Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Annie Ernaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
bertrand-môgendre
Sage de la littérature


Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 61
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 12 Avr 2008 - 14:21

Lassant, dans la mesure, où j'ai reçu cet ouvrage comme étant une succession de notes, certes triées chronologiquement, mais dont la forme littéraire, ne m'a pas sauté aux yeux.
J'ai trouvé un peu facile cette procédure, gagnant du temps à recopier des brouillons plutôt que de construire une oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 12 Avr 2008 - 15:32

bertrand-môgendre a écrit:
J'ai trouvé un peu facile cette procédure, gagnant du temps à recopier des brouillons plutôt que de construire une oeuvre.

...Facile?...Des brouillons?... surpris
On peut tout dire sauf "facile" il me semble...Il n'y a qu'à écouter Annie Ernaux et l'entendre parler de cet ouvrage qu'elle porte en elle depuis très longtemps ...Et elle n'a pas choisi la facilité!...
Qu'il ne te plaise pas, c'est une chose et c'est tout à fait ton droit, mais de là à trouver le procédé "facile" et laisser penser qu'il ne s'agit de rien d'autres que de brouillons même pas assemblés non je ne suis pas d'accord!...C'est très injuste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 12 Avr 2008 - 15:35

coline a écrit:
sentinelle a écrit:
Les chroniqueurs de l'émission Le masque et la plume étaient tous unanimes pour vanter les mérites de ce livre !

Tant mieux pour ce livre et pour son auteur...Il me fait l'effet d'être la somme et le sommet de tout ce qu'a pu écrire Annie Ernaux.
Et l'on sait que les chroniqueurs du Masque et la Plume ne font pas de cadeaux!...content

Je ne l'ai trouvé ni lassant ni triste...nostalgique, oui...Mais la nostalgie ne se compose pas uniquement de tristesse...

« sauver quelque chose du temps où l'on ne sera plus jamais » Quelle belle idée!...Quel beau projet!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature


Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 12 Avr 2008 - 17:19

bertrand-môgendre a écrit:
Lassant, dans la mesure, où j'ai reçu cet ouvrage comme étant une succession de notes, certes triées chronologiquement, mais dont la forme littéraire, ne m'a pas sauté aux yeux.
J'ai trouvé un peu facile cette procédure, gagnant du temps à recopier des brouillons plutôt que de construire une oeuvre.
Justement, je crois que cet aspect très fragmenté et déconstruit découle d'un travail très précis et approfondi, tout autant que l'est un texte "compact".
Par contre je ne comprends pas le terme de brouillons scratch
Et quant au regret du passé, à la nostalgie, etc, je ne trouve pas que le livre soit une ode pleurnicharde aux années passées, Annie Ernaux ne se complait pas dans le passé. C'est davantage le souci de laisser une trace et de faire un bilan, de saisir l'écoulement des années. C'est cette idée que je trouve très émouvante...

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 12 Avr 2008 - 18:26

Fantaisie héroïque a écrit:
Justement, je crois que cet aspect très fragmenté et déconstruit découle d'un travail très précis et approfondi, tout autant que l'est un texte "compact".
Par contre je ne comprends pas le terme de brouillons scratch
Et quant au regret du passé, à la nostalgie, etc, je ne trouve pas que le livre soit une ode pleurnicharde aux années passées, Annie Ernaux ne se complait pas dans le passé. C'est davantage le souci de laisser une trace et de faire un bilan, de saisir l'écoulement des années. C'est cette idée que je trouve très émouvante...

Je partage vraiment ton avis Fantaisie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 12 Avr 2008 - 18:48

bertrand-môgendre a écrit:
Lassant, dans la mesure, où j'ai reçu cet ouvrage comme étant une succession de notes, certes triées chronologiquement, mais dont la forme littéraire, ne m'a pas sauté aux yeux.
J'ai trouvé un peu facile cette procédure, gagnant du temps à recopier des brouillons plutôt que de construire une oeuvre.

Lu dans un journal, en réponse à ta remarque sur le style :

Chez Annie Ernaux, pas de déballages intimes. Seulement de la rigueur. De l'ascétisme. Une fusion entre sa vie et l'écriture.
Tout ça pour une archéologie unique de l'impersonnalité de la personne, de l'être humain. Pour descendre au plus profond de la personne, c'est donc l'accumulation de choses vues, d'énormes boulversements si souvents indicibles ... et aussi, là, toujours présentes, ces marques, ces objets qui ont ponctué le quotidien, qui font la vie qui va.
Justification de l'auteure : "Je ne voulais pas faire uen oeuvre d'historienne, mais de mémoires au pluriel."
Revenir en haut Aller en bas
bulle
Zen littéraire


Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 59
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mer 16 Avr 2008 - 17:52

"Je ne suis pas sortie de ma nuit" : ce sont les derniers mots écrits par la mère de l'auteure atteinte de la maladie d'Alzeimer. Annie Ernaux, presque 10 ans après la mort de sa mère nous fait partagé les notes qu'elle a prises sur les derniers instants qu'elle a vécus avec sa mère lors de ses visites à l'hôpital.

- Je vais me procurer ce titre très bientôt
car je vis présentement ce qu'à vécu madame Ernaux
une maman souffrant de sénélité (maladie d'Alzeimer)
sauf que moi au lieu d'écrire sur ma mère
j'ai plusieurs vidéos de 2005 à maintenant
et je vois au travers ses vidéos, la perte d'autonomie de ma mère.

quelqu'un parmi vous a lu '' Je ne suis pas sortie de ma nuit'' ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mer 16 Avr 2008 - 19:04

bulle a écrit:
" quelqu'un parmi vous a lu '' Je ne suis pas sortie de ma nuit'' ?

Je ne l'ai pas lu... jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mer 16 Avr 2008 - 19:08

bulle a écrit:
quelqu'un parmi vous a lu '' Je ne suis pas sortie de ma nuit'' ?
Non, je n'ai lu d'elle que "Les années" et j'aime beaucoup.
Par contre ce sujet ne me dit rien...Peut-être faut -il y être confronté soi-même pour avoir le courage de s'y plonger, mais sinon...sujet bien dur! :silent:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire


Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 59
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mer 16 Avr 2008 - 23:51

aériale a écrit:
je n'ai lu d'elle que "Les années" et j'aime beaucoup.
Par contre ce sujet ne me dit rien...Peut-être faut -il y être confronté soi-même pour avoir le courage de s'y plonger, mais sinon...sujet bien dur! :silent:

Coline et aériale bonjour merci de m'avoir répondu content

oui en effet c'est un sujet lourd,
comme j'y suis plongé présentement, je vais le lire bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen


Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 56
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 19 Avr 2008 - 21:34

Les années

C’est le deuxième livre d’Annie Ernaux que je lis. Le premier était Passion simple que je n’avais pas du tout aimé à l’époque, il y a quelques années, il m’avait énervée, irritée à tel point que je n’avais plus du tout envie de lire cet auteur. En lisant ce fil, j’ai pourtant eu envie de lire Les années et vraiment, je ne le regrette pas une seule seconde. J’ai tout simplement adoré ce livre, à tel point que j’ai même envie de relire quelques pages de Passion simple, juste pour voir Laughing , parce que j’ai changé d’opinion sur elle, heureusement !

Contrairement à Bertrand Mogendre qui parle de « brouillon recopié », je trouve ce livre très abouti et pas du tout lassant. Elle a su tirer de chaque décennie l’essentiel, les grands et les petits évenements, ceux qui se trouvent dans la mémoire de tous, jeunes et moins jeunes, parfois enfouis très profondément mais qui ne demandent qu’à refaire surface. J’ai surtout été sensible aux années 50 et 60, premièrement parce qu’elles m’ont renvoyées à mon enfance (je suis née en 60) et aussi parce que je trouve que ce sont les plus réussies, les plus riches, les plus émouvantes. J’ai eu l’impression qu’elle avait beaucoup plus de choses à transmettre sur ces années, en tout cas qu’elles lui étaient plus chères, qu’elles lui tenaient plus à cœur. Peut-être parce que c’était les années de son enfance et de son adolescence, finalement les plus importantes d’une vie ou peut-être parce qu’à partir des années 90, elle se sentait moins concernée par ce monde qui l’entourait ? Je ne sais pas mais je séparerais ce livre en trois périodes, les années de la jeunesse et de l’espoir, et celle de l’âge mur un peu désabusé avec entre ces deux périodes, les années 70 et 80 qui donnent plutôt une impression d’indifférence ou en tout cas d’intérêt assez limité de sa part.

J’ai souvent souri en le lisant parce qu’elle évoque des souvenirs qui sont aussi les miens, parfois des réflexions que je croyais miennes seulement parce que pas toujours exprimées ou que je croyais trop intimes pour qu’elles soient partagées par d’autres (mais on croit souvent cela n’est-ce pas ? laugh ), des sentiments, des impressions, des croyances, des peurs ou des joies qu’elle a su parfaitement décrire et surtout choisir parmi tant d’autres qui auraient pu tout aussi bien pu figurer dans ce roman. Je dis chapeau, car c’est un formidable travail de recherche et de mémoire qu’elle nous livre et je m’en suis délectée sans retenue.

J’ai adoré, adoré, adoré ! Je sais, je me répète mais je suis plus qu’enthousiaste à propos de ce roman. Voilà un livre qui parle à tous et à chacun en particulier, nous sommes certains de nous y retrouver, d’y retrouver quelque chose de soi, parfois des choses très intimes, ou que l’on croyait tel. Ohlàlà, comme j’aime ce livre, c’est pas possible ça !!! C’est un livre emprunté à la bibliothèque mais comme L’amour est très surestimé de Brigitte Giraud dont j’ai parlé sur le fil qui lui est consacré, je vais l’acheter et le garder précieusement près de moi. Une sorte de livre de chevet, à lire et à relire chaque fois que j’aurais envie d’entendre la parole d’une âme sœur Very Happy (je sais, j'exagère un peu, mais bon...)

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 19 Avr 2008 - 21:57

Et bien, tu en parles avec une telle ardeur que tu me donnerais presque l'envie de le lire oui (je dis presque car je voudrais faire de la résistance à tout nouvel achat - voeux pieux que je n'arrive jamais à tenir chut ).
Revenir en haut Aller en bas
Epi
Escargote Zen


Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 56
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 19 Avr 2008 - 22:03

sentinelle a écrit:
Et bien, tu en parles avec une telle ardeur que tu me donnerais presque l'envie de le lire oui (je dis presque car je voudrais faire de la résistance à tout nouvel achat - voeux pieux que je n'arrive jamais à tenir chut ).
Hé ! La bibliothèque pardi ! Au moins, si tu n'aimes pas, tu n'auras pas de regrets Very Happy

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 19 Avr 2008 - 22:15

Hélas Epi, ce n'est pas du tout évident de tomber sur une nouveauté à la biblio, et comme je n'ai pas la patience d'attendre, je craque à l'achat jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Epi
Escargote Zen


Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 56
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 19 Avr 2008 - 22:26

coline a écrit:
J'aimerais vous donner le désir de le lire...content
Merci Coline, tu as réussi en ce qui me concerne, ta présentation était plus qu'alléchante et je suis contente de t'avoir suivie sur ce coup là (je dis "sur ce coup là" parce que pour un autre auteur, ça s'est un peu moins bien passé Very Happy )

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Aujourd'hui à 0:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Annie Ernaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Annie Lemoine.
» Les aventures d'Annie et Maïté
» Bon Anniversaire Annie
» Annie Girardot et la Normandie.
» Je me présente Annie Gendron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: