Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler

Aller en bas 
AuteurMessage
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler Empty
MessageSujet: Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler   Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler Icon_minitimeMer 9 Nov 2011 - 13:46

Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler Herve-10 Hervé de Carmoy, après trente ans passés à la Chase Manhattan Bank, puis aux postes les plus élevés de la Midland Bank, à Londres, et de la Générale de Belgique à Bruxelles, a fait de la banque d’investissement comme associé gérant de Rhône Group. Il est président du conseil de surveillance d’Etam et membre actif de la Commission Trilatérale, dont il fut vice-président pour l’Europe de 2004 à 2010. Il est l’auteur de Stratégie bancaire : le refus de la dérive (PUF, 1985), La banque du XXIe siècle (Odile Jacob, 1995), L’entreprise, l’individu et l’État : conduire le changement (O. Jacob, 1999) et L’Euramérique (PUF, 2007).

Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler 200px-10 Alexandre Adler, né en 1950 à Paris, est historien et journaliste spécialiste en relation internationale.
Sa carrière journalistique commence en 1982, à Libération, où il suit les affaires soviétiques, avec un bref passage en 1983 - 1984 au quotidien, Le Matin de Paris. En 1992, il quitte Libération pour participer à la direction de Courrier international, pendant 10 ans. Il sera successivement rédacteur en chef, puis directeur éditorial. Parallèlement, il collabore deux ans au magazine Le Point, deux ans à l'Express, où il tient une chronique de politique internationale, et enfin cinq ans au Monde comme conseiller proche de Jean-Marie Colombani. En désaccord avec la ligne éditoriale du Monde, il quitte le quotidien et Courrier international, devenu filiale à 100 % du Monde, et entre au Figaro, fin 2002. Il est aujourd'hui membre du comité éditorial du Figaro.
En 1995-1996 il chronique la politique étrangère sur RTL. De 1994 à 2003, il présente l'émission Les mercredis de l'Histoire sur Arte. Enfin en 1998, il a réalisé une série de chroniques historiques de 13 minutes sur le XXe siècle, intitulée Histoire de comprendre. Depuis septembre 2002, il présente chaque matin une chronique dans Les Matins de France Culture.
Alexandre Adler est le directeur scientifique de la chaire de géopolitique de l'Université Paris-Dauphine créée en novembre 2009. La chaire comprend un volet enseignement et un volet recherche portant notamment sur les points suivants : mondialisation et gouvernance, géopolitique, énergie et matières premières et politique européenne.

Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler 97821310

Puf (septembre 2011)-190 pages

Citation :
Les États-Unis sont-ils en déclin ou plutôt en pleine mutation ? Entendent-ils reconstruire leur prééminence d’antan ? En réalité, rien n’est joué. Leur esprit d’entreprise, leur démographie, leurs puissances économique et militaire sont des atouts inégalés. Toutefois la place exorbitante de l’argent dans la société au détriment de l’intérêt général à long terme et leur goût des aventures militaires peuvent empêcher le modèle américain de rester la référence au XXIe siècle.

C’est avec un réel plaisir que d’avoir pu lire ce livre en relation étroite avec le contexte économique internationale du moment. Je remercie chaleureusement B.....de m’en avoir offert l’opportunité dans le cadre d'un partenariat, sans oublier les éditions PUF.
Il s’agit d’un ouvrage très technique, écrit dans un vocabulaire relevé, et avec des argumentaires travaillés. On ne lit pas ce genre d’ouvrage comme un roman ; il faut prendre son temps, savoir se poser, revenir en arrière, faire appel à ses connaissances acquises mais souvent profondément enfouies, réfléchir. Cet ouvrage complexe, et à ne pas mettre entre toutes les mains, est passionnant.
Obama, succède dans l’euphorie internationale à 8 années de présidence Bush , mais hérite d’un pays en guerre, avec des déficits colossaux, une image internationale ternie. A un an de la fin de son premier mandat, alors que la conjoncture internationale est mauvaise, que les équilibres d’après-guerre ont volé en éclat, où va l’Amérique ? Telle est la question à laquelle l’auteur tente d’apporter non pas une réponse, mais un état des lieux, un bilan des forces et faiblesses de ce pays, en pleine mutation.
« Obama se trouve ainsi en résonance avec la position d’un Roosevelt des années 1930, à savoir celle d’un leader qui doit amener la population américaine à comprendre que le monde a changé, et donc que désormais la réussite intérieure des Etats-Unis déterminera la position relative de l’Amérique. »
Contrairement à 1945, les USA ne sont plus seuls contre tous. Ils doivent composer avec plus fort, et plus riches qu’eux. La fin de la guerre froide a multiplié les foyers de conflits obligeant l’armée à évoluer de même que la politique de défense, et le terrorisme a montré une vulnérabilité tant sur le plan sécuritaire qu’économique.
Si la situation est si difficile, c’est aussi parce que les américains ont du mal à remettre en cause ce fameux "american way of life ". Les américains ne semblent pas encore prêts à bisser leur niveau de vie pour abaisser le niveau de leur déficit.
Depuis les années 1970, une série de mesures a conduit à un bouleversement des pratiques financières et bancaires, pour donner le désastre que la planète connait aujourd’hui.
Les USA sont aujourd’hui face à de nombreux défis qu’ils vont devoir relever :
• Le défi démographique, bien que dynamique, la population peine à se renouveler. Il y a de grosses disparités selon les communautés, et ils auront des choix à faire en matière d’immigration
• Le défi climatique et écologique
• Réformer sa politique financière, et surtout réduire ses déficits publics
• Le défi politique, et surtout sa politique extérieur, en comprenant et intégrant l’évolution du monde, et en apportant un regard neuf sur l’Europe
• Le défi technologique : depuis les années 90 ils ne sont plus en pointe de l’innovation. Ils perdent leurs élites qu’ils ont pourtant formées.

Les auteurs font le pari qu’ils relèveront le défi. Leur constat est sans complaisance, cynique parfois.
« Il est important de noter que les Américains ne se sentent pas concernés par l’existence de régimes oppresseurs, ce qui explique qu’ils ont si souvent soutenu des dictateurs un peu partout. Leur souci n’est pas de faire le bien du monde extérieur, qui est libre de s’en charger lui-même. Il est simplement de tenir l’Amérique à l’abri de toute menace »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
SCOman
Envolée postale
SCOman

Messages : 102
Inscription le : 08/06/2012
Age : 33
Localisation : Tours

Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler Empty
MessageSujet: Re: Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler   Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler Icon_minitimeJeu 23 Aoû 2012 - 11:18

Où va l’Amérique d’Obama ? D’entrée la question est posée, même si la figure du président américain n’apparaît que très rarement au fil des pages. Dans son introduction, le parfois contestable Alexandre Adler convoque les leçons de l’histoire et tente d’en tirer les scénarios les plus plausibles. Ce panorama géostratégique global, appréhendant concrètement les défis auxquels sont aujourd’hui confrontés les États-Unis, part du postulat que la poursuite du leadership américain doit partir de l’intérieur, via une nouvelle refonte de l’économie nationale – ceci est également la thèse d’Hervé de Carmoy. Non que le combat contre l’islamisme international ou la compétition envers les puissances émergentes soient quantités négligeables, mais seules une nouvelle « flexibilité tactique » et une nouvelle « vision globale du monde » permettront d’articuler efficacement l’économie américaine à une diplomatie moins agressive, peut-être plus pragmatique.

Afin de sonder les diverses pistes de développement possibles, Hervé de Carmoy interroge tour à tour, dans ce qui constitue le cœur de ce livre, les mutations démographiques, l’état du secteur financier, le potentiel d’innovation, la politique étrangère, et la force militaire des États-Unis. Cinq champs d’étude qui font apparaître la véritable problématique à laquelle s’attaque l’auteur, celle de la capacité des Américains à maintenir leur suprématie internationale. Hervé de Carmoy, qui fut en poste dans certaines des plus grandes banques mondiales, accorde donc logiquement beaucoup d’importance à la question économique. Il en dégage l’impératif d’un nouveau partenariat entre secteur public et secteur privé, ce qui n’est pas sans aller à l’encontre du sacro-saint ultralibéralisme républicain. Mais ce sont les deux derniers chapitres d’Où va l’Amérique d’Obama ? qui m’ont le plus intéressé. Ceux-ci montrent une espèce de continuité évidente entre les années Roosevelt et l’époque actuelle, laquelle, comme je l’ai déjà évoqué, passe par la fondation d’un nouveau pacte économique national. C’est à ce prix que les États-Unis seront en mesure de maintenir leur primat technologique et d’intégrer une nouvelle approche « logicielle » de leur supériorité. Car aujourd’hui plus que jamais, il leur faut « détecter, comprendre, réagir plus vite que tout adversaire, et ce de manière si démonstrative qu’il devienne décourageant pour quelque adversaire que ce soit de s’y frotter » (p. 165). Hervé de Carmoy précise ainsi les quatre axes qui forment le socle de la nouvelle politique étrangère américaine : le réalisme, l’impératif de sécurité, la puissance économique, et ce qu’il appelle « l’option de la paix ». Et que ce soit face à l’ennemi ou à n’importe quel concurrent économique, l’Amérique ne suivra à coup sûr qu’une seule voie : celle, supposée, de ses propres intérêts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdares.over-blog.com
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler Empty
MessageSujet: Re: Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler   Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler Icon_minitimeJeu 23 Aoû 2012 - 19:37

SCOman a écrit:
Et que ce soit face à l’ennemi ou à n’importe quel concurrent économique, l’Amérique ne suivra à coup sûr qu’une seule voie : celle, supposée, de ses propres intérêts.
J'espère quand même que c'est le cas de tous les pays !
Si un pays donné suit les intérêts d'un autre pays, je me poserais des questions sur le ou les personnes qui sont à sa tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler Empty
MessageSujet: Re: Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler   Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Où va l'Amérique d'Obama,Hervé de Carmoy, Alexandre Adler
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne d'obama : idées à prendre ?
» Groupe scolaire du numérique - macrolot M : informations et photos
» Générique japonais Street Fighter II V
» Générique Wattoo Wattoo
» "Entre Perche et Amérique". Vidéo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Histoire-
Sauter vers: