Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyLun 12 Déc 2011 - 21:36

Je ne sais plus si c'est le bon endroit (je déserte...). Les modos bougeront (et peuvent corriger les fautes, je vois double)

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Eleanor-catton-c-victoria-birkinshaw-sunday-star-lst065404

Biographie de l'auteur
Eleanor Catton est née en 1985 au Canada et a grandi à Canterbury, en Nouvelle-Zélande. Elle n'a pas encore vingt-trois ans quand elle écrit La Répétition. Ce premier roman est immédiatement acclamé part le public et la critique. Il remporte le prix Betty Trask et est nommé Meilleur premier roman à l'occasion des Montana New Zealand Book Awards 2009. Dès sa sortie au Canada, en mai 2011, le roman reçoit le First Novel Award du site Amazon. Avec Eleanor Catton, une nouvelle voix de la littérature anglo-saxonne est née.
source: Editeur


Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] La-repetition-de-eleanor-catton-886776508_ML

J’ai enfin bouclé « la répétition» d’Eleanor Catton. Il m’en a fallu du temps pour le finir.. Pas qu’il soit nul, au contraire, mais par crainte d’avoir à passer à autre chose… Et c’est du lourd.


Pour résumer en quelques mots…. Un scandale éclate dans un lycée de jeunes filles, en nouvelle Zélande. Victoria aurait couché avec son prof de musique. Dingeuh. Cet événement remet en cause bien des choses chez les adolescentes, et modifie beaucoup de certitudes dans leur vision des choses. Elles se confient individuellement à prof de saxophone, charismatique et sacrément voyeuse.

Peu loin du lycée trône une prestigieuse école formant des acteurs. Les premières années montent seuls leur spectacle, occasion inespérée de se faire un nom, et choisissent comme sujet le scandale du lycée adjacent. Aïe.

La trame est assez simple… le titre donne le tempo. Eleanor Catton propose un livre théatral, ou elle se joue de nous : l’histoire n’est pas racontée de façon chronologique, c’est une succession de scènes se déroulant le plus souvent dans la salle de la prof de saxo, ou sur les planches où les élèves apprennent à jouer. Les personnages portent des masques, cherchant le respect de confrères ou de professeurs, ils jouent des rôles qu’ils s’imposent ou que le groupe leur donne.

La quasi-totalité des scènes ne sont pas racontées de façon directe, mais retranscrites, soit par les biais de confessions, soit lors d’improvisations. On sait pertinemment que chacun retranscrit les événements de façon subjective, et on se demande toujours ou est la Réalité (si elle existe).
Les ellipses passent sous silence des événements qui auraient rendu l’histoire trop banale.
Un livre qui rend hommage au dépassement de soi grace à l’art (musique (au saxophone surtout ! ) et théâtre), et à la quête de soi, à l’âge ou l’on se cherche, aimerait se trouver (en espérant qu'on ne soit pas trop banal).
Un livre aussi sur l’instrumentalisation de l’autre, les faux semblants.



Des extraits pour la route :
Citation :
- Si tu t’imagines les cheveux sagement nattés, ton kilt bien repassé, en train de jouer Sweat Georgia Brown au ténor à la remise des prix de ton lycée, si tu te vois déjà prendre la pose, le parfait petit agneau sous les projecteurs, je suis désolée, tu n’y es pas.
Les ongles de la prof de saxophone sont rouges sang aujourd’hui, des ongles qui battent doucement un rythme tandis qu’elle enchaine :
- Ce n’est pas la langue du saxophone. Le saxophone parle la langue des bas-fonds, l’argot blasé et mélancolique du demi-jour – sale et sexy et suant et dur. C’est la langue des orphelins, des bâtards et des putains.
Bridget ne bouge pas. Entre ses mains, le saxophone baisse la tête, comme une fleur fanée.
- Le saxophone, dit encore la prof, est la cocaïne de la famille des bois. On admire les saxophonistes parce qu’ils sont dangereux, parce qu’ils ont exploré la face la plus sombre, la plus sinistre de leur personnalité. Dans ton jeu, Bridget, je ne vois rien de sale ou de sexy. Tout ce que je vois est bien récuré, rose et blanc, propre sur soi, expurgé et assommé de tranquillisants comme un caniche à exposition.
Citation :
- C’est une façon intéressante de voir les choses, dit la prof de saxophone.
- Moi je veux une excuse, insiste Julia. Si on découvre que j’ai été traumatisée, ce ne sera plus de ma faute. Ce ne sera pas dégouttant, ce sera tragique. Ce sera un effet – l’effet d’une cause qui n’est pas en mon pouvoir. Je serai une pauvre victime.
- Vous voulez toutes être traumatisées, éclate soudain la prof de saxophone. Toutes. S’il y a bien une chose, une seule, que toutes mes élèves ont en commun, c’est ça. C’est le thème que vous déclinez, toutes, des variations : le désir suprême d’être victime. Vous y voyez le seul moyen pratique de prendre l’avantage sur vos copines, et vous n’avez pas tort. Si j’abusais de toi, Julia, je te rendrai un service formidable. Je te donnerai carte blanche pour une orgie d’autodétestation et d’apitoiement sur toi-même où aucune des tes camarades ne pourrait espérer rivaliser.
- Oui, c’est bien ce que je me tue à vous dire, approuve Julia.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyMar 13 Déc 2011 - 9:57

Cela me donne énormément envie je note aussi
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyMar 13 Déc 2011 - 10:12

Plus que noté. Déjà réservé à la Médiathèque. Merci Maryvonne !
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyMar 13 Déc 2011 - 11:21

Jusqu'à présent j'ai toujours été agréablement surprise par les auteurs néo-zélandais que j'ai lus. Le titre anglais du roman d'Eleanor Catton est tout simplement "The Rehearsal" et je viens de télécharger un extrait sur mon Kindle.

Merci Maryvonne pour ce fil !
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyMar 13 Déc 2011 - 11:32

Tiens ! J'ai failli l'acheter la dernière fois que je suis passée en librairie !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyMar 13 Déc 2011 - 20:14

Oui... je l'avais noté aussi après l'avoir vu sur un blog, ou sur un site éditeur quelque part. Tu confirmes la bonne pré-impression que j'avais eue !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.


Dernière édition par domreader le Mar 20 Déc 2011 - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyMar 20 Déc 2011 - 14:59

Maryvonne a écrit:

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] La-repetition-de-eleanor-catton-886776508_ML

Pour résumer en quelques mots…. Un scandale éclate dans un lycée de jeunes filles, en nouvelle Zélande. Victoria aurait couché avec son prof de musique. Dingeuh. Cet événement remet en cause bien des choses chez les adolescentes, et modifie beaucoup de certitudes dans leur vision des choses. Elles se confient individuellement à prof de saxophone, charismatique et sacrément voyeuse.
Peu loin du lycée trône une prestigieuse école formant des acteurs. Les premières années montent seuls leur spectacle, occasion inespérée de se faire un nom, et choisissent comme sujet le scandale du lycée adjacent. Aïe.
La trame est assez simple… le titre donne le tempo. Eleanor Catton propose un livre théatral, ou elle se joue de nous : l’histoire n’est pas racontée de façon chronologique, c’est une succession de scènes se déroulant le plus souvent dans la salle de la prof de saxo, ou sur les planches où les élèves apprennent à jouer. Les personnages portent des masques, cherchant le respect de confrères ou de professeurs, ils jouent des rôles qu’ils s’imposent ou que le groupe leur donne.

Silvia Avallone et Eleanor Catton. Respectivement italienne et néo-zélandaise. Moins de 25 ans l'une et l'autre, quand elles écrivent leur premier roman, D'acier et La répétition, tous les deux parus cette année en France. Et un talent fou qui incite à parier sur elles, sans grand risque de se tromper. La comparaison s'arrêtera là : leurs livres sont aux antipodes, D'acier rappelle Zola, La répétition est sous influence shakespearienne. Eleanor Catton a d'abord rédigé un monologue de théâtre, qu'elle a ensuite transformé en roman. Mais l'idée générale est restée : écrire sur le voyeurisme, la perte de l'innocence, l'insincérité, la subjectivité des regards. Quoi de mieux que l'adolescence pour aborder ces sujets : cette partie de l'existence est comme une répétition de la vie d'adulte à venir, avec ses errements, sa recherche d'identité, sa lucidité cruelle. Tout part donc d'une relation entre une élève, mineure, et son prof de musique. Viol ou rapport consenti ? On ne le saura jamais et ce n'est pas ce qui intéresse l'auteure. Non, c'est le buzz autour de l'affaire, et comment les jeunes filles en fleurs (vénéneuses) de son lycée se l'approprient, avec toutes les questions sur leur sexualité qui s'en trouvent bouleversées. Si le point de départ de La répétition est relativement simple, l'architecture du roman est elle éminemment complexe. D'un côté, une prof de saxophone (sexe aphone), sorte de psy manipulatrice, à laquelle une poignée de lycéennes viennent confier les derniers potins et exprimer leurs états d'âme. De l'autre, des étudiants en théâtre qui décident d'adapter à leur sauce l'événement décrit plus haut. Deux intrigues qui finiront d'ailleurs par se rejoindre. Eleanor Catton est une virtuose des masques. Tout se confond dans son livre : réalité, fiction, fantasmes. Le lecteur, ballotté, n'a pas le choix des armes. Il lui faut accepter d'être dans le brouillard, souvent ; de se perdre dans les entrelacs du récit, parfois ; de se farcir des passages longuets, ça arrive. Moyennant quoi, ce jeu de rôles est des plus fascinants, d'autant que la romancière affirme qu'il lui est arrivé de procéder par écriture automatique. C'est possible, mais l'ensemble est sacrément maîtrisé, tour à tour raffiné et trivial, dans une prose politiquement incorrecte qui tient autant que de la provocation gratuite (les blagues pédophiles) que de la satire sociale la plus cruelle qui soit. Prenez son style, par exemple. Elle est capable de passer d'un langage djeuns à une langue précieuse, limite ampoulée. La répétition est une mascarade ébouriffante, un jeu théâtral irrévérencieux, dont Eleanor Catton tire les ficelles avec la dextérité d'un vieux briscard. Cela promet pour le futur.
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyMar 10 Avr 2012 - 23:56

La Répétition

Comme traversay, mon avis sera élogieux. Il y a de quoi se perdre au départ car Eleanor Catton ne dévoile pas de fil conducteur, et semble saisir une histoire en cours de route. Mais très vite, l'écriture laisse la possibilité de s'immerger dans un univers de possibles, de doutes et de flottement. Loin de se figer dans un exercice de style artificiel, le récit élargit des perspectives et convoque des souvenirs, des incertitudes.
Entre la représentation, le jeu et la sincérité d'un trouble et d'un engagement, les relations marquent par leur fragilité et leur richesse. Si Catton aborde différentes tonalités dans son style, La Répétition trouve justement une unité dans l'évocation d'un entre-deux, âge où chaque parole et chaque geste est un pas à la recherche de soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyDim 17 Mar 2013 - 18:29

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Eleano11

Je n'ai pas grand chose à ajouter après vos commentaires, tous très proches de ce que j'ai ressenti.
Le fond comme la forme de ce roman m'ont convaincue et chapeau à cette jeune auteur pour son premier livre.

Parfum de scandale dans un lycée de filles, émoi des uns et des autres, Eleanor Catton distribue des cartes et le jeu peut commencer.
Les professeurs du l'institut de théâtre, les jeunes acteurs débutants, les filles à leur cours de saxo, la prof de saxo, personnage qui agit comme une sorte de caméra ou miroir, tout ce petit monde se côtoie, s'épie, s'observe et parle car il faut bien parler, pour évacuer et se confronter aux autres.

Très bon rythme avec des retours, des scènes qui ne sont pas franchement réelles et qui pourraient d'emblée faire partie d'un théâtre improvisé.

Le décor change en permanence, les déguisements aussi, pour finalement amener les personnages à se définir à se connaître, et à grandir au milieu du tumulte de l'adolescence.

La prof de saxo est à mon avis le personnage le plus intéressant, très complexe.
Rien que pour cela il faut lire ce livre qui apporte une touche d'originalité non négligeable dans toute cette littérature contemporaine.

Auteur à suivre, assurément.

Revenir en haut Aller en bas
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyLun 1 Avr 2013 - 12:46

J'ai parcouru le fil .... C'était tout de même proposé comme auteur du mois !
Vos commentaires m'ont convaincu d'ajouter ce livre dans ma PAL ....
Et pourtant, le 4eme de couverture m'aurait fait lâcher le livre des mains Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyLun 1 Avr 2013 - 13:26

Essaie, je suis curieuse de ton avis.
Revenir en haut Aller en bas
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyLun 1 Avr 2013 - 18:42

darkanny a écrit:
Essaie, je suis curieuse de ton avis.
Je ne sais pas quand je vais commencer car ma LAL est au parfum dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyLun 1 Avr 2013 - 18:45

Peu importe, on a tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyLun 1 Avr 2013 - 19:37

GrandGousierGuerin a écrit:

Je ne sais pas quand je vais commencer car ma LAL est au parfum dentsblanches

J'avais remarqué d'ailleurs que tout cela reste dans la LAL. Encore jamais cela n'a basculé en achat ou en emprunt. Période d'observation ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] EmptyLun 1 Avr 2013 - 19:42

Arabella a écrit:
GrandGousierGuerin a écrit:

Je ne sais pas quand je vais commencer car ma LAL est au parfum dentsblanches

J'avais remarqué d'ailleurs que tout cela reste dans la LAL. Encore jamais cela n'a basculé en achat ou en emprunt. Période d'observation ?

En fait, je lis très très lentement .... J'ai une PAL que je renouvelle à la lecture du dernier livre .... Et je n'en suis pas encore arrivé là Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] 519158
Revenir en haut Aller en bas
http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Contenu sponsorisé




Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvelle garderie 4 places à 25$ à terrebonne ouest
» La Nouvelle Star est de retour sur D8
» Une nouvelle laveuse a besoin de conseil!
» Nouvelle Loi- Parrainage : Que Faire Quand le Parrainage est Refusé?
» [IRL] Une mauvaise nouvelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: