Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Votre posture de lecture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 68
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Sam 16 Juin 2007 - 19:11

La lecture d'un livreà laquelle on a pris plaisir est toujours un enrichissement spirituel, non ? , je veux dire une ouverture sur quelque chose ou quelqu'un que l'on n'appréhendait pas ainsi avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Sam 16 Juin 2007 - 19:36

Snark a écrit:
...l'expérience de la lecture en soi est aussi essentielle que son prolongement (ou son echo) dans notre existence Elle nous offre de nouveaux moyens, des outils pour donner de nouvelles dimensions à notre vie.
C’est vrai de toute expérience, voulue ou non…et lire est une expérience riche d’enseignements, n’en déplaise aux gens qui se croient actifs parce qu’ils courent après un ballon ou qu’ils amassent de l’argent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snark
Main aguerrie
avatar

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 32
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Dim 17 Juin 2007 - 19:30

monilet a écrit:
La lecture d'un livreà laquelle on a pris plaisir est toujours un enrichissement spirituel, non ? , je veux dire une ouverture sur quelque chose ou quelqu'un que l'on n'appréhendait pas ainsi avant.

Toujours, peut-être pas. Car moi j'oublis tout. C'est pourquoi je crois qu'il faut récupérer les moyens qu'elle nous offre, si l'on veut qu'ils ne partent pas en fumée... C’est le rôle du genre de l’essai, je crois, s’approprier un livre? S’approprier cette « ouverture sur qqch ou qqn que l’on n’appréhendait pas ainsi ». Cette ouverture, enfin, c’est tjs l’actualisation de désirs. En se la faisant sienne, donc, on élargit notre champ d’idées pour vivre… Alors, euh… Ben c’est cela.
Merci pour votre idée d'ouverture; elle m,as permit de clarifier ma posture...

sousmarin, moi je crois que RARES sont les expériences qui nous ouvre sur un dehors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 68
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Dim 17 Juin 2007 - 20:04

Je ne lis quasiment jamais d'essais ; je pense que tout est dans le roman ou le récit. Mais tu as raison , la maturation de ce qu'on en tire est encore beaucoup plus lente, non-apparente immédiatement. ( la "confusion" ma plaît plus que le traité ; je suis un désordonné....lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Lun 18 Juin 2007 - 9:49

Je ne cherche pas un livre qui va m'éclairer sur ma vie, ou le monde en général. Disons que je n'aime pas les livres qui ont l'air de m'asséner des vérités, de détenir des clefs (c'est une des raison pour lesquelles je ne lis quasiment jamais d'essais littéraires). Mais il m'arrive très souvent de lire des livres qui me marquent dans ma vie, me font changer de posture, me permettent de comprendre certaines choses.

Je cherche avant tout un tout : une ambiance, un plaisir, une profondeur, un style d'écriture, une certaine adhésion également.

C'est une question intéressante. Et finalement je trouve que mes lectures se penchent plutôt du côté de l'humain : ce qu'il est, ce qu'il peut être, ce qu'il est capable d'être. J'aime décortiquer l'humain. Entendre les voix de l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snark
Main aguerrie
avatar

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 32
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Lun 18 Juin 2007 - 20:34

Moi aussi, je ne cherche pas des « vérités ». En ce qui concerne l’écho d’un livre dans ma vie, je cherche des idées (quand je sens que le livre en contient), de nouvelles manières d’aborder un problème, ou de nouveaux problèmes. Il ne s’agit pas du tout de « vérités ». Il s’agit d’ouvertures sur un dehors... Élargir notre terre, faire pousser de nouvelles espèces de plantes.
Et comme tout lecteur est unique, je crois que l’appropriation d’une œuvre doit se faire par le lecteur lui-même. C’est au lecteur d’essayer de se l’approprier; la lecture de l’essai d’un autre est moins importante et avantageuse que la rédaction de son propre essai sur l'oeuvre qui nous offre une ouverture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 68
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Lun 18 Juin 2007 - 21:29

Queenie, je pourrais avoir écrit ton dernier post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Caro
Posteur en quête
avatar

Messages : 50
Inscription le : 08/03/2007
Age : 36
Localisation : Montréal, Québec

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Jeu 28 Juin 2007 - 2:16

Petite discussion vraiment intéressante à laquelle je me joins un peu tard peut-être.

C'est vraiment une excellente question et toutes les réponses déjà postées participent en quelque sorte à ma réflexion sur la chose...

C'est étrange, mais on dirait que ma posture de lecture se fixe au cours des premiers chapitres. C'est à ce moment que je peux définir dans quel angle je vais poursuivre ma lecture: distraction, plaisir stylistique, quête des sens possibles, étude d'un personnage... Évidemment, mes lectures ne mènent pas toutes à des dissertations, pratiquement aucune en fait, sauf les lectures sur lesquelles je m'attarde pour ma maitrise.

Même si je ne produis pas une analyse en bonne et due forme, des balises se forment dans ma tête et s'inspirent parfois des méthodes critiques: sociocritiques, sémiotiques, histoire...

Règle générale je recherche des textes qui se lisent bien tout en exigeant de moi un certain effort intellectuel. Il faut que je réfléchisse un peu. Il ne faut absolument pas que j'ai la désagréable impression que l'auteur me prend pour une nouille et que pour pallier à la situation, il me serve de la gibelotte prédigérée.

Ceci étant dit, je lis surtout pour le plaisir que j'en retire... pas de plaisir et le livre est fermé! Mon plaisir est juste un peu différent depuis le début de mes études, mais il est encore bel et bien là simplement. (Après une petite période de crise existentielle où je croyais bien avoir perdu ma passion littéraire...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Lun 10 Sep 2007 - 21:50

je ne sais plus où mimi, je crois, parlait de la lecture à contrecœur, de pourquoi ne pas simplement poser le livre et passer à autre chose... j'aurais répondu la même chose si j'avais répondu sur le moment... c'est quelque chose que j'ai retourné encore un peu... ça m'est arrivé et ça m'arrivera certainement encore de lire un livre qui me met mal à l'aise ou dont je me demande si il me déplait voir me choque si j'ai l'impression que les intentions de l'auteur sont contraires à... plus que des idées, des principes, des élans aux quels je suis attaché. L'exemple que je vais prendre c'est The Tortilla Curtain (America en vf ?) de TC Boyle, choix de lecture parental et avis positif des deux intéressés ! ... ça a du joué dans le fait que je sois allé jusqu'au bout... ce livre me mettait vraiment mal à l'aise entre la violence présente et l'impression que l'auteur pouvait s'en servir bassement pour tenir en éveil le lecteur ou je ne sais quoi. c'était pénible à lire, en plus je n'étais pas dans le meilleur état pour lire ça... je suis allé jusqu'au bout. pour tenter de comprendre pourquoi il avait plu c'est un point, mais surtout pour essayer de me comprendre, me demander si pour une raison ou une autre je ne laissais pas passer quelque chose... par fermeture. j'ai lu pour me confronter à quelque chose de différent, de contraire, une pathétique peut être tentative de remise en question. c'est une raison qui me poussera sans doute à répéter ce genre d'expérience (dans le brouillard ou non).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Dim 23 Sep 2007 - 12:55

J'adore lire dans mon bain. C'est ma posture préférée !! Evidemment, ce n'est pas très pratique :silent: Au début, j'éclaboussais, mouillais pas mal le livre. Maintenant, je m'organise mieux. Je dispose, je prévois. C'est presque un rite. Le problème, c'est que lire dans mon bain m'endort au bout d'un moment laugh

Animal, poser le livre et passer à autre chose... oui c'est vrai qu'un livre n'a rien de sacré, après tout. Mes habitudes ont changé. Quand j'étais plus jeune, je prenais la liste bibliographique des "j'ai lu" qui se trouvait à la fin des bouquins et je voulais absolument lire tous les auteurs et toutes les oeuvres qui y figuraient. C'est pas mal pour avoir des repères et ça m'encourageait à continuer mes découvertes. Un petit défi personnel, je ne sais pas. Alors, je me forçais à finir le livre et je ne le lâchais jamais même s'il m'ennuyait parce que ma curiosité était immense. Et heureusement que j'ai continué parce que passer à côté de Balzac ou Zola parce que ça gonfle un peu par moment, cela aurait été dommage quand même. C'était donc très positif ces listes, surtout dans le contexte scolaire.

Maintenant, je suis plus dans la notion de recherche du plaisir de lire. Parce que j'ai arrêté de lire longtemps et repris épisodiquement juste sur quelques thèmes qui répondaient à une recherche précise et qu'il faut que je réapprenne à me poser et me concentrer sur un livre c'est-à-dire que si un livre m'ennuie, j'aurais du mal à le finir.

Donc, je claque le livre mais ce n'est pas une solution.
Bien sûr, un livre n'est pas quelque chose de sacré et on a le droit d'aimer ou pas. Mais j'aimerais claquer le livre en connaissance de cause et ce n'est pas le cas encore. Par contre, ça revient, ma capacité de concentration augmente. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: UN LIVRE QUI MARQUE.   Mer 2 Oct 2013 - 23:00

Quand Queenie disait:
Citation :
il m'arrive très souvent de lire des livres qui me marquent dans ma vie, me font changer de posture, me permettent de comprendre certaines choses.
 C´est ce qui m´est arrivé, quand j´ai lu Nadine, j´ai cru son récit qui m´avait sérieusement secouée à l´époque. Et j´en suis toujours là.


On pourrait croire qu´il s´agisse principalement du drame de Vilnius, de la déchirure d´une mère, de la violence conjugale.
Mais il y a plus, et quand je l´ai lu, j´ai découvert ces 3 points qui m´avaient particulièrement troublée et convaincue et qui font que j´ai basculé à jamais du côté que vous savez.

(1)- LA MÈRE
Nadine se livre à une espèce de " mea-culpa" de mère indigne, quand elle avoue ne pas avoir été à  la hauteur, de n´avoir su anticiper, lorsqu'´au moment de choisir avec sa fille Marie les costumes pour le film ( Colette), elles ont ouvert toutes deux les boîtes contenant les tenues, et elle s´en veut d´avoir observé que les préférences de sa fille allaient aux modèles les plus stricts, manches longues-ni transparences ni  décolletés prononcés- mais respectant les désirs de sa fille, elle n´y attacha pas plus d´importance. Curieux, pensa-t-elle.  Marie change de goût? Non! Et elle se reprochera toujours de n´avoir rien soupçonné devant cette étrange sélection. Elle s´en voudra toujours de n´avoir su deviner  qu´il y avait déjà sans doute quelques infâmes ecchymoses à cacher.
(2)-DEUX MONDES IRRÉCONCILIABLES.
 Elle oppose radicalement le monde du cine, de la littérature à celui de la chanson, du Rock. 2 planètes diamétralement opposées. Et elle l´explique très bien*. Ces 2 familles d´où procèdent les amants n´ont décidément rien à voir...  Une idole, une star, propulsée au succès et à la célébrité trop rapide, et puis une comédienne qui est née dans ce milieu. Artifices contre naturel.
(3-LA CINÉASTE.
 Dans la chambre d´hôpital, avant que le père de Marie ne monte, Nadine refait tout l´éclairage, elle tamise la lumière, change certains meubles et objets de place. Elle sait que ce sera très dur pour Jean-Louis de voir sa fille dans le coma, la figure abimée. Alors, elle reprend le décor à zéro, essayant d´amoindrir quelque peu le choc émotionnel du père quand il entrera. Elle le sait très fragile. Elle fait l´impossible pour ne pas le voir s´écrouler.

*Ce livre faisant partie de ces eternels " prêtés et jamais rendus", je dois vous parler de mémoire, et ne peux vous citer de passages, comme j´ai l´habitude de le faire. Et cela fait déjà bien longtemps que j´ai lu ce livre. Mais je l´ai toujours en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Mer 2 Oct 2013 - 23:44

Je comprends tout à fait qu'on soit complètement du côté de N. Trintignant lorsqu'on lit son livre.
Cela dit, je me demande si ce livre n'a pas été écrit trop tôt. Vu le petit résumé que tu fais de ce que tu as retenu, ça ressemble à une sorte de vengeance et de hurlement de deuil qu'à un ouvrage réflexif sur ce qu'elle était en tant que mère, qui sa fille était, et comment s'est construit son couple avec Cantat, et qui était Cantat.

Je crois que sur ce genre d'histoire, il faut toujours beaucoup de recul et de temps pour cerner les choses. Et que même là, il restera toujours des zones d'ombres que l'on pourra éclairer sous un angle ou un autre.

Il n'empêche qu'aujourd'hui il ne reste qu'une personne décédée et des gens qui souffrent (j'inclue Cantat dedans, eh oui), et que je suis toujours très prudente avec les témoignages des uns et des autres. Quand on voit que parmi nos propres proches il se passe parfois des choses dont on ne soupçonne rien, ou que des bribes, j'ai du mal à croire comme parole d'or les écrits témoignages et cris du cœur. Surtout à vif.

Question : si Cantat sortait un livre sur les évènements, sur Marie Trintignant, le lirais-tu ? Peut-être que lui aussi finirait par changer ta posture.

Tout ça est tellement ... compliqué.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Jeu 3 Oct 2013 - 0:59

Queenie a écrit:
Tout ça est tellement ... compliqué.
Oui, très. ..
Peut être pourrais-tu jeter un coup d'oeil sur ce que dit Xavier Cantat, Swallow?
Le lien ici

Parce que quelquefois, la douleur d'une mère, ça se transforme en un film comme Nadine Trintignant l'a fait, à partir de sa propre expérience, dans son film, Ca n'arrive qu'aux autres. Et d'autres fois, en livre. Les deux formes d'expression sont légitimes, certes, mais ne sont pas toujours conformes à la réalité des faits.

Et pour Coline, Wajdi Mouawad: ici

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Jeu 3 Oct 2013 - 10:06

Xavier Cantat et Nadine Trintignant n' ont raconté leur vérité.

Mais il n'y avait que 2 personnes dans ce drame, l'une n'est plus. Si elle avait survécu Marie aurait peut-être donné la même version des faits, ou l'aurait contredite, mais qui peut le dire ?

J'ai écouté les 2 vidéos, merci pour les liens Marie.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   Jeu 3 Oct 2013 - 10:13

Pour ma part, je ne connais pas l'histoire au complet. Disons des versions... je crois tout de même qu'il faut étudier chaque perspective et passé au-delà d'un certain temps, tester notre pif et l'instinct... C'est quand même un peu ça, écrire.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre posture de lecture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre posture de lecture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre C.V Lecture!
» Quel est votre style de lecture préféré ?
» Votre lecture du moment ?
» 7 bienfaits de la lecture sur votre santé
» Demande aide lecture acte mariage 1742 Cormeilles Eure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: Pratiques culturelles-
Sauter vers: