Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Science(s) ... science et bouquins...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Naast
Espoir postal
avatar

Messages : 17
Inscription le : 08/05/2014
Age : 22
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Science(s) ... science et bouquins...   Dim 22 Juin 2014 - 18:21

Merci ! Je prends note pour les animaux dénaturés ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
avatar

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Science(s) ... science et bouquins...   Dim 22 Juin 2014 - 18:42

Naast a écrit:
Merci ! Je prends note pour les animaux dénaturés ! Very Happy



Oui, il est super bien. De vraies questions derrière, et de la fiction qui n'en est plus vraiment depuis que l'éthologie à fait de grand bon, et qu'on se rend compte qu'on n'est pas si exceptionnels que cela.

Les corps vils, ça a l'air cool.

Pour le reste, il y a les livres universitaires, hors de prix et pas très glam' à lire au lit.
Ou tout ce qui vulgarisation scientifique (bien faite).

Pour la neurobiologie, et sur les thèmes d’actualité, tu peux lire les bouquins de catherine Vidal. Elle en a fait des pas chers aux éditions de la pommeraies, accessibles pour tous, tout en étant d'un bon niveau scientifique.

Ne pas hésiter à aller vers les éditions "pour la science" qui sont souvent en médiathèque. Pédagogiques, illustrés:
http://www.editions-belin.com/ewb_pages/r/rubrique-fille-hors-scolaire.php?ruid=10939


Tu peux aussi jeter une oreilles aux émissions scientifiques nombreuses à présents sur les chaines publiques  (bix en ferait la pub mieux que moi)
- continent sciences : http://www.franceculture.fr/emission-continent-sciences-0 (ma préférée, tu en as en biocell, mais pas que)
- la tête au carré : http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre
- sur les épaules de Darwin : http://www.franceinter.fr/emission-sur-les-epaules-de-darwin

Leur actualité est souvent basé sur la sortie de romans, ou alors juste sur l'actualité scientifique.

Après, il y a les conf de "l'université de tout les savoirs" qui déchirent... mais je m'éloigne de plus en plus des livres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naast
Espoir postal
avatar

Messages : 17
Inscription le : 08/05/2014
Age : 22
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Science(s) ... science et bouquins...   Dim 22 Juin 2014 - 19:33

Même si c'est pas en livre le sujet m'intéresse toujours ! Merci beaucoup Maryvonne, je verrai ce que je trouve de pas trop cher à la fnac ! (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Science(s) ... science et bouquins...   Dim 22 Juin 2014 - 20:22

une petite fusion avec un sujet qui trainait. personne n'est perdu ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
avatar

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Science(s) ... science et bouquins...   Mer 25 Juin 2014 - 10:27

Non : et je remets le lien vers Vidal : http://www.franceculture.fr/emission-continent-sciences-le-cerveau-a-t-il-un-sexe-2012-11-12
http://www.franceculture.fr/emission-continent-sciences-sur-quelques-etats-et-fonctions-de-notre-cerveau-2013-09-30


Pour la psycho : http://www.franceculture.fr/emission-continent-sciences-la-memoire-dans-toutes-ses-dimensions-2013-09-09

et aussi :
http://www.franceculture.fr/emission-continent-sciences-pensees-et-comportements-automatiques-2013-12-02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 43
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Science(s) ... science et bouquins...   Lun 13 Oct 2014 - 10:13

Les Pierres du Silence, de Georges B. Schaller (1983)



Georges B. Schaller est un éminent biologiste américain. Féru de mammalogie, il ne dénigre pas pour autant d’autres disciplines comme l’ornithologie ou la botanique. Il a beaucoup travaillé en Afrique et en Asie : « les Pierres du Silence » présente ses voyages au cœur de l’Himalaya et de ses massifs adjacents (Pamir, Hindou Kouch, Chitral), ainsi que de régions annexes du Pakistan et de l’Inde : Karchat, Kanha, Nilgri, High Range… Entrepris entre 1969 et 1975. Le but de ses prospections est double : décrire et étudier des espèces animales peu ou pas connues et tirer de ces observations des conclusions visant à la création de réserves ou parcs nationaux (localisations, surfaces, réglementations…)

Schaller se passionne pour les ovins et les caprins. C’est pourtant par un autre exemple qu’il débute son recueil : celui de la rarissime Panthère des neiges, également connue sous le nom d’once. Un animal d’une beauté inouïe et dont la rencontre (toujours fortuite) se mérite : crapahuter des semaines en hautes montagnes entre 3500 et 5500 mètres d’altitude, dans la neige et le froid glacial à respirer un air profondément raréfié. Dans les bons coins, Schaller estime les densités à 4 ou 6 animaux pour une surface de 500 km². Autant dire que croiser un de ces animaux relève du fieffé coup de bol.

Le lecteur est ainsi embarqué dans un périple hors du commun : des cols à 5600 ou 5700 mètres, des bivouacs par -30°c, des marches en hautes altitude en enfonçant dans la poudreuse jusqu’aux genoux. On croise des animaux mythiques comme les bouquetins, markhors, bharals, urials, tahr et autres mouflons. Des animaux bien plus souvent tirés à la carabine qu’observés aux jumelles. Schaller est adepte de la seconde manière et observe les animaux durant des semaines afin de comprendre leur comportement, la dynamique de leur population. Pour les compter, les recenser et préciser leur répartition. Pour déterminer les zones les plus propices à la création de réserves naturelles. Ces zones, nous dit-il, ne sont pas forcément celles qui sont les plus abîmées, les plus fragiles ou au contraire celles dans lesquelles faune, flore et paysages sont les mieux conservés. Car, outre le critère important de l’accessibilité, un autre facteur incontournable doit être considéré : l’humain. Schaller est un naturaliste, un écologiste, mais il est aussi humaniste. Il sait que la nature n’est pas la propriété de notre espèce, mais que nous en sommes toutefois une composante indissociable. Négliger les autochtones lors de la création d’une zone protégée est réduire à néant les chances de succès. Car bien souvent, l’autochtone possède un troupeau qu’il doit faire pâturer, troupeau qui a donc un impact important sur cet écosystème extrême dans lequel la végétation est réduite comme peau de chagrin. Parfois, l’autochtone n’a pas d’autre ressource alimentaire que l’animal qu’il ira chasser dans la montagne… Il lui faut donc réfléchir à comment intégrer l’humain à la réserve, à des mesures de compensation pour les animaux non chassés, pour les pâturages laissés intacts, pour les troupeaux abandonnés au profit d’autres activités. Dans ces sociétés aux structures presque féodales, il lui faut aussi convaincre les riches radjas et autres seigneurs de cesser les chasses scandaleuses qui sont entreprises sur un coup de tête, pour le simple plaisir du carton. Il lui faut aussi convaincre les autorités de lutter contre les chasses commerciales qui amènent chaque année de riches occidentaux désireux de s’offrir des trophées. Il lui faut également tenir compte des expéditions d’alpinisme venues en nombre taquiner les hauts sommets himalayens : car un groupe de dix occidentaux allant défier une montagne comme le K2, nécessite jusqu’à 500 ou 600 porteurs pour trimballer le matériel et les incroyables quantités de nourriture nécessaire à tout ce petit monde (car les porteurs doivent manger eux aussi). Peut-on imaginer l’impact d’une telle armée bivouaquant une semaine dans un site fragile en attendant que les conditions météorologiques soient favorables à la poursuite du périple ? En termes de piétinement de la rare végétation, de sanitaires… Toute une logistique ne regardant qu’en avant, vers le sommet de 8000 qui nargue les grimpeurs de sa superbe minérale, ne jette pas un coup d’œil en arrière, sur les monceaux de déchets abandonnés sur place.

Schaller côtoie donc beaucoup les locaux, s’intéresse à leur existence, les interroge par le truchement d’un ou plusieurs interprètes, vit à leur côté, partage leur quotidien dans lequel la chaleur prime sur la propreté (la couche de crasse tient chaud). Il est souvent bien reçu, on le loge, on l’invite à manger, on est honoré de sa visite (certain, vivant très isolés, n’ont plus vu d’étranger depuis plusieurs années, voire plusieurs décennies). D’autres tribus, plus âpres au gain, cherchent à le rouler, à le voler.

Un livre d’aventure, un livre d’écologie. Un livre dépaysant, passionnant, de voyages entrepris pour la connaissance et la sauvegarde de la faune de l’Himalaya, pour que cet environnement minéral ne se dépeuple pas de la vie qu’il renferme, pour tenter d’enrayer sa rapide extinction, pour que ces pierres ne deviennent pas des pierres du silence.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Science(s) ... science et bouquins...   Jeu 16 Oct 2014 - 14:04

Merci pour cette découverte Harelde. J'ai l'impression de plus en plus souvent confirmée que notre époque sera peut-être redécouverte plus tard comme une période de reviviscence des contes à la mode écologique. L'écologie comme morale et éthique... ça ne fait pas un peu penser à Into the wild ? avec un objectif zoologique supplémentaire dans le livre dont tu parles, Harelde.

Il y a tellement d'autres exemples... et des symptômes aussi : le développement de revues (Bushcraft), de livres de survie... comme une volonté de plus en plus affirmée de permettre à son individu de se confronter aux grands espaces, dans des conditions extrêmes !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Science(s) ... science et bouquins...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Science(s) ... science et bouquins...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Stage maison d'édition: Editions les Passionnés de bouquins
» sur quel site vendre ses vieux livres de cours
» A vos bouquins messieurs ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Sciences-
Sauter vers: