Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pavel Vilikovskỳ [Slovaquie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Pavel Vilikovskỳ [Slovaquie]   Jeu 12 Jan 2012 - 20:45

Pavel Vilikovskỳ (1941- )





Présentation de l'auteur sur le site de la maison d'édition L'engouletemps


Pavel Vilikovsky (1941) – écrivain né à Palúdzka, en Slovaquie. Il occupe une place particulière dans la littérature slovaque, car il a su mieux que tout autre évoquer de manière ludique les difficultés inhérentes à la formation de l’identité slovaque, dans un contexte centre-européen lourd de passions.

Diplômé d’anglais, Pavel Vilikovský a travaillé d’emblée dans le monde de l’édition en tant que traducteur et éditeur. Il est notamment connu pour ses nombreuses traductions : Joseph Conrad, Virginia Woolf, William Faulkner, William S. Burroughs. Son œuvre littéraire ne connaît une publication régulière que depuis la chute du communisme. Pavel Vilikovský écrit des textes aux inspirations très variées, avec une prédilection pour la nouvelle. Il est marié, a deux enfants et vit à Bratislava.

Un premier ouvrage de lui, « Le cheval dans l’escalier », a été publié par Maurice Nadeau en 1997.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Pavel Vilikovskỳ [Slovaquie]   Jeu 12 Jan 2012 - 20:46

Un cheval dans l’escalier


Le narrateur part d’abord dans ce que l’on pourrait considérer comme une aimable et brillante causerie, passant semble-t-il d’un sujet à autre, avec verve, humour et un sens de l’observation très aiguisé, qui font des débuts de ce livre un grand plaisir de lecture. Il s’embarque dans un voyage en bus, sans but semble-t-il, même si tout cela fait revenir des souvenirs. Ici où là, il sème toutefois des indices, des fulgurances de mots justes et forts, nous laissant supposer que peut être tout cela n’est pas aussi léger et caractérisé par l’absurde qu’on aurait pu le penser dans un premier temps. Et la suite du livre nous le confirme bientôt. Son véritable sujet est la mort de la mère du narrateur, sujet autour duquel on tourne, avant de comprendre que c’est cela le noyau, le centre de gravité. Mais voilà, il ne s’agit pas de donner dans le tragique facile et dans le larmoyant, et donc l’auteur papillonne, parle d’autre chose, adopte un ton distancié. Mais ce n’est certes pas une fuite, ni un évitement, parce que le livre aborde vraiment ce qui peut avoir de plus dur, de plus ambigu, de plus douloureux. Avec un ton particulier, du au grand talent de l’auteur, qui rend finalement le livre d’autant plus fort et poignant qu’une description linéaire et réaliste au premier degré. Une lecture difficile à oublier.

Juste deux mots pour dire que je suis émerveillée par les quelques rares livres de littérature slovaque que j’ai pu lire récemment, et que je suis frappée qu’il y a, malgré des différences dues aux personnalités et talents de leurs auteurs, des caractéristiques communes. La forme courte, une façon morcelée dans les récits, un côté absurde et un second degré permanent. Malheureusement les autres auteurs que j’ai lus (Vladimir Balla et Václav Pankovčín) n’ont pas été à ma connaissance traduits en Français, et pour l’instant je n’ai pas trouvé d’autres pistes pour continuer à explorer cette littérature, ce que je regrette énormément.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pavel Vilikovskỳ [Slovaquie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pâques ?
» Euro 2016 de foot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: