Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Pete Fromm

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptySam 21 Sep 2013 - 22:26

Pete Fromm - Page 2 Commen14

Comment tout a commencé

Traduit de l'américain par Laurent Bury
Éditions : Gallmeister (07/05/13)
Collection : Nature Writing
Nombre de pages : 344

Quatrième de couverture

Dans une petite ville du Texas perdue au milieu du désert, Austin, 15 ans, et sa grande sœur Abilene défient l'ennui et la monotonie du paysage en s'entraînant avec acharnement au base-ball. Abilene n’a pas pu être joueuse professionnelle, c’est donc à Austin de devenir le meilleur lanceur de tous les temps, et la jeune fille entraîne son frère jusqu'à l'épuisement. Emporté par l’irrésistible exubérance de sa sœur, aveuglé par son admiration, Austin refuse de voir que quelque chose ne tourne pas rond. Pourtant, les sautes d'humeur, les lubies et les disparitions inexpliquées d’Abilene détériorent de plus en plus l'ambiance familiale et commencent à compromettre l'avenir de son frère. Même l'inébranlable complicité qui les unit envers et contre tout – leurs parents, leur vie solitaire, la médiocrité de leur entourage – semble se fissurer insidieusement.
------------------------------------------------------

Au bord du gouffre….

Il s’appelle Austin, il aime sa sœur : Abilene, le base ball, ses parents…
C’est « lui » qui raconte, qui nous explique sa vie, sa relation avec sa famille, ses camarades…

Abilene est « handicapé des sentiments », elle ne sait pas comment aimer, elle ne sait pas ce qu’il faut faire pour montrer qu’elle aime, elle ne sait pas s’aimer… Parfois, ses sentiments explosent…alors elle se sent à l’étroit dans sa vie. Tout à coup pour elle, le monde est trop petit …De surcroit, elle ne reconnaît plus son corps, elle ne s’appartient plus… Elle éclate comme une bulle et part en mille morceaux au gré de ses envies qui, tout à coup, deviennent ses seules priorités…

Elle est tout pour Austin, son cadet… Elle est son « Dieu »…. Prestige de l’aînée ? Complicité exacerbée par ce sport, le base-ball, qui les unit ? Passion partagée ? Trop ? Mal ?
Austin « s’oublie » devant Abilene… Non pas qu’elle lui fasse de l’ombre…Quand elle va bien, elle rayonne, elle illumine et tous brillent avec elle… Quand elle va mal, Austin ne saisit pas, refuse de voir, de penser que quelque chose « cloche »….

C’est une Abilene pour qui la maladie va aller crescendo que nous découvrirons dans ce roman.
Toujours sur la tangente, épuisante, épuisée de temps à autre…
Même s’il lui arrive d’être réaliste :
Citation :
« Tu te crois invincible, tu crois que tu es l’être le plus formidable du monde, et une seconde après tu ne sais même plus ce que tu fais. »
Elle ne comprend pas et rejette l’idée qu’il est nécessaire qu’elle se fasse aider….

Avec une écriture toute en délicatesse, très fine, infiniment juste, Pete Fromm nous emmène par la voix d’Austin, dans les méandres des rapports familiaux. Abilene est le centre, l’aimant qui attire tout, le bien comme le mal, la joie comme la tristesse, l’enthousiasme comme le rejet…mais….
Citation :
« Mais nous ne pouvons plus suivre Abilene. Aucun de nous….. On ne peut qu’espérer. »
Comment ne pas se sentir coupable quand votre enfant, la chair de votre chair, adopte un comportement qui vous échappe et qui sort des normes de la convenance, se mettant lui-même (et les autres) en danger ? Comment agir « pour son bien » alors qu’il se révolte ? Que dire, que faire ?
Comment supporter, ce si lourd regard, celui des autres ?

A travers le cheminement d’Abilene, nous accompagnons la souffrance d’une famille sur la route de l’acceptation. Leur fille, leur sœur, s’enfonce ; ils essaient de ne pas couler avec elle, de se maintenir à flots…

Ce sont toutes les « positions » des différents membres de la famille, qui évoluent autour d’Abilene qui sont évoquées. Sous des angles différents, celui de la raison, celui de l’amour, celui du lien familial et bien d’autres encore, l’auteur nous fait approcher de plus ou moins près cette terrible pathologie. Une de ces maladies dont on ne guérit pas et qu’il faut apprivoiser, apprendre à gérer, supporter au quotidien et bien appréhender pour qu’elle reste à sa place, sous-jacente mais silencieuse….

Ce livre m’a beaucoup émue, bouleversée, touchée. Le style est si vivant qu’on a l’impression que Pete Fromm parle d’un quotidien qu’il a rencontré…
C’est un roman qui existera longtemps en moi car ses personnages sont devenus des familiers…



Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyDim 22 Sep 2013 - 10:24

Je vais le noter dans un coin celui-ci. Merci pour ton chouette com'.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyMer 19 Fév 2014 - 17:46

Comment tout a commencé

Une petite ville du Texas au bord du désert, attend désespérément, entre 2 tempêtes, le retour de la pluie. Une famille sans histoire : Papa et Maman pensent qu’ Abilene et Austin, leurs deux enfants entre adolescence et âge adulte, sont ce qui leur est arrivé de mieux.

Citation :
Tout ce que je veux, je l'ai sous les yeux. Chaque jour. Je n'ai pas besoin d'aller chercher plus loin.

Et donc, il ne leur est pas arrivé grand-chose… Face à cette vie aimante mais médiocrement ordinaire, les deux jeunes gens opposent leur fraternité symbiotique, une relation fusionnelle basée sur le base-ball, l'espoir d'un monde meilleur passant par des rêves de championnat et de « match parfait ».
Mais peu à peu, les excentricités d’Abilene tombent dans l’excès, mettent mal à l'aise, et là où Austin s’obstine à ne voir  que l'expression du caractère unique et extra-ordinaire de sa sœur, les adultes se mettent à parler de trouble bipolaire. Alors que Papa et Maman veulent désespérément continuer à croire en leur credo.

Voilà, il y avait tous les ingrédients pour un excellent roman, un peu hors du commun, un paysage brûlant pour une ambiance torride, une relation fraternelle farouche avec tous les espoirs de l'adolescence, et la maladie qui vient brouiller les cartes, des arrières-pensées de faute, de trahison et d’abandon. Une symbiose qui devient incommunicabilité.

Mais… Mais… Il faut attendre la page 150 pour lire dix lignes de suite où on ne parle pas de base-ball et ça, c'est déjà une lourde épreuve. Et puis Pete Fromm fait le choix d'un récit totalement factuel : outre des matchs de base-ball, des lancers, des entrainements, il enchaine des dialogues, des faits, des gestes, des trajets. Et des dialogues encore, parfaitement juste, sans un mot de trop, tirés au cordeau, sans un poil qui dépasse, jamais, pour mieux dire d’inexprimable. Pas d’émotion, pas de ressenti, pas la moindre chose qui voudrait donner l'impression qu'on risquerait de tomber dans le pathos. L’écartèlement des personnages est si fort qu'il n'a pas droit à des mots. Cela donne une impression de carcan, de malaise, de fuite en avant, qui correspond sans doute au ressenti des personnages, mais m’a tenue à distance, malgré certaines scènes très touchantes. Autant j'avais aimé la légèreté et l'humour de Indian creeks, autant j'ai été rebutée par la rigueur en lame de couteau de Comment tout a commencé. Comme s'il se méfiait de cette histoire si complexe et douloureuse, lui refusait une sensibilité, lui imposait une rage, alors qu’elle  aurait gagné à un peu de simplicité et de douceur. Douceur qui apparait par moments, chez les parents . A force de vouloir brûler son lecteur, Pete Fromm a fini par me glacer.

Mais j’ai l’impression Cassiopée n'est pas la seule à avoir été été bouleversés, et je ne voudrais donc pas trop ternir ce roman.

Pete Fromm - Page 2 Nolan_11

Nolan Ryan, l'idole de Austin et Abilene
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyMer 19 Fév 2014 - 20:34

Tu as raison, Topocl, Je crains que Indian Creek ne soit le meilleur livre de l' auteur. Parce que

directement inspiré par une expérience extreme de survie qu' il a vécue.

Il n' a pas eu besoin d' une fiction/prétexte, mais se souvenir et mettre en forme. Ce  qui a
produit un livre exemplaire et dont on se souvient...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyJeu 20 Fév 2014 - 8:26

Je pense que la psychose maniacodépressive est si bien décrite que c'est aussi du vécu.
Il est sûr que l'aspect base-ball rebutera plus d'un (il ne m'avait pas tant gênée dans l'art du jeu de Chad Harbach). Pour ce qui est du style, c'est plus personnel. je me demande si Hemingway n'écrit pas comme ça. Rien que des faits, ça claque et on ne perd pas son temps en fioritures.
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyMar 7 Avr 2015 - 13:00

Moi, j'ai dévoré la moitié de Lucy in the sky.
Pete Fromm peut m'ouvrir ses bras quand il veut, je fonce lui faire le hug de sa vie.
Ou je m'enroule dans sa moustache.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyVen 10 Avr 2015 - 10:06

Pete Fromm - Page 2 0886-c10
Lucy in the sky (2015)

Montana.
Petite ville de Great Falls.
Lucy est frondeuse, avec un franc-parler plein d'humour, courageuse et bien plantée dans ses baskets. Elle a 14 ans. Elle idolâtre son père, bucheron et absent les 9/10ème du temps. Elle aime sa mère, comme une camarade, une colloc, comme un compagne de galère, dans l'attente du père et du mari. Elle passe son temps avec son seul ami, Kenny, le gringalet avec qui elle fait des figures de la mort sur la "cage à lapin" du square.
Sa vie roule, cahote un petit peu, mais avance.

Jusqu'à ce qu'elle roule une pelle à Kenny.
Jusqu'à ce que sa mère fasse des "heures supp" et que l'ombre d'un "oncle" se profile.
Jusqu'à ce que l'absence ce son père prenne plus de place que sa présence.

L'équilibre bascule de plus en plus.
Lucy entre dans la vie d'adulte, propulsée, carambolée. Elle ne veut pas grandir, ne veut pas être une femme, et pourtant...

Pete Fromm a un talent incroyable pour faire vivre ses personnages, les situations prennent vie, littéralement, sous nos yeux, lorsqu'on les découvre. Les personnages sont d'une vitalité ébouriffante. L'humour grinçant ou franchement tonitruant, comme une grande claque dans le dos, impressionne.
Il décrit parfaitement les moments de doute, les moments où l'on fonce sans réfléchir, les moments où tout part dans tous les sens et qu'on ne peut plus rien retenir.
Lucy et tous les autres sont comme prisonniers d'une toile dans laquelle ils se démènent comme ils peuvent, et restent indubitablement enfermés.
L'auteur pose un regard incroyablement juste et lucide, que ce soit sur la jeune ado de 14 ans, ou la femme de 35 ans, le jeune plein d'hormones et de grands sentiments de 15-17 ans, et même le vieux roublard qui apparaît et disparaît.

Ce livre c'est l'Amérique. L'Adolescence. La Construction de Soi. Les Passages et Les Ruptures. La Passion et La Tendresse.

Incontournable.
Vrai Coup de Cœur !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyVen 10 Avr 2015 - 18:35

Encore un auteur de noté, tous vos coms sont enthousiastes.....

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptySam 11 Avr 2015 - 17:44

Chouette commentaire Queenie, ça fait envie!

Je le note aussi, ça fait un moment que cet auteur m'inspire sourire
Revenir en haut Aller en bas
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyJeu 18 Juin 2015 - 23:27

Comment tout a commencé

J'ai été très marqué par ce roman malgré quelques réserves, sans doute car le sujet me tient particulièrement à coeur. Pete Fromm explore à travers le trouble bipolaire des vulnérabilités, des fêlures, des doutes et l'étendue poignante d'une fragilité relationnelle. L'omniprésence du base-ball est décisive car l'expression d'une gestuelle sportive libère très vite une tension émotionnelle, entre états de grâce et désillusions, euphorie et souffrance.

L'admiration et la fidélité absolue d'Austin à sa soeur Abilene transcendent une complicité qui s'affirme dans l'obstination et la persévérance. La transition vers l'âge adulte doit cependant provoquer un renoncement à une image idéalisée pour apprivoiser une douleur, une frustration et renforcer une construction de soi. J'ai été moins sensible à quelques effets de style, à des répétitions mais ce tourbillon d'intimité est souvent magnifique dans ses excès, avec au bout la promesse incertaine d'un apaisement. Dans la révélation d'une colère et la mise à nu d'un conflit, Abilene, Austin et leurs parents parviennent en tout cas à combler peu à peu un manque, à accepter une instabilité qui représente aussi une force.

Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyJeu 18 Juin 2015 - 23:40

Avadoro a écrit:
Comment tout a commencé

J'ai été très marqué par ce roman malgré quelques réserves, sans doute car le sujet me tient particulièrement à coeur. Pete Fromm explore à travers le trouble bipolaire des vulnérabilités, des fêlures, des doutes et l'étendue poignante d'une fragilité relationnelle. L'omniprésence du base-ball est décisive car l'expression d'une gestuelle sportive libère très vite une tension émotionnelle, entre états de grâce et désillusions, euphorie et souffrance.

L'admiration et la fidélité absolue d'Austin à sa soeur Abilene transcendent une complicité qui s'affirme dans l'obstination et la persévérance. La transition vers l'âge adulte doit cependant provoquer un renoncement à une image idéalisée pour apprivoiser une douleur, une frustration et renforcer une construction de soi. J'ai été moins sensible à quelques effets de style, à des répétitions mais ce tourbillon d'intimité est souvent magnifique dans ses excès, avec au bout la promesse incertaine d'un apaisement. Dans la révélation d'une colère et la mise à nu d'un conflit, Abilene, Austin et leurs parents parviennent en tout cas à combler peu à peu un manque, à accepter une instabilité qui représente aussi une force.

Je le note.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyVen 19 Juin 2015 - 6:08

bix229 a écrit:
Avadoro a écrit:
Comment tout a commencé

J'ai été très marqué par ce roman malgré quelques réserves, sans doute car le sujet me tient particulièrement à coeur. Pete Fromm explore à travers le trouble bipolaire des vulnérabilités, des fêlures, des doutes et l'étendue poignante d'une fragilité relationnelle. L'omniprésence du base-ball est décisive car l'expression d'une gestuelle sportive libère très vite une tension émotionnelle, entre états de grâce et désillusions, euphorie et souffrance.

L'admiration et la fidélité absolue d'Austin à sa soeur Abilene transcendent une complicité qui s'affirme dans l'obstination et la persévérance. La transition vers l'âge adulte doit cependant provoquer un renoncement à une image idéalisée pour apprivoiser une douleur, une frustration et renforcer une construction de soi. J'ai été moins sensible à quelques effets de style, à des répétitions mais ce tourbillon d'intimité est souvent magnifique dans ses excès, avec au bout la promesse incertaine d'un apaisement. Dans la révélation d'une colère et la mise à nu d'un conflit, Abilene, Austin et leurs parents parviennent en tout cas à combler peu à peu un manque, à accepter une instabilité qui représente aussi une force.

Je le note.
Moi aussi.

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyLun 10 Aoû 2015 - 15:02

-Lucy in the sky-

C'est le parcours de Lucy, petit bout de femme de 14 ans, tout juste sortie de l'enfance et balancée malgré elle dans le monde des adultes. Une gamine à la fois fragile et frondeuse, tiraillée entre le besoin de rester le garçon manqué qu'aime tant son père, et l'envie d'expérimenter une sexualité qui la taraude, ces jeux de l'amour dont ses parents semblent si friands. Pourtant, tout ne parait pas aussi idyllique dans leur image de couple: son père est toujours absent et sa mère rêve d'autre chose en alignant "des heures sup". La quiétude familiale fait place aux doutes et aux questionnements, le monde des adultes que découvre Lucy est pavé de faux semblants...

Comme le dit Queenie, Pete Fromm a un véritable don pour nous faire rentrer dans le psychisme de ses personnages, et principalement celui de Lucy. Lucy que l'on découvre battante et rebelle, qui se veut différente de sa mère et qui reproduit pourtant le même schéma. Empêtrée dans ses contradictions, elle se cache derrière cet humour cinglant alors que son univers vacille. On se demande comment cet homme a pu nous retranscrire aussi justement les fluctuations de l'âme adolescente. Il y a bien des passages où sa maturité m'a quand même surprise, c'est ce qui m'a peut être un peu génée. Mais dans l'ensemble, ce roman est un diamant brut, un condensé d'une authenticité sauvage et d'une incroyable subtilité sur ce passage à la condition de femme. Tout en désirs et souffrances, dénis et évidences. Un très beau roman, merci pour le conseil Queenie!
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyLun 10 Aoû 2015 - 15:23

Avec grand plaisir !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 EmptyLun 10 Aoû 2015 - 16:09

Allez, pour ceux qui n' ont pas encore lu Indian Creek, ce magnifique récit, son 1er livre, revenez sur vos pas et lisez-le
Je cite Topocl :

"C'est une aventure totalement incroyable au XXe siècle, un truc unique dont il aurait pu revenir fou mais dont il est sorti grandi. Il arrive à décrire l’ennui sans ennuyer une seconde le lecteur, il se passe finalement beaucoup de choses passionnantes dans ce monde solitaire , les paysages sont magnifiques, les animaux fascinants, on est ému, on rit beaucoup (vraiment). C'est une sacrée leçon de vie."

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pete Fromm - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pete Fromm   Pete Fromm - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pete Fromm
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» PETE SEEGER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: