Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Normand Baillargeon [Education]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Normand Baillargeon [Education]   Lun 2 Jan 2012 - 15:14

Normand Baillargeon



Normand Baillargeon (né en 1958) est professeur en sciences de l'éducation à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), essayiste, sceptique, militant libertaire, chroniqueur et collaborateur de différentes revues alternatives.

Depuis la rentrée 2011, il anime avec Xavier Brouillette la chronique De la philo derrière les gros titres, dans le cadre de l'émission Dessine-moi un Dimanche, animée par Franco Nuovo à Radio-Canada.

À l'UQAM, il enseigne les fondements de l'éducation aux futurs enseignants québécois. Il écrit un livre sur l'éducation à la pensée critique (Petit cours d'autodéfense intellectuelle) qui est actuellement étudié dans les cégeps et pour lequel il remporte le Prix Québec Sceptique 2005.

Il participe à la fondation du Collectif pour une éducation de qualité (CEQ) qui s'oppose au renouveau pédagogique (anciennement la réforme de l'éducation) qui se met en place dans les écoles québécoises.

Normand Baillargeon participe aussi à différents médias alternatifs incluant À Bâbord, la revue de philosophie Médiane — aujourd'hui disparue — dont il est un des fondateurs et, longtemps, du mensuel Le Couac. Il a aussi été chroniqueur au journal Le Devoir et participé à Bazzo.tv, sur les ondes de Télé-Québec.

Il intervient dans le documentaire Chomsky & Cie sorti en 2008 et dans L'encerclement de Richard Brouillette, sorti en 2009.



source WIKIPedia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Normand Baillargeon [Education]   Lun 2 Jan 2012 - 15:19

Liliane est au lycée - Est-il indispensable d'être cultivé ?



Normand BAILLARGEON publie ce petit livre (100 petite pages) intéressant et accessible, qui réfléchit sur la notion de culture.

Il exprime tout d'abord en quoi la culture générale peut rebuter : tout d'abord parce qu'elle cultive un mépris et une exclusion de certaines formes d'expression culturelle (une certaine culture populaire, une culture véhiculée par les femmes, les minorités, la pensée occidentale, et la culture scientifique) et d'autre part la suffisance qu'elle donne à certains de ceux qui la possèdent.

À partir de là, il « souhaite penser la culture générale, et en articuler une conception cohérente». La culture se doit être un enrichissement.

-Pour l'individu, elle constitue « un élargissement du cercle de l'expérience humaine » qui nous aide à « forger notre identité et notre autonomie, changer en mieux, échapper aux aléas de l'ici et du maintenant ». Elle nourrit une habitude critique et une humilité.

-Pour la communauté, « une culture commune est un indispensable préalable à la communication avec autrui et à la conversation démocratique ».



L'auteur se pose alors la question : quelle culture ? : « Il faut désormais élargir notre vision de la culture générale afin qu'elle échappe aux griefs énoncés contre l'», considérer « qu’elle n'est pas définie une fois pour toutes, mais traduit la dynamique des transformations qui caractérisent nos sociétés ». Elle se doit de comprendre:

-la science et la technologie (« qui sont et seront au cœur de la plupart des enjeux et des défis que nous réserve le futur et que nous nous devons de comprendre »),

-la littérature et les arts (« qui peuvent fortement contribuer, par la culture de l'imagination, à l'extension de la sympathie et à briser les barrières empêchant de voir l'Autre comme un être humain)

-l'histoire et l’histoire des idées (« qui permet de prendre du recul sur les problèmes de notre temps, alimenter et consolider les vertus d'humilité, de faillibilisme et de distance critique »)

-la philosophie (où la tradition « conserve une actualité très spécifique ». Elle constitue une «grande conversation de l'Humanité qui se poursuit depuis toujours » autorisant remise en question des valeurs et étude critique)



Cette nouvelle culture générale est menacée par le « tout culturel, ou relativisme culturel, contre lequel doivent nous armer des normes universelles, au-delà des jugements et des goûts, tout en gardant à l'esprit que ces jugements et ces normes sont évolutifs, et ceci même si «cette prétention à juger choque ou semble élitiste ».



Le souci de la culture générale d'une société passe par l'éducation et également par les médias.

-Le problème des médias est leur souci de rentabilité, délivrant un divertissement anesthésiant et abrutissant, et qu’ ils sont la propriété d'un nombre restreint d'individus (d’où une vision unique voir propagandiste). « Notre époque est pressée, mais la culture demande du temps. Mais comme on le sait, il existe des raccourcis qui rallongent et des avances qui donnent du retard »

-Au niveau éducatif, et notamment à l'école, divers dangers nous guettent également :

*alléger le fardeau de l'effort de lire, comprendre et penser dans l'indispensable longue durée

*réserver l'effort à apprendre à raisonner, synthétiser, être créatif, sans acquérir les connaissances (notamment sous le prétexte qu'elles sont si faciles à trouver sur Internet)

… Alors que « sans un riche bagage de connaissances de chacun, il n'est pas de pensée critique ou créatrice ».

Méfions-nous de l'image négative de l'école, du professeur et de l'étude, aggravée en France par une peur de ne pas réussir (classement et notation). « Quel rapport au savoir, à la culture, prépare-t-on là ? » Que fait-on de « le bonheur, le plaisir d'apprendre ? »).



Enfin n'oublions pas que « nous avons entrepris notre voyage culturel par des chemins multiples, aimant des formes et des productions que nous reconnaîtrons ensuite comme inférieures ». « La culture doit être une chose vivante et non inerte jusqu'à devenir une composante de ce que nous sommes. »

Cela suppose qu'on se l'approprie. Cette appropriation, qui fait devenir autre, ne peut que susciter des résistances, qui sont justement l'indice que ce corps étranger fait son oeuvre »



L’auteur fait enfin une apologie des Bourses du Travail (« avec cette tradition radicale en politique qui prenait l'éducation et la culture au sérieux, comme autant d’incontournables conditions de l'émancipation individuelle et de la transformation sociale »)







J’ai notamment aimé dans ce livre, cette idée que la culture est ce qui nous donne les moyens d’une conversation démocratique. Qu’elle doit s'étendre à des champs inexplorés ou méprisés, (culture scientifique, culture populaire, culture occidentale) sans s’abandonner pour autant à la trivialité. Qu’elle est autorisée à passer par des chemins détournés. Qu’au sein de cette culture-même, effort et plaisir vont main dans la main



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Normand Baillargeon [Education]   Jeu 2 Fév 2012 - 21:24

Merci pour ce commentaire Topocl ! Thème qui m'intéresse et avis alléchant, je le note à ma LAL... (et la couverture est sympa !)

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Normand Baillargeon [Education]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Normand Baillargeon [Education]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enseignement du Normand !
» Crew Normand - Rap du Bessin !
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» histoire de paysan normand
» Travail - Santé - Education - Services publics... NON à la casse !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: