Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 [Roman Graphique] Will Eisner

Aller en bas 
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Roman Graphique] Will Eisner  Empty
MessageSujet: [Roman Graphique] Will Eisner    [Roman Graphique] Will Eisner  Icon_minitimeVen 4 Mar 2011 - 11:47

[Roman Graphique] Will Eisner  A2251

Citation :
Will Eisner est un auteur de bande dessinée américain né le 6 mars 1917 dans le borough new-yorkais de Brooklyn et mort le 3 janvier 2005 à Lauderdale Lakes (Floride) à 87 ans, des suites d'un quadruple pontage coronarien. Créateur du Spirit ainsi que du concept de « roman graphique » et de ses premières applications aux États-Unis, théoricien et directeur éditorial, c'est une figure majeure de la bande dessinée du XXe siècle et l'un de ses plus grands auteurs.

source: Wikipedia

Un pacte avec Dieu
[Roman Graphique] Will Eisner  A94

Résumé de Will Eisner :
Citation :
Au 55, Dropsie Avenue, dans le Bronx, à New York –non loin du métro aérien- il y avait cet immeuble. Dans ces appartements vivaient, avec leurs familles, divers petits fonctionnaires, ouvriers, commis…tous déterminés à survivre, occupés à élever leur progéniture et à rêver d’une vie meilleure. Les histoires qui suivent décrivent la vie telle qu’elle était dans ces immeubles pendant les années 30. Ces histoires sont toutes véridiques.

Recueil de différentes histoires se déroulant toutes dans le même contexte et mettant en scène des personnages issus d’une même catégorie sociale : les juifs de Brooklyn, cet ouvrage présente de gros déséquilibres.

Un pacte avec Dieu, qui donne son nom à l’ouvrage, nous parle d’un Juif qui perd la foi et tente de la retrouver après la mort de sa fille adoptive, élevée et aimée avec toute la dévotion possible.
La signification de son nom : Frimme Hersh, nous est donnée sur ActuaBD :

Citation :
Le lecteur non initié a le droit de savoir que « frimme » signifie « pieux » en yiddish et que le patronyme de Hirsch est une allusion au baron philanthrope germano-belge Maurice de Hirsch qui joua un rôle central dans le sauvetage des Juifs d’Europe à partir de 1881.
Source : ICI

Chanteur de Rue est une histoire plus cruelle, mettant en scène un ménestrel que la pauvreté a fait tomber dans l’alcoolisme et la violence. Les espoirs d’ascension sociale sont toujours possibles, encore faut-il savoir saisir ses opportunités…

Concierge porte bien son nom… Il nous parle du concierge de l’immeuble qui, lui non plus, n’a pas la vie facile. Solitude, violence, préjugés, causent souvent la perte d’un homme…

Cookalein, la dernière histoire de cet ouvrage, est la plus longue et la plus anecdotique. Un peu fouillis, mélangeant une foule de personnages dont on a du mal à saisir les liens, elle se déroule dans le Cookalein, un hôtel de vacances où iront se réfugier certains des habitants de l’immeuble. Entre ruses et astuces pour grimper sur l’échelle sociale, le principal objectif de ces vacances est avant tout de trouver un bon parti, quitte à renier ses véritables sentiments et sa véritable identité…

La particularité de cet ouvrage tient en ce qu’il est le premier roman graphique, comme l’explique bien Wikipédia :

Citation :
Cette bande dessinée marque une date historique dans le genre, car c'est véritablement le premier roman graphique (Graphic novel) qui, pour les américains, provoque une véritable prise de conscience des potentialités du média. Il ne s'agit plus ici de super-héros ou de contre-culture (comme en proposait l'underground des années 1960), mais d'une forme littéraire enfin arrivée à maturité.
Source : ICI

On trouve une analyse encore plus détaillée sur Krinein :

Citation :
Will Eisner réorganise l'espace comme aucun autre à son époque. La mise en cadre est réinventée. Le dessin se mêle au texte : les deux procédés se fondent sur les planches de l'album en une même force narrative. La typographie et l'emplacement des écritures ont leur importance dans cette fusion. Will Eisner accordait une grande importance au lettrage, il voulait que ses textes soient lus comme des images. Le texte était donc souvent au service de la narration et épousait le ton du récit. Une même importance était accordée aux contours des cases.... ou a leur absence. Il arrive souvent que les cases soient inexistantes, que les vignettes s'étalent en pleine-page.
Source : ICI

Et si vous souhaitez avoir un petit aperçu…

[Roman Graphique] Will Eisner  20050106132510_t0
Extrait de l’histoire Un pacte avec Dieu

[Roman Graphique] Will Eisner  Un+Pacte+avec+Dieu-planche
Extrait de l’histoire Cookalein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Roman Graphique] Will Eisner  Empty
MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Will Eisner    [Roman Graphique] Will Eisner  Icon_minitimeMer 23 Nov 2011 - 15:21

[Roman Graphique] Will Eisner  162492 je viens de parcourir le OneShot de la BD et je me demande où j'étais ce jour que tu as posté ce message.. parce je pense que Will Eisner est tout, sauf un 'One Shot' Wink

J'ai lu la "trilogie du Bronx": Un pacte avec Dieu, Jacob le cafard et Dropsie Avenue : Biographie d'une rue du Bronx
J'adore Very Happy
et sa New York Trilogie est sur ma graaaaande liste d'envies

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Jeu 24 Nov 2011 - 8:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

[Roman Graphique] Will Eisner  Empty
MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Will Eisner    [Roman Graphique] Will Eisner  Icon_minitimeMer 23 Nov 2011 - 17:39

Will Eisner un grand un très grand parmi les américains des années 70 et 80. et dont les chroniques inspirées, poétiques et nostalgiques sont le reflet d' une certaine Amérique. Avec Crumb, Schulz, Art Spiegelman etquelques autres. Mon, préferé c' est Harvey Kurtzman, fondateur de Mad Magazine qui inspira la plupart des dessinateurs français, de Pilote à Charlie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Roman Graphique] Will Eisner  Empty
MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Will Eisner    [Roman Graphique] Will Eisner  Icon_minitimeMer 23 Nov 2011 - 21:48

Ouch... Eh oui Kena, Will Eisner perdu au milieu du One Shot, ce n'est sans doute pas une bonne chose.
Mais voici un fil qui saura lui redonner la place qui lui convient Wink

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
sylvain-
Envolée postale
sylvain-

Messages : 129
Inscription le : 29/05/2011

[Roman Graphique] Will Eisner  Empty
MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Will Eisner    [Roman Graphique] Will Eisner  Icon_minitimeSam 3 Déc 2011 - 15:31

BRAVO pour l'ouverture de ce topic !! cheers cheers

un immense créateur - j'ai lu sa trilogie new yorkaise qui est un petit bijou d'humour et de tendresse, avec cette façon de croquer sur le vif la vie quotidienne des "petites" gens- "Voyage au cœur de la tempête" aussi ainsi que le récit de ses années de débutant "Le Rêveur" qui montre l'envers du décors de l'industrie des comics américains des années 30-40, il n'hésite pas également à parler de l'antisémitisme très présent à cette époque dans la société américaine.
"Dropsie avenue" est également superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvain-
Envolée postale
sylvain-

Messages : 129
Inscription le : 29/05/2011

[Roman Graphique] Will Eisner  Empty
MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Will Eisner    [Roman Graphique] Will Eisner  Icon_minitimeSam 3 Déc 2011 - 15:39

bix229 a écrit:
Mon, préferé c' est Harvey Kurtzman, fondateur de Mad Magazine qui inspira la plupart des dessinateurs français, de Pilote à Charlie...

effectivement, bien avant Pilote, journal innoubliable qui marquera la naissance de la BD moderne Française, Goscinny lors de son séjour américain dans les années 50, à fréquenté Kurtzman, ils étaient très liés je crois.

étonnant que la version française de "Mad" n'ait jamais connu de succès ... trop "américain" sans doute ?

un autre dessinateur de l'équipe MAD qui m'a le plus impressionné c'est DON MARTIN
[Roman Graphique] Will Eisner  Completely_Mad_Don_Martin_p001_cover

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

[Roman Graphique] Will Eisner  Empty
MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Will Eisner    [Roman Graphique] Will Eisner  Icon_minitimeVen 28 Fév 2014 - 14:10

L'expo de la cité de l'immigration m'a donné envie de m'y plonger enfin.
Le pacte de Dieu m'a bien plu. J'ai hâte de passer à la suite parce que le dessin est tout de même plus classe.

Kenavo, as-tu finalement lu "New York Trilogie" ? J'hésite à l'offrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Roman Graphique] Will Eisner  Empty
MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Will Eisner    [Roman Graphique] Will Eisner  Icon_minitimeSam 12 Juil 2014 - 17:16

La valse des alliances (2001) de Will Eisner


[Roman Graphique] Will Eisner  Couv25

Le rythme d’une valse serait presque trop lent pour décrire les combinaisons maritales qui relient les familles Arnheim, Ober et Kayn. Toutes immigrantes juives, la qualité de leur statut social dépend moins de caractéristiques intrinsèques que d’un contexte d’installation plus ou moins favorable. Les juifs allemands se considèrent d’élection plus noble que les juifs polonais et parmi les juifs allemands, ceux arrivés lors de la première vague, deux décennies avant la Guerre civile, ont généralement pu bénéficier d’opportunités que n’ont pas connues les émigrants de la deuxième vague.


Dans ce roman graphique qui mêle textes et planches classiques, Will Eisner semble vouloir nous démontrer que l’ascension sociale est clairement liée à la détention du capital. Et le capital ne s’acquière pas encore majoritairement par l’acharnement d’un self-made-man mais en réalisant de bons mariages –dans tout le sens lucratif du terme. Les contraintes de succession des lignées royales semblent s’être étendues à toute la petite bourgeoisie mais parce que le maintien du couple ne met pas en jeu l’avenir d’un royaume, les formations liées de gré ou de force au cours de ces valses ploient devant l’adultère, l’alcoolisme, la paresse ou l’égoïsme.


Le rythme ne faiblit pas une fois. Will Eisner choisit de mener sa saga familiale sur trois générations en avançant plusieurs contextes différents : la réussite, la déchéance, l’envie de faire mieux. Le processus ressemble méchamment aux balbutiements d’une humanité qui tantôt se repose, tantôt cherche à s’améliorer. Peut-on vraiment échapper à son déterminisme ? Il semblerait que non. D’une génération à l’autre, les évolutions sont plus imputables aux changements sociétaux qu’à une véritable libération des individus vis-à-vis de leur milieu d’extraction. La Valse des alliances aurait pu se poursuivre encore longtemps, mais on se délecte déjà de la représentativité de ces trois générations.


[Roman Graphique] Will Eisner  43201010

Citation :
- Conrad… On est déjà en juin… On va encore au Cap, cette année ?
- Bien sûr ! Tout le monde y va !
- …
- Euh…. Eva, est-ce que tu as réfléchi au divorce ? Je t’en ai parlé en février, tu te souviens ?
- Ma réponse est toujours NON !
- Alors, euh… Peut-être que ça irait mieux entre nous si nous étions davantage une famille ! Hum… faisons un enfant !


[Roman Graphique] Will Eisner  20060110

Citation :
D’une manière presque magique, Aaron sembla reprendre le style et les manières de Conrad. Ils succombaient à la transformation. De plus en plus, leur comportement se conformait aux attitudes et aux valeurs de leur milieu.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




[Roman Graphique] Will Eisner  Empty
MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Will Eisner    [Roman Graphique] Will Eisner  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Roman Graphique] Will Eisner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Julius Eisner... hélas
» Pretty Little Liars
» Arbres graphiques
» Le Minitel
» "Nostalgie, quand tu nous tues", un roman policier à Rouen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: