Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Alexis Jenni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
krys
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 58
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Alexis Jenni   Mar 29 Nov 2011 - 17:21



Alexis Jenni est un écrivain français né en 1963 à Lyon.
Biographie
Il a passé son enfance et suivi sa scolarité à Belley, dans la région naturelle du Bugey, dans l'Ain.
Titulaire d'une agrégation, il exerce en tant que professeur de sciences de la vie et de la Terre au lycée Saint-Marc de Lyon.

Production littéraire
Son premier roman publié, L'Art français de la guerre, reçoit un accueil souvent élogieux. Des réactions réservées, voire hostiles, sont néanmoins enregistrées, comme dans le magazine Les Inrocks où Nelly Kaprièlian écrit notamment : « Ce Goncourt 2011, l'avènement du toc contre la littérature ».
Il figure dans la première sélection que les jurés du prix Médicis ont effectuée le 12 septembre 2011, ainsi que dans celle qui a été annoncée le 15 septembre 2011 par le jury du prix Femina.
Pour ce roman, Alexis Jenni reçoit le prix Goncourt le 2 novembre 2011.


source: wikipedia


L'art français de la guerre

Ce roman est avant tout, l'histoire d'une rencontre, celle du narrateur, en pleine crise, avec Victor Salagnon, vieux militaire doté d'un talent étonnant : la peinture. Commencée sur fond de guerre du Golfe, l'histoire se poursuit à travers la deuxième guerre mondiale, puis le Vietnam et la guerre d'Algérie. Confronté à la guerre, la position du soldat est simple : il faut détruire l'ennemi. Voilà une certitude qui permet de se définir, à condition de savoir qui est son ennemi. "Avoir un ennemi est le bien le plus précieux" dira Salagnon devant la perplexité des ses anciens camarades, retournés à la vie civile. Après avoir massacré tout autant les hommes du viet minh que les civils, puis torturé en Algérie les "suspects" jusqu'à tous les éliminer, les soldats sont perdus dans un monde sans ennemi, et s'en inventent. Salagnon, lui, a toujours été sauvé par le dessin. "Dessiner, c'est recoudre les plaies", dit-il. Ce qui vaut au lecteur de magnifiques descriptions des différentes techniques.
Chacun cherche la ressemblance chez l'autre, dit encore Salagnon. Et le narrateur, qui n'a jamais connu d'ennemi identifiable, s'inquiète davantage de voir, dans un pays en paix, grossir le nombre de policiers dans les rues. Ils cherchent la ressemblance et à défaut, ils appliquent la force. Et si ça tourne mal, leur légitimité en sera renforcée, ainsi que la solidarité du groupe. Frères de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: L'art français (?) de la guerre.   Mar 18 Déc 2012 - 13:53

Alexis Jenni
J’ai beaucoup aimé ce très gros livre ; je m’étonne un peu qu’aucun Parfumé n’ait posté sur ce sujet.
Gros livre ou grand livre ?
J’ai été un peu rebutée par le caractère répétitif de certains passages un peu longs : les traques dans les forêts du Viet Nam, les considérations sur l’art du dessin à l’encre de Chine…mais il ne faut rien sauter, car soudain, on a un passage lumineux qui vous réconcilie avec l’auteur.
Je suis souvent un peu agacée par les pamphlets antiracisme : trop bien pensants, trop bêlants, du genre : « ils sont comme nous, le droit à la différence, etc.… »…Non « ils » ne sont pas comme nous ! Et c’est bien ce qu’A. Jenni met en relief. A partir du moment où on dit « Eux » et « Nous », à partir du moment où le critère « ressemblance » ne joue pas, on en arrive à la peur, et vite à la haine.
J’ai compris Sétif raconté par un personnage, j’ai compris la Résistance, j’ai compris Alger, j’ai même compris Mariani, vivant dans un appartement fortifié, se croyant encore en état de guerre….. D’ailleurs, je crois qu’A. Jenni veut nous amener à la constatation du fait suivant : que nous sommes encore en état de guerre. Les pages du début semblent s’orienter vers ce constat. Et pourtant, à la fin, le narrateur ne reconnaissant pas l’usage d’une arme mortifère nous rassérènerait plutôt.
C’est un grand livre, qui pose beaucoup de questions. Mais est-ce que c’est vraiment français, cet art de la guerre ?
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Alexis Jenni   Mar 18 Déc 2012 - 16:05

vos commentaires donnent très envie... (je crois que Maline l'a également emporté dans sa hotte !?!), et puis j'aime beaucoup les romans qui racontent les guerres (Waltenberg, Zone) d'une autre manière qu'un essai... à suivre donc.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Alexis Jenni   Mar 18 Déc 2012 - 16:08

Dom a écrit:
je m’étonne un peu qu’aucun Parfumé n’ait posté sur ce sujet.


Je n'avais pas posté car je l'avais interrompu après 100 pages, gavée par son mode narratif qui répétait trois fois la même chose différemment, pour le reprendre encore un peu plus loin et recommencer. Mais apparemment, cela peut charmer certains Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexis Jenni   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexis Jenni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Alexis
» Alexis Tsipras promet de nouvelles réformes
» Alexis Loret [Serge]
» Alexis Guarato - sergent-chef des Forces Spéciales succombe à ses blessures
» ALEXIS HK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: