Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Annie Ernaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature


Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Annie Ernaux   Ven 15 Juin 2007 - 13:09

Deuxième fil que je vous propose (toujours motivé par coline et queenie^^) : Annie Ernaux.
Je viens de découvrir sa physionomie grâce à notre ami Google, donc voici une petite photo :


Elle est née dans les Yvelines en 1940 et est agrégée de lettres modernes.
Elle publie son premier roman, les armoires vides, en 1974.
Pour ma part, j'ai lu la honte, "Je ne suis pas sortie de ma nuit", (à propos de la mort de sa mère) et là, La femme gelée, livre qui me touche énormément...
Ses récits sont tous autobiographiques ou du moins relatent des souvenirs, des moments précis de son enfance ou plus généralement de sa vie. Elle parle énormément de sa mère, certains passages sont très beaux : [...] Par elle je savais que le monde était fait pour qu'on s'y jette et qu'on en jouisse, que rien ne pouvait nous en empêcher"[...].
Son écriture également me plaît beaucoup, un style sans concession ni fioritures, qui en vient directement au fait mais est assez émouvant.

Si vous en avez lu d'autres, si vous voulez réagir...n'hésitez pas Wink


Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

Les Armoires vides, Gallimard, 1974
Ce qu’ils disent ou rien, Gallimard, 1977
La Femme gelée, Gallimard, 1981
La Place, Gallimard, 1983 pages 1 , 2 , 10 , 11 , 12
Une femme, Gallimard, 1988 page 10
Passion simple, Gallimard, 1991 pages 4 , 9
Journal du dehors, Gallimard, 1993
Je ne suis pas sortie de ma nuit, Gallimard, 1997 pages 6 , 7
La Honte, Gallimard, 1997 page 10
L'Événement, Gallimard, 2000 pages 1 , 9 , 11
La Vie extérieure, Gallimard, 2000
Se perdre, Gallimard, 2001 page 9
L'Occupation, Gallimard, 2002 pages 7 , 8 , 10
L'Usage de la photo, avec Marc Marie, textes d'après photographies, Gallimard, 2005
Les Années, Gallimard, 2008 pages 2 , 3 , 4 , 5 , 6 , 7 , 8 , 11
L'Autre fille, Nil, coll. « Les Affranchis », 2011 pages 10 , 11
L'Atelier noir, éditions des Busclats, 2011

Citation :
mise à jour à la page 12 le 19/04/2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Ven 15 Juin 2007 - 15:26

La Place

C’est un peu loin dans mon souvenir pour les détails mais je repense à cette lecture avec l’émotion qu’elle avait fait naître en moi.
Si je me souviens bien, Annie Ernaux fait dans ce livre le récit de la vie de son père. Un homme modeste, mi-commerçant, mi-ouvrier, souffrant de sa condition, de son peu d’instruction. Fier des études faites par sa fille (dans le récit elle passe le CAPES). Tous deux malheureux de la distance qui s’est par là même installée entre eux.

Je me souviens d’un court récit sincère et pudique. Je me souviens d’avoir eu mal pour ce père. Je me souviens aussi d’un sentiment de culpabilité de sa fille qui avait comme l’impression de le trahir alors qu’elle avait accompli l’ambition sociale de ses parents.

Ce livre a obtenu le Prix Renaudot 84.

« Ces façons de vivre étaient à nous, un bonheur même, mais aussi les barrières humiliantes de notre condition…à la fois bonheur et aliénation. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 16 Juin 2007 - 9:56

la femme gelée, que j'ai lu il y a quelques années, m'avait beaucoup marqué pour le constat sans concession qu'il faisait de la Femme. Ce qu'est être une femme aujourd'hui.
Je l'avais trouvé très juste, un peu dur parfois - un livre qui donnerait envie de devenir féministe ? :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 16 Juin 2007 - 10:43

Merci Fantasy pour ce fil : je me souviens d'avoir lu La Place avec émotion moi aussi, ainsi qu'une partie de La Honte et, je ne sais pourquoi, je n'ai jamais eu l'occasion de revenir vers cet auteur.
Là, ce qui me dirait (car javais aimé son écriture), c'est un titre dans lequel elle se serait éloignée de l'évocation des parents et souvenirs d'enfance.
Car je me souviens que c'était quand même assez pathétique. L'épicerie, le père, la description sans concession des choses intimes de famille...
(Je me demande si des jeunes aujourd'hui peuvent encore ressentir ça, le décalage d'avec leur origine culturelle familiale, milieu d'origine...).

Citation :
"J'ai toujours eu envie d'écrire des livres dont il me soit ensuite impossible de parler, qui rendent le regard d'autrui insoutenable. Mais quelle honte pourrait m'apporter l'écriture d'un livre qui soit à la hauteur de ce que j'ai éprouvé à ma douzième année."
A. Ernaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature


Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 16 Juin 2007 - 15:54

Mh je crois qu'elle a, par la suite, écrit pas mal de livres concernant ses liaisons et ses amants, mais j'avoue que cela m'intéresse moins que ses souvenirs d'enfance Laughing . Je me méfie de ce genre de déballage et je n'aimerais pas être déçue...
Sinon, elle a écrit aussi un livre, l'usage de la photo, avec une autre personne dont j'ai oublié le nom. Peut-être que cela t'intéressera, Babelle, en tout cas j'essayerai de me le procurer Wink
Et je pense, à propos du décalage dont tu parles, qu'il s'observe peut-être moins nettement aujourd'hui...
Mais c'est intéressant car malgré tout on peut se retrouver dans certaines scènes décrites, dans le rapport d'Annie Ernaux envers sa mère, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 16 Juin 2007 - 18:27

Si elle nous entraîne toujours dans son univers intérieur, je serais déçue aussi. L'autofiction ça peut être lassant. Tout dépend du profil de l'auteur.
- Les écrits autour de l'enfance, la résilience, cela me fait penser au fil de Marie concernant les blessures familiales.
(je ne sais pas faire un mini lien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 16 Juin 2007 - 18:38

L'événement:
Un autre livre, une sorte de témoignage sur une époque...pas si lointaine (non, non, je vous assure...) où les jeunes femmes , pour avorter, devaient faire appel à des "faiseuses d'anges"...

Au début des années 60, il n'y avait pas de pilule... ni de loi Veil...Etudiante en lettres, Annie Ernaux a cherché à se faire avorter. C'est de cela qu'elle fait le récit dans "Un événement".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 16 Juin 2007 - 18:54

J'ai aimé la Place ainsi que plusieurs autres livres d'elle : j'aime beaucoup l'étude de la relation amoureuse , en général. ( Me souviens avoir adoré "la conversation amoureuse " de Ferney, et bien sur "Belle du seigneur"... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Ludo28
Envolée postale


Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 42
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Lun 15 Oct 2007 - 21:05

Je dois avouer qu'au début je n'aimais pas Annie Ernaux, cette façon qu'elle avait de se présenter sans pudeur aucune, de nous parler de ses amants ("une passion simple"), de ces rapports avec ces parents (La place) et puis au final j'y ai vu plus qu'autre chose un témoignage (ce que me rappelle la remarque de coline) et à partir de là j'ai vu une oeuvre et pas seulement des romans dans leur unité qui pris indiviudellement n'ont pas forcément un intérêt probant. Maintenant j'adore. Very Happy


Dernière édition par le Mar 16 Oct 2007 - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature


Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 16 Oct 2007 - 20:53

Ludo28 a écrit:
Je dois avouer qu'au début je n'aimais pas Annie Ernaux, cette façon qu'elle avait de se présenter sans pudeur aucune, de nous parler de ses amants ("une passion simple"), de ces rappots avec ces parents (La place) et puis au final j'y ai vu plus qu'atre chose un témoignage (ce que me rappelle la remarque de coline) et à partir de là j'ai vu une oeuvre et pas seulement des romans dans leur unité qui pris indiviudellement n'ont pas forcément un intérêt probant. Maintenant j'adore. Very Happy
Je suis comme toi, je n'aime pas trop ses récits où elle parle de sa vie sexuelle... Rolling Eyes , j'ai du mal à trouver ça intéressant, et surtout, subtile...Par contre, je ne peux m'empêcher d'être touchée lorsqu'elle parle de sa famille, de ses parents...et ça efface tout le reste :)

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Ed the Grocer
Espoir postal


Messages : 20
Inscription le : 14/01/2008
Age : 55
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Lun 14 Jan 2008 - 18:26

Elle décrit vraiment au scalpel les relations entre enfants et parents aux différents âges de la vie .

Je me souviens de La Place, et du livre dont j'ai oublié le titre qui traite des relations avec sa mère vieillissante en maison de retraite.

Très dérangeant, parce que violemment crû, mais qui m'a semblé très vrai.

Si vrai que j'ai pensé le faire lire à ma mère, mais que j'ai abandonné cette idée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature


Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Lun 28 Jan 2008 - 20:43

Je suis aux anges !! Le prochain roman roman d'Annie Ernaux, qui s'intitule les Années, sortira le 31 janvier prochain ! Very Happy
Le prochain n° de Muze comportera un entretien avec elle Wink

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature


Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 12 Fév 2008 - 17:45

Une interview très intéressante d'Annie Ernaux, disponible jusqu'à la fin de la semaine sur France Inter; )
http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/eclectik/

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Acta est fabula
Posteur en quête


Messages : 72
Inscription le : 04/02/2008
Localisation : SomeWhere

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 12 Fév 2008 - 17:54

Je n'ai lu aucun Annie Ernaux. honte
Lequel me conseiller?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature


Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 12 Fév 2008 - 17:57

(bon ben, j'me permets^^)

J'ai aimé tous ceux que j'ai lus, à vrai dire...mais bon, pour commencer, la place. Elle y parle de ses relations avec son père;), un père difficile à saisir et tellement éloigné d'elle, que finalement elle n'a jamais vraiment compris (il est ouvrier et lui dira à un moment que "l'école, c'est son truc mais que lui n'en a pas besoin pour vivre").

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Aujourd'hui à 0:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Annie Ernaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Annie Lemoine.
» Les aventures d'Annie et Maïté
» Bon Anniversaire Annie
» Annie Girardot et la Normandie.
» Je me présente Annie Gendron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: