Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 25 ... 32  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyDim 22 Juil 2012 - 16:33

au moins c'est bien tourné. mdr2

ce qui me surprend tout de même pour le peu que j'ai cherché de critiques en lignes c'est l'esquive totale de la manière et d'une bonne partie du sujet pour se limiter à l'aspect "un film sur les CRS".

(ça a l'air pourri le festival de Beaune).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyDim 22 Juil 2012 - 21:07

laugh Bien marrant ce commentaire Traversay !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyDim 22 Juil 2012 - 21:18

Citation :
Dans les anciens temps, le cinéma se targuait d'avoir un jugement moral sur ce qu'il montrait. C'en était parfois assez pénible, et plus que risible, avec le recul.
Je pensais à ça aussi, parce que le film a (aussi) des défauts de film des anciens temps dans le scénario et dans l'arrangement du film ce qui donne à son mauvais côté et mauvais goût un sens délibéré. je cherche dans mes souvenirs un repère de film autre qu'un justicier dans la ville ou un autre ou un souvenir plus marquant...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyLun 23 Juil 2012 - 20:16

Grrrr colere c'est pas de chance pour une fois que je suis décidée à poster, je viens de tout effacer! Est-ce un signe des dieux? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyLun 23 Juil 2012 - 20:30

traversay a écrit:
[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 20135998

Je me suis fait tout petit de Cécilia Rouaud
Citation :
Plus rien ne retient Yvan à Paris. Sa femme l’a quitté pour vivre en Thaïlande. Ses filles, adolescentes, ont choisi d’habiter chez sa sœur Ariane, aussi angoissée qu’admirable. Yvan est prêt à partir… quand débarquent dans sa vie la belle Emmanuelle, qui fait des enfants comme elle tombe amoureuse, et Léo, le petit garçon que sa femme a eu avec un autre.

Une petite comédie romantique cool pour les vacances. Pas trop guimauve, drôle si possible, et puis, bon, à la fin, hein, ils s'embrassent et sont heureux. Les britanniques ont la recette originale, les italiens la cuisinent al dente, les américains la préfèrent trash, que reste-t-il aux français ? Mais si, vous savez bien, ce petit côté décalé, un peu bohème, un peu bourgeois, avec des familles recomposées et une dépression à surmonter, ça peut marcher. Faites entrer le héros, amoché depuis 5 ans par la fuite de son épouse, incapable de s'occuper de ses deux filles. Sa future promise sera aussi fantasque qu'il est taciturne et, c'est bien connu, les contraires s'attirant, l'alchimie amoureuse pourra fonctionner pleins pots. Mais, finalement, si on s'était trompé du tout au tout. Je me suis fait tout petit n'est pas une comédie romantique, c'est un traité de sociologie sur la paternité en ce début de XXIe siècle, version très light et expurgé, quand même. Agréable à suivre, pas mal écrit, et surtout joliment interprété par Léa Drucker, Vanessa Paradis et, surtout, l'immense Denis Ménochet, qui ferait un Cyrano de Bergerac dévastateur. Il porte tout le poids du film sur ses larges épaules avec une aisance stupéfiante.
[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 20100710

Merci à toi de parler de ce film Traversay. Je n'ai pas osé en parler, moi. Cela voudrait-il dire que tu assumes ton côté "midinette". Même si on peut avoir cet a priori, je suis sûr que tu y as pensé, ce n'est pas ce genre de film. Il traite de thèmes actuels, comme tu le soulignes, mais après tout, être parent, ce n'est pas nouveau, non plus! Bon ce qui l'est un peu plus est l'implication récente ou forcée des pères dans l'éducation des enfants. Chacun arrive toujours à trouver des astuces pour ne pas assumer ses responsabilités : allez faire un long tour chez votre tante les filles! Quelle tante, en plus, bourée de TOCS mais avec un coeur et un sens de la famille : bravo à Léa Drucker, merveilleuse en femme bohème qui ne peut en vouloir à son frère et le soutient coûte que coûte.
Même si le titre rend hommage à Brassens, la seule poupée dont il est question est celle du petit Léo (à croquer) qui préfère s'exprimer à travers ce double rassurant que directement. Tout le film est ainsi, il donne des pistes et pfuiiit on se trouve embarquer avec légèreté dans une nouvelle direction.
Denis Ménochet est merveilleux même si on a parfois envie de baffer son personnage tellement il patauge! Vanessa Paradis en prof fantasque et coeur d'artichaut est sensas.
Bref, j'ai passé un moment agréable et ce film m'a fait du bien.
sunny

Ah oui, juste une intuition : ce film m'a rappelé par moments l'univers de Klapisch, non?
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyLun 23 Juil 2012 - 22:02

Klapisch, oui, Esperluette. Mais pas celui des derniers films.
Midi net, j'assume pleinement. Midi trente, même Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyLun 23 Juil 2012 - 22:10

Sur les conseils avisés de Mimi, je suis allée voir "Summer Time".
Un film qui ne fait pas parler de lui, mais un très beau film!
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyLun 23 Juil 2012 - 22:44

Cassiopée a écrit:
Sur les conseils avisés de Mimi, je suis allée voir "Summer Time".
Un film qui ne fait pas parler de lui, mais un très beau film!

Et fort prometteur pour la suite de la carrière de ce jeune réalisateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyMar 24 Juil 2012 - 13:14

traversay a écrit:
Klapisch, oui, Esperluette. Mais pas celui des derniers films.
Midi net, j'assume pleinement. Midi trente, même Very Happy

dentsblanches Je le savais que tu assumerais ce côté là! Wink

Oui, pour Klapisch, je pensais à Chacun cherche son chat ... Du coup, ça me donnerait presque envie de le revoir.
sunny
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyMer 25 Juil 2012 - 23:05

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 20169393

Téléphone arabe de Sameh Zoabi
Citation :
Jawdat, un jeune arabe israélien, veut simplement s’amuser avec ses copains, passer des heures à discuter sur son portable, et surtout, trouver l’amour. Mais il multiplie les rendez-vous ratés avec des jeunes filles musulmanes, chrétiennes, et même juives, tout en tentant désespérément de réussir son test d'hébreu pour entrer à l’université et ainsi quitter son village. Les choses se compliquent quand Salem, son père, cultivateur d’olives, veut qu'il le rejoigne dans son combat contre l'antenne installée dans un champ voisin par la compagnie israélienne de téléphone et qu'il soupçonne d'irradier les villageois.

Dixit Sameh Zoabi, le réalisateur de Téléphone arabe : "Je pense qu'étant donné le climat politique difficile, l'humour s'est développé comme antidote contre la tension politique anxiogène entre Israël et Palestine." Va donc pour une comédie, Elia Suleiman (Intervention divine) a montré la voie en poussant jusqu'à l'absurde les tenants et aboutissants d'un conflit inextricable. Manque de chance, le scénario du film n'est pas à la hauteur, se dispersant entre les errances sentimentales d'un jeune arabe israélien (palestinien, mais avec un passeport israélien et ne vivant pas en Cisjordanie ou à Gaza) et le combat de son père contre une antenne téléphonique installée par "l'ennemi". Deux histoires inabouties et mal reliées entre elles, et euh, téléphonées. L'interprétation est médiocre, la mise en scène atone. Des bonnes intentions, il y en a, dans Téléphone arabe. Mais de l'énergie, du rythme, de la finesse, vraiment une dose infinitésimale. La communication ne passe pas, faute d'un réseau adapté.

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 19999010



Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
touti
Main aguerrie
touti

Messages : 589
Inscription le : 07/08/2011
Age : 46
Localisation : Nancy

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyJeu 26 Juil 2012 - 8:29

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Index13

Comédie romantique très chouette, j'ai adoré.

On a ri, même si parfois les gags étaient un peu gros mais ça fait du bien.
Gad est égal à lui même, toujours aussi charmant et Sophie Marceau reste dans un style de rôle qui lui convient bien.
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyDim 29 Juil 2012 - 16:41

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 20160269

Gangs of Wasseypur - Part 1 d'Anurag Kashyap
Citation :
Wasseypur, Inde. La ville voit s'affronter trois générations de gangsters, héritiers de deux clans. Celui de Shahid Khan, qui le premier se lança dans le pillage de trains britanniques, contre celui de Ramadhir Singh, au pouvoir sans partage sur la région. Devenu paria, Shahid Khan est contraint de travailler dans la mine de son pire ennemi.
Sardar Khan, fils de Shahid et coureur de jupon invétéré, a juré de rétablir l'honneur de son père en devenant l'homme le plus redouté de Wasseypur.

Bollywood sur le terrain de Hollywood ! Gangs of Wasseypur (5 heures de film dont 2h40 pour la première partie présentée cet été) est une fresque ambitieuse, qui embrasse 7 décennies d'histoire d'une ville indienne marquée par la rivalité transgénérationnelle entre deux clans ennemis. Placé sous le sceau de la vengeance, le film d'Anurag Kashyap impressionne par son énergie, sa violence continuelle (un mort par quart d'heure, minimum syndical), sa mise en scène compulsive et ses changements de registre. L'aspect social et politique de cette odyssée n'est pas négligeable et fait passer les outrances de style et les raccourcis du scénario qui laissent souvent en rade. Une petite touche d'humour et de falbalas très bollywoodiens (ironiques ?) ajoutent un peu de piment à un film tellement riche qu'il en devient bourratif. Ce Il était une fois en Inde (Leone, Scorsese et Tarantino pour les influences les plus évidentes) tient sans doute son originalité de son caractère exotique tant l'Inde ne nous a pas habitués à ce type de films d'action. Il s'en tourne pourtant des dizaines de ce type par an dans la production locale mais aucun n'avait jusqu'alors visé aussi clairement l'export. Avec les contraintes et les excès qui vont avec. Cela reste une curiosité, loin d'être un chef d'oeuvre, suffisamment accrocheuse pour attendre la suite, programmée sur les écrans français le 26 décembre prochain.

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 20090711
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyJeu 2 Aoû 2012 - 0:07

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 20108238

Annalisa de Pippo Mazzapesa
Citation :
Veleno « Poison » et Zazà, deux adolescents de 15 ans deviennent amis alors que tout les oppose. Veleno est fils de notable, Zazà est une petite frappe des quartiers populaires. Tandis que l’un veut s’affranchir de son milieu favorisé, l’autre rêve d’être repéré par les sélectionneurs de la Juventus. Un jour, la belle Annalisa, jeune fille mystérieuse et sensuelle, apparait dans leurs vies. Elle devient alors une légende énigmatique pour les jeunes du village et une source de troubles passionnels pour les deux garçons.

Annalisa est une jeune fille affriolante, déjà veuve, qui va bouleverser la libido de deux adolescents en mal d'excitation. Le canevas n'est pas nouveau, le réalisateur Pippo Mazzapesa tente de lui donner de l'étoffe en ancrant son propos dans le social, au milieu d'une bourgade industrielle des Pouilles, dans un milieu défavorisé. Il n'y parvient pas réellement, livrant des bribes d'information, coupant les scènes avant d'en extraire le jus, jouant sur l'atmosphère sans délivrer une vraie substance à sa narration. Les images témoignent de la sécheresse du sud de l'Italie; pauvreté et soleil, évoquent la politique et le football, parlent d'envie d'ailleurs. La mise en scène s'appuie sur la BO quand elle est impuissante à donner corps à ses thématiques. Annalisa n'est pas le grand film qu'il aurait pu être, trop allusif, pas assez centré sur son fascinant personnage de madone au regard mystérieux et déjà désabusé. Un coup d'épée dans l'eau qui ne mouille pas suffisamment.

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 20089611
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptyVen 3 Aoû 2012 - 20:13

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 43458210 [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 The-co10
The Color Wheel, Alex Ross Perry

Vraie bonne surprise du hasard.

Un frère, une sœur. ils ne se voient jamais, ne s'aiment pas, se retrouvent pendant 3 jours, ensemble, sur les routes. Le frère a accepté d'aider sa sœur a récupéré des affaires chez son ex (son prof de fac).

ce film, difficile d'en parler. Pas vraiment d'histoire.
Mais des dialogues terribles ! Cyniques, méchants, violents. Et en même temps, plein de vérités (qui d'habitude ne se disent pas). A faire racler ses ongles sur le vernis de la société.
Critique de la vie ordinaire, de la vie "originale". Du planplan, du foufou. Rien n'est vraiment épargner.
Tout ça pourquoi ? Pour montrer la solitude, la confrontation de soi avec l'autre, avec l'image que l'on a de soi, l'image que l'on renvoie, l'image qu'on nous renvoie de nous-même.
Et pour montrer la tendresse des moments passés, rêvés, imaginés. Une mélancolie d'une vie qu'on n'a pas vécu.

Un film qui tient parfaitement son propos, qui n'en fait pas trop, ni pas assez. Un rythme constant, ni plombant ni frénétique. Caméra à l'épaule, noir et blanc, pour donner la pâte à la fois intellectuelle et nostalgique. Un aspect nouvelle vague, en moins péteux.

Et une actrice (Carlen Altman) que j'ai envie de voir souvent !
[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Rt_the10

Un acteur qui rappelle le Woody Allen des débuts, et aussi Jesse Eisenberg.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 EmptySam 4 Aoû 2012 - 18:08

traversay a écrit:
[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 19864740

Hasta la vista de Geoffrey Enthoven
Citation :
Trois jeunes d’une vingtaine d’années aiment le vin et les femmes, mais ils sont encore vierges. Sous prétexte d’une route des vins, ils embarquent pour un voyage en Espagne dans l’espoir d’avoir leur première expérience sexuelle. Rien ne les arrêtera… Pas même leurs handicaps : l'un est aveugle, l'autre est confiné sur une chaise roulante et le troisième est complètement paralysé.

Ce n'est pas trop tôt : le cinéma flamand se fait enfin une place sur les écrans français. Après Bullhead, au tour de Hasta la vista, dans un registre totalement différent, tout auréolé de son prix spécial du jury au festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez. Comédie ? C'est vite dit, le film de Geoffrey Enthoven se situe au carrefour de plusieurs genres, ce qui constitue sa force et sa faiblesse. Et c'est plutôt l'aspect road-movie qui mérite d'être retenu, classique certes mais rythmé et suffisamment malin pour s'attarder un instant sur la psychologie de ces trois handicapés en route vers l'extase sexuelle. Il flotte alors un parfum de liberté, de réalisme sans concession, qui se retrouve moins dans certains épisodes davantage orientés vers le drame ou la comédie. La comparaison avec Intouchables, inévitable, bien que le thème en soit très différent, n'est pas à l'avantage du film belge. Sa mise en scène, très quelconque, le dessert, son scénario, trop attendu, en fin de compte, aussi. Et ce parti pris de ne pas s'apitoyer, s'il est réel et louable, est contrarié par la volonté d'être à la fois méchant, politiquement incorrect, vulgaire (les scènes de machisme ne sont pas les meilleures) tout en laissant une ouverture pour la tendresse et l'humanité. Contrairement à Intouchables, Hasta la vista n'est pas un conte de fées (voir les derniers instants du film), ni une comédie pur jus. Trop de paramètres sont en conflit pour que le résultat soit à la hauteur des intentions. Ceci dit, ce n'est pas un mauvais film, il aurait juste pu être meilleur avec un dosage plus équilibré de ses différents ingrédients.

[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 19864711

Carrément pas un mauvais film du tout !

C'est rare de voir un film qui parvient à traiter d'un vrai sujet grave (le handicap) en lui allouant un petit côte "provoc" (le dépucelage), tout en gardant une ligne comique juste, pas grossière ni lourdingue, ni trop légère. Equilibre parfaitement maintenu : les acteurs interprètent leurs personnages avec une vraie justesse. A la fois tendres et durs, terre à terre et fous. Ils donnent une énergie et un rythme au film qui m'a embarquée aussitôt.

Alors, certes, il n'y a rien de furieusement original, mais ça envoie une bonne bouffée de sourire et d'humanité. Et je ne lui en demandais pas plus.

Pour se décanter d'une après-midi ronchonne, c'est idéal.
Un film intelligent, sans être prétentieux. Tendre sans être larmoyant. Dur sans être mélo.
Rien à lui reprocher. (et je ne trouve absolument pas qu'il y ai conflit entre les paramètres. Je dirais qu'il survole une complétude complexe de l'humain)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)   [2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir) - Page 18 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[2012] A l'affiche ou bientôt sur les écrans (vu ou à voir)
Revenir en haut 
Page 18 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 25 ... 32  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bientôt la collection Hello Kitty chez M.A.C ?
» Salon 2012 des technologies pour la généalogie - Le RootsTech
» un agenda pour l'année 2012
» Tour de Normandie 2012
» HUY LE 05 MAI 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: