Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Emile Zola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 12 ... 23  Suivant
AuteurMessage
Q.
Invité



MessageSujet: Emile Zola   Ven 15 Juin 2007 - 17:34



Sa devise : « Nulla dies sine linea » (« Pas un jour sans une ligne »)

Wiki
Citation :
Émile Zola, né à Paris le 2 avril 1840 (italien naturalisé français en 1862), mort à Paris le 29 septembre 1902, est un écrivain, journaliste et homme public français, considéré comme le chef de file du naturalisme.

Il est principalement connu pour Les Rougon-Macquart, fresque romanesque en vingt volumes dépeignant la société française sous le Second Empire et qui met en scène la trajectoire de la famille des Rougon-Macquart, à travers ses différentes générations et dont chacun des représentants d'une époque et d'une génération particulière fait l'objet d'un roman.

Engagé dans les mouvements politiques de son époque, les dernières années de sa vie sont marquées par son engagement dans l'affaire Dreyfus avec la publication en janvier 1898, dans le quotidien L'Aurore, de l'article intitulé « J’Accuse…! » qui lui a valu un procès pour diffamation et un exil à Londres.

[...]

Le monde de la peinture fascine Zola, très proche du mouvement impressionniste, avec des peintres qu'il a sans cesse défendus dans ses chroniques. Il gagne l'amitié d'Édouard Manet qui le représente plusieurs fois dans ses œuvres ; grâce à lui, Zola fait la connaissance de Stéphane Mallarmé. Il est proche aussi de Camille Pissarro, Auguste Renoir, Alfred Sisley et Johan Barthold Jongkind. Paul Cézanne, son ami d'enfance, tient évidemment une place à part. Pendant des dizaines d'années, le peintre et l'écrivain se côtoient, échangent une correspondance riche et s'entraident même financièrement. Mais avec le temps, et surtout la publication de L’Œuvre, roman dans lequel l'artiste croit se reconnaître dans le personnage du peintre raté Claude Lantier, leur amitié s'éteint. Il adresse sa dernière lettre à l'écrivain en 1886, et ils ne se reverront jamais plus.

[...]

Il rate son bac, passe par une longue période sans emploi et finit par être embauché comme commis dans sa librairie par Louis Hachette.

[...]

Il est critique (artistique, littéraire et dramatique) pour beaucoup de journaux, pendant que ses romans sont publiés en feuilletons.

[...]
Émile Zola est un homme éminemment social, multipliant les amitiés de tous ordres et tous milieux, tout en refusant les mondanités. Passionné par ses semblables, il privilégie cependant les amitiés artistiques et littéraires, et fuit les politiques. Dès 1868 et grâce à ses travaux journalistiques, il se lie avec les frères Goncourt, Edmond et Jules. Puis en 1871, il rencontre Gustave Flaubert. Celui-ci, à l'occasion de réunions dominicales, l'introduit auprès d'Alphonse Daudet et Ivan Tourgueniev. Toute sa vie, Zola gardera la nostalgie de ce « petit groupe » dans lequel de « trois à six, on entreprenait un galop à travers tous les sujets, où la littérature revenait chaque fois, le livre ou la pièce du moment, les questions générales, les théories les plus risquées[25]. »

Zola se rapproche aussi de jeunes écrivains comme Guy de Maupassant, Paul Alexis, Joris-Karl Huysmans, Léon Hennique et Henri Céard qui deviennent les fidèles des soirées de Médan, près de Poissy, où il possède une petite maison de campagne, acquise en 1878. C'est le « groupe des six » à l'origine des Soirées de Médan parues en 1880. Le groupe lui offre le célèbre « dîner Trapp » le 16 avril 1877.

En 1877, sa situation financière commence à bien s'améliorer grâce au succès de l'Assomoir.
En 1881, parvenu à l'autonomie financière grâce à la publication régulière des Rougon-Macquart, il cesse son travail de journaliste. À cette occasion, il publie des « adieux »[29] dans lesquels il dresse un bilan de quinze années de combat dans la presse. Il ne reprend la plume du journaliste, hormis quelques interventions çà et là, qu'à l'occasion de l'affaire Dreyfus en 1897, principalement au Figaro et à L'Aurore.

[...]

Le 29 septembre 1902, de retour de Médan où il avait passé l'été, Émile Zola et son épouse Alexandrine sont intoxiqués dans la nuit, par la combustion lente résiduelle d'un feu couvert, produite par la cheminée de leur chambre.
Cette mort serait accidentelle, mais étant donné le nombre d’ennemis qu’avait pu se faire Zola (notamment chez les anti-dreyfusards), la thèse de l’assassinat ou de la « malveillance ayant mal tourné » n’a jamais été totalement écartée. Après sa mort, une enquête de police est réalisée mais n’aboutit à aucune conclusion probante.

Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)
Romans
1864 Contes à Ninon,
1865 La Confession de Claude,
1866 Le Voeu d'une morte,
1867 Edouard Manet,
1867 Les Mystères de Marseille,
1867 Thérèse Raquin, Pages 3, 4
1868 Madeleine Férat,

Série des Rougon-Macquart
1871 La Fortune des Rougon, Pages 2, 3, 13, 14,  15,
1872 La Curée, Pages 2, 3, 15,
1873 Le Ventre de Paris, Pages 3, 16,
1874 La Conquête de Plassans, Page 15, 16,
1875 La Faute de l'abbé Mouret, Pages 3, 8, 9, 16,
1876 Son Excellence Eugène Rougon, Pages 3
1877 L'Assommoir, Pages 1, 3, 4, 5 6, 10, 11, 16,
1878 Une Page d'amour, Pages 3, 6
1880 Nana, Pages 8, 10
1882 Pot-Bouille,
1883 Au bonheur des dames, Pages 2
1884 La Joie de vivre,
1885 Germinal, Pages 14
1886 L'Oeuvre, Pages 5, 6, 11, 12, 13
1887 La Terre, Pages 12
1888 Le Rêve, Pages 2, 6, 10 13, 15 ,21 ,
1890 La Bête humaine, Pages 8, 15,
1891 L'Argent, Pages 10
1892 La Débâcle, Pages 10 , 21 ,
1893 Le Docteur Pascal,

Les recueils
1864 Contes à Ninon,
1866 Mes haines,
1866 Mon salon,
1874 Nouveaux contes à Ninon (dont Le paradis des chats) Pages 10
1880 L’attaque du moulin (dans Les soirées de Médan), Pages 13
1880 Le Roman expérimental,
1881 Le Naturalisme au théâtre,
1881 Nos auteurs dramatiques,
1881 Les Romanciers naturalistes,
1881 Documents littéraires,
1882 Le Capitaine Burle,
1882 Une Campagne,
1884 Naïs Micoulin (dont La mort d’Olivier Becaille), Pages 13
1897 Nouvelle campagne,
1901 La Vérité en marche,
1929 Madame Sourdis, publié à titre posthume,

Citation :
mise à jour le 24/03/2014 à la page 16


On a fait une Lecture en commun pour cet auteur


Dernière édition par églantine le Mar 10 Mar 2015 - 10:47, édité 20 fois (Raison : mise à jour)
Revenir en haut Aller en bas
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Emile Zola   Ven 15 Juin 2007 - 18:36

Mes préférés, en tout cas : Germinal (découvert en 3ème, ce fut le choc), l'assommoir, la bête humaine, la faute de l'abbé Mouret.
Il ne m'en reste qu'un tout petit à lire: son excellence Eugène Rougon.
Mais je compte me rattraper avec ses quatre Evangiles cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Emile Zola   Ven 15 Juin 2007 - 18:49

Il faudrait que tu nous ouvres un fil sur Zola, cela m'encouragerait sûrement ( et les autres membres du forum aussi ) à me replonger dans les Rougon-Macquart que j'ai délaissés depuis trop d'années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
alaska
Envolée postale
avatar

Messages : 203
Inscription le : 25/03/2007
Age : 26
Localisation : espagne

MessageSujet: Re: Emile Zola   Ven 15 Juin 2007 - 22:15

J'ai eu des cours de littérature sur Zola cette année.. avec une prof insupportable qui passait son temps à dire que c'était "chiant" et "endormant". Pas très encourageant... Du coup j'ai regardé de loin.

Donc bon je suis preneuse aussi d'un fil sur Zola qui me donnerait envie..

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cf.geocities.com/baharbara
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Emile Zola   Mer 18 Juil 2007 - 21:52

Je suis en train de me (re)plonger dans Les Ruougon-Macquart, avec préface dans laquelle il est expliqué que Zola oscille entre naturalisme et romantisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Moon
Posteur en quête
avatar

Messages : 58
Inscription le : 25/06/2007
Age : 27
Localisation : Copenhague

MessageSujet: Re: Emile Zola   Mer 18 Juil 2007 - 22:37

Moi au contraire c'est une prof de français qui m'avait donné envie de lire Zola.
On avait étudié la première page de l'Assomoir, du coup j'ai lu le livre en entier. J'ai aimé mais je n'étais pas plus emballée que ça, et puis j'ai eu l'occasion de lire Nana, véritable découverte ! Du coup j'ai bien envie d'en lire d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Emile Zola   Jeu 19 Juil 2007 - 14:08

Pour ma part, c'est grâce à l'étude de Germinal, en 3ème, que j'ai été conquise...je me souviens les avoir lus, par la suite, à intervalles très réguliers :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Mélanie
Invité



MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 23 Juil 2007 - 14:28

Bonjour à tous, je ne sais pas si je poste au bon endroit.... En fait j'ai une petite interrogation depuis hier à laquelle je n'arrive pas à répondre malgré de nombreuses recherches...
Voilà, je suis en train de lire L'assommoir de Zola, et dans ce roman, Gervaise a trois enfants : Claude, Etienne et Nana.
Or, après avoir fait quelques recherches, j'ai vu qu'il y avait également un certain Jacques Lantier, héros de La bête humaine, qui serait le fils de Gervaise et Lantier.
J'ai donc fait des recherches complémentaires, et j'ai trouvé les dates de naissance présumées des enfants : Claude en 1842, Etienne en 1846, Nana en 1852, et Jacques en.... 1844, soit entre Claude et Etienne. Donc selon la logique, il devrait apparaître dans L'assommoir, or, non.
Donc si quelqu'un peut m'éclairer sur le pourquoi du comment, et d'où il sort ce Jacques, ça serait vraiment gentil !
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 23 Juil 2007 - 14:46

Je suis désolée Mélanie mais je ne vais pas pouvoir te répondre...Trop loin dans mon souvenir tout ça...
Par contre, je t'invite à venir te présenter sur le fil "Présentation" justement...Espérant que tu auras envie de partager avec nous à propos de tes lectures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heliade
Invité



MessageSujet: Zola   Lun 23 Juil 2007 - 15:55

Bonjour Mélanie. J'ai dans mes mains deux arbres Généalogiques des Rougon-Macquart. Le premier, datant de 1878 (date à laquelle Zola a achevé d'écrire l'Assommoir), compte en effet que trois enfants à Gervaise, dont 2 garçons, Claude et Etienne. Par contre sur l'autre, de 1893, figure Jacques Lantier, né en 1844. Voilà ce que je peux apporter comme renseignement; j'imagine que Zola a rajouté ce fils à Gervaise et Lantier pour la nécessité de son oeuvre, la Bête Humaine. En tout les cas j'ai bien envie de relire l'assommoir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mélanie
Invité



MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 23 Juil 2007 - 16:17

heliades a écrit:
j'imagine que Zola a rajouté ce fils à Gervaise et Lantier pour la nécessité de son oeuvre, la Bête Humaine.
C'est fort possible que ça soit ça car sur le net j'ai trouvé comme info que Jacques était un 'personnage fictif', mais bon je me suis dit après tout, ce sont tous des personnages fictifs, donc je ne savais pas s'il fallait vraiment prendre en compte cette nuance.... Cela dit, je trouve ça un peu dommage quand même, ça produit - à mon sens - une sorte de légère incohérence...
Merci en tous cas pour cette réponse :)


(C'est mon premier Zola et j'avoue que j'aime beaucoup, je trouve que c'est à mi-chemin entre Maupassant (que j'adore surtout en roman, moins en nouvelles) et Flaubert, un peu lourd parfois sur les descriptions (il faudrait que je ré-attaque Mme Bovary, j'ai été un peu découragée donc je ne l'ai qu'entamé...). C'est mon premier, mais certainement pas mon dernier :))
Revenir en haut Aller en bas
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 23 Juil 2007 - 17:37

Toute cette discussion me donne furieusement envie de me replonger dans Zola que je n'ai hélas pas lu depuis très longtemps. Merci. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
heliades
Invité



MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 23 Juil 2007 - 19:01

La première fois pour moi c'était...L'Assommoir. Je l'ai lu, je l'ai étudié(au collège), je l'ai aimé. Depuis je les déguste dans l'ordre mais pas plus d'un ou deux par an, parce qu'il ne faut pas abuser des bonnes choses; et aujourd'hui il ne m'en reste que deux Sad pour finir les Rougon-Macquart. Ensuite j'en relirai certainement quelques uns. Mais l'ordre, d'après moi, n'est pas indispensable dans cette suite de romans. Chacun est indépendant des autres, parfois ils se superposent dans le temps. Ce qui est interressant c'est de voir les personnages toujours rattrapés par leurs vices héréditaires, quoiqu'ils fassent. C'est un travail énorme, monstrueux que l'oeuvre des Rougon-Macquart, alors on peut bien lui pardonner de ne pas avoir pensé à Jacques Lantier assez tôt. Je ne sais pas pour vous mais moi je suis transportée dans les scènes, je suis spectatrice aux premières loges, j'en ressens les odeurs! je suis rassasiée quand ils ont fini leur repas! bom Bref, vous avez compris: j'aime. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 23 Juil 2007 - 20:00

Je me souviens de "Germinal" et cette description de l'approche d'Etienne Lantier au pays des terrils et l'apparition extraordinaire de la mine! Un grand moment de littérature que cette ouverture de roman. A noter que la clôture de "Germinal" est un pendant de son ouverture avec toute la métaphore sur l'espoir d'un monde nouveau, d'un printemps de la condition humaine.
Tiens, héliades, tu me donnes envie de faire comme toi: lire la série des Rougon-Macquart petit à petit. Idem pour l'oeuvre balzacienne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Emile Zola   Mer 25 Juil 2007 - 3:01

heliades a écrit:
La première fois pour moi c'était...L'Assommoir. Je l'ai lu, je l'ai étudié(au collège), je l'ai aimé. Depuis je les déguste dans l'ordre mais pas plus d'un ou deux par an, parce qu'il ne faut pas abuser des bonnes choses; et aujourd'hui il ne m'en reste que deux Sad pour finir les Rougon-Macquart. Ensuite j'en relirai certainement quelques uns. Mais l'ordre, d'après moi, n'est pas indispensable dans cette suite de romans. Chacun est indépendant des autres, parfois ils se superposent dans le temps. Ce qui est interressant c'est de voir les personnages toujours rattrapés par leurs vices héréditaires, quoiqu'ils fassent. C'est un travail énorme, monstrueux que l'oeuvre des Rougon-Macquart, alors on peut bien lui pardonner de ne pas avoir pensé à Jacques Lantier assez tôt. Je ne sais pas pour vous mais moi je suis transportée dans les scènes, je suis spectatrice aux premières loges, j'en ressens les odeurs! je suis rassasiée quand ils ont fini leur repas! bom Bref, vous avez compris: j'aime. Laughing

Je suis donc en train de lire La fortune des Rougon dans l'édition La Pleiade et il est noté qu'effectivement, Zola a parfois commis quelques erreurs de date, d'âges... qui n'ont pas toujours été corrigées. C'est clair que c'est un sacré travail, je me sius fait mon arbre généalogique pour ne pas être paumée plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emile Zola   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emile Zola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 23Aller à la page : 1, 2, 3 ... 12 ... 23  Suivant
 Sujets similaires
-
» Avenue Emile Zola
» 7 avenue Emile Zola
» une médiathèque cours Emile Zola ?
» Photos de Naos
» Pharmacie du trapèze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: