Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 EmptyMer 3 Sep 2014 - 17:20

elle est bien sympa Wink

Eleanor Catton constitue un fonds pour "le temps de lire" des écrivains

La lauréate 2013 du Booker Prize donnera ses gains du Booker Prize

La romancière néo-zélandaise Eleanor Catton,  jeune lauréate du Booker Prize l'an dernier pour The Luminaries, entend mettre en place un fonds destiné aux auteurs, afin de leur offrir « le temps de lire ».  Généreuse en effet, elle n'utilisera pas les 50.000 $ de récompense du prestigieux prix pour s'offrir une piscine ou un voyage autour du monde, mais bien pour aider la nouvelle génération d'auteurs.

Récemment récompensée de 15.000 $ supplémentaires par la New Zealand Post, celle-ci en a profité pour annoncer dans son discours de réception qu'elle souhaitait venir en aide aux auteurs moins reconnus. Pointant les gains cumulés grâce à son roman, elle a dit se trouver dans « une position extraordinaire, qui me permet désormais de vivre de mon écriture, une chose que je n'aurais jamais crue possible ». Et c'est pourquoi « il me semble devoir faire ce qu'Emery Staines » - [un personnage de The Luminaries, ndlr]  aurait fait : distribuer ma fortune. »

source et suite

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 EmptyDim 11 Jan 2015 - 20:53

Les Luminaires
The Luminaries
Eleanor Catton


Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 Lumina10 Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 Lumina11

J’ai fini par me décider à lire ce pavé de 834 pages à cause de toutes les bonnes critiques que j’avais lues ici ou là et pas du tout à cause de ma première expérience de cette auteure. En effet, La Répétition est un roman dans lequel je n’avais pas pu rentrer, qui m’a laissée déconcertée et parfaitement indifférente.
Les Luminaires est totalement différent, par sa construction ingénieuse, il tient à la fois d’un puzzle, d’un emboitement de poupées russes infini et d’un labyrinthe.

C’est un roman qui se situe à la fin  du 19ème siècle à Hokitika, dans une petite ville du sud de la Nouvelle Zélande, au moment de la ruée vers l’or. Au début du roman douze hommes se sont réunis dans le plus grand secret dans le salon d’un hôtel de la ville. Ils sont tous mêlés de près ou de loin à la disparition d’une fabuleuse fortune en or et peut-être bien d’un meurtre. Tous sont inquiets et se déclarent prêts à partager tout ce qu’ils savent de cette affaire. En apparence, c’est ce qu’ils font et nous partageons récit après récit. Ainsi, les grandes lignes de l’affaire commencent à apparaître, mais seulement à apparaître.  La vérité ne sera dévoilée que très lentement, après mains tours et détours suivant la position des planètes. En effet chaque partie du récit est configurée en fonction de la position des planètes au moment où se produisent les évènements.

Ce roman n’est pas ce que j’appellerais un chef-d’œuvre, mais c’est certainement un récit remarquablement mené sur plus de huit cent pages dans une langue du 19ème impeccable, un véritable tour de force. Je ne sais pas ce que donne la traduction française, mais il aura fallu trouver un traducteur à la hauteur.
L’ennui ne m’a jamais envahie, ce qui est déjà louable pour un livre aussi long. C'est probablement dû à la construction si particulière qu'a choisi Eleanor Catton, à la complexité de quelques-uns des personnages, à l'époque et aux évènements ainsi qu'à la grande qualité de la langue.
Donc un  moment de lecture plutôt bon, et une agréable surprise pour un roman aussi long. Avis aux amateurs.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 EmptyMar 16 Fév 2016 - 23:47

Les luminaires

Ma première lecture marquante de l'année. J'ai beaucoup aimé ce second roman d'Eleanor Catton, intimidant par son ampleur et pourtant limpide dans sa structure. L'astrologie apporte une dimension symbolique mais ne surcharge jamais un récit qui emprunte des détours passionnants, dévoilant peu à peu ses mystères et ses doutes. Catton compose ainsi un panorama ambitieux et sensible de la Nouvelle-Zélande au moment de la ruée vers l'or : en plein essor, le port d'Hokitika devient un lieu étrange par la fascination qu'il exerce, entre promesses et désillusions.

La très longue exposition de l'intrigue est un pari risqué, puisque Catton choisit de dérouter le lecteur en évitant toute description statique. L'écriture multiplie les points de vue, mélange consciemment les faits et la chronologie, pour donner la sensation de contempler un brouillard qui obscurcit le regard porté sur les nombreux protagonistes. Les fils de la narration se démêlent progressivement, dans la recherche d'une clarté, d'un aboutissement et d'une forme de résolution. Cette entame chaotique est pertinente car elle permet d'insister sur l'opinion que les personnages ont d'eux-mêmes : la Nouvelle-Zélande offre en effet la perspective d'un nouveau départ, d'un rejet du passé et d'un accomplissement de soi par le fantasme de l'enrichissement. Cette image est cependant factice, submergée par des souffrances enfouies qui remontent à la surface. Les luminaires esquisse alors un portrait douloureux d'une immigration solitaire nourrie par l'amertume, dont les illusions ont volé en éclat.
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 EmptyMer 17 Fév 2016 - 11:35

J'avais beaucoup aimé La Répétition qui avait le charme de proposer un narration hétéroclite, très construite et déroutait aussi pas mal le lecteur. Je note Les Luminaires (quel drôle de titre)...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]   Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nouvelle garderie 4 places à 25$ à terrebonne ouest
» La Nouvelle Star est de retour sur D8
» Une nouvelle laveuse a besoin de conseil!
» Nouvelle Loi- Parrainage : Que Faire Quand le Parrainage est Refusé?
» [IRL] Une mauvaise nouvelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: