Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Emma Donoghue

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeMar 7 Aoû 2012 - 14:57

Ca me fais plaisir de voir que je ne suis pas la seule à avoir un avis tiède sur ce roman. Pas mauvais mais loin d'être exceptionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 15:53

Avis tiède pour moi aussi...

Room (2011)


Emma Donoghue - Page 3 20100910

Jack est un petit garçon que rien ne semble a priori différencier des autres enfants de son âge. Dans Room, il s’empare de la narration pour nous décrire son monde –à cette étape, on se demande encore de quel étrange univers il s’agit... On trouvera des descriptions étonnantes des éléments les plus anodins de son existence, et ce d’autant plus que Jack s’exprime à l’aide d’un vocabulaire constitué de néologismes et de mots-valises inventifs, produits de sa vision décalée du monde. La télévision, ses jouets et ses repas constituent ses sujets de prédilection. Parmi tout ça, il ne faudrait pas oublier de citer sa Maman adorée, élément phare de son univers, non pas figure d’autorité imposante mais partenaire de jeu agréable et presque soumise aux volontés de son fils. Un seul élément vient perturber cet univers joyeux : il s’agit du Grand Méchant Nick… Jack n’a jamais vraiment été confronté au personnage mais la nuit, lorsqu’il rentre, il l’entend parler à Ma. De Nick dépendent de nombreux paramètres de son existence : température de l’habitation, remplissage du frigo, humeur de Maman… Il ne fait pas bon contrarier le Grand Méchant Nick…


Lorsque Jack fête ses cinq ans, sa mère ne peut s’empêcher d’évoquer le Dehors, jusqu’alors uniquement connu par le biais de la télévision. Loin d’être charmé par les promesses de ce qui compose cette partie de l’univers, Jack s’en effraie et ne comprend pas pourquoi sa mère lui raconte ce qu’il prend pour des mensonges. Celle-ci met alors au point une ruse pour permettre à son fils de s’échapper et de découvrir le reste du monde. Elle espère aussi, et surtout, que Jack signalera l’existence de la Room afin qu’elle puisse être libérée à son tour.


A partir de ce moment-là, la relation entre Jack et sa mère a déjà changé. Après cinq ans d’abnégation durant lesquels Ma vécut dans la simulation joyeuse, tentant de conférer une certaine normalité à leur vie de prisonniers, sa volonté personnelle semble de nouveau s’affirmer. Il lui aura suffi d’évoquer le Dehors pour avoir de nouveau envie d’y retourner. La relation égalitaire qu’elle avait créée avec son fils se transforme en relation utilitaire : Jack sera l’élément qui lui permettra à son tour de s’enfuir.


Pourtant, une fois que mère et fils se retrouvent à l’extérieur, rien ne s’arrange. On assiste à l’apprentissage de Jack et on découvre en même temps que lui, en partageant son effroi, que le Dehors n’est pas forcément plus enviable qu’une geôle dorée. Jack se montre inadapté pour ce monde qu’il n’avait pas imaginé et il en vient souvent à regretter d’être sorti de sa simple et confortable petite Room. Ceci d’autant plus que sa mère, agacée par ce comportement qu’elle assimile à de l’ingratitude, devient irritable et s’agace pour un rien.


Le livre est donc séparé en deux parties bien distinctes qui détiennent chacune leur part d’ombre et de lumière. La description tire son originalité de la particularité de la vision de Jack, ce petit garçon fait prisonnier d’une chambre au cours des cinq premières années de sa vie. Emma Donoghue a évité de tomber dans l’écueil d’un livre manichéen qui aurait fait s’opposer trop strictement la Room et le Dehors. Elle a également relevé brillamment la difficulté à se mettre à la place d’un petit garçon, faisant preuve d’un don d’immersion surprenant qui ponctue le livre de trouvailles et de néologismes réjouissants.


Si tout semble si parfait, pourquoi le livre laisse-t-il alors un sentiment de déception à la fin de la lecture ? Dès le début de la deuxième partie, on sent la lassitude s’installer. Au contact du Dehors, Jack s’imprègne rapidement de la nouvelle réalité qu’il découvre. Le mystère qui constituait la puissance de la première partie a disparu.


En découvrant que le Dehors ne ressemblait en rien à ce qu’il avait imaginé, Jack s’était souvent montré déçu. De même, il nous est difficile de ne pas regretter l’harmonie admirablement mise en place par la Maman dans l’univers confiné de leur prison. Constat difficile mais qu’on ne peut nier : la réalité du monde extérieur n’a plus d’attraits pour celui qui a connu la symbiose d’un amour absolu.



_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 15:58

Beaucoup d'inventivité en ce qui concerne les descriptions des moments de vie dans la Room (et on voit que ça tourne beaucoup autour des repas !) :

Citation :
« Je compte 100 céréales, je renverse la cascade de lait blanc-presque-comme-les-bols sans éclabousser et on dit merci au Petit Jésus. Je choisis Grande Cuiller Fondue avec son manche blanc tout plein de cloques parce qu’elle s’était appuyée sur la casserole où les pâtes étaient en train de bouillir mais pas exprès. Maman n’aime pas Grande Cuiller Fondue, mais c’est ma préférée parce qu’elle est pas pareille que les autres. »


Citation :
« Comme il est 5h39, on peut dîner : c’est des nouilles instantanées. Pendant qu’on les laisse dans l’eau bouillante, Maman trouve des mots difficiles sur la brique de lait pour me tester, comme nutritionnel qui veut dire à manger et pasteurisé qui veut dire germes tués au pistolet laser. Je veux encore du gâteau mais elle dit d’abord les cubes de betterave bien juteux. »


Citation :
« Au dîner, on mange des bâtonnets de poisson et du riz ; c’est moi qui presse le citron pas un vrai, en plastique. On avait eu un vrai citron une fois mais il s’est ratatiné trop vite. »


Même si le passage dans le vrai monde du Dehors entraîne une baisse d'intérêt dans la lecture, certains passages réussissent malgré tout à éveiller l'attention. Le regard naïf de Jack finit par être caustique sans le vouloir :

Citation :
« Dans le Dehors, le temps est très différent. Maman arrête pas de dire : « Doucement, Jack. » Et : « Attends un peu. » Ou alors : « Allez, il faut finir. » Et aussi : « Dépêche-toi, Jack. » Elle répète beaucoup Jack, comme ça je sais qu’elle me parle à moi et pas aux autres gens. »

Citation :

« J’apprends beaucoup d’autres bonnes manières. Si un truc est dégoûtant (comme le riz sauvage qui est aussi dur à croquer que du pas cuit), on dit que c’est intéressant. Quand je me mouche, je plie le mouchoir pour laisser personne voir le gluant qui est top secret. Si je veux que Maman m’écoute moi et pas les autres, je dis « Pardon », sauf que parfois je répète « Pardon » pendant si longtemps que quand elle répond, j’ai oublié ce que je voulais dire. »

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 15:59

colimasson a écrit:
. Constat difficile mais qu’on ne peut nier : la réalité du monde extérieur n’a plus d’attraits pour celui qui a connu la symbiose d’un amour absolu.



la mère devait quand même chèrement payer cet amour absolu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 16:04

nezumi a écrit:

Tout cela en fait un roman particulièrement marquant, un vrai tourne-page alliant suspense, émotion et intelligence de l'analyse psychologique.

Pour nous faire tourner les pages, Emma Donoghue n'échoue pas ! Moi qui ne recherche pas particulièrement les intrigues fortes, en temps normal, je me suis vraiment fait plaisir cette fois en renouant avec l'empressement qu'on peut ressentir en se plongeant dans une histoire à suspense...

chrisdusud a écrit:

Ensuite j'ai trouvé la seconde partie un peu longue pour ma part. Les émotions que peut vivre Jack à ce moment du livre sont un peu redondantes. On n'est un peu trop dans l'évidence plus vraiment dans la mécanique de la compréhension implicite de l'histoire comme c'était le cas dans la première partie même si on continue à percevoir l'histoire en filigrane, par bribes.
La fin est très belle.

C'est un peu mon avis aussi Wink

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 16:04

topocl a écrit:
colimasson a écrit:
. Constat difficile mais qu’on ne peut nier : la réalité du monde extérieur n’a plus d’attraits pour celui qui a connu la symbiose d’un amour absolu.



la mère devait quand même chèrement payer cet amour absolu!

Ah, ça, je n'en doute pas ! Mais on se met dans la peau de Jack, pour une fois... Wink

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Invité
Invité



Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 17:28

Merci pour ton com' Colimasson, qui n'est pas si tiède finalement. sourire

Ça m'a fait un petit choc de me rendre compte que la sortie de ce bouquin et ma lecture remontent déjà à un an, le temps passe à une de ces vitesses... et, comme tout le reste, les livres contribuent à nous le rappeler...
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 19:35

Jm'y suis mise depuis quelques jours. Ce n'est pas l'emballement enthousiaste, mais ça se lit. Je ne lis pas plus vos commentaires.

Je trouve que Donoghue me capte, mais juste à la limite de l'ennui et de la redondance; Dès que je commence à me dire "ouais, bon, ça bouge un peu là... ça fait dix fois que j'ai l'impression de lire la même chose...", un petit évènement se passe ou une nouvelle information est apportée et développée, et pouf ça repart. Pour l'instant, ça tient comme ça. Je tourne les pages. Ouf.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 22:49

nezumi a écrit:
Merci pour ton com' Colimasson, qui n'est pas si tiède finalement. sourire

Ça m'a fait un petit choc de me rendre compte que la sortie de ce bouquin et ma lecture remontent déjà à un an, le temps passe à une de ces vitesses... et, comme tout le reste, les livres contribuent à nous le rappeler...

C'est vrai, finalement pas si tiède...
Et pareil pour moi, ça fait déjà un petit moment que je l'ai lu, mais comme pour tous mes livres, j'ai eu envie de le laisser reposer un peu.

Queenie, bonne continuation dans ta lecture (bon courage ?)

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeVen 7 Sep 2012 - 19:09

Ce sera un final de petit plaisir pour ce Room. Pas de fausses notes, et je trouve que la deuxième partie est moins redondante, assez fine, et tient en haleine.

Le regard de ce mioche sur le monde est touchant, flippant, remuant, troublant et innovant. C'est mieux qu'un regard neuf et naïf sur l'univers, c'est un regard qui se méfie, qui ne s'émerveille pas si facilement, qui questionne. Et c'est intéressant comme ça met en avant la difficulté du rapport à l'autre.

En plus, c'est assez fort de rendre les personnages secondaires bien présents avec leurs défauts, leurs qualités et leurs ambiguïtés, même par le point de vue restreint du petit garçon. Mais faut dire qu'il a l'air particulièrement intelligent. Mais pas trop trop.

J'ai connu ce livre grâce à ce forum, et j'en suis vraiment contente !
Merci.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeMar 18 Sep 2012 - 23:46

Emma Donoghue - Page 3 97822312

Egarés
Citation :
Égarés est un recueil de quatorze nouvelles structuré en trois parties qui marquent les étapes de l errance : le départ, la route et l arrivée.
Avec force détails historiques, l auteur de Room nous entraîne du Massachussetts puritain au New Jersey révolutionnaire, en passant par la Louisiane belliqueuse, jusqu aux bas-fonds de Toronto. Par-delà les époques les nouvelles courent du XVIIe au XXe siècle , elle dresse le portrait de personnages fascinants et envoûtants : immigrés à la recherche d une vie meilleure, voleurs de grands chemins, chercheurs d or, esclaves en quête de liberté, gardiens de zoo, cow-girls, et mères célibataires obligées d abandonner leur progéniture.

Dans Egarés, Emma Donoghue est partie d'histoires réelles : faits divers ou récits déjà en partie contés, pour tresser une guirlande de 14 nouvelles dont le point commun est le voyage et le lieu quasi unique, l'Amérique, au fil d'époques différentes, dans tous ses Etats, des pionniers du XVIIe siècle à une vieille femme des années 60. Ceux qui ont hautement apprécié Room retrouveront difficilement la plume et le talent de l'auteure canadienne dans ces récits à l'intérêt fort inégal qui sont écrits dans une veine réaliste et souvent prosaïque. Qu'Emma Donoghue montre qu'elle est capable de se renouveler est indéniable. Que ses nouvelles se lisent sans passion, comme des documents quasi ethnographiques, l'est également. Comme si, bridée par le factuel, elle avait voulu rester au plus proche de la vérité, délaissant la fantaisie et l'originalité de son précédent roman. Ce n'est pas désagréable à lire, loin de là, mais tant le style que les histoires elles-mêmes ont un aspect ordinaire et auraient pu être rédigés par n'importe quel écrivain un tant soit peu doué. On vous préfère définitivement dans la fiction pure et au long cours, très chère madame Donoghue. Ici, c'est plutôt Emma bof aride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Invité
Invité



Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeMer 19 Sep 2012 - 12:30

Merci pour ton commentaire, Traversay. Un avis plus que mitigé donc...Dommage que ces récits semblent dépourvus de la vie et de l'émotion qui sous-tendaient Room du début à la fin. Je l'avais noté mais je le mets entre parenthèses.

Cela me donne plutôt envie de regarder du côté des six romans qui précèdent Room, qui est le dernier en date.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeMer 19 Sep 2012 - 16:02

Room est vraiment un livre particulier, je comprends qu'elle fasse autre chose, et qu'elle ne soit pas aussi forte ailleurs. Je me demande vraiment comment sont ses romans précédents.

Tu nous diras Nezumi !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeLun 17 Déc 2012 - 19:40

Egarés

Pris un peu au hasard sur le présentoir des nouveautés, en me souvenant qu'on avait dit du bien de l'auteur sur le forum. Traversay a déjà bien présenté les choses, donc des nouvelles en principe qui trouvent leur point de départ dans la réalité, articles de journaux, lettres, documents divers. Emma Donoghue tente de reconstituer au-délà des faits le ressenti et le vécu des personnages.

C'est besogneux, superficiel et convenu. On dirait le fruit d'un exercice scolaire. Et le pire est le petit commentaire à la fin dans lequel elle cite ses sources et explique le comment et pourquoi. Les personnages ne donnent en aucun cas l'envie de s'intéresser à eux, l'écriture est banale. Cela se lit, parce que les récits sont courts, et avant qu'on soit complètement saturé, c'est fini et on passe à autre chose. Mais j'ai eu au final la sensation de perdre complètement mon temps avec cette lecture. Cela ne me donne pas vraiment envie de continuer à lire d'autres livres de l'auteur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitimeMar 18 Déc 2012 - 0:40

Je n'ai lu que Room mais je ne pense pas qu'il te plaise non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Emma Donoghue - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Emma Donoghue   Emma Donoghue - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Emma Donoghue
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Carrés pois chiches aux carottes d'Ema
» Carrés pois chiches au chocolat
» A noter les prochaines Ventes Emmaüs
» Bric-à-brac Emmaüs en Berry
» L'album secret de tata Emma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature canadienne-
Sauter vers: