Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 José Giovanni

Aller en bas 
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

José Giovanni Empty
MessageSujet: José Giovanni   José Giovanni Icon_minitimeDim 17 Juin 2007 - 22:53

José Giovanni _40079977_giovanni_apbody

Citation :
Pendant la Seconde Guerre mondiale, José Giovanni entre dans la Résistance Française. La Libération venue, il est accusé de racket. Emprisonné en 1945, il est condamné à mort. Son père, certain de son innocence, oeuvre corps et âme pour le réhabiliter. Après onze années de lutte, José Giovanni obtient la grâce présidentielle. A trente-trois ans, l'homme est enfin libre. Il prend la plume pour se soulager de cette mauvaise expérience, 'Le Trou' paraît en 1957. Deux années plus tard, Jacques Becker l'adapte au cinéma. Ecrivain, il devient aussi scénariste et dialoguiste pour différents grands noms du cinéma : Becker, Sautet... Dans les années soixante, Giovanni se place, à son tour, derrière la caméra : 'Le Rapace', 'Deux hommes dans la ville'... Il devient un fidèle du film noir, et tourne avec les meilleurs acteurs de l'époque : Belmondo, Delon, Gabin, Ventura... Réalisateur pour le cinéma, il l'est également pour la télévision à partir des années quatre-vingts. La décennie suivante, Giovanni délaisse la réalisation au profit de la plume. Auteur de nombreux ouvrages, il tire de son récit autobiographique, 'Il avait dans le coeur des jardins introuvables', le film 'Mon père', dirigé par Bertrand Tavernier. Il décède d'une hémorragie cérébrale, laissant derrière lui une oeuvre très riche.

source : Evene

voir aussi wikipedia

Fil en demi-point d'interrogation... en effet José Giovanni je l'ai vu, apprécié et un peu cherché mais je ne l'ai pas encore lu (pas trouvé en rayons (encore une fois) il y a quelques semaines....). C'est cependant prévu pour les raisons qui vont suivre Wink

José Giovanni en phase de boulimie filmique ça a été d'une manière un peu diffuse et un peu confuse un nom qui s'est attaché à des films qui laissaient un petit quelque chose... un petit quelque chose d'humanité au delà des apparences de films de flics et gangsters... et des personnages qui veulent revenir comme dans Deux Hommes Dans La Ville. Des histoires fortes avec une certaine personnalité : Le Deuxième Souffle (chef d'oeuvre de film) ou Le Trou (plus que bien aussi).

Et après avoir évoqué encore cette idée d' "histoire honnête" qui persiste quand je pense à ces visions...

je passe à l'élément qui a fini d'ancré cette oeuvre pourtant méconnue de moi, plus que dans mon paysage, dans mon coeur : l'autobiographique Mon père, il m´a sauvé la vie.

vu il y a une petite poignée d'années sur france television, diffusé sans tapage pour une oeuvre sans tapage mais d'une grande sincérité et d'une grande émotion. Trois mots de l'histoire :

Citation :
Le film commence à l´annonce de la condamnation à mort de Manu (Vincent Lecoeur)‚ dernier rescapé d´une bande accusée de racket‚ enlèvement et meurtre. Manu était pourtant moins coupable que les autres mais il paie pour tout le monde.

Joe (Bruno Crémer)‚ le père de Manu va se battre pour éviter que son fils ne soit exécuté et il y parviendra en laissant croire pourtant qu´il n´a rien fait du tout et en laissant tout le crédit à sa femme. C´est sa nature‚ il pense que son fils ne l´aime pas et il n´arrive pas à se mettre en avant‚ il agit dans l´ombre.

source (+photos)

film très pudique et très beau que je vous encourage à voir tout caché dans sa discrétion qu'il est. (et un beau titre pour le roman : Il avait dans le cœur des jardins introuvables)

voilà pour ce fil sur un auteur connu sans le connaitre que j'apprécie pour... ce qu'il apporte souvent derrière des histoires qui pourraient n'être que de simples histoires.

Je suis donc curieux de savoir si vous l'avez lu et de ce que vous en trouvez par ses livres ou par ses films.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

José Giovanni Empty
MessageSujet: Re: José Giovanni   José Giovanni Icon_minitimeDim 17 Juin 2007 - 23:03

Je suis encore moins avancée que toi: je ne connaissais même pas son nom Embarassed c'est dire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

José Giovanni Empty
MessageSujet: Re: José Giovanni   José Giovanni Icon_minitimeDim 17 Juin 2007 - 23:19

Oui, je connais l'histoire de José Giovanni, et la façon dont son père s'est battu pour le sauver.
Mais, Animal, le film de Tavernier avec le père et le fils, ce n'est pas "L'horloger de St Paul"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

José Giovanni Empty
MessageSujet: Re: José Giovanni   José Giovanni Icon_minitimeDim 17 Juin 2007 - 23:33

non, je ne crois pas connaitre l'horloger de st paul donc j'ai cherché (1974 ?) mais il s'agit bien d'un film des 2000's et il me semble bien reconnaitre les images (du bar surtout et de la fin du film) que l'on peut voir sur la page en lien.

(souvenir se vivifiant en en parlant...)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

José Giovanni Empty
MessageSujet: Re: José Giovanni   José Giovanni Icon_minitimeLun 18 Juin 2007 - 0:12

Auteur de 14 romans, il a participé à 3 films en tant qu’acteur et à 28 films en tant que réalisateur, scénariste ou dialoguiste.
Le Deuxième Souffle de Jean-Pierre Melville est une adaptation d’un de ces romans.

Bien sûr j’ai vu plusieurs de ses films, notamment ceux qui sont dans la tradition du polar de l’époque, injustement méprisés par les adeptes de la nouvelle vague, mais tout de même très portés sur le culte de la « virilité »…
Je n’ai pas lu de ses romans, il serait intéressant qu’un de ses lecteurs nous ouvre un fil dans littérature. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

José Giovanni Empty
MessageSujet: Re: José Giovanni   José Giovanni Icon_minitimeLun 18 Juin 2007 - 8:46

houlala je ne connaissais pas du tout. et n'avais même jamais entendu ce nom-là. Mais bon, en même temps si il a surtout fait dans le polar années 60-80 je sais pourquoi je suis passée à côté. Y'a toujours un truc qui me fait zapper sur ce genre de films. Et peut-être que sousm' vient de mettre le doigts dessus
Citation :
très portés sur le culte de la « virilité »

ce qui explique que des acteurs comme delon (quoique dans Plein soleil il est magnifique et pas vraiment un exemple de super virilité), belmondo, gabin, ventura... m'énervent, ou dans le meilleur des cas, me laisse complètement indifférente...
enfin si un jour je vois un de ses films ou un de ses livres, je ne passerai pas trop vite à autre chose et m'y attarderai un instant avant de le condamner aux oubliettes.

en tout cas j'aurai appris deux choses grâce à animal : l'existence de ce José Giovanni et qu'il existe des fans de Bruno Cremer !!!!!!!! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

José Giovanni Empty
MessageSujet: Re: José Giovanni   José Giovanni Icon_minitimeLun 18 Juin 2007 - 13:37

hahaha Laughing

je te conseillerai bien de jeter un oeil au Trou ou au Deuxième Souffle... et puis àprès tout pour Bruno Cremer il a quand même joué dans des sacrément bons films Cool

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

José Giovanni Empty
MessageSujet: Re: José Giovanni   José Giovanni Icon_minitimeMer 16 Avr 2008 - 16:33

une bande annonce du film Mon père, il m'a sauvé la vie : sur cette page

pas facile de donner un avis complet car vu lors de son passage tv il a quelques années. Mais quelques impressions pour celles (surtout) et ceux qui ont lu le livre et se posent des questions sur le film. Evidemment ce n'est pas un Il était une fois L'Amérique à la française, ça se concentre sur le père et les années de prison. Ce n'est pas un film démesuré en moyens et en effets d'un genre ou d'un autre. ça ressemble à un film d'avant dans son principe, un film qui ne donne pas l'impression de devoir faire comme-ci ou comme-ça. c'est un film de 2001, je n'en avais pas entendu parlé avant de le voir dans le programme tv. pourtant je regardais quand même des films vers 2001. pourquoi un exemple de film qui ressemble un peu plus qu'à un film (simple) qu'à un tv film est resté dans le silence... c'est un film qui fait plaisir, comme le livre, et qui ressemble à du cinéma français comme on peut l'imaginer en bien (et le regretter puisque, on a l'impression que ce n'est plus possible).

avec un peu de chance le genre de film qui peut se trouver dans les bacs de films qui coutent pas grand chose... on sait jamais.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




José Giovanni Empty
MessageSujet: Re: José Giovanni   José Giovanni Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
José Giovanni
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: