Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Suzanne Berne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Suzanne Berne   Jeu 3 Nov 2011 - 11:08




Née en 1961 à Washington, Suzanne Berne vit actuellement à Boston. Elle enseigne à l’université de Harvard. Pour ce roman, le premier qu’elle ait publié, elle a reçu en Angleterre, en 1999, l’« Orange Prize », qui récompense chaque année un livre de langue anglaise écrit par une femme, quelle que soit sa nationalité.

-Un crime dans le quartier-



Citation :
En 1972 Spring Hill était un des quartiers de banlieue les plus sûrs de la côte Est, un de ces lotissements hâtifs où les maisons de brique à demi niveaux et à double garage sont plantées comme des choux sur des carrés de pelouse verte, paisible...

Marsha se souvient...lorsqu'elle avait dix ans elle vivait avec les jumeaux et ses parents dans une banlieue proprette de Washinton. Tout semblait parfait, au dehors on parlait un peu du Watergate, mais dans ce cocon douillet, Marsha vivait sa pré adolescence plutôt comme les autres, entre solitude et tentatives foireuses chez les grands qui la remballaient rudement. Pour passer le temps elle notait dans un petit carnet les faits du jour, à l'instar de son héros Sherlock Holmes.Mais un jour deux faits marquants vont changer à jamais l'ordre des choses. Son père avoue sa liaison avec sa jeune tante, et un gamin est retrouvé mort après avoir été violé dans son quartier. Aucune corrélation entre les deux et pourtant, à partir de là tout s'emballe dans l'esprit de Marsha qui voit son univers subitement chamboulé, d'autant qu'un voisin peu amène vient s'installer à côté...

Par d' infimes détails du quotidien le plus ordinaire l'auteure nous plonge dans l' atmosphère tendre et réconfortante des années 70. La vie de banlieue rythmée par les fêtes de charité, les potins de voisinage et les barbecues qui s'y greffent. On est plongé dans un monde rassurant d' apparence avec ses codes, mais aussi ses interstices dans lesquels se cache le moins glorieux. Suspicion, hypocrisie, mensonge et parfois coup de folie. Des contours bien peu tangibles quand on on a juste dix ans et qu'on doit se construire à partir d'un abandon.

Il m'est difficile d'en dire plus sans révéler l'intrigue car du suspense, bien s'il ne s'agisse pas réellement d'un polar, il y en a, et tout l'art de Suzanne Berne se retrouve dans cette façon de nous distiller certains éléments qui prennent davantage sens une fois rassemblés. Mais voilà un récit très touchant sur la perte de l'innocence, sur ce besoin de l'enfance de se créer ses propres vérités lorsqu' autour les valeurs que l'on croyait immuables se fissurent, sur la cruauté du monde et ce qu'il nous renvoie, ses effets directs et la culpabilité qui peut en rejaillir. J'ai été sous le charme et je me suis laissée porter par la fraîcheur malicieuse teintée aussi de nostalgie de cette enfant devenue femme et qui se remémore. Un roman parfois drôle et parfois grave, une réflexion sur ce qui nous façonne et sur la portée de nos actes, et surtout une analyse très fine de ce passage délicat de l'enfance à ce qui fait de nous des êtres responsables. Une bien jolie découverte, merci à Darkanny!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Suzanne Berne   Jeu 3 Nov 2011 - 11:15

mmmh.. cela sonne très bon..
et me fait penser un peu à Tom Perrotta ici
en tout cas, je note Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Suzanne Berne   Jeu 3 Nov 2011 - 11:21

Ca m'a aussi fait penser en partie à Expiation de Ian MC Ewan.
Tu peux le noter Kena (et les autres) il se lit tout seul car les pistes sont nombreuses et jamais l'auteure ne nous égare. Je trouve qu'elle a une écriture très maîtrisée et sensible.
Je vais voir ce qu'elle a écrit d'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Suzanne Berne   Jeu 3 Nov 2011 - 11:26

je l'avais pris en main chez le libraire et reposé en hésitant... je le remets sur ma liste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Suzanne Berne   Jeu 3 Nov 2011 - 17:15

Pour en rajouter une petite couche sur ce livre qui m'avait beaucoup étonnée (en bien), un extrait:

La mère (trompée et abandonnée par son mari), se confie à sa soeur:



Tu sais comment je m'imagine dans dix ans ? fit ma mère. Je me vois énorme et vivant dans une caravane avec les stores baissés. Personne ne vient me voir et je mange des chips à longueur de journée. On sait que je suis là uniquement parce que de temps en temps un paquet de chips vide voltige par la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Suzanne Berne   Jeu 3 Nov 2011 - 20:28

Un thème qui me parle en tous les cas, j'avoue que cette auteure m'est totalement inconnue. A noter bien sûr.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Suzanne Berne   Jeu 3 Nov 2011 - 20:38

Je note aussi !

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Suzanne Berne   Jeu 10 Nov 2011 - 10:20

Un crime dans le quartier

Une lecture agréable pour laquelle je ne partagerais cependant pas l’enthousiasme d’Aériale et Darkanny.
Marsha, arrivée à l'âge mûr, nous raconte l'été de ses 10 ans et nous livre les réflexions que cela lui apporte rétrospectivement.

Marsha a grandi dans une cité pavillonnaire comme on nous on a décrit dans plein de romans américains (et, je m'excuse d'être un peu lourde en y revenant encore, la comparaison souffre cruellement après Freedom…), ses bavardages par-dessus la haie, ses gâteaux échangés, ses enfants à vélo dans les allées, ses petites mesquineries… Cette année-là, trois choses sont venues bouleverser les certitudes de sécurité qui entouraient l'enfance de Marsha : au niveau du pays l'affaire du Watergate, au niveau de la famille son père qui est parti vivre une aventure amoureuse avec une de ses tantes, et au niveau du quartier… un enfant trouvé assassiné. Marsha, qui a toujours aimé observer (espionner ?) le monde des adultes, souvent laissée à elle-même par des adultes aussi désorientés qu’elle, submergée par ses émotions, va échafauder sa propre enquête, trouver sa propre solution, dont le caractère incontrôlé fera pas mal de dégâts autour d'elle.

Le récit, assez vif et direct, est plutôt bien mené sans que cela soit exaltant. Il prend toute son ampleur dans les 50 dernières pages. Constatant que le livre est paru aux États-Unis en 1997 et en France en 2007 je me demande si l'éditeur n'est pas allé le rechercher dans ses cartons à l'idée de faire un tabac suite à l'affaire d’Outreau qui lui donne une résonance particulière.

Sans suspense puisque dès les premières pages l'auteur nous explique que l'assassin n'a jamais été identifié et que dès le départ la petite fille qu’elle était avait détesté son voisin, ce livre vaut plutôt par la description d'une ambiance, d'une enfance qui n'est pas aussi innocente qu'on le dit parfois, et laisse des traces jusqu'à l'âge adulte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Charlie
Agilité postale
avatar

Messages : 970
Inscription le : 12/01/2010

MessageSujet: Re: Suzanne Berne   Jeu 10 Nov 2011 - 11:48

Un fil que je viens de découvrir, je ne connaissais pas ce bouquin mais ça m'attire quand même, malgré l'enthousiame plus tempéré de Topocl...allez hop, dans ma LAL, un de plus.... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Suzanne Berne   Mer 16 Nov 2011 - 13:38

Tu devrais tenter Charlie, peut-être y trouverais tu ton compte! En fait je n'ai pas lu le récit de la même façon que Topocl. Je ne peux comparer avec 'Freedom' pour la description de ces cités pavillonnaires mais je l'ai trouvée plutôt fine et surtout très réelle: j'y étais. Ces petits détails dont tu parles plus haut, ces conversations avec le voisin, ces choses du quotidien sont extrêmenent bien rendues et nous immergent peu à peu dans ces ambiances où tout est régi par codes. Et surtout nous permettent de situer le cadre propre à Marsha, au travers de sa lorgnette on va dire.

L'auteure prend son temps, on rentre subtilement dans le psychisme de cette pré -ado qui voit comme tu le dis toutes ses certitudes s'écrouler et va se raccrocher à ses vérités à elle, bâtir un monde et se retrouver piégé par lui, avec l'impossibilité de s'en défaire. Il y a là le même mécanisme que dans 'Expiation' et c'est surtout cela qui m'a intéressée. Dès lors le suspense n'est pas bien sûr le moteur du récit et ne cherche pas à être 'exaltant'. Au contraire, au regard du lecteur tout charge grossièrement le voisin, on se doute qu'il y a maldonne. Mais une légère incertitude demeure, jusqu'à ce barbecue qui nous renvoie violemment toute la cruauté d'un monde replié sur ses préjugés.

Désolée je ne voulais pas être aussi explicite mais le résumé de Topocl m'y incite. Pour moi toute la subtilité de l'histoire tient dans ce décroché, dans ce processus d'affabulation dans lequel peut se perdre un enfant, le rapport à Outreau étant plus une toile de fond, d'ailleurs le type est relâché de suite et on n'en saura pas plus sur lui. Il n'aura été que le catalyseur d'un mal être, l'intrigue jouant davantage sur la façon de suggérer comment on a pu en arriver là. Enfin c'est ce que j'en ai retenu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Suzanne Berne   Mer 16 Nov 2011 - 16:59

Aeriale a écrit:
Il n'aura été que le catalyseur d'un mal être, l'intrigue jouant davantage sur la façon de suggérer comment on a pu en arriver là. Enfin c'est ce que j'en ai retenu...

Totalement d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suzanne Berne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suzanne Berne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patronyme Exact de Suzanne LERME ( ex SACRE ) X GENTIL Adrien
» Bonne Fête! Suzanne.
» Suzanne GUENET (Toutes informations)
» Herbes salées de Suzanne Lapointe
» 195 - Petits pains de viande à Suzanne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: