Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Alfredo Bryce-Echenique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Alfredo Bryce-Echenique   Ven 28 Oct 2011 - 17:27

Alfredo Bryce-Echenique (1939- )






Source : Wikipédia

Issu d’une famille de banquiers, il est éduqué au sein de la vieille oligarchie de Lima. Après ses études primaires et secondaires dans des établissements anglais et nord-américains de la capitale, il est diplômé en droit et obtient le titre de docteur ès lettres à l’Université nationale de San Marcos.
En 1964 il s’installe en Europe et réside en France, en Italie, en Grèce et en Allemagne. Il obtient un diplôme en littérature française classique (1965) et en littérature française contemporaine (1966) à la Sorbonne et, à l'université de Paris VIII (Vincennes), une maîtrise de littérature comparée (1975). Il enseigne à Nanterre, Vincennes et Montpellier.
En 1977, il devient docteur ès lettres de l'Universidad Nacional Mayor de San Marcos de Lima.
Depuis 1984, il demeure en Espagne et au Pérou.
À son retour au pays en 1999, il est confronté au Pérou d'Alberto Fujimori. Il repart pour l’Espagne (Barcelone) où il publie son second livre de mémoires Permiso para sentir, en 2005, une œuvre qui dénonce de façon acerbe la transformation du Pérou.
Bryce Echenique affirme être influencé par les Argentins Julio Cortázar et Manuel Puig et les Péruviens Julio Ramón Ribeyro et César Vallejo (« introdujeron y produjeron el mundo de los sentimientos y el humor, tópicos muy escasos dentro de la literatura latinoamericana de entonces »).
En effet, la prose de Bryce Echenique à cheval entre le délire, la nostalgie et le grotesque, est peuplée de personnages sympathiques qui errent dans un monde labyrinthique, décrits avec humour et ironie créative.
Bryce Echenique a en outre travaillé comme professeur aux universités de Yale, universidad de Austin, universidad de Puerto Rico, etc, comme conférencier ou intervenant au Pérou, Mexique, Venezuela, Canada, Puerto Rico, en Italie, Espagne, France, Suisse, Suède, Argentine, Bulgarie, à Cuba et aux États-Unis.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Alfredo Bryce-Echenique   Ven 28 Oct 2011 - 17:38

Guide triste de Paris


Il s'agit d'un recueil de 14 nouvelles, qui comme le titre l'indique ont pour décor, au moins pour une partie, Paris. Les personnages sont des Sud-Américains, et surtout bien sûr des Péruviens, qui découvrent la capitale française, et vivent avec une certaine difficulté et mélancolie leur acclimatation à l'Europe. A Paris physiquement, ils ont laissé un partie d'eux-même au pays d'origine, et le Paris qu'ils découvrent, est le plus souvent un Paris pauvre, où il s'agit déjà de survivre matériellement.

J'avoue avoir été très déçue par ce livre. Plusieurs textes sont des textes de commande, en particulier des articles, et le recueil se ressent de son côté disparate. Je trouve les personnages attendus, voire stéréotypés, plus que pittoresques, ou alors d'un pittoresque très caricatural. J'ai eu du mal à m'intéresser à eux, ou à être touchée par ce qui leur arrive. Et je n'ai pas succombé à l'écriture.

Ce n'était probablement pas le livre avec lequel il aurait fallu commencer l'exploration de l'auteur, là j'ai eu la sensation d'être devant un ensemble de textes composites, et de second choix, que l'auteur s'est décidé à rassembler un peu par opportunité et de façon artificielle. Peut être que les lecteurs de (mieux des amateurs) de Bryce-Echenique pourraient me conseiller une meilleure porte d'entrée dans son oeuvre ? Il me semble par exemple que Kenavo l'a déjà lu.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Alfredo Bryce-Echenique   Ven 28 Oct 2011 - 19:11

Arabella a écrit:
Peut être que les lecteurs de (mieux des amateurs) de Bryce-Echenique pourraient me conseiller une meilleure porte d'entrée dans son oeuvre ? Il me semble par exemple que Kenavo l'a déjà lu.
En effet, je l'ai lu
Je ne dirais pas que je suis amateure, mais son roman Un monde pour Julius appartient aux livres qu'on garde en bonne mémoire. Des images de Lima, bon nombre d'habitants de la bourgeoisie et l'évolution de ce garçon qui ne va connaître que de l'amour auprès des servants dans la maison de ses parents.. extra
(en plus c'est un pavé, tu vas adorer Wink )
j'ai encore lu L'Amygdalite de Tarzan, on change de pays pour venir à Paris.. pas mal, mais Julius va me rester en meilleure mémoire

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Alfredo Bryce-Echenique   Ven 28 Oct 2011 - 19:21

Merci de ta réponse Kenavo. Je note Un monde de Julius, même si ce ne sera pas pour un futur proche.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)


Dernière édition par Arabella le Ven 28 Oct 2011 - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Alfredo Bryce-Echenique   Ven 28 Oct 2011 - 21:09

J' ai lu certaines histoires de Bryce Echenique avec un mélange d' amusement et d' exaspération.
Mais d' interet quand meme. Surtout les histoire à demi autobiographiques qui conduisent son anti héros à Paris à Paris en mai 1968 et ensuite.Si certains sont interessés, je vous donnerai les litres...

Un personnage tout le temps amoureux, déçu, amoureux quand meme. C' est plein d' humour et d' auto dérison... Bref on aime ou pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Alfredo Bryce-Echenique   Ven 28 Oct 2011 - 22:35

Si tu as des choses précises, titres compris, à dire sur l'auteur, pour éventuellement donner envie de découvrir, ce fil est l'endroit idéal il me semble. Mais tu fais comme tu veux.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Alfredo Bryce-Echenique   Ven 28 Oct 2011 - 23:17

J' en aurais parlé volontiers. Mais au delà de 15 ans, ma mémoire défaille... En fait meme beaucoup moins que ça.

Je me souviens des titres et pour le reste, voir plus haut. Je crois que si les aventures politico-sentimentales du personnage commun à ces trois livres, on peut se lancer...

- La passion selon Pedro Balbuena

- La Vie exagérée de Martin Romana.

- L' Homme qui parlait d' Octavia de Cadix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alfredo Bryce-Echenique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alfredo Bryce-Echenique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fettucini Alfredo santé
» Linguine Alfredo au poulet
» Sauce alfredo
» Ma recette de sauce Alfredo
» Il faut sauver le soldat Ryan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: