Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Gyula Krudy [Hongrie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
ibolya virag
Plume timide


Messages : 1
Inscription le : 29/04/2015

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Mer 29 Avr 2015 - 11:29

Bonjour à tous,
je suis contente que vous aimiez Krúdy et cela fait longtemps que je voulais vous écrire.

En attendant la nouvelle édition de "Sindbad ou la nostalgie" à la rentrée, j'aimerais attirer votre attention sur "N.N.", l'un des meilleurs livres de Krúdy (ce n'est pas d' l'auto-pub Very Happy !)
disponible dans ma collection aux éditions La Baconnière.
Un court roman suave, une balade dans l'âme humaine d'inspiration autobiographique, mon préféré de son œuvre.

Je vous écrirai plus longuement un peu plus tard.
Bien amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Mer 29 Avr 2015 - 12:03

Bonjour et bienvenue.

C'est vraiment impressionnant d'avoir attiré l'attention d'une aussi grande spécialiste de la littérature hongroise que vous, au point que vous preniez le temps de nous écrire.

N.N. est un très beau livre en effet, j'en garde un excellent souvenir de lecture, mais je me réjouis tout particulièrement de la prochaine édition de Sindbad, qui est le livre avec lequel j'ai découvert Krudy. Emprunté en bibliothèque et épuisé, donc introuvable. Et l'édition que vous préparez, comporte d'après ce que j'ai lu un plus grand choix de textes. Je l'attends avec impatience.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Mer 27 Mai 2015 - 10:07

L'affaire Eszter Solymosi

J'avais envie, pour m'accompagner une partie de ce mois de mai, d'un livre long, d'un livre lourd, d'un livre qui prenne le temps de me raconter des choses que je sais (un peu) et d'autres que je ne sais pas (du tout). Ce livre s'est incarné grâce à Gyula Krúdy. Je suis passée au large de certaines références historiques et littéraires (en me promettant d'y revenir) mais j'ai complètement cédé au charme incroyable d'un conteur déroutant et lucide, poétique et politique, dense et dansant.

C'est en 1931 que Gyula Krúdy s'empare de L'affaire Eszter Solymosi (prononcer choyemochi) qui défraya la chronique hongroise des années 1880. Et le lecteur ne peut que se réjouir d'avoir entre les mains ce que Krúdy appelle des notes (qu'il fera publier en feuilleton dans un journal et ne seront éditées en livre que quarante ans après sa mort en 1970) et qui se compose de pas moins de 640 pages fort adroitement hypnotiques ! Une somme ! Un roman passionnant parce qu'il nous raconte le temps d'avant : avant la Shoah, quand être antisémite était l'apanage des riches propriétaires, nationalistes et érudits et d'avant la mondialisation, quand les nouvelles ne parvenaient que par l'intermédiaire des journaux, quand on voyageait encore à cheval, quand la Hongrie était plus vaste et parlait bien des langues : le hongrois, certes, mais aussi le yiddish, le ruthène, le slovaque, le souabe ou bien l'allemand…

Terre de métissage, aux élites effrayées par l'arrivée massive de juifs issus de la diaspora russe (les premiers pogroms ont alors lieu là-bas), la Hongrie est alors un pays qui se remet à peine de la Révolution de 1848. La Hongrie où les pauvres sont aussi pauvres que ceux de la Bible, où les flotteurs de bois descendent aux beaux jours sur leur radeau le bois qu'ils ont coupé l'hiver, une Hongrie à la fois pleine d'un charme désuet et dangereux que se plaît à nous décrire Krúdy. Car il faut bien reconnaitre que les deux cents premières pages de ce gros roman fabuleux mélangent pêle-mêle cette société hétéroclite, passant allègrement des juifs nécessiteux aux chrétiens qui ne le sont pas moins, d'un commissaire en suspension disciplinaire, à un dirigeant violemment antisémite (mais qui bien sûr adore ses amis juifs), d'un couple d'aristocrates où madame porte la culotte, jusqu'à ces Ruthènes taiseux qui font flotter le bois sur le fleuve Tisza. Fleuve qui est sans doute le personnage le plus inattendu de ce roman.

Mais quid d'Eszter Solymosi qui donne son nom au roman ? Eszter est une jeune fille de quatorze ans, chrétienne, servant dans la maison de la mère Huray (qui n'est pas commode). Un samedi matin, sa maitresse l'envoie acheter de la peinture. La gamine ne réapparaitra jamais. Au même moment, ce samedi-là, le bedeau a réuni dans la synagogue un groupe de juifs parmi lesquels il doit trouver un nouveau sacrificateur pour sa communauté (en effet pour que la viande soit kasher, l'animal doit être tué selon un rituel précis, il ne doit pas souffrir et doit être vidé de son sang). De l'un à l'autre de ces deux évènements, l'amalgame se fait tout naturellement entre voisins qui s'ignorent ou parfois se haïssent et voilà les juifs accusés (par un des leurs, ce qui est bien le comble), de crime rituel. Les juifs auraient attiré la jeune fille dans la synagogue, l'auraient maintenue au sol, lui auraient coupé la gorge, auraient récupéré son sang dans des bassines et ce sang aurait servi pour fabriquer le pain azyme de la Pâque. Vous n'y croyez pas ? Pourtant en 1882, à Tiszaeszlár tout le monde y croit, une furieuse vague antisémite gagne le village, puis la région et enfin la Hongrie toute entière ! Qui sont ces juifs qui viennent tuer nos enfants chrétiens ? Du plus pauvre au plus riche, on s'indigne, on fouille, on observe, on se méfie. Et les autorités appuient. Fort. Du juge d'instruction au commissaire en passant par les médecins tout le monde accepte la version de Moric (le fils du bedeau). Las ! Le seul moyen pour réhabiliter les juifs d'Eszlár est de retrouver le corps d'Eszter… Les grandes familles juives d'Europe (oui, l'affaire en est arrivé à mobiliser -un peu- l'ensemble des riches juifs d'Europe) promettent cinq mille florins (une somme formidable) à celui qui retrouvera le corps d'Eszter. Et on le retrouve ! Ce sont les flotteurs de bois qui la font surgir miraculeusement de l'eau ! Mais ! Non ! Ce n'est pas elle ! Ce n'est pas le corps de la petite Eszter ! Sa mère est formelle, sans même jeter un regard à la dépouille elle le sait ! Une mère sait cela ! Surtout le corps repêché dans les eaux boueuses de la Tisza n'a pas été égorgé. Ce n'est donc pas Eszter ! CQFD !

Alors commence en juin 1883, en pleine canicule, le procès le plus retentissant de l'époque et c'est à nouveau toute une cohorte de juifs s'arrachant les poils de la barbe, de bourgeois fondamentalement antisémites, de juges taciturnes, d'avocats belliqueux, de journalistes fiévreux qui viennent user leurs fonds de culotte sur les bancs du tribunal. La société décrite par Krúdy est formidablement bien rendue, l'enquête et le jugement (même s'ils sont racontés 50 ans plus tard) valent largement le récit de Capote et son Sang froid de légende, le procès est également à peu près aussi fou, fort, formidable que celui de Kafka. On nage en pleine fournaise, dans le halètement des hommes qui comme des bêtes appellent le sang.

Vous l'avez compris, j'ai adoré ce livre. Il m'a totalement emporté. A la fois pour ce qu'il dit de la condition juive à l'époque (mais sans tomber non plus dans une démagogie débilitante, les juifs d'Eszlár sont sales, bêtes et méchants et ceux de Hongrie ne connaissent déjà plus la solidarité), les bourgeois sont pour la plupart antisémites par tradition comme ils sont nationalistes à un moment de l'histoire où la Hongrie est sous le joug autrichien… Le récit de Krúdy est incroyablement riche, coloré, parfois farfelu dans sa chronologie et ses choix narratifs, tendu vers la vérité, rendant hommage à l'intelligence et au courage de ceux qui ne crurent pas à l'histoire racontée, voulue, martelée par les autorités d'un crime rituel dont tout le monde s'accorde à accuser les Juifs.

Mais au final… quid du corps d'Eszter Solymosi ? Et bien trouvez ce livre, lisez-le, dévorez-le et vous saurez peut-être un bout de la vérité, en tout cas vous apprendrez que :

Citation :

Ce monde est la maison des êtres sans nom, où chacun doit travailler, jour après jour, pour conserver sa place dans l'existence.


N.B. : j'ai bien conscience que ce roman de Krúdy est très particulier au sein de sa production littéraire, écrit tardivement alors qu'il avait besoin d'argent, il n'est sans doute pas très représentatif de son Art, il n'en reste pas moins un roman dans lequel on retrouve les préoccupations et la construction/circonvolutions de l'auteur, un roman qui me donne furieusement envie de découvrir toute l'œuvre de Krúdy !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Mer 27 Mai 2015 - 11:41

C'est une histoire similaire à l'homme de Kiev de Malamud.
Il est à notre médiathèque locale et ton enthousiasme pourrait ben m'inciter à l'emprunter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Mer 27 Mai 2015 - 12:47

topocl a écrit:
C'est une histoire similaire à l'homme de Kiev de Malamud.
Il est à notre médiathèque locale et ton enthousiasme pourrait ben m'inciter à l'emprunter.

Après un tour sur le fil de Malamud, il semble en effet que les deux histoires se rejoignent pour la thématique (mais sans doute pas par le style), d'ailleurs, topocl, tu avais trouvé le Malamud un peu longuet, je crains que tu ne fasses le même reproche à Krúdy, qui en plus aime bien se perdre au sein de sa propre construction... A suivre ?

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphistophélès
Main aguerrie
avatar

Messages : 407
Inscription le : 01/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Mer 27 Mai 2015 - 14:30

Shanidar, tu m'as donné envie de lire ce livre de Krudy dont le résumé ne m'avait pas emballée de prime abord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.megaphone-forum.com
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Mer 27 Mai 2015 - 14:49

shanidar a écrit:
topocl a écrit:
C'est une histoire similaire à l'homme de Kiev de Malamud.
Il est à notre médiathèque locale et ton enthousiasme pourrait ben m'inciter à l'emprunter.

Après un tour sur le fil de Malamud, il semble en effet que les deux histoires se rejoignent pour la thématique (mais sans doute pas par le style), d'ailleurs, topocl, tu avais trouvé le Malamud un peu longuet, je crains que tu ne fasses le même reproche à Krúdy, qui en plus aime bien se perdre au sein de sa propre construction... A suivre ?

Oui, à suivre quand même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Mer 27 Mai 2015 - 22:05

Shanidar, que tu aimes ce livre autant et l'envie de tout connaître sur ce drame font que je vais encore allonger ma liste de livres à obtenir (ma médiathèque n'a aucun livre de Krüdy et son budget cette année est nul ! donc pas de demande des abonnés à honorer)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Ven 30 Oct 2015 - 16:46

Sept hiboux


Un vieil homme, Szomjas, avoué de son métier, revient à Budapest, qu'il a connu dans sa jeunesse. Un petit pécule amassé, il veut revoir les lieux qui lui sont chers, et qui sait, débuter peut être une carrière de lettres. Son chemin croise celui d'un homme jeune, Jozsias, qui y est dans cette fameuse carrière. Les deux hommes vont devenir proches, Szomjas vivant par procuration le destin de Jozsias, y compris ses amours, devenant le confident des femmes qui aiment le jeune écrivain.

Une ballade dans l'ancienne Budapest, dans ses rues, les cafés, rédaction de journaux, bureaux des éditeurs. L'intrigue n'est pas le plus essentiel, même si les choses deviennent plus tendues à la fin du roman, et que de beaux portraits, surtout de femmes, y sont dessinés. Un beau voyage, qui laisse le temps de contempler les paysages, et laisse la part belle à la nostalgie, et au regret des époques révolues. Avec toujours l'humour de Gyula Krudy, et sa distance élégante par rapport au récit qu'il nous distille. C'est toujours un aussi grand plaisir de lecture pour moi.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Sam 31 Oct 2015 - 11:00

Celui ci me tente! J'aime tellement cette ville ( je comprends Hanta) qu'il m'attire forcément..
Tu crois qu'il pourrait me convenir, Arabella?

J'avais lu de Krudy, Le prix des dames qui m'avait accrochée au début, mais que j'avais laissé car trop confus pour moi, malgré l'originalité du style, et l'humour toujours present aussi..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Sam 31 Oct 2015 - 12:41

Peut être La diligence rouge serait une bonne clé d'entrée ? Et Budapest y est aussi très présent. Où alors si on aime les nouvelles, il y a une sortie récente, Sindbad ou la nostalgie qui est une merveille.
Celui-ci aussi est réussi, mais il y a quelques petites longueurs peut être dans la descriptions de la vie littéraire de l'époque, qui pourraient moins convenir à des gens qui ne s'intéressent pas trop au sujet.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Sam 31 Oct 2015 - 15:16

Ok, je note plutôt La diligence rouge. Je crois d'ailleurs que tu me l'avais déjà conseillé comme première approche...Merci pour le conseil Arabella 😊
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Sam 31 Oct 2015 - 16:36

J'espère que tu y trouvera ton compte.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Mer 2 Mar 2016 - 20:27

En train de lire Sindbad ou la nostalgie, j'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   Mer 2 Mar 2016 - 22:45

Cela avait été mon premier livre de lui. Bonne lecture, Hanta.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gyula Krudy [Hongrie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gyula Krudy [Hongrie]
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Viktor Orban et la Hongrie
» Hongrie
» Hongrie, la catastrophe écologique menace la faune et la flore du Danube.
» Un cas sectoriel de fusion à suivre
» trouvez qui c est?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: