Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Fédor Dostoïevski [Russie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21 ... 28  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 15:52

J' ai lu la traduction de Mongault qui la plus ancienne, c' est celle qui a été lue ici.
Sauf par ceux qui l' ont lu en trad allemande.
Markowicz a retraduit tout Dostoivski, en déclarant qu' on avait édulcoré la langue de
Dostoievski pour la rendre plus "aimable".

Si tu peux comparer les deux taductions en bibliothèque, tu te feras une idée personnelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 20:03

bix229 a écrit:
Markowicz a retraduit tout Dostoivski, en déclarant qu' on avait édulcoré la langue de
Dostoievski pour la rendre plus "aimable".

J'ai lu que certains étaient des inconditionnels de Markowicz qui adopterait un style d'écriture "célinien" sensé rendre justice au style complexe de Dostoïevski mais le rendre aussi parfois un peu nébuleux.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 20:41

Marko a écrit:
bix229 a écrit:
Markowicz a retraduit tout Dostoivski, en déclarant qu' on avait édulcoré la langue de
Dostoievski pour la rendre plus "aimable".

J'ai lu que certains étaient des inconditionnels de Markowicz qui adopterait un style d'écriture "célinien" sensé rendre justice au style complexe de Dostoïevski mais le rendre aussi parfois un peu nébuleux.

C'est pas Queenie qui en vantait les mérites?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille19
Main aguerrie
Camille19

Messages : 484
Inscription le : 24/06/2009
Age : 29

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 21:53

Moi j'avais déjà comparé la traduction de Markowicz avec une autre et je l'avais trouvée effectivement beaucoup plus vivante. Je lis toujours Dostoïevski dans cette traduction, je la trouve très bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeLun 17 Mai 2010 - 17:50

Alors je me lance avec Markowicz... Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 422215

(merci)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeLun 17 Mai 2010 - 23:07

The Valuk a écrit:
Alors je me lance avec Markowicz... Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 422215

(merci)

Je fais en faire autant prochainement

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeLun 17 Mai 2010 - 23:15

Marko a écrit:
bix229 a écrit:
Markowicz a retraduit tout Dostoivski, en déclarant qu' on avait édulcoré la langue de
Dostoievski pour la rendre plus "aimable".

J'ai lu que certains étaient des inconditionnels de Markowicz qui adopterait un style d'écriture "célinien" sensé rendre justice au style complexe de Dostoïevski mais le rendre aussi parfois un peu nébuleux.
Markowicz n'est pas très apprécié de nombreux traducteurs de russe, d'après ce que j'ai pu comprendre.
C'est quand même le genre à dire que tout ce qui s'est fait jusqu'ici, ce n'était pas bien, heureusement, lui est là, il arrive, tadam !
Certains traducteurs édulcoraient peut-être, mais lui pèche apparemment dans l'autre sens.
Enfin, il sait se vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeLun 17 Mai 2010 - 23:40

En fait, le débat ne peut pas aller très loin, dans la mesure où personne ici ne connait le russe
et ne peut comparer le texte original de Dostoievski et les diverses traductions françaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeLun 17 Mai 2010 - 23:59

bix229 a écrit:
En fait, le débat ne peut pas aller très loin, dans la mesure où personne ici ne connait le russe
et ne peut comparer le texte original de Dostoievski et les diverses traductions françaises.
Ben disons que je connais une prof de russe et (un petit peu, j'ai parlé avec lui plusieurs heures) un traducteur (de Bounine, Babel, Dostoïevski...), et plus spécifiquement un des spécialistes français de Dostoïevski.
Et il n'est pas du tout d'accord avec l'orientation de Markowicz. Après, bien sûr, des goûts-des couleurs, mais des connaisseurs de la littérature russe, qui ont lu Dostoïevski dans le texte, m'ont donc dit que la traduction de Markowicz est très excessive.
Ensuite, bien sûr, ce que j'en dis, c'est donc de seconde main.

Ceci dit, Markowicz traduit aussi de l'anglais : Shakespeare (Le Songe d'une nuit d'été, Hamlet, etc). Là, il est plus facile de se faire une idée de son travail.

Je suis vieux jeu, un traducteur de Russe et de l'Anglais, ça me semble faire beaucoup, surtout quand on parle de Dotoïevski, Tchekhov, et Shakespeare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeMar 18 Mai 2010 - 0:40

C' est vériatablement un cas, Markowicz... Qu' on l' aime ou pas...
Son appétit de langues et de culture est boulimique ou meme mégalo, si on veut...
Hyperactif, pourquoi pas ?
Des écrivains comme P.J. Jouve ou Yves Bonnefoy ont retraduit une ou deux pièces de
Shakespeare...
Et Markowicz, lui, a retraduit tout Dostoievski, mais aussi effectivement d' autres écrivains russes,
un poète comme Brodsky... et puis Shakespeare...
Hallucinant ! Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 162492
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeMar 18 Mai 2010 - 0:46

L'idiot épsiode 7: L'"explication indispensable" d'Hippolyte, le rêve de Mychkine

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 6a00d810

Je ne retrouve plus qui disait un peu plus haut (je vous ai tous relus avec attention) qu'il y avait dans la 3e partie de L'idot un passage de 50 pages sur la confession d'un jeune homme qui se sait condamné (il a la tuberculose) et qu'elle le trouvait interminable, conseillant de zapper certaines de ces digressions. Et pourtant à mon sens c'est justement pour ces passages là que ce roman atteint une dimension qui le place au sommet de la pyramide. Il faut prendre le temps de les lire et de les relire attentivement.

Hippolyte prend à partie tout notre petit groupe et se lance dans la lecture d'une longue confession dans laquelle il expose à la fois sa peur de la mort qui approche, ses réflexions sur le sens de la vie et surtout le sens qu'on peut lui donner par ses actions, son athéisme, son désir de se suicider mais aussi indirectement qu'on l'en empêche (Mychkine analyse d'ailleurs très bien ses motivations un peu plus loin). Et ces différentes parties de son récit sont une fois de plus encore comme autant de petites nouvelles qui éclairent à la fois le personnage et par translation la pensée de Dostoievski elle-même.

Le cauchemar où apparaît la mort sous la forme d'un monstre effrayant (sorte de scorpion "moustachu") est une anticipation de "La métamorphose" de Kafka qui a certainement lu ce roman. Cauchemar interrompu par l'intrusion de Mychkine... Queenie avait déjà évoqué ce moment très réussi et je partage sa vision:

Queenie a écrit:
Un rêve très étrange et ultra métaphorique d'Hyppolite (le garçon atteint de la phtisie et qui est censé mourir dans les jours à venir) qui rappelle le rêve présent dans Crime et Châtiment. Quelque chose de l'inconscient qui brûle le corps de l'intérieur et s'extériorise dans le flou total.

Il revient sur le tableau du Christ mort de Hans Holbein, vu également chez Rogojine, en prolongeant l'analyse de Mychkine puis évoque son désir d'abréger le temps qui lui reste à vivre:

Se peut-il vraiment que quelqu'un s'offense de ce que je ne veuille pas attendre deux semaines? Je n'en crois rien; il est bien plus vrai de supposer qu'on a eu besoin tout simplement de ma vie infime, de la vie d'un atome, pour compléter je ne sais quelle harmonie générale dans un tout, pour je ne sais quel plus ou moins, pour je ne sais quel contraste et ainsi de suite, de même que journellement il faut sacrifier la vie d'une multitude d'êtres, sans la mort desquels le reste du monde ne peut subsister (bien qu'on doive remarquer que c'est une idée qui en soi n'a rien de magnanime). Mais admettons! Je consens qu'autrement, c'est-à-dire sans qu'on se dévore sans cesse les uns les autres, il était absolument impossible d'organiser le monde; je consens même à admettre que je ne comprends rien à cette organisation; mais par contre voici ce que je sais à coup sûr: si une fois on m'a fait prendre conscience que "je suis" , que m'importe si le monde a été organisé avec des erreurs et s'il ne pouvait pas exister autrement? Qui donc après cela me jugera, et pourquoi? C'est comme vous voulez, mais tout cela est impossible et injuste.
Et pourtant jamais, malgré tout mon désir, je n'ai pu me figurer que la vie future et la providence n'existent pas. Le plus probable est que tout cela existe, mais que nous ne comprenons rien à la vie future et à ses lois. Mais s'il est si difficile et même absolument impossible de les comprendre, serai-je responsable de n'avoir pas eu la force de donner un sens à l'incompréhensible?



Plus loin, Mychkine semble de plus en plus déconnecté de la réalité, il a des visions, des rêves étranges qui se confondent avec la réalité, il est pris d'élans d'affection incongrus envers chacun... Et il décrit un de ses rêves qui ne peut pas ne pas avoir influencé Sigmund Freud dans son "interprétaion des rêves" (trente ans plus tard). Freud qui admirait Dostoïevski et lui doit beaucoup sans l'avoir jamais égalé à mon avis (et de loin!).
On retrouve tout des manifestations de l'inconscient telles que Freud les a ensuite décrites et on pense aussi à ce qu'un David Lynch a pu en faire:

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 97820715

Mais pourquoi donc, dans le même temps, votre raison a-t-elle pu admettre des absurdités et des impossibilités aussi évidentes que celles dont votre rêve, entre autres, était plein? Un de vos assassins, sous vos yeux, s'est changé en femme, et de femme en un vilain et rusé petit nain - et tout cela, vous l'avez admis aussitôt comme un fait accompli, presque sans aucune hésitation, et précisément dans le même temps où votre raison était d'autre part sous une très forte tension, déployait des prodiges de vigueur, de ruse, de perspicacité, de logique? Pourquoi aussi, une fois réveillé et parfaitement revenu à la réalité, sentez-vous presque à chaque coup, et parfois avec une extraordinaire intensité d'impression, que vous laissez avec votre rêve quelque chose de non résolu pour vous? Vous riez de l'absurdité de votre rêve, et vous sentez en même temps que dans l'entrelacs de ces absurdités est contenue une pensée, mais une pensée réelle, quelque chose qui appartient à votre vie véritable, qui existe et qui a toujours existé dans votre coeur; on dirait que par votre rêve il vous a été dit quelque chose de neuf et de prophétique, que vous attendiez; votre impression est forte, elle est joyeuse ou douloureuse, mais en quoi elle consiste et que vous a-t-il été dit, tout cela vous ne pouvez ni le comprendre, ni vous le remémorer.


Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Dix-mo11



L'intrigue de "L'idiot" apparait donc de plus en plus comme un prétexte à envisager tous les aspects de la vie intérieure et de ses questionnements, de la spiritualité au nihilisme, des actes volontaires au motivations sous-terraines inconscientes, de la bonté et du mal, de l'héroïsme et de la vanité... Et je n'ai pas évoqué les réflexions politiques sur le libéralisme anti-national, les réflexions sur le progrès et le profit, la théorie de l"étoile absinthe" à propos du réseau de voies ferrées... Quelle densité!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).


Dernière édition par Marko le Mar 18 Mai 2010 - 1:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeMar 18 Mai 2010 - 0:51

Marko a écrit:
L'intrigue de "L'idiot" apparait donc de plus en plus comme un prétexte à envisager tous les aspects de la vie intérieure et de ses questionnements, de la spiritualité au nihilisme, des actes volontaires au motivations sous-terraines inconscientes, de la bonté et du mal, de l'héroïsme et de la vanité... Et je n'ai pas évoqué les réflexions politiques sur le libéralisme anti-national, les réflexions sur le progrès et le profit, la théorie de l"étoile absinthe" à propos du réseau de voies ferrées... Quelle densité!

Mais est-ce aisément abordable?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeMar 18 Mai 2010 - 1:03

coline a écrit:
Marko a écrit:
L'intrigue de "L'idiot" apparait donc de plus en plus comme un prétexte à envisager tous les aspects de la vie intérieure et de ses questionnements, de la spiritualité au nihilisme, des actes volontaires au motivations sous-terraines inconscientes, de la bonté et du mal, de l'héroïsme et de la vanité... Et je n'ai pas évoqué les réflexions politiques sur le libéralisme anti-national, les réflexions sur le progrès et le profit, la théorie de l"étoile absinthe" à propos du réseau de voies ferrées... Quelle densité!

Mais est-ce aisément abordable?

Totalement. Il y a le fil conducteur et ses péripéties et quelques digressions qui sont passionnantes et jamais ardues (rien à voir avec un traité de philosophie). C'est ce qui en fait une oeuvre magnifique. Ce mélange de spontanéité un peu pagaillique et de richesse psychologique.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeMar 18 Mai 2010 - 1:07

Je ne sais pas pourquoi...J'ai toujours repoussé le moment de le lire...Peur que ce soit long et difficile...Je m'y mettrai peut-être un de ces jours... Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 32962
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille19
Main aguerrie
Camille19

Messages : 484
Inscription le : 24/06/2009
Age : 29

Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitimeMar 18 Mai 2010 - 2:45

eXPie a écrit:
bix229 a écrit:
En fait, le débat ne peut pas aller très loin, dans la mesure où personne ici ne connait le russe
et ne peut comparer le texte original de Dostoievski et les diverses traductions françaises.
Ben disons que je connais une prof de russe et (un petit peu, j'ai parlé avec lui plusieurs heures) un traducteur (de Bounine, Babel, Dostoïevski...), et plus spécifiquement un des spécialistes français de Dostoïevski.
Et il n'est pas du tout d'accord avec l'orientation de Markowicz. Après, bien sûr, des goûts-des couleurs, mais des connaisseurs de la littérature russe, qui ont lu Dostoïevski dans le texte, m'ont donc dit que la traduction de Markowicz est très excessive.
Ensuite, bien sûr, ce que j'en dis, c'est donc de seconde main.

Justement, j'ai un prof de littérature qui est russe, et donc totalement bilingue, et lui trouve la traduction de Markowicz bien meilleure. Mais bon c'est de la seconde main aussi. Le mieux pour nous, pauvres ignorants de la langue russe ^^, c'est encore de comparer les différentes traductions et de choisir celle qu'on préfère, même si ce n'est pas forcément la plus "fidèle".


coline a écrit:
Je ne sais pas pourquoi...J'ai toujours repoussé le moment de le lire...Peur que ce soit long et difficile...Je m'y mettrai peut-être un de ces jours... Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 32962

J'avais les mêmes a priori que toi avant de commencer à le lire, mais vraiment, j'ai été agréablement surprise de voir à quel point c'était un auteur facile à lire, donc n'hésite pas à essayer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Fédor Dostoïevski [Russie]   Fédor Dostoïevski [Russie] - Page 15 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Fédor Dostoïevski [Russie]
Revenir en haut 
Page 15 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21 ... 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» A.D.N & Généalogie
» Centre russe de Touchino - Russie, en 1935

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: