première collaboration entre Peter Handke et Wim Wenders. Joseph Bloch, gardien de but, est expulsé d'une partie, après un hors jeu refusé. Il disparait dans Vienne et entame une errance qui l'amène a passer la nuit avec une jeune femme. Il finira par l'étrangler, avant de partir suivre le déroulement de l'enquête a la campagne, par le biais de la radio. Hors jeu, errance : pourquoi ce crime gratuit ? On pense à L'étranger de Camus. Une musique américaine sort d'un juke box, un enfant est porté disparu dans le petit village où Bloch s'est réfugié. Chambres d'hôtels, rencontres fortuites, femmes délaissées : comme un brouillon des Wenders à venir. Le film est béant, ouvert à tous les vents, laissant le spectateur seul face à ses interrogations. C'est à la fois agaçant et fascinant.

Wim Wenders - Page 9 Angois10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeMar 17 Jan 2012 - 22:33

La logique des images (<- attention, livre !)

Un recueil d'entretiens, d'extraits de textes de Wim Wenders sur son cinéma, ses films. La plupart sont assez courts et il y a quelques redondances mais ce n'est pas vraiment gênant. C'est plus facile si on a vu quelques uns de ses films c'est clair, quoi que sans cela ça doit pouvoir être étonnamment intrigant si on est obligé d'imaginer ce qu'il veut dire avec ses tourments entre l'image et l'histoire et avec son besoin d'imprévu. La relecture le plus souvent chronologique est facile à suivre et en plus de parler du réalisateur à la patte particulière et de ses collaborations elles aussi particulières (avec Peter Handke ou Sam Shepard du côté de l'écriture notamment), de son approche d'un cinéma d'art et d'essai il y a aussi une confrontation à l'image standard, image d'exploitation prédéfinie et fermée. Cette vision qui est parfois accusatrice se fait beaucoup à travers son besoin de tourner sans que tout soit déjà fait et la nécessité de construire. Il y aurait comme une mélancolie de l'image qui pourrait ne pas être ce qu'elle est.

Vraiment intéressant et rafraichissant en plus d'être facile à lire (c'est vrai que les textes sont courts et que ça joue). Une vision éloignée mais importante sur les conditions de ce cinéma (et un peu d'histoire du cinéma allemand mais pas que) ne gâte rien pour situer une partie des enjeux, presque de liberté d'expression, qui vont avec ce cinéma (qui n'est pas que le sien) qui se veut différent mais pas sans public.

Amusant de retrouver dans les ombres qui marquent un réalisateur comme Wim Wenders un rustique de la trempe de Samuel Fuller.

Vraiment à lire pour ceux qui 'aiment bien' ce réalisateur.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeDim 29 Jan 2012 - 21:42

extrait :

Citation :
"La réalité". Il n'y a guère de notion plus creuse et plus inutile dans le contexte du cinéma. Chacun sait par lui-même ce que veut dire la perception de la réalité. Chacun voit sa réalité avec ses propres yeux. On voit les autres, surtout ceux qu'on aime. Et on voit les choses autour de soi. Et on voit les villes, et les paysages dans lesquels on vit. On voit aussi la mort. La mortalité des hommes et la fragilité des choses. On voit et on vit l'amour, la solitude, le bonheur, la tristesse, la peur... bref, chacun voit par lui seul "la vie".
Et chacun connaît par lui-même le décalage souvent ridicule entre ses expériences personnelles et les représentations du cinéma. On s'est tellement accoutumé à ce décalage, et il nous semble tellement évident que le cinéma et la vie se sont éloignés, que l'on retient son souffle et l'on tressaille si tout à coup, sur un écran, on découvre quelque chose de vrai, de réel, que ce soit un oiseau qui traverse l'image, ou un nuage qui projette son ombre un moment, ou le geste d'un enfant en arrière-plan. Il est devenu rare, dans le cinéma d'aujourd'hui, que de tels moments de vérité se produisent, que les hommes et les choses se montrent tels qu'ils sont.

(et après il donne envie de regarder des films de Ozu).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeDim 19 Fév 2012 - 9:16

Wim Wenders - Page 9 Hammet10
Hammett (1982)

L'écrivain et ex-détective reprend du service bien malgré lui quand son ancien collègue vient lui demander de l'aide... recherche d'une jeune chinoise à San Francisco, recherche de son dernier livre pour l'envoyer à son éditeur, pas mal de verres, une charmante voisine...

Un film aux couleurs un peu années 80 et pas aidées par la qualité très moyenne du dvd... et un petit côté Chinatown en studios... mais le film en enquête assez simple allant de déboires en déboires tient malgré tout son spectateur. Grâce à la simplicité de cette et ces histoires (c'est un beau pot pourri d'incontournables du genre !) et beaucoup cette souplesse, cette longueur à la Wenders qui résiste à l'apparence plus américaine. La douceur désabusée mais curieuse, éveillée, traverse le film et côtoie quelques belles horreurs à travers l'histoire de la jeune chinoise vendue par sa famille pour la prostitution et lien direct avec l'argent et le pouvoir.

Attachant donc mais on reste légèrement frustré par le manque de naturel et de liberté... qu'on attribue sans trop se forcer à la production du film par Coppola, même s'il faut reconnaitre un jeu avec les attributs visuels du genre et d'une époque.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeDim 19 Fév 2012 - 9:42

Je l'avais vu à sa sortie, ce qui date beaucoup, le souvenir que j'en ai gardé est celui d'une demie déception, je trouvais que cela ne ressemblait pas aux autres films de Wenders que je connaissais à l'époque. Effet Coppola ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeDim 19 Fév 2012 - 9:56

vu l'histoire du film et ses multiples réécritures, contraintes, et retournages...

reste quelques petites belles choses, faudrait que j'aille à la pêche sur le disque d'ailleurs. jemetate

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeDim 19 Fév 2012 - 9:59

A l'époque on présentait ce film comme un virage dans l'oeuvre de Wenders, je pense aussi qu'il se cherchait un peu, et qu'il n'avait jamais eu à gérer une production dans ces conditions. Mais comme il a un talent fou, on le voit forcement à certains moments.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeDim 19 Fév 2012 - 10:20

Je l'ai aussi vu au moment de sa sortie et je l'avais trouvé d'un ennui profond. Pas sur de tenter une nouvelle vision d'autant que vos commentaires sont tièdes.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeDim 19 Fév 2012 - 12:12

mouarf, je suis un peu mieux que tiède quand même. l'histoire se suit avec le plaisir qui va avec ce genre d'histoire et le moment est attachant, il y a une sincérité en plus du décalage qui se fait avec le jeu des façades et de certaines conventions.

(je crois bien que c'est Herzog qui avait eu du mal aussi avec Coppola, lu ça.... dans un bout de son journal, que je n'ai toujours pas lu en fin de compte, je crois bien).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeDim 19 Fév 2012 - 12:29

Pour ma part je me dis que ce serais intéressant à voir maintenant, en ayant dans la tête ce qu'il a fait depuis, et comment ce film a été une transition.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeLun 20 Fév 2012 - 22:53

quelques images ...

Wim Wenders - Page 9 Vlcsna54 - Wim Wenders - Page 9 Vlcsna55 - Wim Wenders - Page 9 Vlcsna56 - Wim Wenders - Page 9 Vlcsna57 - Wim Wenders - Page 9 Vlcsna58

et le meilleur pour la fin (qui n'est pas la fin), qui vient terminer une de ces courtes séquences lumineuses (nous avons suivi notre bonhomme le temps d'un bout de trottoir de la rue qui aboutit à ce coin et rencontre cette pente) :

Wim Wenders - Page 9 Vlcsna59

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeLun 28 Mai 2012 - 17:03

Babelle a écrit:
FAUX MOUVEMENT : 1975 - FALSCHE BEWEGUNG
Les bords de l'Elbe, au nord de l'Allemagne.
Des personnages qui me tapent sur les nerfs.
Wilhelm Nieister, la trentaine passée, vit chez sa mère (que ne l'a-t-elle fichu dehors plus tôt)!
Un vinyle de rock tourne sur la platine de sa chambre. Son désespoir m'exaspère. Davantage encore lorsqu'il s'automutile le poignet en frappant du poing la vitre de sa fenêtre.
C'est que le grand garçon ne fait rien de sa vie. Rien ne l'intéresse à part devenir écrivain. Mais comme il le dit lui-même : comment devenir écrivain, comment écrire, "si je n'ai pas le désir des autres"?
- Heureusement, la mère finit par le mettre dehors.
Une partie de l'argent de la boutique vendue dans sa poche, Wilhelm prend son train depuis la gare de Hambourg.
Wim Wenders - Page 9 Aaawendersauptbildhc5
Shot at 2007-07-09
Alors les paysages vont défilant sous la caméra de Win Wenders.
Seulement, voilà : dans son wagon le jeune homme se coltine la première sortie ciné de Nastassja Kinski, adolescente accompagnatrice du vieux troubadour magicien comporteur et mendiant qui lui a appris à jongler pour trois sous et qui n'est autre qu'un ancien nazi, autrefois champion sportif qui ne serrait pas la main des coureurs olympiques noirs, et qui ne sait pas trop s'il le ferait aujourd'hui.
Dès qu'un moment difficile s'annonce, il sort son harmonica pour s'en balayer les lèvres.
Le brave Landau, bonne pâte, les rejoint. Il récite des poèmes obèses et moches. De quatre paumés dans l'univers clos du mouvement on passe à cinq avec Thérèse, actrice.
Un paysage de désolation.
Si des confidences s'échangent entre les protagonistes, leur univers est asséché depuis trop longtemps pour espérer les voir émerger dans un quelque sursaut.
Wim Wenders - Page 9 Falschebewegung2ls4
(Le premier rôle de Nastassja Kinski)
- "Les Années d'apprentissage de Wilhem Meister", c'est aussi un roman de Goethe : un héros chemine et doit faire son apprentissage de la vie tout en déjouant les différents obstacles qui se dressent devant lui.
: Wilhelm est un jeune marchand qui se croit une vocation d’acteur dramatique… Il se fait engager dans une troupe errante et découvre le monde, l’amour, les sociétés… Pour lui, la littérature et le théâtre peuvent changer la société car ils permettent d’approcher la réalité et l’idéal qui sont deux pôles indissociables !

Wim Wenders - Page 9 645810

Contrairement à animal, qui en parle un peu plus loin sur ce fil, ce n'est pas, loin s'en faut, mon Wenders préféré.

Faux mouvement où comment Handke, inspiré par Goethe, + Wenders = un no man's land allemand, un film coincé dans les grises années 70. Une génération attirée par le vide et l'apathie (Rüdiger Vogler, Hanna Schygulla), qui succède à celle des années svastika (Hans Christian Blech) et précède une nouvelle, encore muette (Nastassja Kinski, 13 ans, premier rôle au cinéma). Faux mouvement, c'est l'errance si chère à Wenders, dans un film littéraire, philosophique, plus inerte que vivant. Un trou noir qui a quelques moments d'énergie et de longs tunnels narratifs, à faire passer Antonioni pour un joyeux luron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeLun 28 Mai 2012 - 17:08

ah.. rien qu'en voyant Hanna Schygulla sur cette affiche me donne envie de le voir.. je l'adore dans tous ses films qu'elle a fait avec Fassbinder.. je vais aller à la découverte de celui-ci

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeMar 29 Mai 2012 - 23:05

ça parle beaucoup c'est sûr... mais le reste va tellement bien avec et il y a tellement de passages sublimes... je vais quand même attendre avant de le revoir mais aime

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitimeDim 7 Oct 2012 - 16:39

Wim Wenders - Page 9 Estado10

L'état des choses (1982)

Au Portugal, le tournage d'un petit film de SF s'interrompt faute de pellicule et de moyens. En plus d'un jeu décontracté de référence et d'effets cinématographiques divers (dont la SF et le film noir) c'est l'occasion pour Wenders de sortir explicitement des nécessités et du temps de l'histoire et d'utiliser l'univers du cinéma pour quelques propos sur son univers (noir et blanc, histoire du film). Mais ce n'est pas vraiment ce qu'on peut appeler un film bavard puisque c'est un entre deux préoccupé, un temps mort, pour l'équipe, les gens qui habitent le film. Images superbes et tranquilles (mais qualité pas à la hauteur du dvd), anxiété mais douceur. Léger décalage par la musique qui vient renforcer les ressemblances et les échos qui sont travaillés dans tout le film.

Il ne se passe rien d'essentiel ou alors ça n'a plus vraiment d'importance quand ça arrive, et le film superbe existe (et avec de très esthétiques et détendus moments de gens à l'intérieur).

bande-annonce

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Wim Wenders - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Wim Wenders   Wim Wenders - Page 9 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Wim Wenders
Revenir en haut 
Page 9 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: