Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeSam 5 Nov 2011 - 13:13

-Intouchables-

Avec :François Cluzet , Omar Sy , Anne Le Ny

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] 19806610

Synopsis-Allo ciné-
Citation :
:A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue..


Un sujet forcément délicat sans tomber dans le scabreux ou la complaisance, c'est le défi que se sont donné ces deux metteurs en scènes et ils y parviennent haut la main! Pas évident, mais même les plus sceptiques pourront l'admettre. Déjà parce qu'il est tiré d'une histoire vraie, et surtout parce qu'il évite les poncifs du genre en usant d'un humour à toute épreuve. A l'image de leur personnage Driss, l'Omar de Canal + qui déboule dans la vie bien aseptisée de Cluzet alias Philippe et va tout se permettre: Draguer l'a jolie secrétaire BCBG, vanner son patient, hurler de rire en plein opéra, narguer les flics et j'en passe...

Dit comme ça peut paraître lourd, et j'imagine que le procédé semble revu: faire cohabiter le bourgeois du 7eme et le jeune de banlieue, le cultivé et l'instinctif, l'invalide et le suractif...Et pourtant ça fonctionne complètement. Grâce au culot et à la pêche des acteurs, à leur complicité évidente, à la bonne humeur irrésistible que nous communique d'emblée cet Omar Sy plus pêchu que jamais. On se dit que sans lui ça aurait pu tomber dans le vulgaire, peut-être, mais en tout cas tout passe, y compris les blagues les plus énormes ( d'habitude je zappe d'office" Omar et Fred") et on aurait presque envie de l'inviter chez nous, tellement ce garçon est époustouflant de naturel!

Bref, un vrai moment de plaisir qu'il serait dommage de bouder, sauf si on est réfractaire aux comédies et aux clichés qui peuvent parfois s'y coller. Il en reste une belle leçon de vie aussi, celle de ne jamais considérer l'autre avec cette compassion qui sous entend la pitié, parce que le vrai problème est là: le malaise face à la différence, les préjugés qui en découlent. Toledano et Nakache désamorcent tout cela d'un coup de pied tonique et sans chi chi, et on en ressort avec un sourire jovial. Ca fait du bien de temps en temps cheers

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Les-in10


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeLun 7 Nov 2011 - 22:49

De ces rares films généreux et intelligents qui sont capables de faire rire et pleurer en même temps. Avec l'opposition classique et imparable entre l'Auguste et le clown triste. Carton assuré en salle (la grande salle de l'UGC était archi-comble ce lundi soir à Lille!!). J'en suis sorti avec la migraine d'être passé par ces deux états en permanence mais ravi. Il y a certainement des facilités mais c'est une très belle réussite qui va droit au coeur sur un sujet pourtant casse gueule a priori. On sent le scénario plein d'une authenticité que l'histoire bien réelle dont il s'inspire a autorisé. J'en redemande! cheers

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Intouc10



_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeMar 8 Nov 2011 - 21:10

Aeriale a écrit:

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] 19806610

Bref, un vrai moment de plaisir qu'il serait dommage de bouder, sauf si on est réfractaire aux comédies et aux clichés qui peuvent parfois s'y coller. Il en reste une belle leçon de vie aussi, celle de ne jamais considérer l'autre avec cette compassion qui sous entend la pitié, parce que le vrai problème est là: le malaise face à la différence, les préjugés qui en découlent. Toledano et Nakache désamorcent tout cela d'un coup de pied tonique et sans chi chi, et on en ressort avec un sourire jovial. Ca fait du bien de temps en temps cheers

Intouchables est intouchable. Pas qu'il soit irréprochable, la mise en scène est sans génie, le jeu de Cluzet est parfois crispé (mais c'est le rôle et essayez un peu de jouer un type paralysé dont seul le visage bouge !), quelques sous-intrigues périphériques ne sont pas indispensables. Qu'importe, après un départ diésel, le film de Toledano et Nakache s'envole et sa générosité, son énergie, son appétit insatiable vous laminent et parviennent à faire pleurer de rire. L'humour est potache, ne respecte rien, surtout pas les conventions et déclare la guerre à la bienséance. Franchement, ça fait du bien. Le scénario est écrit au rasoir, dosage de vannes invraisemblables (pas de bras, pas de chocolat !), de situations iconoclastes (la culture "officielle" en prend un coup) et de scènes d'émotion vite coupées, parce qu'on n'est pas là pour s'attendrir. Entre cette caillera de banlieue (Omar Sy est gigantesque !) et ce grand bourgeois naît une amitié sans compromissions, où la pitié, cette chose obscène, n'a pas lieu d'être. En Ferrari ou en fauteuil roulant, au son de Vivaldi ou de Earth, Wind & Fire, c'est la vie qui pulse et nettoie les bronches quand on l'avale à pleines goulées. Quelle bouffée d'air frais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeMer 9 Nov 2011 - 0:11

traversay a écrit:
[de situations iconoclastes (la culture "officielle" en prend un coup)

Pas tant que ça finalement. Même quand Omar Sy se moque du tableau contemporain, Cluzet lui répond que l'art est la seule trace qui témoigne du passage d'un être humain sur terre. Il ne renonce pas à ce tableau et l'achète. Et de fait cela donne l'envie à Omar d'essayer lui-même quelque chose qui n'est pas si nul. Cluzet semble s'amuser en tentant de vendre ce tableau d'Omar comme une valeur montante de l'art contemporain mais je pense qu'il est en partie sincère et qu'il le trouve finalement plutôt intéressant (ce qu'on voit est d'ailleurs pas si mal comme une forme d'art brut... ). Chacun se moque en partie de l'univers culturel de l'autre a priori mais en retire à chaque fois quelque chose. Comme si les réalisateurs voulaient de façon utopique mais généreuse nous suggérer qu'au lieu de cette vision habituelle d'un clivage irrémédiable et menaçant entre les grands bourgeois et les habitants des cités il pouvait y avoir au contraire potentiellement un enrichissement mutuel. C'est un peu naïf mais c'est, sur le ton de la comédie, une idée qui fait du bien et qui doit toucher le public. C'était aussi en partie le sujet d'un film comme "Le goût des autres" sous une autre forme.

Omar rigole en regardant un opéra de Wagner ou en écoutant du Vivaldi mais c'est plus par gêne de ne pas disposer des codes. Puis il lâche un peu prise au fur et à mesure. Il y a une véritable osmose qui s'établit entre les deux, qui autorise l'écoute de l'autre et la transmission de valeurs qui soudent leur amitié. Et cette amitié étant réelle cela donne encore plus de crédit à cette histoire a priori invraisemblable. Tout ça sur le ton d'une comédie légère et pleine d'énergie! Chapeau.




_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeMer 9 Nov 2011 - 0:54

J'irai dans le même sens...peut-être pas aussi enthousiaste mais cela ne se joue pas à grand chose. Le pari de Nakache et Toledano fonctionne parce qu'il ne s'embarrasse pas des clichés qu'il convoque : il s'en empare pour mieux en jouer et renforcer des oppositions. C'est le récit d'une rencontre, sans ressentir le besoin de convoquer angélisme et généralisations.
Omar Sy et François Cluzet sont des moteurs qui avancent l'un vers l'autre, s'appropriant chacun la richesse de l'autre (je partage le point de vue de Marko sur la culture). Dans ces conditions, le film est toujours en mouvement et profite de la complicité des deux acteurs. Intouchables séduit ainsi par la clarté de ses intentions et la conviction de la réalisation. Le récit ne va pas plus loin, mais c'est sans doute déjà beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeDim 13 Nov 2011 - 17:59

Je suis allée voir Intouchables et je copie sur mes petits camarades pour dire que j'ai beaucoup ri. C'est un film très drôle et très intelligent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeMar 6 Déc 2011 - 19:54

Je ne dirai pas que ce film m'a donné un autre regard sur le handicap, car, de par ma profession, j'ai déjà un autre regard sur le handicap. Je l'ai eu très tôt d'ailleurs....Ma mère qui a travaillé toute sa vie à leur côté, me disait lorsque je l'accompagnais à son travail, et j'aimais cela, "regarde, ma fille , avant, ils étaient tous beaux, maintenant ils doivent faire avec....Sache une chose: la beauté ça ne se mange pas en salade !!!!"

Mais en revanche, ce film est lumineux, plein de vie. J'ai ri, pleuré;
J'ai aimé le mélange des genres: Chopin qui côtoie Earth wind and fire
Ce type beau et intelligent, riche, qui a aimé follement, et cet autre type de banlieue pas très clair, pas très honnête, mais bourré de tendresse pour l'autre
J'ai aimé l'humour

Un film qui fait du bien
Un film qui fait réfléchir: aujourd'hui je fais à peu près tout ce que je veux.....et demain? De quoi sera fait demain?
La vie est belle malgré ses contrariété quotidiennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeJeu 8 Déc 2011 - 15:51

Avadoro a écrit:
Le pari de Nakache et Toledano fonctionne parce qu'il ne s'embarrasse pas des clichés qu'il convoque : il s'en empare pour mieux en jouer et renforcer des oppositions.

J'ai aussi passé un bon moment en voyant ce film...
Avec ses clichés et ses bons sentiments...
Curieusement je me suis plus souvent surprise dans l'émotion que dans le rire...Film drôle mais aussi vrai mélo...Et on se laisse faire avec beaucoup d'indulgence...parce que ça fait du bien...et parce que les acteurs sont extraordinaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeSam 18 Fév 2012 - 17:24

Certes, un bon film, de bons acteurs, mais pour moi la confrontation de ces deux milieux était aussi une facilité. Le regard qu'on peut poser sur une personne handicapée "riche" ou "pauvre" n'est pas forcément le même. J'ai du mal à exprimer ce que je veux dire.

Avoir à sa disposition, à demeure un Personnel spécialisé je pense que c'est hélàs plutôt rare, le plus souvent comme je les rencontre à Aubagne dans la commune voisine, ils s'évertuent à avancer leur fauteuil manuellement.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeSam 18 Fév 2012 - 17:46

Bédoulène a écrit:
Avoir à sa disposition, à demeure un Personnel spécialisé je pense que c'est hélàs plutôt rare,

Oui, c'est très rare. Ça coûte extrêmement cher d'employer quelqu'un à temps plein. Et du point de vu de l'auxiliaire de vie, c'est quand même un sacerdoce de vivre chez son employeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeDim 19 Fév 2012 - 9:36

certainement Odrey.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeMer 11 Juil 2012 - 19:35

J'ai vu Intouchables il y a une semaine, avec des élèves de CM2, la classe de ma collègue qui avait fait le choix de leur montrer. J'ai lu vos avis, j'y colle le mien. Émotion, rires, tout y est passé, s'y succède allègrement dans une mise en scène classique. Je crois, je l'ai lu plus haut, qu'il y a le film avec Omar Sy et que cela aurait été un tout autre film sans lui.

La scène où il est à l'opéra, en train de rire "c'est un arbre un arbre qui chante.... :



m'a fait pleurer de rire, devant les enfants qui ne comprenaient pas vraiment pourquoi. Un très bon moment.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misery
Envolée postale
Misery

Messages : 114
Inscription le : 13/12/2015
Age : 24
Localisation : Au fin fond du Bazar des Rêves.

Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitimeLun 8 Fév 2016 - 9:48

J'y suis allée le dernier jour de la diffusion en salles, craignant vraiment le battage médiatique autour et sachant que j'allais en ressortir déçue, comme à chaque fois. Eh bien non ! Au contraire, rires et émotions ont été au rendez-vous, même s'il y a quelques grosses ficelles qui ne m'ont pas vraiment dérangée ici. J'ai passé un très bon moment, l'interprétation est excellente et la BO à tomber par terre. Ça ne m'aura pas vraiment fait changer de vision sur le handicap, puisque c'est quelque chose que je suis parfois amenée à côtoyer dans mes stages, et que le film en donne quand même une image assez idyllique. Cette réalité n'est clairement pas la réalité de la plupart des personnes handicapées (du moins, celles que j'ai pu rencontrer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Empty
MessageSujet: Re: Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]   Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Intouchables [Eric Tolédano , Olivier Nakache]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» blog olivier s
» "La Normandie", par Olivier Chaline.
» Intouchables
» Eric Lapointe - 4e coach de la Voix
» Le petit Olivier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Films-
Sauter vers: