Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 G. K. Chesterton

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
IzaBzh
Agilité postale
avatar

Messages : 932
Inscription le : 19/05/2010
Age : 53
Localisation : Bourgogne/Paris

MessageSujet: G. K. Chesterton   Mer 11 Jan 2012 - 10:43



G. K. Chesterton, de son nom complet Gilbert Keith Chesterton (29 mai 1874 - 14 juin 1936) est l'un des plus importants écrivains anglais du début du XXe siècle. Son œuvre est extrêmement variée : il a été journaliste, poète, biographe, apologiste du christianisme.
En tant qu'auteur de romans policiers, il est surtout connu pour la série de nouvelles dont le personnage principal est le Père Brown.
Chesterton est surnommé « le prince du paradoxe ». Il utilise abondamment les proverbes et dictons populaires, les lieux communs - en les retournant soigneusement. On trouve par exemple dans « Le nommé Jeudi » cette phrase : « Les cambrioleurs respectent la propriété. Ils veulent juste que la propriété, en devenant la leur, soit plus parfaitement respectée ». Jorge Luis Borges le revendique comme son maître.
Il est particulièrement renommé pour ses œuvres apologétiques et même ses adversaires ont reconnu l'importance de textes comme « Orthodoxie » ou « L’homme éternel ». En tant que penseur politique, il dénigre également libéraux et conservateurs : « Le monde s'est divisé entre Conservateurs et Progressistes. L'affaire des Progressistes est de continuer à commettre des erreurs. L'affaire des Conservateurs est d'éviter que les erreurs ne soient corrigées. »
Chesterton parlait souvent de lui-même comme d'un chrétien "orthodoxe", et d'ailleurs il se convertit au catholicisme romain. George Bernard Shaw, son adversaire et ami, dit de lui dans Time : « C'était un homme d'un génie colossal ».
Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avel-iza.blogspot.com
IzaBzh
Agilité postale
avatar

Messages : 932
Inscription le : 19/05/2010
Age : 53
Localisation : Bourgogne/Paris

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Mer 11 Jan 2012 - 10:44

Les arbres d'orgueil

"Au terme d'une carrière dans l'administration indienne qui n'a laissé que le souvenir d'éclats maladroits, le squire Vane vit retiré dans son domaine de Cornouailles. À la population locale, imprégnée de merveilleux, il oppose son rugueux bon sens et s'enfonce un soir dans un bois aux prétendus pouvoirs maléfiques... pour ne plus reparaître. L'enquête, qui devra éviter le double piège d'un rationalisme grossier et de la crédulité superstitieuse, est menée par les invités du squire, le poète John Treherne et le critique américain Cyprian Painter."

J'ai rapidement lu ce petit roman bien agréable. Il commence sur un thème fantastique mais vire ensuite à moitié sur une intrigue policière. Les arbres sont-ils donc capables d'avaler des gens ou les disparitions ont-elles une explication rationnelle ? Certains détails sont un peu tirés par les cheveux, mais, je le répète, cette lecture est très agréable.
Même si je n'ai pas eu pour ce livre un énorme coup de coeur, il m'a donné envie de découvrir les histoires de détective du père Brown, écrites par le même auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avel-iza.blogspot.com
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Mer 11 Jan 2012 - 11:51

Encore un auteur qu'il me plairait bien de découvrir. Merci pour le nouveau fil et ton commentaire Iza.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope
Posteur en quête
avatar

Messages : 67
Inscription le : 29/09/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Mer 11 Jan 2012 - 16:07

J'aime bien les aventures de son personnage de religieux enquêteur, le Père Brown Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IzaBzh
Agilité postale
avatar

Messages : 932
Inscription le : 19/05/2010
Age : 53
Localisation : Bourgogne/Paris

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Jeu 12 Jan 2012 - 9:49

Je t'en prie, Epi sourire

Tu m'encourages, Hope ! Va falloir que j'aille regarder ce dont dispose ma bibliothèque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avel-iza.blogspot.com
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Jeu 12 Jan 2012 - 15:01

De temps en temps, Chesterton refait surface et trouve des lecteurs, un peu comme Jerome K. Jerome ou Wodhouse... Leur coté très British et leur humour sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IzaBzh
Agilité postale
avatar

Messages : 932
Inscription le : 19/05/2010
Age : 53
Localisation : Bourgogne/Paris

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Ven 13 Jan 2012 - 10:50

Ah, 3 hommes dans un bateau, souvenir de lecture inoubliable ! joie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avel-iza.blogspot.com
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Ven 13 Jan 2012 - 16:45

Oui...Oui, c'est franchement une bonne idée ce fil !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IzaBzh
Agilité postale
avatar

Messages : 932
Inscription le : 19/05/2010
Age : 53
Localisation : Bourgogne/Paris

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Sam 14 Jan 2012 - 10:22

Je ne m'attendais pas à voir des commentaires sur Chesterton, donc ça me fait très plaisir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avel-iza.blogspot.com
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Sam 14 Jan 2012 - 11:35

Oui, c'est vrai c'est une très bonne idée, ce sont des lectures sympathiques.
Mais au fait Trois hommes Dans Un bateau, c'est pas plutôt Jerome K. Jerome ? j'avais moi aussi beaucoup aimé ce livre, qui ne ressemblait à rien d'autre et qui se déguste.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IzaBzh
Agilité postale
avatar

Messages : 932
Inscription le : 19/05/2010
Age : 53
Localisation : Bourgogne/Paris

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Sam 14 Jan 2012 - 11:38

Si si, c'est lui ! J'ai cité le titre parce que Bix en parlait et que ce livre est un super souvenir de lecture Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avel-iza.blogspot.com
Sigismond
Agilité postale
avatar

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Lun 22 Avr 2013 - 1:06

L'auberge volante


L'homme sage remise ses alcools préférés sous clef, et laisse vieillir ses meilleurs nectars vineux dans le silence ombreux des caves, pour en apprécier un flacon à titre exceptionnel de temps en temps, histoire de ne pas succomber, de ne pas sombrer dans une addiction.
Histoire aussi de les apprécier à leur juste valeur, de les déguster avec un doux sentiment de plénitude méritée, qui va de pair avec la rareté de l'évènement.
C'est ainsi que je procède avec Gilbert Keith Chesterton.
Oui, celui que le grand J-L Borges qualifiait de "maître".
Ce qui explique, et c'est une grande joie, qu'il m'en reste pas mal à lire.
Entré, comme beaucoup, dans l'oeuvre de Chesterton par tout le bien qu'en disaient des auteurs que je prise, j'ai commencé par quelques enquêtes de l'un des plus curieux, et a priori invraisemblable, type de détective que la littérature policière n'ait jamais produit, l'infaillible Père Brown, prêtre Catholique en soutane et chapeau.




Mais voici un livre d'un tout autre tonneau, si j'ose m'exprimer ainsi, comprendront ceux qui l'ont lu !
L'Auberge Volante c'est somptueux.
Pas ardu à lire, très fluide, dans un style ampoulé, in fine très raffiné, et pseudo-réaliste que j'apprécie particulièrement.

Drôle parce que grotesque, loufoque, bouffon, encore que, moins flemmard, je devrais tenter la version originale en anglais, une partie du sense of humour est peut-être passée à la trappe traductrice.

Picaresque aussi. Il y a du souffle. Et des chansons. La manière -sans doute la parodie, mais une parodie respectueuse- du roman de chevalerie.

Le personnage principal, Patrick Dalroy, est un des avatars de Don Quijote les plus réussis que je connaisse (bien qu'on ergotera qu'à la fin..., bon, je ne vais pas vous la raconter):
Un défi, un affrontement permanent de la donnée réelle en face, laquelle semble plus irrationnelle que le comportement du héros, avec toujours une prise en compte de la justice, opposée à la Loi, cette dernière devant impérativement être combattue par Dalroy.

Un grand Chesterton, très inspiré. Et toujours en mode castigat ridendo.
Visionnaire, aussi: une grille très contemporaine de lecture fonctionne à merveille, bel exploit pour un écrit de 1914 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Lun 22 Avr 2013 - 6:56

c'est que j'en ai entendu parler avec trépignements de Chesterton ! ça me le rappelle.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Lun 22 Avr 2013 - 15:39

Dans les années 90, je participais à une émission littétraire sur une radio libre. Et l' émission s' apelait le Missel lunatique, allusion très chestertonienne à l' humoriste...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale
avatar

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   Lun 26 Aoû 2013 - 23:32


Le Napoléon de Notting Hill
Titre original The Napoleon of Notting Hill. Traduction de Jean Florence. Année de parution: 1904.

Un des premiers romans, sinon le premier, du Gentleman-Gaudrioleur. Ecrit comme un roman d'anticipation, dont l'action pourrait se situer vers 1984 (on a glosé sur le fait qu'Orwell n'aurait pas pris ce titre-année complètement par hasard, je ne sais pas ce que ce rapprochement vaut...), et finirait en 2004.
Très foisonnant, ampoulé et loufoque, avec ce délicieux sens de l'absurde, je peux comprendre ceux qui le trouvent un peu pudding, indigeste et roboratif. Parce que la langue de Chesterton est ainsi. La traduction, dont je ne puis juger ne l'ayant point lu en version originale, garde de puissants motifs ornementaux, comme l'emploi du subjonctif dès que faire ce peut, et quelques expressions françaises d'époque.
Tout ceci me convient à merveille, un délice !

Alors ?
Ouvrage de charme un peu suranné, succulent par intermittences, d'un maître peu contesté du célèbre humour britannique ?
Que nenni, ce serait trop simple !

Chesterton, je le constate à chaque livre de lui que je lis, a de ces fulgurances visionnaires, qui n'ont pas dû être analysées à la parution de ses ouvrages autrement que comme de petits traits d'humour invraisemblable, et qui s'avèrent être des flèches décochées en plein dans le mille à la lueur des faits, un siècle plus tard. De là à croire que, dans cinquante ou cent ans, certaines phrases ou sentences considérées aujourd'hui comme de petites légèretés absurdes, seront lues autrement...
Comme celles-ci, donc écrites en 1904 et supposées se rapporter à 2004:
Chapitre II L'homme en habit vert a écrit:
...ce n'est pas qu'une nation ou que dix nations fussent contre vous, c'est que la civilisation était contre vous. Nous autres hommes d'aujourd'hui croyons à une grande civilisation cosmopolite qui englobera et absorbera toutes les vertus particulières de tous les divers peuples...
Chapitre II L'homme en habit vert a écrit:
...nous voici débarrassés des superstitions et en nous débarrassant des superstitions nous ne nous sommes pas seulement débarrassés de celles que l'on désignait le plus souvent et avec le plus d'énergie sous ce nom. La superstition des grandes nations est mauvaise, mais celle des petites nations est pire.
Quelques mots de l'histoire, sans rien résumer ni dévoiler:
Le choix du roi d'Angleterre est devenu aléatoire. Or il tombe sur un jeune original, Auberon Quin, tellement excentrique qu'il peut passer sans peine pour fou à lier. Et celui-ci a décidé de ne plus rien prendre au sérieux à partir du moment où il prend ses fonctions de monarque. Il proclame, en première mesure, de rendre aux quartiers de Londres leurs armes et couleurs, et leur demande de vivre en fiefs constitués comme au moyen-âge, et de reprendre vêtements et armes de l'époque médiévale. Mais un certain Adam Wayne, est-il plus fou que le roi, le livre ne le démontre pas, prend cela au pied de la lettre et entame une résistance dans son quartier de Notting Hill, dont une rue, Pump Street, est menacé par des projets d'urbanistes fomentés par des grands financiers représentant le matérialisme marchand.

On fera sans peine quelques analogies entre le Patrick Dalroy de l'Auberge Volante dont il est question quelques message plus haut dans ce fil et Adam Wayne.
Mais je ne vais pas vous ressasser un vieux thème chestertonien, juste lancer, par-dessus le siècle, un bref et admiratif:
Don Quichotte, vos enfants sont magnifiques et vous saluent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: G. K. Chesterton   

Revenir en haut Aller en bas
 
G. K. Chesterton
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: